-12%
Le deal à ne pas rater :
Caméra sport GOPRO HERO 8 BLACK
379.99 € 429.99 €
Voir le deal

Solitude profonde... [PV]

Aller en bas

Solitude profonde... [PV] Empty Solitude profonde... [PV]

Message par Gaelle le Ven 4 Jan 2013 - 17:15

Dites-moi pourquoi ce n'est qu'à moi que ça arrive? J'étais heureuse. Choyée par la vie. Aimée de tous et chacun. Et moi, j'aimais la vie. J'aimais m'imaginer qu'elle m'avait choisie. Choisie pour aider les autres. Elle m'avait choisie, moi. Pour que je puisse aimer, pour que je puisse faire naître l'espoir. Pour que je puisse changer les choses. Pour vivre....

J'aimais tant rêver. Rêver de tout. Rêver de rien. Imaginer demain, imaginer mon destin... Croire en moi, croire en la vie.... C'était ma vie....

Maintenant, cette vie avait, basculée.

Tout est si précaire, n'est-ce pas? Plus rien n'existe. Tout disparait en une seconde. En un faux mouvement. Tout est si fragile. Un pas de travers et tout va mal. Un mot mal placé et tout dérape. Tout est détruit. Tout est réduit au néant, comme le feu qui ravage, comme le feu qui consume.

Et pourtant, la vie est si étrange. Quelque chose disparait, quelque chose nait ou renait. Une chose en remplace un autre, sans que le temps en soit conscient, sans que la vie en porte un jugement. Sans que personne n'ait le temps de réaliser que la vie file, que le temps passe et que les saisons changent.

Sans toi, sans vous deux... ma vie n'est plus rien. Pourquoi est-ce qu'il a fait ça? Pourquoi est-ce que la vie m'a fait ça?

Vivre de haine ou de peine?
Vivre de sang ou d'amants?
Vivre de vengeance ou d'attirance?
Vivre de pulsions ou de passion?
Vivre de trahison ou de pardon?

Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je ne crois plus.

Dites-moi pourquoi la lune me regarde comme ça? Me protège-t-elle? Me surveille-t-elle?

Cette lune si blanche, si belle. Cette robe, si blanche, si belle.... Pourquoi transformer mon rêve en cauchemar? Pourquoi ce couteau dans ton coeur transpercé?

Te souviens-tu toujours de moi? Me vois-tu? M'entends-tu? Tu sais... j'aimerais que tu sois là. J'aimerais tant que tu sois encore là ...


« Je suis toujours avec toi. Je suis en toi. Gardes espoir. Rien n'est impossible. Rien ne sert de s'apitoyer sur ce que tu ne peux pas changer. Si c'est arrivé, c'est que ça devait arriver. Tu dois faire confiance à la vie, elle sait ce qu'elle fait.

Le petit être que tu portes en toi doit connaître la vie. Tu dois vivre et garder le sourire. Que je sois loin, rien ne change à l'amour que je te porte. Je t'en conjure, ma mie. Tout ce que je te demande....C'est de vivre, d'être heureuse.... et surtout ne t'empêche pas de connaître une autre fois, l'amour. »


Ces phrases résonnaient sans fin dans mon esprit. Recouverte de ma serviette de bain, entourée de la vapeurs de l'eau chaude, je me terrais dans mon être, jusqu'à m'y perdre. J'étais perdue, je coulais... au plus profond de mon être, je me noyais...

J'avais connu les larmes, chaudes et brûlantes, aussi vive que le brasier ardent. J'avais connue ce trou béant que laisse la mort dans le coeur... Mais j'avais aussi connu l'amour. Plus puissant que le feu lui-même, plus puissant que la mort. Se donner corps et âme, donner la vie. Parce que au-delà de la trahison, au-delà de tout, mon coeur est à lui...

Mes yeux vitreux fixèrent le vide. Mes pensées se bousculaient dans ma tête. Je ne savais même pas depuis combien de temps j'étais là... Je devrai réapprendre à faire confiance au gens...

Mes doigts touchèrent l'anneau à mon cou, signe de souvenir. Mais, aussi, signe d'un amour perdu. Jamais, je ne t'oublierai. Jamais. Il est temps d'enterrer la mort, et de retrouver la vie... du moins... autant essayer.

_________________
Solitude profonde... [PV] 55958_11030_Gaelle_sign_3
Don't you know who I think I am? Fall Out Boy
Gaelle
Gaelle
Modo à la poêle redoutable

Féminin
Messages : 2357
Rôle : Ce qui définit le rôle de quelqu'un, ce n'est pas sa place dans la société, mais la place dans le coeur des gens qui l'entourent.
Âge : 18 ans
Âme Soeur : Parfois, il faut savoir oublier... pour aimer.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 30/05/2006


Revenir en haut Aller en bas

Solitude profonde... [PV] Empty Re: Solitude profonde... [PV]

Message par Hayden le Mar 8 Jan 2013 - 23:21

Je suis tel un elfe nocturne qui vagabondait durant une nuit nostalgique. Je voyais la lune dans le ciel et je me disais: "elle a l'air nostalgique, cette belle petite lune." Ces mots venaient à moi instinctivement et pourtant, ils ne sonnaient pas aussi joyeux que je m'y attendais depuis que je les ai pensés. Pendant que le vent me caressait le visage, faisant en même temps bouger ma chevelure ébène, je sentais dans ce vent des émotions bien particulières au point de ressentir; de la tristesse, une dépression, une peine d'amour, une mortalité. Des émotions bien négatives que la plupart des êtres vivants connaissent plutôt bien, heureusement qu'on a toujours un sourire dans tout ce qui était le plus triste dans des nuits comme celle-ci.

Comme je disais, je me promenais ici et là, où le vent me dirigeait en réalité. Comme en ce moment, je me sentais poussé vers le château alors que j'étais en train de vaguer à mes occupations d'aventuriers nocturnes. Me promenant avec mon cheval pour finalement revenir vers le château plus rapidement que prévu, même mon cheval avait de la misère à me suivre, puisqu'il était tellement habitué de ces balades que ça lui venaient naturellement et puis là, je changeais d'idée ? Il devait me prendre pour un elfe indécis. Sûrement... ou sinon il savait que j'allais où le vent m'ammenait. Il se doutait que peut-être j'allais dans ma chambre et dormir comme un gros bébé, mais ce n'était pas ça. Je sentais quelque chose qui m'attirait. Ce n'était pas mes pulsions, ce n'était pas Myria qui m'attirait avec son parfum si digne d'être mon orchidée, une senteur qui me fait perdre les moyens, une senteur que tu ne pouvais lui tourner le dos, tu avais seulement le goût de faire face à ce parfum et de lui sourire en allant replacer une mèche rose derrière son oreille... Cependant c'était autre chose. Mais bien une appel à l'aide que je sentais au plus profond de mon être. Je suivais cette appel et je me rendais au delà des chambres, mais bien à un endroit précis que je restais un moment figé sur place.

Un bain, une zone de relaxation, de confession, d'événement rigolo. Des sources chaudes qui te procurent un soulagement divine lors d'une dure journée de travail. Un bain ce qui te préparait pour la journée ou pour t'aider à t'endormir la nuit. La confession était toujour aux lèvres des autres quand on était accompagné. Dans mon cas, je disais tout le temps des conneries pour ne pas avoir de confession. Une confession pour moi c'était personnelle. On se confessait à une personne et non à deux ou trois personnes à moins que c'était une bêtise. Comme moi qui détende l'athmosphère après un malaise. Pourtant, je sentais devant la porte que ce n'était pas une confession qu'on devait prendre à la légère. Et en touchant la porte, je sentais les émotions que j'avais pressenti dans le vent, ici. Alors c'était à cet endroit que cette personne derrière cette porte avait besoin de moi même si c'était ce qu'elle voulait ou non.

Alors je tournais la poignée de porte et je rentrais...

Si j'étais figé devant la porte en étant dans mes pensées alors dans ce cas -ci, j'étais pétrifié. C'était en restant immobile en plein mouvement que j'avais les yeux grands ouverts. Je voyais une ravissante demoiselle qui était dans les bains en train de voyager dans sa tête alors que moi je la regardais de haut en bas s'appercevant qu'heureusement qu'elle était en serviette. J'étais à deux doigts de sauter sur place de bonheur qu'elle soit en serviette, pauvre ... Gaelle ?! Je restais encore bouche bée sachant que ça soit elle dans le bain ! Je fermais rapidement la porte et je m'adossais à celle-ci sous le choc. J'étais heureux qu'elle soit en serviette comme ça pas de malentendu et pas de nouvelles réputations à mon égard, mais en plus c'était la belle Gaëlle. Cette belle demoiselle si discrète, si irrésistible. En la voyant pendant un bref moment, sa peau avait l'air si douce à caresser et son parfum que j'ai dû sentir sans le vouloir.... Il ne sentait pas comme mon orchidée. Elles se ressemblaient, mais elles n'avaient pas la même odeur. Une sentait la belle fleur exotique de bonne qualité alors que l'autre sentait une belle fleur exotique à l'odeur sucré. J'étais une abeille, j'adorais tout ce qui était sucré, c'était inévitable pour moi.

« Je suis désolé d'avoir rentré sans t'avertir, ma belle.» dis-je un peu gêné.

Puis après je me suis mis à penser. C'était donc elle la belle fleur triste que mes sens se mettaient dans tous les sens. C'était donc elle qui avait poussé le vent à me diriger vers elle. C'était donc elle l'ensorcelesse de cette nuit nostalgique triste. J'espère que je pourrais l'aider sinon je serai un ami lamentable pour elle, car en ce moment je ne suis pas un chef, mais bien un ami.
Hayden
Hayden
Personnage important

Messages : 122
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Âge : 29 ans
Âme Soeur : Myria, une belle orchidée ~
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 30/01/2011


Revenir en haut Aller en bas

Solitude profonde... [PV] Empty Re: Solitude profonde... [PV]

Message par Gaelle le Sam 12 Jan 2013 - 17:07

Toujours perdue dans mes pensées, je ne sentis point une présence se rapprocher des bains. J’étais tellement absorbée que je sursautai lorsque le chevalier ouvrit la porte. Je me retournai vivement, tenant ma serviette contre moi. Je me relevai tranquillement pour lui faire face, alors que celui-ci avait disparu derrière la porte. Je reconnu la présence mon confrère Hayden, mon grand ami.


Celui-ci refit surface dans la salle des bains peu après l’incident.

-Il n’y a pas de mal, Hayden. lui répondis-je, tout bêtement.

Je ne me sentais pas menacée, ni même gênée devant lui. Lorsqu’on est élevé depuis l’époque des couches ensemble, il n’y a plus grand chose à cacher… Presque plus rien, disons.


J’étais figée sur place, droite comme un chêne, muette comme une taupe. Cela me pris quelques secondes avant de réagir.

-Qu’est-ce qui t’amène ici, Hayden ? demandai-je en un murmure

Sans même atteindre la réponse de celui-ci, j’allai plus loin dans la salle des bains pour aller y chercher mon peignoir et le revêtir ; nous serions plus à l’aise de converser de cette façon.

J’allai m’asseoir au bord d’un bain, me mis les pieds dans l’eau et l’invitai à venir me rejoindre. Je ne tenai pas à perdre une aussi bonne compagnie en cette soirée monochrome. J’avais bien trop peur que mes petits démons reviennent me hanter…

_________________
Solitude profonde... [PV] 55958_11030_Gaelle_sign_3
Don't you know who I think I am? Fall Out Boy
Gaelle
Gaelle
Modo à la poêle redoutable

Féminin
Messages : 2357
Rôle : Ce qui définit le rôle de quelqu'un, ce n'est pas sa place dans la société, mais la place dans le coeur des gens qui l'entourent.
Âge : 18 ans
Âme Soeur : Parfois, il faut savoir oublier... pour aimer.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 30/05/2006


Revenir en haut Aller en bas

Solitude profonde... [PV] Empty Re: Solitude profonde... [PV]

Message par Hayden le Mer 16 Jan 2013 - 20:27

J’étais derrière la porte et je respirais tranquillement. Je m’étais caché puisque la belle Gaëlle était vêtue d’une serviette. J’étais parti pour ne pas l’offusquer et de me faire ainsi traiter de pervers puisque je ne l’étais pas. Je n’étais pas un pervers, j’étais un homme, un elfe qui avait du respect envers les femmes, mais ce n’était pas que ça qui m’a fait réagir ainsi, me cacher de cette vue assez tentante. C’était l’ambiance écrasante qui émanait de ce bain.
C’était lourd, un poids tellement lourd. C’était pesant. Écrasant. Étouffant. Une soirée nostalgique qui tournait vers le monochrome de la vie. Dans le noir et non vers le blanc. Dans le noir, on avait une dépression, on voyait le noir, on était triste et on restait dans le passé. À réfléchir et réfléchir. Penser et encore réfléchir. Ne rien dire et se taire à jamais. Ne jamais se confesser et réfléchir. Penser et avoir des idées. Je n’avais jamais adoré voir une personne ainsi, mais une personne qui sortait de ce moment c’était joli, merveilleux à voir. Comme si c’était une fleur qui poussait par enchantement alors qu’on ne s’y attendait pas. C’était tout le temps une belle surprise. Cependant, durant ce moment, c’était tout le temps triste car les femmes, surtout les femmes, cessaient de s’occuper d’elle. Je ne voulais pas que ma belle amie soit repoussante alors qu’elle était tout à fait le contraire. Qui était l’homme qui lui a fait du mal ?!
Je rentrais dans la salle de bain, je baissais mon regard pour regarder ses orteils. Elle avait des beaux pieds, sexy. Ses pieds avaient l’air en forme et ses orteils avaient l’air joyeuses. Elle avait l’air en forme malgré l’air ambiante qui m’étouffait et qui me rendait triste. C’était en me posant une question à peine perceptible sous les oreilles d’un homme que je montais mon regard vers elle. La voyant mettre une peignoir en lui souriant tristement. Elle me faisait de la peine en agissant ainsi, fade, sans vie. Où était le sourire que j’avais toujours connu lorsqu’on était plus jeune ?
Je la voyais mettre les pieds dans l’eau pour pouvoir patauger, je souriais doucement en retirant mes bottes et en pliant mes pantalons pour s’assoir à côté d’elle. Je lui donnais un léger coup d’épaule pour la bouger un peu, voulant lui redonner de la vie à cette coquille vide. Cependant, ça ne fonctionnait pas au point que je voulais et je mettais une mèche rose de cette belle chevelure derrière son oreille, d’une délicatesse inhabituelle comme un membre de la famille qui voulait consoler sa petite sœur, comme frère qui voulait s’occuper de sa petite sœur chérie.
« Je suis plus sensible que tu ne le crois, ma belle...» fis-je en allant déposer un baiser sur la tête de la sosie de ma belle Myria.
« Tu ne veux pas me parler du pourquoi tu n’as plus ton sourire contagieux... ?»
Tel un sourire chaleureux qui nous réchauffe le cœur, je sentais que mon soleil de mes journées s’effaçait dans le ciel pour faire place à une lumière terne. Je sentais que sa chaleur qu’elle dégageait, s’évadait de son corps cherchant la chaleur des autres. Le soleil était triste au point de mettre des nuages dans le ciel pour pouvoir pleurer en toute discrétion. Se cacher en paix pour ne pas que personne l’aperçoive et pourtant, une seule personne a cru entendre des pleures. Entendre des larmes versées comme si son cœur était blessé.
Je souriais faiblement pour ne pas être autant heureux d’être avec une jolie femme. Je la regardais sachant très bien que j’étais inquiet à son sujet. Je ne voulais pas qu’elle soit triste, je ne voulais pas que quiconque qui me tenait à cœur soit triste et pourtant, il avait une personne qui m’a fait rompre une promesse de ne voir personne pleurer. Il a une personne qui a réussi de me sentir mal et de vouloir l’aider plus que tout au monde, je pourrais remuer ciel et terre pour que son sourire apparaisse... Je voulais au moins la voir sourire et la voir sourire à la vie.
C’était ma petite sœur que je voulais chérir toute ma vie.
Hayden
Hayden
Personnage important

Messages : 122
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Âge : 29 ans
Âme Soeur : Myria, une belle orchidée ~
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 30/01/2011


Revenir en haut Aller en bas

Solitude profonde... [PV] Empty Re: Solitude profonde... [PV]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum