-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone
395 € 649 €
Voir le deal

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Vine le Lun 23 Jan 2012 - 15:34

C’était une journée tout à fait comme les autres. De l’ennui, relaxation et de l’ennui encore plus! De l’ennui le fait de se lever, de se laver, de s’habiller avec un corset qui me fait irrésistiblement mal. Qui ne faisait que m’étouffer, me faisant suffoquer et avoir des bouffer de chaleur cherchant sans cesse ma respiration que je n’avais tout simplement pas. Après continuer à m’habiller, puis le petit déjeuner. Il fallait ensuite savoir si Elend était dans ses réunions car s’il ne l’était pas, je devais faire plein de paperasse pour ainsi annuler et le reporter par cet abruti qui ne souhaite que d’aller dehors.

Puis on continuait la routine, le déjeuner et continuant surveiller le Roi à ses réunions, après j’avais carrément du temps libre. J’allais dans mon jardin qu’Elend avait eu la gentillesse de me faire construire. Je m’occupais de mon jardin personnel pour reprendre mon souffre, de me reposer, puis c’était le dîner. Le plat final que je n’attendais que cela. On se retrouvait à une table toujours aussi grosse et bien remplie que seulement l'époux et moi nous nous assoyons en mangeant doucement. Racontant nos journées merdiques sans rien d’avoir d’intérêt.

Ça finissait à une grande relaxation, prenant un bon bain chaud qui me purifiait et qui me soulageait de mes douleurs que j’avais à cause des corsets. Et c’était aussi de retrouver en chemise de nuit et de dormir avec un homme que j’avais appris à aimer depuis des années.

Trente ans de vie de commune que j’avais eu avec le Roi d’Opale. Que j’avais appris à le connaitre, à le faire confiance et ainsi lui laisser la chance de m’aborder. Ça donner que j’avais deux enfants avec lui. Dont ma dernière qui voyageait et que je me faisais un sang d’encre à ne pas l’avoir à mes côtés. Puis mon premier, un peu borné comme mon mari. Qui ne voulait que la liberté, mais il fallait bien un jour qu’il se marie et qu’un jour, qu’il règne sur son futur royaume. Trente ans de vie commune dont une vingtaine d’année à vivre comme un vulgaire vieux couple qui n’avait plus rien à dire. Un vieux couple qui se collait, oui, qui discutait doucement, mais qui se querelle pour un vulgaire malentendu.

C’était plus aussi magique autrefois et ça me manquait terriblement.

Cette nuit, c’était un couché comme d’habitude. L’un qui enlace sa femme lui disant bonne nuit et de dormir paisiblement. Un couple marié qui vivent heureux disait-on. Cependant j’avais des doutes. J’avais entendu dire que les Rois pouvaient avoir des maitresses quand il s’agissait de leur plaisir sexuel. Comme ils n’étaient pas satisfait de leur campagne. Des vulgaires foutaises! Des conneries, ce n’étaient que des mensonges. Les hommes ne touchent plus à leur compagne autant que les premières années. C’était les hommes le problème!! Ils étaient des vulgaires porcs!

Cette nuit était paisible. Pourtant je faisais un horrible cauchemars qu’à mon réveil je ne me rappelais pas. Je me retournais pour me coller vers mon tendre époux quand je m’apercevais qu’il n’était pas là. Je me redressais pour savoir où il était, mais rien. Peut-être était-il au toilette?

« Elend?» l’interpelais-je en m’assoyant sur le lit.

Rien, je me levais en prenant ma robe de chambre en allant regarder la salle que j’avais présumé où il était, mais non. Il n’y avait personne. Je sortais doucement de ma chambre pour aller descendre dans les cuisines pour voir s’il avait une fringale de nuit, pas là non plus. Je m’inquiétais sérieusement m’apercevant que j’étais seule dans le château.

J’entendais un bruit, que je sursautais et que j’allais regarder par la fenêtre car ça venait de dehors. Je voyais une ombre s’éloignée dans l’obscurité. D’après sa carrure, je soupirais... C’était sans doute lui.

De nature, je n’étais pas jalouse... Bon, oui c’était le cas. J’étais jalouse. Je ne voulais pas qu’il s’approche une femme si ce n’était pas moi. Je le voyais aller en sentant bouillonner de colère. Il avait des tonnes de réunion et lui il voulait assouvir ses pulsions masculines? C’était un porc, il ne pensait plus qu’avec sa tête homme depuis des années, ça me décevait.

Je retournais doucement me coucher. Tant pis, j’allais lui demander des explications au matin. Tant pis, si je le prenais au mauvais moment. Je demanderai au servante de cesser de l’aider à se préparer et j’allais m’occuper de lui. Oh oui! Mon grand enfant voulait jouer? Il allait jouer!

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Vinesign
Vine
Vine
Nouveau personnage

Messages : 34
Rôle : Reine d'Opale, mère de trois adultes.
Âge : 51 ans
Âme Soeur : Je n'ai qu'en vue que mon tendre époux.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 22/01/2012


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Elend le Mar 24 Jan 2012 - 16:27

La brume prenait lentement la maitrise de la nuit. Elend se fichait de ne plus voir la lune, enfin, grâce à l’étain, il l’a voyait toujours très bien, puisque bizarrement, la brume ne gênait aucunement sa vue améliorée. Il prit son temps pour rentrer, savourant chaque instant, son plan se mettait lentement, mais surement en place. Sa colère était passée, le vent jouait agréablement dans ses cheveux. La moindre petite bise faisait frissonner sa peau sensible de plaisir. Il allait enfin pouvoir savoir ce qu’il se tramait à Émeraude.

Bien sûr, il y avait toujours la petite Nelyss qui aurait pu être très utile pour l’espionnage. Elle est en âge d’être écuyer ou pas loin. Mais comment être sûr qu’elle serait fiable comme espion et qu’elle serait fidèle à son royaume natal ? Le roi ne pouvait pas, et surtout il ne l’avait pas envoyé avec cette mission, Lucca ne présentait aucune menace, enfin, elle en présente toujours pas, mais il y a de quoi avoir des soupçons.

C’est perdu dans ses pensées qu’il atteignit le rempart de la ville. La brume qui descendait était un parfait camouflage, sauf s’il tombait directement sur un de ses hommes. Heureusement, le garde le plus proche se trouvait à cinq mètres et il lui tournait le dos. Grâce à l’agilité du potin, il se posa silencieusement sur la pierre et reparti d’un bon toujours aussi furtif à l’insu du patrouilleur. D’une rapidité déconcertante, il se retrouva devant le château en quelques instants.

Les gardes faisaient bien leur travail, même pour lui, avec un temps favorable comme celui-ci. Il était impossible de rentrer dans se faire repérer. S’il avait eu vingt ans de moins, il regretterait l’efficacité de sa garde, mais actuellement non. Il rejoignit l’écurie relié au château. Elle n’était pas gardée, comme à son habitude, les cheveux dormaient, certains se redressaient à son approche, mais l’odeur de l’opalien les remit lentement dans leurs sommeils. Aucun bruit n’échappait des stalles, enfin aucun bruit suspect d’avertir les palefreniers ou les hommes d’armes.

Elend entra dans un compartiment où résidait un poulain sevré, il actionna un levier dissimulé et pénétra dans le passage secret. Il faisait un noir d’encre dans le souterrain, mais il connaissait le tunnel par cœur et arriva sans difficulté de l’autre côté. Il arriva dans sa bibliothèque personnelle. Des papiers volaient de partout sur les tables, rien n’avait changé depuis l’époque où il avait commencé à régner, tout était dans un tel désordre. Il gagna rapidement mais silencieusement sa chambre.

Il éteignit l’acier et le fer presque épuisé. De geste furtif, il se déshabilla avant de regagner le lit. Près d’entrer dans la couche, il fit attention pour la première fois depuis qu’il entrait dans la chambre à son épouse. L’étain augmenta le volume de la respiration de sa chère et tendre, et elle était éveillé.

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) 75892_blblbl2
Elend
Elend
Modo Grinch

Masculin
Messages : 1037
Rôle : Ancien roi d'Opale
Âge : 55 ans
Âme Soeur : Inconnue
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 12/07/2011


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Vine le Mer 25 Jan 2012 - 0:58

Pourquoi c’était-il faufiler dans la nuit? Voyait-il quelqu’un dans mon dos? Que faisait-il réellement? On dirait qu’il avait quelque chose à cacher. Une maitresse ou un enfant peut-être? Un enfant qu’il avait eu par une maitresse et qu’il ne voulait pas me montrer. Il cachait bien son jeu si ça datait de quelques années, mais cette fois, je l’avais découvert et il n’allait surtout pas s’échapper! Elend allait savoir que je partageais pas mon homme avec une autre femme. Il était mon époux, mon mari que j’avais accouché de ses deux enfants. Il n’allait pas me remercier de cette manière en agissant ainsi. Il allait qu’à bien se tenir car ça allait être chaud!

Avais-je l’air possessive ou en étais-je bien une? À ce sujet, je ne partageais pas. On était marié, on avait vécu des hauts et des bas, on avait vécu du bonheur ensemble. S’il ne m’aimait pas en réalité? Quand je pensais à cela, j’avais un pincement au coeur. Était-il avec moi rien que pour sa réputation? Je ne savais tout simplement pas. S’il ne m’aimait pas après tout, qu’allons nous faire? Impossible! Passé une trentaine d’année à ne pas aimer quelqu’un c’était l’enfer. Au départ, certes, je ne l’aimais pas car je ne le connaissais pas et, à vrai dire, Elend était et est toujours un grand enfant. À la première vue, ça ne me charmait pas, mais au fur et à mesure, il m’avait conquit. On avait passé de bons moments bien collés à l’un et l’autre. À se caresser doucement les cheveux et à se donner des baisés. Comme si j’avais réalisé que c’était l’homme de ma vie. Et regardez aujourd’hui, je ne regardais que lui malgré son changement physique.

J’avais une flamme qui ne cessait pas de grossir pour cet homme, ce roi, mon amour malgré ces défauts. Ça me faisait horriblement mal en pensant qu’il aurait pu aller voir une femme, autre que moi. Une de mes mains étaient déposées sur ma poitrine à cause du pincement au coeur que j’avais pendant que l’autre jouait tranquillement avec ma bague de mariage.

J’avais le goût de vomir. À vrai dire arriver dans mon lit, je pensais me recoucher et arriver rapidement au lendemain, mais non. Je ne dormais pas. Je fermais les yeux en cherchant le sommeil, mais rien. J’avais toujours ces idées qui m’embêtaient la tête. C'était mission impossible. C'était comme si on fermait les yeux désirant dormir et que ça ne fonctionne jamais. Se disant presqu'on était entre deux mondes.

Comment était positionnée la chambre, plus précisément le lit? Je me situais à être près de la fenêtre pendant que lui se retrouvait près de la porte. Puis comment j’étais..?J’étais couchée sur le côté, donc en regardant la fenêtre, et je réfléchissais doucement. N’entendant pas que quelqu’un s’était introduit dans la chambre, je ne sentais que le lit bougé. Le lit qui bougeait car quelqu'un essayait d'être subtile, mais ça ne fonctionnait guère. Elend essayait d'être subtile, en plus... C'était vraiment ce qui me faisait détester chez lui, c'était lorsqu'il tentait de cacher quelque chose et ça empestait les cachoteries puis le mensonge. Nous étions ensemble pour le meilleur et pour le pire, hein? J'étais dans les pires moments quand il faisait ça. Enfin bref, je respirais tentant de trouver mon calme, mais comment? Je bouillonnais de jalousie et de rage ayant aperçu s’en aller au loin. Il avait fait quoi dans une nuit pareil, nom de dieu?!

« Où étiez-vous, mon tendre amour?» lui posais-je d’une manière plutôt particulière.

D’un ton plutôt glacial et surtout blessé de cette disparition. Je n’avais eu aucune lettre pour me dire qu’il s’en allait en balade pour courir après les papillons ou se taper des maitresses. Non, je ne savais rien. Je m’étais mise à l’idée qu’il était roi et il avait le droit d’avoir plusieurs femmes malgré que je n’aimais pas cette idée. Je voulais être l'unique, celle qui préférait et que mon époux aimerait pour le restant de ses jours.

Je me redressais pour m’assoir sur le lit et je me retournais pour voir, lui, Elend. J’étais en robe de nuit, celui qu’il préférait, je le regardais d’une inquiétude qui m’était impossible à discerner car, après tout, la jalousie prenait le dessus. Je m’approchais de lui et je reniflais doucement:

« Vous empestez, l‘air frais et le cheval, alors ne me dites pas que vous êtes allez quelque part dans le château, alors que je vous ai cherché quasi partout! Expliquez vous.» levais-je un peu le ton sachant que j’allais être fâchée d’une minute à l’autre.

Commencer avec douceur et aller petit à petit dans l’atrocité, qui était pour moi, la colère. Bon, colère, ce n’était pas mon genre. J’étais sèche et glaciale quand je pouvais l’être. J’avais toujours été sévère de cette manière, mais cette fois, c’était de la pure tromperie et la tromperie je détestais ça même si, en réalité, je n’avais pas eu auparavant. À moins que le roi s’était gâté ce soir. J'accepterai jamais ça de la part du Roi d'Opale après une trentaine d'année de vie commune avec lui!

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Vinesign
Vine
Vine
Nouveau personnage

Messages : 34
Rôle : Reine d'Opale, mère de trois adultes.
Âge : 51 ans
Âme Soeur : Je n'ai qu'en vue que mon tendre époux.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 22/01/2012


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Elend le Ven 27 Jan 2012 - 18:34

Elend se figea. Il avait des ennuis jusqu’au cou. Il avait trop trainé, et voilà que sa chère épouse était réveillée, peut être depuis longtemps, il ne pouvait le savoir. Une seule chose était sûre, ce n’était pas tout de suite qu’il allait pouvoir se coucher. Sa réserve de potin fini de se consumer. La fatigue endiguée par le métal tomba d’un coup sur son pauvre corps. Il était maintenant d’une gaucherie, et la sensibilité donnée par l’étain n’arrangeait certainement pas les choses et de toute façon, ses pauvres oreilles n’allaient surement pas supporter le son amplifié par sa femme, de ce fait, le roi éteignit ses dernières réserves de métaux actifs.

Contrairement à ce qu’il attendait, la voix de sa femme fut glaciale, très glaciale. C’était la première fois depuis tant d’années de vie commune qu’il entendait la voix de son épouse de cette façon. Que pouvait bien trotté dans sa tête pour la mettre dans cet état ? Non, seulement la fatigue prenait légèrement ses droits mais la peur, une peur comme il n’avait jamais ressenti, envahit son être. La peur lui faisait remarquer le moindre détail, comme la robe de nuit qu’il préférait, éclairé par la lumière faible et pâle de la lune qui filtrait par la fenêtre. S’il n’était pas dans cette situation, l’Opalien aurait eu des idées érotiques mais actuellement il en était incapable.

La deuxième tirade de sa femme lui fit réaliser que passer par le passage secret par les écuries n’étaient pas une bonne idée, mais c’était le chemin le plus discret, il n’y avait personne la nuit. Il se mit volontairement dans une position inconfortable pour éviter de s’endormir par mégarde, ce qui n’arrangerait certainement pas la situation qui puait assez comme ça. Il respira lentement, première chose, se calmer, reprendre le contrôle de son corps. Le potin l’aurait aidé mais il n’avait plus, et impossible d’en prendre devant sa chère et tendre. Il avait réussi à cacher cette facette de lui pendant vingt-huit ans, et il ne comptait pas que tous ses efforts soit vain. Reprendre son sang-froid n’était pas le plus dur, mais la fatigue couplé à l’âge ne rendaient pas les choses faciles. Calme… Calme… Aussi léger qu’une plume ! Elend se remémorait les paroles de son maître d’armes lorsqu’il était plus jeune, cela le calmait. Aussi rapide qu’un éclair ! La peur est plus mortelle qu’une épée !

Mais il ne se calma pour autant. L’homme changea de tactique et se remémora le nom de ses hommes, penser à autre chose était le seul moyen vu son état de panique avancé. Irül… Rickon… Brandon… Edmure… Tyrion… Walder… La panique le quitta petit à petit que les noms prenaient place dans sa tête. Il avait enfin suffisamment la tête froide pour répondre. Contrairement à ce que le roi pensait, il ne mit que quelques secondes pour se calmer.


« - Je ne trouvais pas le sommeil. Je suis donc allé prendre l’air, et pas qu’un l’intérieur du fort. Et je suis notamment passé aux écuries, j’ai été où mes pas m’ont mené. Et maintenant que la fatigue me gagne, vous m’empêcheriez de dormir le peu de temps qu’il me reste avant qu’un serviteur vienne me tirer du lit de force ? Vous seriez aussi cruelle envers votre pauvre époux à qui une longue et dure journée administrative l’attend à son réveil ? Et si je vous ai inquiété ma déesse tombé du ciel, j’en suis extrêmement désolé, ce n’était pas voulu. »

Il avait fait pire comme défense devant la colère de sa femme. Peut-être que cette simple tirade allait la calmer et la faire recouché aussitôt, mais peut-être pas. Il fallait s’attendre à tout avec Vine. D’un mouvement emplit de fatigue, il poussa l’audace à l’essayer de l’embrasser.

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) 75892_blblbl2
Elend
Elend
Modo Grinch

Masculin
Messages : 1037
Rôle : Ancien roi d'Opale
Âge : 55 ans
Âme Soeur : Inconnue
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 12/07/2011


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Vine le Ven 27 Jan 2012 - 21:48

Il empestait! Il puait le cheval. Des bêtes qu'on gardait gentiment dans une écurie qui nous permettait de nous déplacer en toute liberté. Ces chevaux que malgré leur entretient, ils empestaient même si on passait que quelques instant avec eux. Seulement un bref instant et voilà que la peau, les vêtements contenaient leur odeur pour si peu. C'était affreux. D'ailleurs à chaque fois que je sentais cette odeur, je ne voulais qu'une chose: aller me laver pour être plus présentable. Je ne voulais pas qu'on vient me voir alors que je sens le cheval, alors que je suis sensée sentir les roses comme j'étais une reine.

Puis l'air frais. Ça n'aidait aucunement pas. C'était comme s'il avait pris un cheval pour aller se promener quelques part dans notre royaume. Peut-être il allait ainsi pour aller voir sa maitresse? Vraisemblablement, non. Je l'avais vu s'en aller en marchant hors du territoire du château malgré la noirceur. J'avais vu seulement une ombrage, mais je reconnaisserai la démarche et surtout la carrure de mon époux entre mille! Je l'avais vu. Dans le fond, il me mentait en partie dans sa sortie nocturne. Ce qu'il ne savait pas, c,était que je l'avais vu partir au loin.

Serais-je si cruelle pour ainsi l'empêcher de laisser prendre du sommeil? Quand il s'agissait d'une tromperie ou d'un événement qui m'avait fait empêcher de dormir et il était la cause. Oh que si! Je n'allais surtout pas me gêner surtout qu'il arrivait avec une senteur anormal à celui du bain qu'il avait prit avant d'aller se coucher. Cela me faisait perdre complètement la tête encore plus quand il osait m'embrasser dans un état pareil. Il le savait qu'il ne fallait pas.

Il le savait!

Je le poussais pour qu'il calme ses ardeurs de coureurs de jupon. Il n'allait pas se sauver aussi facilement. S'il avait touché à une femme et l'embrasser, je ne voulais même pas embrasser cette fille indirectement.

“ Vous mentez Elend! Je le sais très bien que vous vous n'êtes pas promené dans les écuries. Je me suis réveillée après un cauchemars et je ne vous ai pas vu dans notre lit. Je vous ai cherché partout pour ainsi vous retrouvez hors du château en disparaissant dans le noir!” lui disais-je sèchement.

Je lui avais parlé en lui attaquant avec mon doigt. Un doigt qui s'attaquait au torse de mon époux. Cependant, j'avais cessé pour ainsi réfléchir par la suite. J'avais terriblement de mots à lui dire. Tellement de mots à lui cracher tel du venin que le serpent pouvait cracher dans les yeux de ses victimes, mais non. Il fallait que je me relaxe. Que je reprenne mon sang froid.

“ Vous avez du culot pour oser en plus me surnommer de cette manière et de m'embrasser alors que je vous soupçonne de tromperie! Qui est cette maitresse? Vous avez honte de lui offrir une chambre dans le château alors que je suis présente?!” disais-je quasiment folle de rage.

Je me levais du lit sous l'adrénaline et étrangement j'avais mes mains en poing tellement que j'avais mal dans cette histoire. Certes, je me disais qu'au départ de notre relation, je ne voulais pas de lui. Je refusais qu'il fasse quoi que se soit et que je faisais même tout pour que je ne dorme pas dans la même pièce que lui. Maintenant, c'était vraiment le contraire. Je le voulais rien qu'à moi. Vingt huit ans de vie commune et tu t'aperçois d'une tromperie, ca fait horriblement. Je vous le garantie!

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Vinesign
Vine
Vine
Nouveau personnage

Messages : 34
Rôle : Reine d'Opale, mère de trois adultes.
Âge : 51 ans
Âme Soeur : Je n'ai qu'en vue que mon tendre époux.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 22/01/2012


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Elend le Jeu 2 Fév 2012 - 17:22

Comme attendu, il fut repoussé. Enfin, comme attendu, pas si sûr, Elend avait vraiment espéré qu’elle accepterait ce baiser, et qu’il puisse enfin, dormir. Le contre coup du potin se faisait de plus en plus ressentir. Pourquoi son épouse était aussi furibonde ? Il avait seulement traversé la moitié du royaume pour liquider un groupe de bandit. Bon, même pour cette raison, elle serait furibonde, mais peut –être moins, mais en tout cas, aucun moyen de lui annoncer la vérité.

Il serait, surement, encore plus incapable de dormir qu’actuellement. Il la voyait déjà venir avec ses "Mais vous êtes fous de sortir sans escorte ?", Pourquoi au milieu de la nuit alors que vous pouvez le faire la journée, comme habituellement ?!" ou encore "Vous avez une garde pour cela, Elend d’Opale, utilisez la !!". Ouai, autant dire que c’est compliqué la situation que de dire la vérité, même l’empirer à un point où il en écoutera parler des jours et des jours. Et bien sûr, il faudra révéler l’existence de ses pouvoirs, et ça… plutôt mourir !

Son peuple, ses serviteurs, ses hommes, ses enfants, sa femme, aucun ne devait connaitre l’existence de sa magie. Il la supposait unique, puisque qu’il avait vu la majorité des pouvoirs que possédait un chevalier avec sa chère fille, et il voulait la garder secrète, un jour, ce secret lui sauvera peut-être la vie, qui sait ? Enfin, cela ne changeait rien de penser à tout ça, cela n’allait pas le tirer d’affaire.

Par contre, le roi s’inquiétait de la santé de sa femme. Vu disparaitre dans le noir ? Certes, il n’y avait pas encore de brume lorsqu’il était partit, mais il faisait nuit noire, et la lumière de la lune était presque inexistante, même lui avec sa vue amélioré, il avait eu du mal à voir, alors comment aurait-elle pu ? Et surtout, que ça faisait quelques heures qu’il était parti, elle serait encore plus furieuse et elle ne l’aurait pas attendu en essayant de dormir, cela, il en était sûr. Elle l’aurait plus attendu derrière la porte et l’aurait refermé lorsque l’opalien serait entré, c’était plus son style lorsqu’elle attendait des heures.

Là, elle était trop calme pour avoir attendu les trois-quarts de la nuit. Par contre, Elend se demandait bien ce qui lui était traversé l’esprit pour qu’elle le soupçonne de tromperie ? Dans deux ans, ils célébreront leurs trente années de mariage, et la confiance n’était toujours pas présente ? Bon, cela lui arrivait aussi d’être jaloux, mais là, il y a un fossé, une falaise même. La colère surpassa lentement la fatigue.

« - Comment ça vous me soupçonnez de tromperie et d’infidélité ? Après tant d’années, vous me traitez ainsi ! J’ai juré devant les dieux et le royaume de vous choisir, vous, Vine de Turquoise pour unique épouse et femme à chérir ! Et je bafouerais mon honneur et ma foi en courant les jupons ? Sortir prendre l’air, s’occuper de son cheval lorsque je suis pris d’insomnie serait un signe d’adultère, et bien soit ! »


Sur ces mots remplis de fureur très perceptible, l’homme aux cheveux verts tourna les talons et s’apprêta à sortir, vêtu comme au premier jour.

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) 75892_blblbl2
Elend
Elend
Modo Grinch

Masculin
Messages : 1037
Rôle : Ancien roi d'Opale
Âge : 55 ans
Âme Soeur : Inconnue
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 12/07/2011


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Vine le Ven 3 Fév 2012 - 0:23

Avais-je été trop loin?
En marchant tranquillement me tenant la hanche d’une main et me pinçant l’os du nez de l’autre. Je réfléchissais tout en me calmant. Avais-je été royalement trop loin au point que je sentais les mots de mon époux avec une certaine colère? Une fureur même? Je crois que si. C’était vrai qu’après vingt-huit ans de vie commune et les montagnes russes d’émotions qu’on avait vécu ensemble. Je pourrais dire que la confiance régnait pour ce qu’il s’agissait de ce côté-là. Quand je m’approchais de quelqu’un, d’un jeune homme pour une quelconque raison, Elend avait toujours été un peu jaloux. Je le savais très bien. Je le voyais qu'il était jaloux. Mais moi? Il n’avait jamais osé s’approcher d’une femme alors je ne pouvais avoir autant de jalousie que lui, cependant en y pensant bien j’avais sauté immédiatement à la conclusion qu’il voyait une maitresse.

En y pensant bien, ça aurait pu qu’il soit allé dans l’écurie s’occuper de son cheval. Il avait l’odeur pour, ce qui me donnait la preuve irréfutable qu’il avait raison. Alors, qui avais-je vu s’en allant dans le brouillard épais et dans la nuit plutôt sombre malgré moi? Je n’avais aucune idée. Ce que je me souvenais c’était une démarche plutôt ressemblante au roi, mais peut-être l’avais-je vu aller dans l’écurie? C’était plutôt ça, sans doute. Depuis quelque temps, que je fais des cauchemars ayant peur d’être kidnappée ou être tuée dans le château. Puis je me raisonnais en disant; quand on était dans le noir on avait tendance de voir des choses bougés alors que c’était seulement les yeux qui tentent de bien regarder dans le noir, mais d’ici là. Étais-je devenue folle? Avais-je comme raison la peur de rester seule?

Bien soit et mon nom au complet. Me disait réellement que j’avais touché à une corde sensible qui était la confiance. C’était vrai qu’on était ensemble depuis vingt-huit ans. C’était vrai qu’on avait juré devant les dieux et de rester fidèle. Cependant, il avait une certaine rumeur qui courait dans la royauté, que les rois pouvaient avoir des maitresses et tout. Ça m’inquiétait, alors mes folies ça nous avait rendu à là. Un roi d’Opale qui tentait de quitter la chambre et moi, qui réfléchissait tout en me calmant avant de lui faire un câlin à son dos.

Un câlin à son dos si large, si muscler, un dos royal. Un dos que je voulais me coller et me réchauffer quand on était dans le lit. Son dos qui me réchauffait lui donnant des signaux pour qu’il se retourne et me prenant dans ses bras... Son dos qui sentait un peu le cheval, mais qui avait tout de même son odeur. Son odeur que j’avais adoré avec les années. Une odeur que je me lasserais plus jamais de la sentir. Une odeur avec qui je pourrais passer encore trente ans à sentir sauf la sueur qui s’entremêlait un peu qui me dégoutait légèrement, mais c’était un parfum d’un mâle qui avait fait un exercice non? M’avait-il réellement trompé? D’après sa réaction qui me levait un peu les poils des bras, non. Bien sûr que non.

« Je demande votre pardon, mon époux...» disais-je tout doucement en restant coller à son dos.

Étais-je réellement bipolaire? Non, seulement que je pesais mes contres et mes pours pour déterminé si je devrais ou non. Sur le coups, j’étais pours le fait que je me sois choquée, mais désormais, je ne voulais pas. Je me disais que j’étais peut-être seulement fatiguée et que j’avais peut-être imaginé une telle histoire à cause de ces rumeurs, qui sait?

« Excusez moi pour cette histoire, disons que lorsque je ne vous ai pas vu dans notre lit, j‘ai sauté sur cette idée, puis la fatigue aussi...»

Pouvais-je lui dire que j’avais peur durant la nuit depuis quelque temps? Pouvais-je lui dire que d’une certaine manière je me sentais en sécurité quand il était là et que lorsqu’il partait j’imaginais presque le pire pour nous deux? J’étais une mère de famille et une femme mariée avant tout d’être une reine. J’avais peur pour mes proches. J’avais peur pour mon fils aîné et surtout peur pour ma petite fille qui était partie du château sous l’accord de son père. Avoir su, j’aurais refusé cette demande d’aller voyager et retourner dans le passé pour lui proposer d’être chevalier. Cependant non, je ne pouvais retourner dans le passé. Après tout, j’aurais été dans le passé pour toute sorte de raison. Reprendre ma jeunesse. Ma vivacité d’autrefois. Avoir une vie sans conflit. Une vie parfaitement parfaite. Non, ce n’était pas mon genre, d’ailleurs j’aimais ma vie malgré que je ne voulais pas passé par ce chemin auparavant.

J’étais une princesse avant. Puis chaque princesse trouvait ou non son prince. Je l’avais trouvé, malheureusement on m’avait donné à un autre prince plutôt unique. Au départ, la confiance ne régnait pas d’où le pourquoi. Avec les années, je n’avais guère le choix de vivre ma vie avec Elend. Regardez où nous étions!? L’homme tentait de s’en aller pendant que moi je l’enlaçais pour ne pas qu’il parte. Je ne voulais pas rester seul dans cette chambre si sombre. Dans ce brouillard que je sentais malveillant. Je voulais aller dans ses bras comme avant que je me réveil et que je panique au sujet qu’il pourrait me tromper. J’y pensais, il avait des chances de me tromper, il n’osait plus avoir des idées érotiques autant comme avant. C’était vrai qu’on était plus aussi jeune, qu’on sentait la vieillesse arrivée petit à petit part m’égard. Enfin, je restais tranquillement là, derrière lui, en train d’enlacer son dos. Sentant son odeur qui me chamboulait les sensations de femme de la quarantaine. Caressant doucement son haut du corps... Je l’aimais mon roi malgré ses folles idées, je demanderai les explications demain car dans le fond, on était tous les deux épuisés durant cette nuit non?

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Vinesign
Vine
Vine
Nouveau personnage

Messages : 34
Rôle : Reine d'Opale, mère de trois adultes.
Âge : 51 ans
Âme Soeur : Je n'ai qu'en vue que mon tendre époux.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 22/01/2012


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Elend le Mar 7 Fév 2012 - 8:27

Elend s’arrêta net lorsque Vine l’enlaça, cette soudaine réaction d’amour le surprit énormément. Ne venait-elle pas de le repousser en disant qu’il puait le cheval, et la voilà qui l’enlaçait. La surprise fit grandement baisser la colère, la fatigue reprenait ses droits. Il était las, las de devoir lui mentir, las d’être fatigué par les problèmes du royaume, las de tuer. Il n’avait qu’une seule envie en ce moment, dormir, même qu’il serait capable de tomber de fatigue maintenant dans les bras de son épouse. Son étreinte avait toujours eu un effet tranquillisant, et là, plus que maintenant. Sans elle, il ne serait pas allé loin en tant que roi, ni en tant qu’homme. Certes, il l’avait haït la première fois, enfin il la haïssait pas elle, puisqu’il ne la connaissait pas, mais il avait haït tout ce qu’elle apportait avec elle, un mariage et un trône. A l’époque, il s’en serait bien passé, quoique toujours, mais il l’aimait, et donc il aimait également tout ce que son épouse avait ramené avec elle.

Bien entendu qu’il lui pardonnait, quoique le roi s’abstiendra de lui dire ça en face, après, elle allait en prendre l’habitude de s’énerver encore plus qu’elle ne le fait et se faire pardonner directement parce que son époux l’aime, et ça, pas question. Il était roi, certes, c’était lui qui régnait sur le royaume et elle qui régnait sur lui, il en avait l’habitude, mais il aimait avoir de l’air pour respirer, et si il lui pardonnait à tout bout de champ sans raison, il en aurait presque plus, voir plus du tout. Fini les sorties nocturnes pour respirer, et ça, il en avait irrémédiablement besoin, pas de tuer obligatoirement quelqu’un, mais d’errer sans but dans la nature ou dans la ville avec ses pouvoirs, ça permet de lui vider l’esprit, totalement, et d’avoir une nouvelle approche des problèmes du royaume, une fois l’esprit libéré.

Il commençait ses muscles sentir ses jambes trembler sous son propre poids, le potin avait vraiment un effet pervers une fois ses effets dissipés. L’opalien n’avait pas la force de subir une nouvelle querelle, dormir, il lui fallait dormir. Avec le peu de force qui lui restait, il trouva le courage de se retourner pour enlacer sa femme. Son nez se trouvait au niveau de la chevelure de sa douce, il en huma le parfum, ils sentaient les fruits, il adorait sentir l’odeur de sa femme, cela ne lui rappelait que des bons souvenirs. Cette odeur de fruit lui rappela le début de leur mariage, enfin, le début, après plus d’un an, où ils commençaient à s’apprécier vraiment, elle lui donnait la becqué pour des fruits rouges, ce n’était pourtant pas à un évènement ou repas particulier, mais il avait toujours se souvenir en tête, lui la tête tendue, et elle lui déposant délicatement chaque fruit dans la bouche. Ce souvenir l’avait marqué, et le marque toujours.


« - Oui, je vous pardonne ! Je peux regagner le lit maintenant que le sommeil commence à s’emparer de moi ? »

Sans attendre sa réponse, il essaya de regagner sa couche, mais avec difficulté, ses jambes ne le portaient plus, mais plus, et s’effondra sur les dalles. Même le froid mordant de la pierre peinait à le maintenir éveillé. « Dormir ! disait son esprit, Il est temps pour toi de dormir ». La dureté du sol ne l’empêchait de gagner rapidement le pays des rêves, mais une partie de son esprit demeurait conscient qu’il fallait qu’il gagne le lit, sans quoi, son épouse serait paniquée. Le lit…. Le lit… Le lit.. Le lit. Le lit ! Avec un dernier effort, il s’affala sur le matelas, sans prendre le temps de se couvrir d’une couverture, Elend s’endormit instannément.

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) 75892_blblbl2
Elend
Elend
Modo Grinch

Masculin
Messages : 1037
Rôle : Ancien roi d'Opale
Âge : 55 ans
Âme Soeur : Inconnue
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 12/07/2011


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Vine le Jeu 9 Fév 2012 - 18:47

C’était mon époux, mon tendre amour. Il tentait d’éviter que je me mets dans une sale état et moi, bêtement, je me mettais à presque lui donner des coups de pieds aux fesses. Je sentais qu’il me cachait quelque chose, c’était comme ça depuis le début. De ce qu’il s’agissait de la maitresse, ça se pouvait également. Ça se pouvait que lui pouvait fréquenter une autre femme et même partager son lit. Je n’étais plus toute jeune et on préférait de dormir dans les bras de l’un l’autre à la place de la partie de jambe en l’air. C’était peut-être ça le problème et je ne le savais pas. Peut-être il voulait avoir une autre relation. Je me disais que ça se ne pouvait pas, surtout pas maintenant. Notre vie était tranquille, pas comme à l’époque où on était tout jeune et c’était nouveau pour moi le royaume d’Opale.

Ce que j’appréciais avec lui, c’était le fait qu’il me pardonnait rapidement. Qu’il pardonnait le fait que je sois sorti de mes gonds alors qu’il ne fallait pas du tout car après tout, il n’avait rien et je n’avais pas de preuves concrètes. C’était vrai que la puanteur du cheval était une piste, mais rien qu’un piste, un preuve qui pouvait nous donner à une autre conclusion. Ce que je regrettais c’était le fait que je sautais rapidement à la conclusion pour si peu de chose. C’était vrai qu’il avait une rumeur qui courait.... Telle que la royauté pouvait avoir des maitresses sans même déranger la reine. Cependant, moi, je voulais mon mari à moi toute seule. J’étais tombée amoureuse de lui et je voulais que ça reste pour le restant de mes jours.

Je l’avais enlacé, enlacé pour lui dire sans voix de rester auprès de moi. Un geste qui valait mille mots n’est-ce pas? Et voilà que lui se retournait pour aller m’enlacer. Me dire que j’étais pardonné et que s’il pouvait retourner au lit. Pauvre homme, lui qui pense que je n’étais pas épuisée? Et bien il avait tort, j’étais horriblement épuisée et je me tenais là debout contre lui en fermant les yeux tout en respirant son odeur qui m’empestait les narines. Le cheval, je n’aimais pas cette odeur. Quand j’étais arrivée ici, il puait le cheval qui me dégoutait. Enfin, cette fois c’était autre chose.

« Bien sûr, si le roi sent qu‘il a de besoin, faites comme chez vous.» rigolais le voyant s’en aller un peu bizarrement.

S’il faisait exprès, il se faisait passer pour un fou car je riais évidemment de lui. Le voir ainsi mal marcher, ainsi trébucher sur le plancher froid. Ça devenait de plus en plus inquiétant. Je le suivais et je m’en allais l’aider pour le hisser sur le matelas, mais... Pourquoi il était si épuisé? Ça m’intriguait réellement. Qu’est-ce qu’il avait fait pour avoir fait un effort surhumain? J’avais des questions qui revenaient encore. Est-ce qu’il avait une maitresse ou plusieurs même? Je ne savais pas, mais je ne voulais pas penser à ça.

Il faisait nuit après tout et je le voyais se hisser seul sur le matelas. De se rendormir sans même avoir pris le temps de se couvrir. Je m’approchais de lui et le regardais d’un air triste tout en allant le couvrir de nos couvertures. Après tout, ça m’étonnerait pas que d’autres femmes seraient dans ses bras, il était si beau, si merveilleux. Il m’avait aidé autrefois et je lui remerciais infiniment même ça, ce n’était pas assez.

J’allais tranquillement de mon bord pour glisser sous mes couvertures. Assise encore, je le regardais dormir. Il était si beau, comme s’il était en paix. Un vrai dieu que tout le monde voudrait l’avoir, mais il était à moi, il était mon roi. Enfin, j’espérais qu’il était rien qu’à moi. Possessive? À ce sujet, oui.

Je m’approchais doucement de lui. Me couchant à ses côtés en allant le regarder. Je lui caressais le visage comme pour l’effleurer de peur qu’il se réveille. Elend, s’il savait comment je pouvais être une conne. Comment je pouvais être une idiote de penser à de pareil chose, mais qui te dit qu’il avait réellement des maitresses? Ce n’était pas impossible et aussi il me cachait des choses. Comment je le savais? Il ne me disait pas tout et parfois il changeait de sujet, subitement. Bref, je lui donnais un petit baiser sur les lèvres pour lui souhaiter une bonne nuit d’une manière qu’il ne le saura justement pas. Et étonnamment, je déposais ma tête sur son épaule. Oui, j’allais dormir près de lui coller, voulant avoir ses bras autour de mon corps pour qu’il me réchauffe. Évidemment, il ne ferai pas, il était dans le pays des rêves et je devais le réchauffer lui avec ma chaleur corporelle et les draps qui étaient sur nous. Pff. Il était décourageant. Pour un homme, il était royalement un homme. Au point de faire une chose à la fois! Il était pénible à ce sujet!

_________________
Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Vinesign
Vine
Vine
Nouveau personnage

Messages : 34
Rôle : Reine d'Opale, mère de trois adultes.
Âge : 51 ans
Âme Soeur : Je n'ai qu'en vue que mon tendre époux.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 22/01/2012


Revenir en haut Aller en bas

Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus) Empty Re: Prit en flagrant délit! [Pv Elend](terminus)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum