Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
12.90 €
Voir le deal

Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Invité le Mar 24 Mar 2009 - 22:38

Nom: Sannamary
Âge: Malgré sa jeune apparence, elle a un total de 23 ans.
Royaume Natal: Royaume des Elfes
Race: Elfe
Fonction: Déesse
Logis: Enkidiev

Description Physique: Lorsqu'elle était petite, elle n'était pas vraiment la plus grande, mais plutôt le contraire... Elle avait des cheveux bruns lui arrivant plus ou moins à la hauteur des oreilles, elle avait les yeux bruns, on pouvait parfois y voir un genre de dragon brumeux.. Bizarre diriez-vous? Mais non, c'est tout simplement à cause de l'âme qu'elle habitait dans le plus grand des secrets. Elle avait des ongles assez longs sans être trop longs.. et elle savait s'en servir!!! Elle le sait toujours d'ailleurs.. Elle aimait se faire des tresses dans ses cheveux.. Mais ça, c'est maintenant du passé, elle a grandit, mais très peu vieillit physiquement. Son apparence a toujours celle d'une jeune adulte de dix-huit ans. Ses yeux sont a présent de la même couleur que le ciel. Ce même ciel où elle aurait du vivre, mais ce ne fut pas le cas. Toutefois, son regard peut révéler la noirceur qui l'habite à présent. Lorsque ses yeux deviennent onyx, le dragon d'Argent n'est jamais bien loin.. À présent, elle n'est plus la jeune femme innocente d'autrefois. Son innocence s'est perdue depuis qu'elle sait qui elle est. Sa longue chevelure est digne des déesses d'autrefois. Atteignant le bas de son dos élancé, ses cheveux de la même couleur que l'encre de chine aurait certainement fait rougir les corbeaux de jalousie. Sous la lune blafarde, des reflets bleu-violet y sont visible. Ses lèvres pulpeuses s'affiche toujours avec un sourire bienveillant, mais quel en est le prix ? Ce sourire peut, à présent, signifier autant mensonge que trahison. Elle a quitté les chevaliers du jour au lendemain. Si ils n'ont pas remarqué son absence dans leur rang, ils l'ont sûrement vue depuis.. Sa peau est devenue légèrement plus pâle, sans être pour autant de la même couleur que la neige. Sannamary a tout simplement changé.
Caractéristique: La jeune Sannamary aimait tout de la vie, jusqu'à la guerre. Elle détestait cependant une chose, qu'on la regardait d'un regard hautain. Elle détestait les gens qui se croyaient supérieur aux autres à cause de leur don ou, même, de leur richesse. Ayant toujours vécu dans l'indifférence, elle ne se gênait pas le moins du monde pour dire à cette personne qu'elle n'était pas le centre du monde. Sannamary était donc une jeune fillette adorable et spontanée de la vie. Toutefois, son passé n'était, et n'est, pas comme les autres... Ce simple petit passé de quelques années avait suffit à la chambouler... Du tout au tout, elle était devenue renfermé et avait arrêté de parler.. Mais, ça, c'est maintenant du passé. À présent, sa spontanité est devenue plus vigilante que jamais et même devant son sourire charmeur, il ne faut pas oublié qui elle était. Une chevalière d'Émeraude. Ce n'est pas rien quand on y pense. Mais à présent, après un long temps d'absence, elle revient à la charge, plus vive que jamais. Tout aussi pétillante de joie de vivre, mais juste un peu plus prudente. Elle a quitté les chevaliers pour atteindre son but. Elle ne flanchira pas devant ce nouveau but et une nouvelle détermination a prit vie dans son être entier. Qui serez-vous ? Son allié ? ..ou son ennemie ? À vous d'en décider !
Qualités / Défauts: Intelligente, Charmante, Courageuse, Sage, Compréhensive et Ambitieuse/ Cruelle, , Sadique, Machiavélique, Rebelle, Renfermé et Menteuse.
Objectif qu'il souhaite atteindre: Apprendre.
Pouvoirs:
- Feu
- Terre
- Télépathie(Pensée)
- Modification d'apparence à long terme*
*Prends plus d'un mois.
Pourvoirs des Elfes
- Être presque invisible aux yeux des autres en présence de forêt.
- Sens décuplés
- Voir dans le noir
- Silencieux

Signes Particuliers: Un tatouage noir en forme de pentacle dans le milieu de son dos.
Équipement: Un petit bracelet rouge foncés avec des gravures en formes de plantes enflammées. Ne peut être retiré de son poignet.
Cheval: Un dragon couleur argent nommé Karquouen.

Histoire:
L'Histoire du Dragon Brumeux

Sur une île sombre où la noirceur ne faisait plus qu’un avec les êtres qui y habitaient. Bon nombres de dragons aussi sauvages les uns que les autres y restait. Pourtant, l'un de ses dragons donna naissance à un dragonneau très différent des autres. On le nomma, le dragon d'Argent, mais aussi, le dragon de brume. Autant à cause de la couleur de ses écailles qu'à cause de son agissement discret, mais brutal. Tout comme la brume, il arrivait silencieusement et vous prenait par surprise. Dès sa naissance, il montra une cruauté sans pareille, jusqu’au jour où le cauchemar de chaque être de cette île prit vit. Des attaquants venant d’une autre île vinrent chercher plusieurs d'entre eux sans problème, mais ce ne fut pas la même histoire pour le dressage. Normalement, à chaque millénaire, des insectes au service de l’Empereur venait chercher l’un des leurs, mais cette fois-ci, ils semblaient en avoir décidé autrement. Car ils emmenèrent trois d'entre eux, dont lui-même. Aucun dragon ne savait ce qu’il advenait de ceux qu'ils venaient chercher, parce qu'on ne les revoyait jamais... Ce jour là, ce fut lui et deux autres dragons qui furent emmenés..
Un an plus tard, il avait été choisit comme «Étalon» auprès des Dragonnes d’un Empereur qu’il n’avait jamais vu. Karquouen, tel était son nom. Seul un être pouvait l'approcher d'assez près. Cette même personne était aussi la seule à pouvoir le monter. C'était une jeune fillette qui avait perdu tout ce qu’elle avait, comme lui. Karquouen vécu pendant les premières guerres du père d'Amecareth. C'est aussi de cette façons qu'il rencontra la première génération des chevalier d'Émeraude. Justement, il aimait particulièrement un chevalier d’Émeraude, il se nommait Onyx selon certains renseignements qui n'était cependant pas vraiment sûr. Cet homme était calculateur, comme lui, avec autant d’égoïsme que lui. Toutefois, la jeune femme qu’était devenue Sahera tomba sous le charme de cet homme. Puisque son dragon l’aimait bien, elle ne s’inquiéta pas trop pour la santé de celui qu’elle aimait. Malheureusement pour elle, lorsque Onyx apprit d’où elle venait, il essaya de la tuer bien malgré qu’elle était enceinte de lui. Un an plus tard, elle avait un enfant fabuleux qui lui donnait de grand espoir. Cependant, lors d’une seconde guerre, la jeune femme est morte sous la lance d’un chevalier...
Son unique fils, descendant d’Onyx, apprit la mort de sa mère et commença à Haïr les Chevaliers d’Émeraude avec une telle haine que s’en était affreusement effrayant. Personne n'osait prononcer cet ordre en sa présence. Vraiment, il les haïssait tout autant qu'il voulait les tuer. De plus, comme tout bon dragonnier qu'il était devenu, ses émotions chargé de colère et de frustration se transmit à son dragon, Karquouen. Par-dessus le marché, lorsqu’il apprit de lui-même que son père avait une autre femme et qu’il avait refait sa vie, il se promit de se venger un jour ou l’autre, peu en importait le prix ! Le dragon vécu encore plusieurs guerres avant de s'éteindre alors qu’il était âgé de plus de deux cents ans. Cependant, il ne fut jamais mort en réalité.. En fait, il s'était endormit dans une grotte, pour attendre...
Puis, le fils de Sahera eut d’autre descendants qui eux, vécurent sur Enkidiev.. Sans se rendre compte de qui était leurs ancêtres, ni même savoir qu'un dragon veilleit toujours sur eux..
Et l’un d’eux fut le Père de Sannamary. Lorsque le dragon s'était endormit, il s’était incarné dans le corps du fils de Sahera, Ashkino. Attendant toujours le moment où ce serait une descendante et non pas un descendant, il comptait bien revivre de ses cendres…


Dernière édition par Sannamary le Dim 19 Avr 2009 - 21:59, édité 10 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Invité le Mar 24 Mar 2009 - 22:39

Histoire de Sannamary

Dans une forêt sombre autant que silencieuse, un enfant est née. Sa mère se nommait Améthyse. Cependant, personne ne le savait.. et encore moins que c’était la déesse mère. La jeune fillette se fit nommer Sannamary, mais la plupart des enfants décidèrent de la nommé San’mary. Bien que seulement âgée de quelque mois, elle n’avait aucun souvenir de sa mère. Déjà, elle représentait des caractéristique pour la magie. Elle maîtrisait déjà le feu. La petite fillette se promenait à quatre pattes sur le sol de la forêt vierge quand soudain elle entendit une voix profonde autour d’elle. Ses petits yeux bruns ne réussirent pas à voir grand chose ni à voir la brume qui commençait à l’envelopper. La petite fillette de neuf mois s’assit sur son derrière et regarda d’un regard innocent ce qui l’entourait. Ne voyant rien de dangereux, selon elle bien sûr, elle continua à déambuler à travers les grands arbres de la forêt des Elfes. Mais à un moment donné, elle sentit une présence autour d’elle. Son petit regard brun innocent se posa sur la forme qui prenait vie devant elle. Elle ouvrit la bouche en grand et laissa échapper un son surprit avant de regarder les yeux bleus de la bête devant elle. Ne prenant nullement peur, elle tendit sa main dans les airs tout en laissant son regard innocent parcourir la bête devant elle qui était en fait un dragon. La petite fillette entendit une seconde fois la voix profonde et comprit que c’était la présence devant elle qui lui parlait. Au bout d’un petit laps de temps, elle réussit à comprendre plus ou moins ce que la bête lui disait. Elle lui disait d’un ton caverneux à en faire trembler une montagne :
« Je suis Karquouen. Cela faisait longtemps que j’attendais ta naissance dans ce monde. »
La petite fillette toute innocente ce mit à taper dans ses mains comme une idiote, mais seulement âgée de quelques mois, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’elle pose des questions intelligentes. La petite fillette continua de le fixer de ses petits yeux bruns et finit par afficher un petit signe inquiétant sur son visage. Ses lèvres avait prit un genre de sourire, mais vers le bas. Ce qui voulait dire qu’elle commençait tout juste à s’inquiéter. Malgré son âge très peu avancé, elle comprenait plus rapidement que les humains ou, même, les elfes normaux. La petite fillette continuait de regarder l’être devant elle. Elle semblait hypnotisée par le regard bleu du Dragon. La bête sourit avant de pencher sa tête et toucher le front de la petite fille. L’instant d’après, la jeune enfant regardait autour d’elle pour savoir où était passé la grande bête qui venait tout juste de disparaître. En même temps, le dragon pensa :
*Je veillerais sur toi, quelque soit le danger….*
Ainsi, le dragon avait reprit sa place dans la jeune fille. Caché dans un recoin de ses pensées. Étant trop jeune pour sentir cette présence, elle ne s’en rendit pas compte. Elle n’entendit d’ailleurs pas les pensées du dragon avant qu’il ne disparaisse de nouveau dans son âme.

Deux petites années plus tard, la petite fillette commençait à manifester des pouvoirs pour les plantes, mais curieusement, elle pouvait mélangé son pouvoir du feu avec celui de la terre. Ce qui donnait des drôle de petites plantes enflammées, comme sur le petit objet qui entourait son poignet, un bracelet. La jeune fille était maintenant capable de marcher sur ses deux petites jambes, quoique maladroitement. Son père l’appela au loin. C’était l’heure de manger.
Elle « courut » autant qu’elle le pouvait pour ensuite arriver devant la hutte qui lui tenait lieu de maison. Elle aimait beaucoup le petit « chapeau » qui tenait de lieu comme toit. Oui, elle aimait beaucoup la paille et les plantes. Ce qui était totalement normal si l’on considérait son pouvoir magique. Elle courut donc, non sans peine, jusqu’à la petite hutte où l’attendait son père. Sa mère n’était pas là, en fait, elle aurait disparut après sa naissance. Ainsi, déjà là, la petite fillette n’avait jamais eut de présence féminine dans la maison. Elle rentra en poussant la petite porte de bois, bien qu’il n’en avait pas dans les huttes normales où habitaient les elfes purs, il y avait une porte pour rentrer dans leur hutte. Elle franchit donc le petit seuil de feuille nu pied et elle lança sur un petit ton enjoué :
« Bonz’our p’pa! Moi renté!! On va manz’é?? »
Le père se retourna et sourit à son unique enfant pour lui répondre sur un ton tendre et plein d’affection :
« Oui, nous allons mangé! Que dirais-tu de la salade et des roulés à l’Érable comme dessert? »
Sachant par elle-même que les roulés d’Érables étaient délicieux et son dessert préféré. Elle se mit à sauter de joie et taper dans ses mains. En même temps, à peine un millième de seconde, un dragon aurait pu se faire remarquer dans ses yeux bruns. Hors, personne ni même son père, ne l’avait remarqué. La petite fillette ne se souvenait plus du moment où elle avait passé à peu près une heure toute seule dans la forêt en face d’un dragon. Elle ne savait donc pas que ce même dragon veillait sur elle jour et nuit depuis qu’il avait sut qu’il y avait eut une descendante de Sahera et non pas un descendant. Depuis Sahera, il n’y avait eut que des fils et encore des fils, jusqu’à cette jeune fille. Par la même occasion, même l’elfe qu’était son père ne savait pas qu’il descendait de la plus puissante des dragonnières, Sahera. La petite fillette de deux ans vint s’asseoir en indien sur un tapis vert de feuilles. Le repas que son père venait de mijoter venait à peine de toucher le sol que la fillette avait déjà commencé à manger. Il ne fallait pas dire qu’elle manquait de gourmandise. Après avoir mangé ce qui avait été mit un peu plus tôt sur le sol, elle demanda sur un ton pressé :
« P’pa, quand est’que moi manger dessert?? »
Son père, Zérafin, éclata d’un grand rire tonitruant avant de regarder sa petite fille adoré de ses yeux bleu ciel. Il la fixa un petit moment pour laisser place à un petit silence qui fut bientôt tranché par le ton de sa voix étonnamment attendrit :
« Quand les roulés à l’Érable seront près ma petite fripouille!! »
La petite enfant qu’elle était rit sur une note cristalline qui était à la fois enfantine et particulièrement douce à l’ouïe. Son petit rire était spécialement adorable. La jeune enfant se leva donc sur ses petites jambes délicates avant de marcher vers le petit feu qui éclairait plus ou moins la petite demeure. Elle tendit une petite main sensible et une flamme pareille au feu qui se tenait majestueusement devant elle prit vit dans sa petite main. Son père l’observait d’un regard protecteur et particulièrement fasciné. Il ne voulait en aucun cas qu’il lui arrive malheur, c’était Son petit bijoux. La jeune fillette regarda la flamme danser devant ses yeux avant d’éprouver un soudain malaise qui était en fait un sentiment de tristesse qui lui tenaillait le ventre. La flamme disparut instantanément avant de ne plus laisser aucune subtile petite trace qui aurait put prouver qu’elle avait fait de la magie. Elle marcha d’un pas rapide vers son père avant de s’asseoir sur ses genoux. Elle sentit ses bras chaud et sentit presque instantanément un sentiment de sécurité. La petite fillette sentit une présence près de la maison et regarda d’un regard curieux ce qu’elle pouvait voir par la petite fenêtre. La jeune fille demanda rapidement à son papounet d’amour :
« P’pa est-que moi pouvoir aller z’oué dehors pendant temps que rouleau à Érable cuit?? »
Le jeune père ne fut nullement dérangé par la question de l’enfant et hocha à l’affirmative. La jeune fille sauta sur le sol en prenant bien garde à garder son équilibre et sortit en « courant » voir la présence qu’elle sentait. La présence qu’elle sentait venait justement d’une petite boule de poil toute noire. Elle s’en approcha prudemment et dit sur un ton inquiet :
« Toi qui être?? »
Un regard bleu apparut parmi les touffes de poils et la fixa intensément. La jeune fille ne perdit pourtant pas courage et répéta sa question croyant que la boule de poil n’avait pas comprit. Finalement, elle vu sous ses petits yeux bruns que la boule de poils était en fait une panthère noire!! La jeune fillette hoqueta de surprise et finit par afficher un sourire. Dans sa tête, elle comprenait mieux pourquoi la « boule de poils » ne lui avait pas répondue. Bien malgré ses deux ans, elle comprenait très rapidement, mais elle avait encore de la difficulté à prononcer ses mots comme il le fallait. La petite jeune fille la fixa de ses yeux bruns qui affichait une telle innocence que la petite bête s’approcha d’elle pour ronronner. La jeune fille se mit à rire avant de poser sa petite main fragile sur le pelage de son dos et de la caresser avec de grand mouvement lent. Les ronronnements de la bête redoublèrent d’intensité. La jeune fille de deux ans se retourna soudainement. Une grande bête noire semblable à la « boule de poils », mais en plus grande, venait de jaillir d’un fourré. La grande bête la regarda, menaçante avec ses yeux dorés. Soudainement, la jeune fillette prit peur et se mit en boule sur le sol. Pourtant, un instant plus tard, la grande bête noire lui lécha la main en signe qu’elle ne voulait pas lui faire de mal. Elle releva des yeux apeurés vers la grande bête et finit par laisser ses bras sur chaque côté de son corps. Elle tendit une petite main innocente vers le museau de la bête qui finit par s’approcher en un pas et lui toucha le creux de sa petite main du museau. La jeune enfant eut un petit frisson au contact froid du museau de la panthère noire. Toutefois, elle reprit rapidement confiance en elle et se releva. La jeune fille remarqua très rapidement qu’elle mesurait à peine la grandeur de la panthère qui, pourtant, ne semblait pas encore adulte. La petite « boule de poils » s’approcha de sa mère clopin-clopant et finit par se laisser tomber de coter sur le feuillage qui recouvrait le sol de la forêt. À peine quelque minute plus tard, son père approchait avec un arc à flèche. Flèche encoché et prêt à tirer, il menaçait les deux bêtes noires en tendant un main vers sa fille. Il savait que ses bêtes étaient l’une des plus cruelles de la forêt et justement, il se demandait comme se faisait-il que s petite fille soit encore vivante en cette heure! Il dit à l’enfant de lui faire confiance et de s’éloigner des deux bêtes sans faire de mouvement brusque. Il s’attendait à ce que la jeune fille l’écouta, mais ce ne fut pas le cas. Au contraire, elle fit le contraire de ce qu’il venait de lui dire. Elle s’accrocha fermement à la fourrure noire autour du coup de la grande panthère noire qui se mit à grogner. La jeune fille n’était pas son enfant, par contre, elle avait le sentiment qu’elle devait la protéger que se soit contre son propre père. La panthère avait sentit le lien de sang qui unissait les deux êtres et avait comprit qu’il devait être son père. La jeune fille écouta son père lui redire de s’éloigner de l’animal et lui dit en retour :
« Pourquoi? Elle pas faire mal! Elle gentille!! »
Le père comprit donc pourquoi la jeune fille n’avait pas prit peur devant la bête noire, elle était « gentille ». Quoique incroyable, il la crut sur parole. Il savait que son enfant comprenait plus rapidement que la majorité. Surtout qu’avec ses deux ans, il était étonnant qu’elle sut lire une langue très ancienne qui était la langue gaélique et qu’elle pu la parler couramment, bien qu’elle n’en pipa mot. Aussi, elle parlait la langue que tout Enkidiev parlait, quoique, un peu déformé, mais à part ce détail, elle savait des choses que les enfants de son âge ne devrait pas savoir… Ainsi, il enleva la flèche de sur son arque et dès l’instant où il la remit dans son carquois, la grande panthère noire cessa de grogner. Soudain, il comprit. La bête n’était pas là pour rien, elle était là pour protéger son enfant, mais contre quoi? Brusquement, il entendit un bruit derrière lui. À peine eut-il le temps de voir une tache rouge qui sentit un liquide humide lui couler sur la main. Un cri de terreur sortit de la bouche de sa fille chérie. Il eut le temps de voir le bébé de la petite panthère se faire monter par sa fille avant de sombrer dans la noir… Environ une ou deux heures plus tard, il ne le savait pas, il se réveilla dans un grotte. Il sentit quelque chose sur sa poitrine et releva la tête pour remarquer que c’était la tête de sa fille, non sans avoir un maux de tête. Il ferma les yeux pour essayer d’oublier la douleur qui lui affectait la main, en vain. Il sentit soudain quelque chose de glacer sur sa main et il cria de douleur. Ce cris se répercuta dans la grotte en entier. Si bien qu’on l’entendit même jusqu’à l’extérieur de la grotte. La petite fillette releva sa tête en sursaut et regarda son papounet. Ses petits yeux bruns exprimaient une telle tristesse qu’il en fut cruellement touché. Il fut certain qu’en ce moment, même le plus cruel des hommes n’aurait pu ne pas craquer sous le regard de sa seule fille, Sannamary. C’était le nom que lui avait donné sa mère avant de disparaître, mais selon Zérafin, elle était morte… La morsure de l’eau froide sur sa main blessé le ramena à la réalité. Il retint un cri tout en affichant, cependant, une grimace sur son visage d’elfe. Ses yeux bleu regardèrent d’où venait cette eau glacée qui, il le savait, nettoierait sa plaie. Il réussit à releva juste assez sa tête et voir qu’une jeune humaine d’à peu près son âge était en train de soigner sa main. Une voix féminine et étonnamment cristalline pu se faire entendre. Cette voix mélodieuse résonna encore un long moment dans sa tête avant qu’il ne comprenne ce qu’elle disait. Zérafin essaya de se relever, mais une main se posa sur sa poitrine. En même temps, il entendit la même voix féminine :
«Vous ne devriez pas essayer de vous relever, mais plutôt essayer d’emmagasiner vos force!»
Se laissant aller au rythme d’une petite chanson qu’il trouva ancienne, ne se doutant nullement que c’était en fait sa fille, il s’endormit dans un profond sommeil réparateur… Pendant que son père dormait, Sannamary avait arrêté de chanter et était sortie de la grotte. La jeune fillette de deux ans était sortie et avait eu un soudain malaise. Elle revoyait la scène. Son père l’avait dévisager un instant avant de voir un être noir plumé derrière son papounet. Après, elle se souvenu du sang qui avait coulé de la blessure qu’avait fait l’individu à son père. Puis, après, elle était monter sur la « boule de poils » tendit que la « grande bête » avait prit son père sur son dos juste avant qu’il ne s’évanouisse et ne tombe dans les pommes sans aucune raison. La petite fille de deux ans se mit à trembler d’une peur sans non, elle avait eu peur. Oui, elle avait eut peur, mais ne savait pas pourquoi! Ainsi, la jeune fille sentit une présence près d’elle et reconnu presque immédiatement l’énergie de la « grande bête » qui venait tout juste de soigner son père. La grande bête en question était une pantherna. C’était des panthères pouvant modifier, quand il le voulait, en forme humaine. La pantherna qui se tenait derrière elle était justement Daria. L’une des plus protectrice, mais aussi la plus responsable. Plusieurs êtres divins la prenaient en charge pour qu’elle protège leur enfant. Hors, personne ne l’avait mit en charge de cette jeune fille et pourtant, la vieille pantherna avait le sentiment qu’il fallait qu’elle la protège. Mais justement la protégé contre quoi? Contre un fléau de noirceur. Ces êtres noires avaient autrefois eut un des leurs au services d’un ancien empereur qui s’était nommé Amecareth. L’êtres qui avait eut une part de sang des êtres noires avait été mélangé avec le sang de ses insectes. Il se prénommait Asbeth. Juste avant de mourir, il aurait tué un écuyer d’Émeraude… Cette triste histoire, elle l’avait déjà entendu.


Dernière édition par Sannamary le Mer 25 Mar 2009 - 19:29, édité 7 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Invité le Mar 24 Mar 2009 - 22:39

La vieille pantherna qu’elle était avait eu le temps d’avoir un enfant, malheureusement, son enfant n’était pas une pantherna, mais une panthère pure. La jeune fillette observa la pantherna devant elle et lui demanda sur un petit ton innocent :
« Quoi être ton nom? »
Elle avait déjà posé la question au bébé de la pantherna, mais elle ne l’avait pas encore demandé à la « grande bête ». Ainsi, à peine eut-elle le temps d’entendre le nom de la pantherna qu’elle fut surprise par l’ancienneté de ce nom angélique :
« Je suis Azkarnia »
Lui avait-elle répondue avant de retourner dans la grotte en entendant le réveil de son père. La jeune fillette rentra, elle aussi, dans la grotte peu de temps après que la nuit soit tombé. Aucun feu ne fut allumé cette nuit-là. Azkarnia lui avait dit que c’était pour éviter que les êtres noires ne les trouve. Ainsi, naquit la peur dans le cœur de la petite jeune fille de deux ans.

Alors âgée de quatre ans, la petite fillette courait à « grandes » enjambés dans une pairie. Un an plus tôt, son père était mort. La jeune fillette avait remarqué en fixant longuement son sang qu’il y avait du poison. Son père n’avait plus jamais été blessé depuis la blessure que lui avait infligés les êtres noires. Depuis, aussi, il ne se portait pas bien. Il avait commencé par oublié totalement qui était sa mère et finalement, il oublia même la présence de sa fille jusqu’à son nom. La jeune fillette était très touchée par la mort de son père. Justement, elle courait dans le prés en essayant d’échapper au griffe de la jeune panthère qui était maintenant presque devenu adulte. La jeune fillette s’entraînait avec Azkarnia pour ses pouvoirs magiques et s’entraînait avec sa jeune amie, la panthère, pour garder la forme en cas que les « êtres noires » reviennent pour l’enlever ou, même, la tuer. Bien qu’elle ne savait pas qui était sa mère, elle souhaitait encore intérieurement de la voir un jour. Bien qu’elle sût qu’elle ne la reconnaîtrait pas ni sa mère d’ailleurs. Enfin, c’était ce qu’elle pensait. Ce fut aussi avec cette même pensée qu’elle tomba sur le sol en sentant le poids de son amie. Elle retourna son regard brun vers elle et dit :
« C’est pas juste! Tu cours plus vite que moi!! »
Bien qu’elle sût que c’était normal, elle aimait beaucoup se chamailler avec son amie. La jeune panthère portait comme nom : Caverna. Puisqu’elle et la petite panthère ainsi qu’Azkarnia avait vécu dans une caverne, Sannamary avait trouvé ce nom très original. Alors, cela voulait dire que la jeune fillette, San’mary, maintenant âgée de quatre ans avait vécu avec son père, Azkarnia et Caverna dans une caverne. Elle s’était habitué à la noirceur et avait commencé à éprouver beaucoup plus de facilité à voir dans le noir bien qu’elle voyait déjà étant une elfe. Justement, Caverna commençait à l’écraser sous son poids, ce qui était normal puisqu’elle avait grandit donc, prit du poids. San’mary la repoussa de toute ses forces avant de se relever et de courir en direction de la forêt. Caverna, bien qu’habitué à vivre dans la forêt, savait qu’elle ne serrait pas capable de la suivre. La petite fillette bien qu’âgée de seulement quatre ans courait beaucoup mieux que lorsqu’elle avait deux ans. Encore là, Sannamary connaissait la forêt.. en Entier! Ainsi, San’mary atteint la lisière de la forêt et rit à gorge déployer. Elle savait qu’elle avait un avantage et comptait bien l’utiliser. Déjà, elle prenait des virages serré qui ne permettait pas toujours à Caverna de passer. Si bien que celle-ci devait faire des détours alors que la petite fillette courait à plein régime entre les arbres. Elle atteignit enfin la caverne, non sans soufflé. Elle s’écroula en riant et finit par entendre le craquement si distinct qui annonçait l’arrivée de Caverna. Après plusieurs minutes et après avoir reprit son souffle. La petite fillette sauta au cou de la jeune panthère. Alors qu’elle s’y attendait le moins, une flèche frôla son oreille. On lui ordonna de rester à sa place. Caverna se mit à grogner et soudain la petite fillette comprit, Ils étaient revenus!! Elle se retourna vers ceux qui avait tiré la flèche et retint un cris de frayeur. La jeune fillette vit un éclair noire passer devant elle et tuer l’un des « êtres noirs ». Elle reconnue immédiatement Azkarnia sous sa forme féline. Elle vue aussi du coin de l’œil un autre être qui allait tiré sur sa « mère »! Parce que, oui, elle considérait Azkarnia comme sa mère, n’en ayant jamais eu. La jeune fille posa son regard brun sur l’être qui allait tiré d’un instant à l’autre et commença à sentir le bouillonnement familier qu’elle sentait chaque fois qu’elle lui faisait appelle. Son regard eu bientôt un dragon de brume y apparaître. En même temps, une liane venait de s’enrouler autour de la gorge de l’être qui allait tiré. La liane prit « feu » sans pour autant se consumer. Ce qui aurait pu être un phénomène paranormaux si ce n’aurait été en vérité le pouvoir de la jeune fillette. Elle fit pareille avec plusieurs autres êtres noirs pour enfin tomber à genoux sur le sol de fatigue. Elle poussa un long soupire qui résonna dans tout la forêt avant de tomber sans connaissance… Depuis, elle a tout oublier de ses événements. Ce qu’elle savait autrefois, n’est plus qu’un bref fétu de paille… Tout ce dont elle se souvient, c’est de ses pouvoirs, mais elle ne sait aucunement d’où elle les tient ni pourquoi une panthère la suit toujours de près. Du moins autant que cette bête ose ce le permettre! Par après, comme si personne n'avait prévu qu'elle aurait un avenir au sein de cette magnifique forêt, les elfes l'envoyèrent au royaume d'Émeraude où, ils l'espéraient, elle deviendrait un chevalier d'Émeraude. Comme bon nombre d'enfants de son âge, elle fut acceptée parmis les nombreux élèves. Pendant sept ans, elle étudia la magie à travers des livres ainsi qu'avec une magicien, qui fut, à cette époque, son eneignant. Cet enseignant leur montra le règlement que devait suivre tout chevalier d'Émeraude qui se respectait ainsi que les langues d'Enkidievs. Sachant sans doute d'avance qu'ils n'utiliseraient que la langue la plus parlé sur Enkidiev....

Rapidement, elle avait été nommée écuyer auprès d'une jeune maître fraîchement adoubé. Son maître se prénommait Kimilye. Celle-ci lui apprit, à son premier entraînement, comment seller son cheval, mais aussi comment le monter. Elle avait été si heureuse lorsqu'elle avait choisit son cheval ! Toutefois, la première fois qu'elle avait vue ces bêtes, elle avait sursauté, son maître l'avait donc réconforter qu'ils n'étaient pas méchants. Maintenant qu'elle y pensait, elle trouvait idiot sa réaction, mais bon.. Elle était si innocente autrefois ! Toutefois, suite à son premier entraînement, elles avaient eu la brillante idée d'aller faire une promenade à l'extérieur. Cela n'e c'était pas révélé très fructueux, mais plutôt ravivant de mémoire pour la jeune adolescente de ce temps-là. Durant leur promenade, les yeux bruns de la jeune adolescente étaient devenus aussi doré que l'or. Heureusement, elle ne l'avait pas remarqué, étant donné qu'on ne peut pas vraiment regarder nos propres yeux sans un miroir ! Les yeux de l'écuyère s'étaient posés sur le blé chatoyant aux rayons du soleil. Son regard c'était ensuite posé sur son étalon noir qui avait hennit avant de se cabrer tout en semblant s'assurer que la jeune fille soit bien accrochée pour ne pas tomber. Il s'était éloigné de son maître au galop avant de revenir auprès de celle-ci. C'est donc de cette façon, en même temps qu'elle faisait sa petite pêche dans la tête de son maître, qu'elle avait put comprendre la sensation de liberté que son maître avait voulue lui décrire. Bien entendu, elle savait que cela lui était interdit, mais braver l'interdit ne l'avait jamais effrayé. Et de toute façon, elle était sûre que son maître en aurait comprit la raison ! Puis, après avoir été nommée écuyer, elle partit sans rien dire. Ne donnant plus aucune nouvelle. Elle avait décidé de quitter l'Ordre d'Émeraude.


Dernière édition par Sannamary le Dim 19 Avr 2009 - 21:58, édité 6 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Invité le Mar 24 Mar 2009 - 22:41

Expérience en RP: ± 2 ans
Âge: 16 ans
Êtes-vous actif? Plus que jamais ! Razz
Référence: Far far away ! Razz
Code: Dragon

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Kally le Ven 27 Mar 2009 - 21:10

super cool ton histoire je l'est toute dévoré! j'adore Very Happy

_________________
Sannamary [Retour] F.I.N.I. Kally_10<

Kally d'Ambre,la fée unique!

Je jure sur ma vie que chaque fois que je pourrai être utile je le serai!
L'important c'est de ne pas oublier se pourquoi je suis née,pour aider!
Kally
Kally
Personnage important

Féminin
Messages : 107
Rôle : élève
Âge : 7ans
Âme Soeur : pas pour le moment
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 27/03/2009


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Invité le Dim 29 Mar 2009 - 11:57

Merci, sauf que je suis loin d'avoir fini.. et j'ai juste ajouter quelques trucs ici et là sur mon ancienne histoire Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Kally le Dim 29 Mar 2009 - 13:03

C'est pas grave c'était super bon quand même Very Happy Bravo

_________________
Sannamary [Retour] F.I.N.I. Kally_10<

Kally d'Ambre,la fée unique!

Je jure sur ma vie que chaque fois que je pourrai être utile je le serai!
L'important c'est de ne pas oublier se pourquoi je suis née,pour aider!
Kally
Kally
Personnage important

Féminin
Messages : 107
Rôle : élève
Âge : 7ans
Âme Soeur : pas pour le moment
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 27/03/2009


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Invité le Dim 19 Avr 2009 - 22:00

J'ai fini !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Myria le Ven 24 Avr 2009 - 14:21

Bienvenuee. Et acceptéé.
Myria
Myria
Admin Mamie Myrtille

Féminin
Messages : 13672
Âge : 24 ans
Âme Soeur : Hayden, l'obsédé de la botanique
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 24/06/2006


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Andy le Ven 24 Avr 2009 - 19:14

J'accepte aussi, bon Rp Smile

_________________
Sannamary [Retour] F.I.N.I. Img-214555iqmvg
Andy
Andy
Administrateur

Féminin
Messages : 880
Rôle : Guerrière sans remord d'Irianeth
Âge : Aucun pour le moment !
Âme Soeur : 26 ans/ Le sang...
Date d'inscription : 15/03/2008


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Invité le Sam 2 Mai 2009 - 15:51

Mercii !
Mais.. heu.. je fais quoi pour ma couleur ?

edit: Sad j'ai toujours pas ma couleur..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sannamary [Retour] F.I.N.I. Empty Re: Sannamary [Retour] F.I.N.I.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum