-41%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
219 € 369 €
Voir le deal

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Jeu 19 Jan 2012 - 16:30

C’était une nuit magique, une nuit que j’avais vu des minis fées s’envoler et s’éloigner de moi. Une nuit que Thrain m’avait partagé son lait précieux alors qu’il en avait de besoin autant que moi. D’ailleurs, je n’aimais que le lait que durant un dessert et je pensais que le lait m’allait un peu me réveiller. À ce que j’avais pu voir, je m’étais carrément retrouvé dans un lit inconnu et drôlement confortable. La place de la forêt me manquait déjà. Je voulais la revoir, revoir les minis fées, entendre de nouveau le ruisseau qui glougloutais non loin de nous. À la place, je me retrouvais dans un lit, ouvrant les yeux et retrouvant une rose complètement rose près de moi. Je me levais brusquement regardant la chambre s’il n’avait pas une personne quelconque et à date non. Où étais-je?

Je regardais par la fenêtre et je pouvais voir que j’avais trop dormi. Je sentais que j’allais me faire gueuler pour se retard. Je soupirais en écrasant la tige de la fleur sans faire exprès. Je la prenais pour aller la sentir, elle était si jolie et elle sentait si bonne. Cette fleur voulait signifier quoi? Je ne savais pas, mais ça me faisait drôlement plaisir, drôlement au point de me sourire. Pourquoi je souriais alors que c’était mon ami? Mon unique ami. Je ne savais pas, mais c’était vraiment étrange comme comportement que je faisais.

Je devais malgré tout travailler même si j’étais en retard. Travailler pendant toute une journée après s’être habillée plus convenablement que de rester en robe de nuit. Alors, je me préparais vite fait pour aller courir dans l’écurie et de commencer ce que je faisais habituellement. Malheureusement, on dirait que... J’avais la tête en l’air, ne pensant qu’à une seule chose, l’endroit en question m’avait plu et je voulais revenir pour ainsi encore gambader tourner. Vous ne pensez tout de même pas que j’allais penser à Thrain? Franchement, il m’avait donné une rose oui, mais il restait mon unique ami avant tout.

***

C’était vraiment la pire journée de ma vie. Je faisais carrément tout de travers. J’avais failli blessé une personne en lançant ma fourche au loin comme à mon habitude. J’avais failli blessé des cheveux alors que j’avais la tête ailleurs.

J’avais la tête ailleurs et j’avais besoin de congé. L’intendante avait encore plus de montée de lait quand je lui demandais un congé, elle était à deux doigts de refuser mon congé, sauf quand j’avais dit un avant midi comme l’autre fois. Elle était d’accord, mais elle avait un mais. Un mais que je devais revenir avant midi parce que j’avais commencé en retard mon travail. Ah, c’était vraiment la pire. J’étais découragée à penser que je travaillais pour le château d’Émeraude que l’intendante m’exploitait, je savais très bien que j’étais l’unique palefrenière, mais pas besoin de me faire sentir que j’étais une esclave et tout ce que je voulais c’était de partir en courant quelque part.

Une chance que Thrain était là pour me divertir. Une chance, car je sentais qu’un de ces quatre j’allais vraiment courir n’importe où loin de ce château.

***

La nuit, je soupirais presque de mécontentement. J’avais dormi la veille dans un lit super confortable alors que maintenant j’allais m’endormir dans un lit qui était le mien et inconfortable. C’était réellement le coup de grâce qui m’avait permis de m’éternisé dans le bain et d’espérer que mon congé arrivera plus rapidement. Un avant midi, je m’en foutais tant que j’avais un moment tout était correct. Je retournais tranquillement à mon lit ayant les pieds lourds et je me suis endormie plus rapidement que je ne le pensais.

Le lendemain juste après l’aube. J’entendais les oiseaux chantés dans le ciel, je souriais, j’étais libre. J’étais à deux doigts de crier liberté à ce sujet, mais juste pendant un moment. Bref, je m’habillais en mettant une simple robe brun foncée avec mes souliers habituel, pour aller directement dans la cuisine. J’avais une grande envie de faire de la pâtisserie. De faire des petits gâteaux. J’avais faim et je voulais tester mes fameux talents en cuisine. Déjà que j’en faisais avec ma mère, je pensais que je n’avais pas échappé ce que j’avais appris. Dans le fond avec des expériences en quelque chose et de les perdre à force de ne pas les pratiquer c’était un peu inutile. Enfin...

FAISONS DES PETITS GÂTEAUX! Euh, finalement un gâteau. Bon une tarte.

Faisant le mélange un certain mélange pour avoir une pâte à tarte pour réellement faire la pâte. C’était incroyable comment je pouvais me souvenir de la recette, de faire la tête et de la faire cuire. Pendant ce temps, je faisais la garniture de la tarte. Décidant finalement de faire une jardinière avec de la crème pâtissière. Sortir le fond de tarte pour ne pas qu’il brûle, le refroidir pendant que la crème pâtissière refroidi aussi. Je soupirais doucement en mangeant quelques fruits, des petit fruits comme des fraises.

Ouais, c’était plus long que je le pensais car les domestiques commençaient à rentrer dans la cuisine. J’haussais les épaules, j’avais déjà assez attendu, il fallait que je mets la crème pâtissière dans le fond de tarte et de le décorer par des fruits que je prenais mon temps. Roooh la la! J’avais le goût de manger la tarte. OH! J’avais le goût pendant que je coupais les petits fruits.


Dernière édition par Shinylla le Mer 14 Mar 2012 - 16:26, édité 1 fois
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Ven 20 Jan 2012 - 19:49

Après avoir longtemps regardé la lune, j’avais fini par vouloir dormir sous sa Lumière. Et je m’étais éclipsé sans bruit. Retournant voir ma douce amie a quatre patte. Celle-ci avait trouvé une sorte de couverture dans la forêt, et l’avais récupéré. Elle dormait paisiblement dessus, lorsque je la rejoins. C’est en regardant la Lune, les bras croisé derrière la tête que je fini par m’endormir… Cette soirée prenait fin en beauté…

Le Lendemain, je fus réveillé par rayon de soleil plus entreprenant que les autres… Je mis un certain a émerger des brumes obscure du sommeil… Rien ne me pressait, je pouvais très bien me permettre de faire durer le réveil. Pour finir de me réveiller, je terminais doucement en rentrant la dernière bouteille de Lait qu’il me restais de la veille. Cela me fis du bien et acheva de me réveiller.

Ne voulant pas rentrer aussi vite au château, je me mis en quête d’un endroit ou me purifié tranquillement. Ce lieu pris la forme d’une petite rivière. L’eau était glacé, mais cela me fis du bien. Je pris même le temps de faire quelque mouvement de brasse avant de quitter l’eau. Une fois purifié, je pris la route du château. Toutefois, mon trajet me fis passé par le territoire des Loups, et je fis un petit détours pour allé les voir. J’aimais sincèrement ces animaux si noble et si gracieux. Sans trop m’approcher de leur tanière pour ne pas venir les gêner sur leur territoire. Mais cela fus suffisant pour que mes deux nouveaux amis me repère à l’odeur et viennent me voir. Je pus les caresser à loisir, et admirer la fluidité de leur mouvement ainsi que leur prestance naturel. Puis, je me remis en route, les louveteaux rendait les loups assez nerveux. Je ne voulais pas risqué de problème avec le reste de la meute en restant trop longtemps sur son territoire…

Dès que je fus de retour au château, je me dirigeais vers ma chambre refaire mon stock de lait de la journée. Ensuite, je fis un petit tour au cuisine pour chaparder de quoi mangé, mon derniers repas remontant à la veille… C’est ainsi que j’ai piqué une pomme et un gâteau, cela me suffirait bien vue l’occupation que je réservais au reste de mon après midi : La sieste. Une belle et longue sieste.

Je ne me suis réveillé que tard le soir, alors que la Lune était déjà bien haute dans le ciel. Incapable de rester immobile dans un lieu clos, je ressortis avec ma pomme, mon gâteau ayant déjà été victime de mon appétit. C’est donc en grignotant ma pomme avec appétit que je retournais dans ma chère forêt sous l’œil attentif de la Lune. Je voulais retourner voir les Loups. Ces animaux était vraiment fascinant et assisté à leur chasse était un véritable spectacle. Pour ne pas les gêner dans leur chasse, je montais en haut d’un arbre, puis laissé courir mes sens magique jusqu’au plus loin que je le pouvais pour suivre ce qui se passé autour de moi. Mais les Loups ne chassaient pas près de mon arbre et je dus me déplacer par trois fois avant d’assisté à quoi que ce soit. Mais je n’ai pas assisté à une chasse comme je l’espérais, juste à une scène de famille, les louveteaux découvrant le monde sous la surveillance des Alphas. Ce n’étais pas aussi prenant que leur chasse, mais la scène était tout de même magnifique, et contrairement à la chasse, je ne risqué pas trop d’être interrompu par une limitation de distance.

Les petits tourné en rond, refusant de trop s’éloigné de leur mère. Tandis que leur père, le mâle Alpha exerçait une surveillance intense de la zone alentour. Celui-ci m’avait sans doute repérer, mon arbre n’était qu’à quelque mètre de leur zone de jeu, mais comme je commençais à me faire accepter par la meute, il ne sembla pas s’en formaliser. C’était une bonne chose,peut être que dans quelques semaines je pourrais essayer de courir parmi eux ? Ce serai fantastique de faire la course avec ces animaux…

Puis les loups mirent fin a cette découverte de la vie, pour aller dormir ou chassé sans doute. Toutefois, m’étant habitué à mon perchoir, je fus réticent à l’abandonné et fini par y resté une partie de la nuit. J’aimais vraiment la nuit… Mais il me fallait rentré, cette nuit, j’avais envie de la passer dans mon lit. C’est en retournant au château que je suis involontairement repassé par le lieu où j’avais conduit Shinylla deux jours avant… C’est également ainsi que je me suis souvenu que j’avais un petit compte à régler. Il était un peu tard ce soir, mais demain, elle aurait de mes nouvelles…

Le lendemain matin fus pénible commencé une journée par un règlement de compte, ce n’était pas ce que j’appelais une bonne journée… Je pris donc un temps fou pour me purifié, repoussant au maximum le moment de la confrontation… Mais je fis par en sortir, complètement détendu, et presque serrain face à l’épreuve qui m’attendais. J’ai rencontré l’intendante alors qu’elle sortait de son bureau.

-Dame ? J’ai à vous parlé au sujet de Shinylla, encore.

-Au sujet de qui ? Je me fiche des noms, dites moi juste ce qu’elle fait.

Je pris une profonde inspiration, cette femme était vraiment un monstre… Son simple oubli de nom, faillit me ramener au sentiment éprouvé au moment de la révélation de Shinylla… Mais je parvins à me contrôler. Ce n’est qu’en grinçant des dents que je repris.

-Shinylla, la palefrenière… Vous voyez maintenant ? Ou dois je être encore plus précis ? fis je froidement.

-Celle qui passe plus de temps à demandé des demis congé que travaillé et pour qui vous avez déjà demandé de l’aide ?

Plus de temps à demandé des congés ? Ssss… Cette femme avait le don de m’horripiler… Shinylla ne travaillais pas assez a son goût ? La colère commençait à m’envahir. Mes yeux se plissèrent et mon ton se fis plus froid encore. Mais cette folle ne se rendit pas compte de mon changement d’attitude et continua sur sa lancé :

-Pardon ?

-Vous savez, j’ai due la battre de nombreuse fois pour lui apprendre à ne pas parlé avec des personnes comme vous, vous n’avez pas à culpabiliser pour les coups qu’elle a reçut pour vous avoir demandé de l’aide. C’était mon travail que de lui apprendre que…

Mon poing s’écrasa sur le mur, la faisant sursauté et interrompant sa phrase. Cette fois, rien ne pourrait plus retenir ma colère. Cette femme stupide, jugeait que battre les hommes et les femmes qui avait besoin d’aide car elle les écrasé sous le travail, était son travail ? Une sérieuse explications allait devoir avoir lieu.

-Écoutez moi bien vieille folle. Fis-je d’un ton presque menaçant, et absolument glaciale. Oublie que je suis Chevalier, cela n’a plus aucune importance. Je me fiche de savoir ce que tu es. Sache juste une chose, OSE levait la main sur ne serai-ce qu’UNE personne de plus, et je te jure que tu me le pairas. Je fis une pose puis ajoutais d’une voix froide comme la glace et dépourvu de toutes émotions. Cher. Incroyablement cher.

La femme avait blêmi d’une façon absolument incroyable. Je ne me mettais pas souvent en colère, mais quand cela arrivait, j’étais vraiment impitoyable. Et cette femme qui ne connaissait que mon coté joyeux, comme presque la totalité des gens habitant le château, découvrait avec terreur ce que je donnais quand j’étais vraiment en colère. Impitoyable, mais pas inconscient. Si je mourrais d’envie de la saisir par le cou et de la soulevé pour lui faire comprendre a quel point j’étais sérieux, je n’en fis rien. Mais mon regard parlé pour moi, et cette folle compris très bien le message. Je fis ensuite un pas vers elle pendant qu’elle reculait rapidement jusqu’au mur.

-Maintenant que ce point est éclaircies, je ne ferai que précisé que si par hasard, il vous venez à l’esprit de toucher à ne serai-ce qu’un seul cheveu de Shinylla, vous feriez mieux d’y réfléchir à deux fois… Enfin, j’espère pour vous que ne m’avez pas mentis en ce qui concerne son assistante. Vous pourrirez le regretté amèrement.

-

Je pris une grande respiration pour me calmer puis expirer longuement. Je n’aimais vraiment pas me mettre en colère. Cela me faisait bouillir le sangs et je me retrouvais avec une brusque envie de tout détruire autours de moi. Je fis demi tour, puis terminé la discussion en commençant à m’en aller.

-Sur ce, j’espère que vous passerez une bonne journée.

En m’éloignant, j’entendis un claquement de porte que l’on referme précipitamment. Elle avait du retourné dans son bureau. Cela me fis sourire, le message était passé. Cela m’étonnerais maintenant que Shiny est le moindre problème avec elle. Pour me détendre, je pris une bouteille de Lait dans mon manteau et la descendit presque d’un seul coup. Puis je retournais dans ma chambre, et me mis à frappé violent le mur qui donnait sur la cour. Ce pauvre mur qui ne m’avait rien fait me permis néanmoins de me défoulé. Tant que la colère m’habitait, la douleur n’était pas un problème. Mais lorsque qu’au bout d’une dizaine de minutes je m’estimais calmé la douleur commença à se faire sentir. J’avais les phalanges en sangs. Rien de bien grave, et me soignait ne me pris qu’une minutes.

Je retournais me purifié pour finir de me détendre, puis décidais d’allais faire un tour en cuisine, le soin de tout à l’heure n’avait fait que renforcé ma petite faim. Et puis après un tel début de journée, prendre à mangé pour rejoindre mon amie à quatre patte dans la forêt ne me ferait sans doute pas de mal. C’est donc en pensant à ce que je ferai ensuite de ma journée que je rentrais dans les cuisines, complètement perdu dans mes pensées…
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Ven 20 Jan 2012 - 23:55

Une belle tarte, une belle jardinière de fruit que j’avais fait la matinée. Je coupais doucement mes fruits quand soudainement une ami de l’intendante venait dans la cuisine, que la plupart des domestiques étaient présentes, cherchant quelque chose en particulier. Je fronçais légèrement les sourcils en me coupant le pouce sans faire exprès, après tout j’avais fini ma jardinière et je coupais le fruit rien que pour le manger. Mettant mon pouce dans ma bouche pour cesser que le sang coule davantage. Je regardais l’ami en question qui paraissait demander à tout le monde une personne en particulier quand soudainement on me pointait.

Moi?

Je fronçais encore plus les sourcils et je retirais mon pouce de ma bouche sachant qui se dirigeait vers moi. Il regardait ma jardinière avec appétit, mais je refusais l’opportunité d’y goûter quand j’avais vu qu’il prenait un couteau pour couper un morceau. Saleté gourmand, c’était moi pour et... Pour ceux ou celles que ça me tenterai d’en donner et non à lui.

- « Est-ce que vous êtes la Shinylla en question?» me demandait-il un peu déçu.

« Oui, pourquoi?»

J’étais incertaine après tout quand on me rendait visite avec un tel personnage dans cette société, c’était habituellement mauvais signe. Il ouvrait la bouche en regardant ma jardinière pendant que je lui lançais des éclairs avec mon regard.

- « C‘est pour ainsi dire que vous êtes en congé, aujourd‘hui à la place.»

« Et qui vous a fait changé brusquement d‘idée?» acquiescais-je en pensant que c’était une mauvaise blague.

- « On n‘a bien réfléchi et on vous laisse la journée, mais c‘est grâce à votre ami et à ces menaces.» me disait-il avant de murmurer vers ces derniers mots.

- « Puis-je vous parlez en priver?»

Je restais quoi de plus surprise. Thrain les avait menacé pour que j’aille la paix et des congés? J’étais touchée par ces actes, mais ça me rendait quoi de plus mal à l’aise de vouloir lui redonner la pareil. Peut-être lui donnerai-je la jardinière en guise de remerciement? Ouais, après que le monsieur sous-intendant aille fini de me parler.

Je le suivais sans rien dire de plus, on allait dans un coin où il n’avait pas réellement de domestique, en fait, PAS de domestique du tout. Il me poussait vers le mur et étonnée que j’avais, j’avais un couteau dans le visage. Il était fâché le monsieur?

- « La prochaine fois tu diras à ton “ami“ qui reste bien tranquille. Tu n‘es qu‘une moins que rien. Une domestique rien de plus qui s‘occupe de la merde des chevaux. Je te donnes la journée oui, mais c‘est pour que tu cesses d‘être sa vulgaire protégée. Sinon ça va être pire, compris?» me disait-il d’une froideur qui glaçait le sang.

Je restais muette en hochant légèrement la tête pour dire que j’avais compris et qu’il s’en aille au plus vite de près de moi. Sans m’y attendre il me faisait une belle entaille sur la joue quand même assez profonde pour que je me plaigne et que je commence à verser des larmes. C’était un avertissement et je le savais. Il s’en allait essuyant son couteau sur moi avant de prendre une part de ma jardinière en me disant de passé une excellente journée...

Je restais là, pendant un moment pleurant silencieusement de ma blessure que je la cachais de ma manche pour empêcher qu’il saigne davantage. Je retournais auprès des fruits pour prendre un morceau et de mettre légèrement les cheveux dans le visage pour cacher ma blessure que je faisais j’inspectais pour ne pas qu’elle saigne de nouveau et que voilà quoi.

Puis, j’entendais des pas qui étaient pas ceux d’une domestique ou du monsieur qui venait tout juste de m’agresser ignorant sans doute à quel point Thrain était sérieux dans ses paroles que j’ignorais tout simplement. Il l’ignorait et moi aussi... Je regardais Thrain arriver me forçant de paraître plus joyeuse malgré que sourire ça me faisait mal à cause de ma plaie fraîchement faite et j’allais le voir.

« Thrain, thrain! Je veux que vous goutiez à quelque chose!» m’approchais-je de lui en allant le prendre par le bras pour se diriger vers la jardinière.

Je coupais une part que je lui tendais. C’était la recette à ma mère, après tout elle était sensée être bonne non? J’en avais déjà fait auparavant avec elle et... J’avais toujours eu des bons commentaires et d’après le monsieur qui venait juste de me menacer il avait goûté avec plaisir sans même rien ajouter. Ce qui voulait dire que ce n’était pas mauvais après tout.

« Puis, j-je vous remercie d‘avoir encore parlé à l‘intendante. On m‘a donné la journée entière de congé. S-si vous voulez, on peut se promener non? J‘ai quelque chose d‘important à vous dire...» disais-je un peu tristement, mais gardant un peu la joie de vivre de le revoir.

Après tout tant qu’il ne souriait pas tout était correct. Son sourire ne faisait que me donner le goût de sourire. Un beau sourire contagieux que je ne pouvais refuser de lui révéler le mien. Je coupais un morceau de ma part en m’attristant un peu et je le mangeais sans rien dire. Il était mon seul ami et je devais cesser de l’être... Pourquoi la vie était si injuste?
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Sam 21 Jan 2012 - 15:09

J’étais tranquillement perdu dans mes pensé, lorsqu’un homme me mis un violent coup d’épaule. Je ne le connaissais pas, mais il semblait ne pas m’aimer. Lorsque je me suis retourné pour m’excuser, il a blêmis et s’est enfui, me laissant perplexe. Qu’avais-je bien pu lui faire pour l’intimidé autant ? Je fis rapide sondage magique pour voir si il n’était pas pressé à cause de quelqu’un d’autre. Mais mis à part une énergie familière et d’autre personne, il n’y avait pas d’hostilité particulière dans l’air… Ce qui me surpris en revanche, fus la destination qu’emprunta cet homme : Je l’avais involontairement suivis et cet homme était repartis directement chez l’intendante. Ceci expliqué peut-être cela… Mais alors que faisait-il ici ?

« Thrain, thrain! Je veux que vous goutiez à quelque chose!»

Shinylla venait de me tirer de mes pensées. Elle me prit le bras pour me mener devant une tarte ou une part manqué. J’allais sourire en la remerciant lorsque je vis quelque chose qui me figeât net :
Elle était blessé. Une entaille à la joue. Profonde. Faite par une Lame sans aucun doute. Le liens se fit instantanément dans mon esprit : Cet homme… Il avait agis pour l’intendante. Il avait sans doute menacé Shiny… C’était impardonnable. Je ne savais pas bien pourquoi, mes je voulais absolument que Shiny soit heureuse, heureuse et qu’elle aille bien. Et cette blessure me faisait mal. Je voulais la protéger, et cette blessure montrait que j’avais échoué…

Cette simple idée raviva ma colère. Je redirigeais aussitôt mes sens magique vers le bureau de l’intendante, l’homme était encore avec elle dans son bureau. Apparemment, il discutait tranquillement, pour le moment… Dans quelque instants, cela irait nettement moins bien pour eux…Puis Shiny me tendis une part de son gâteau, et je pus juguler ma colère. Elle allait bien, c’était le principal. Je pris la part qu’elle me tendait en la remerciant chaleureusement au passage, puis en pris un bout. C’était excellent ! Elle avait vraiment un don pour la cuisine. Sa tarte rivalisait avec les pâtisserie de Myria ! Mais si je savourais cette tarte, je n’en laissais pas moins mes sens magique à l’affût. L’homme allait payé pour chaque goutte du sang de Shinylla qu’il avait versé. Quand à l’intendante… Elle redécouvrirais bientôt ce que c’était de travailler en bas de l’échelle.


« Puis, j-je vous remercie d‘avoir encore parlé à l‘intendante. On m‘a donné la journée entière de congé. S-si vous voulez, on peut se promener non? J‘ai quelque chose d‘important à vous dire...»

Elle me remercié de d’avoir parlé à l’intendante ? Elle lui avait donné une journée de congé ? Cette fois, plus aucun doute n’était permis, cette vieille folle était bien à l’origine de la blessure sur la joue de Shiny. Son ton était triste, c’était indéniable. Elle essayait de le caché, mais cela se sentait. Cette chose importante… Mon instinct me disait qu’il y avait quelque chose de louche dessous. Je voulu la sonder, pour avoir un résumé de la scène, et savoir ce qui c’était passé… Mais quelque chose m’en empêcha, je ne pouvais pas m’introduire dans ses pensées. Pas les siennes. En revanche, il existé une personne dans ce château qui avait partagé le même moment que Shinylla, et lui je le sonderais. D’autant plus que Shiny venait de me donné une idée en me proposant cette balad.

-Bien sûr, je serai absolument ravis de me promener en votre compagnie. Nous n’aurons qu’a discuté pendant que nous marcherons. Si possible, j’aimerais vous présentez à quelqu’un dans la forêt, seriez vous d’accord, pour que nous allions, faire un tour dans la forêt ? après une courte pose ou je l’admirais de la tête au pied, je repris : Mais si je puis me permettre, vous devriez changé de vêtement. Même si cette robe te va a ravir, elle risquerais de gêner tes mouvements en forêt. De plus, il se trouve que j’ai une petite discussion qui m’attend quelque part. Que diriez vous que nous nous rejoignions dans une vingtaine de minutes dans la grande cour ? Et si ce n’est pas trop te demandé, pourrais-tu emporter ta délicieuse tarte ?

Durant tout les passages concernants Shiny, ma voix avait été douce, toutefois, le court passage mentionnant la discussion avait été dit d’une voix neutre. Aucun sentiment n’avait filtré. La robe n’était qu’un prétexte pour m’occuper de deux enquiquineurs… Mais cela ne m’avait pas empêché de lui faire le compliment en souriant. La robe lui allait vraiment très bien, cela m’ennuyait presque de l’obliger à se changer alors que la robe lui aillait si bien…

En attendant sa réponse, je lui caressais la joue blessé pour la soigner, au moment ou je passais au dessus de la blessure, j’illuminais mes mains de magie curative, et guéris sa blessure sans faire le moindre commentaire quant à son apparition. Une fois la blessure guéris je lui sourit en l’invitant à me donner son avis.
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Dim 22 Jan 2012 - 1:53

Il semblait perdu dans ses pensées. J’avais une nette impression qui avait une rage en lui qui concernait un sujet qui je ne connaissais pas. Si je pouvais avoir des pouvoirs magiques et ainsi sonder les personnes lorsqu’elles étaient tracassées comme tous les autres qui dotaient ce don. Je le ferai dès maintenant. J’étais quasi la seule de ma famille qui ne dotait pas de pouvoirs, en réalité... Aitbrynk était presque le seul à avoir des pouvoirs magiques. Cependant, on n’était comme ça les mortels, on jugeait de monstres ou de snob pour ceux qui détenaient de la magie. Moi, je n’avais pas d’autres choix de cohabiter avec eux. Leur magie, pour moi c’était rendu normal au point que j’avais une fascination pour la guérison ou sinon la lévitation. J’avais une telle fascination que je voulais en avoir.

Ça me préoccupait que Thrain n’avait pas tout son attention sur le moment car après tout j’avais fait la tarte aux fruits rien que pour lui. Pour le remercier.

Il s’arrêtait net, je fronçais légèrement les sourcils quand je m’étais aperçue de ce détails après que j’aille tendu une part pour lui. Il avait remarqué quoi? Il avait pensé à quoi? C’était ce qui m’intriguait, mais le plus... Est-ce qu’il avait vu ma blessure sur la joue? Après qu’il aille pris le morceau de tarte je replaçais mes cheveux soigneusement pour cacher ma plaie. C’était mon problème et non le sien. Malheureusement, je saignais de la joue. Ça me chauffait terriblement. Je ressentais les battements de mon coeur dans ma joue... J’étais légèrement enflée tout au plus. Il avait sourit d’où le pourquoi je saignais, car j’avais sourit. Il avait un beau sourire, tellement magnifique qu’on ne pouvait pas le rendre en retour et voilà... C’était ma faute la plus ultime de ne pas être sans coeur.

Je me coupais une part de ma tarte et je mangeais doucement par petite bouchée en allant mettre ma manche de ma main libre sur ma joue, en l’écoutant attentivement. Je le regardais un peu, le temps qu’il ne se rende pas compte que j’essayais d’éviter son regard si spécial... Mais je pensais en même temps... Pourquoi étais-je la seule qui se faisait menacer ou mutiler? Était-ce une manie chez eux concernant les nouvelles qui ne les aimaient et qui avait l’impression qu’elle allait foutre du trouble? Pourtant, je ne faisais pas de trouble avant de rencontrer deux chevaliers et un garde du corps. Depuis... Tout ne faisais que s’aggraver des fois.

J’avais certes remarqué que Thrain avait recommencé le vouvoiement alors que moi, je le vouvoyais tout le temps à moins qu’il n’avait pas remarqué. Il me disait si ça me dérangeait d’aller dans la forêt pour présenter quelqu’un. Si c’était une raison de me présenter sa compagne, je n’ai pas contre, mais le petit pincement au coeur me faisait terriblement mal. Bon pourquoi pas y aller après tout... Si c’était pour voir le lieu magique, pourquoi pas? J’hochais la tête en souriant légèrement pour dire que tout allait bien. Qui n’avait pas de trouble. Quoique je voulais me balader pour lui dire quelque chose d’important et de me changer les idées.

Dire quelque chose d’important disant que j’allais renoncer à notre amitié qui me rendait heureuse. C’était mon unique ami et il fallait que je renonce à son amitié pour devenir de simple connaissance. Enfin... Si c’était pour avoir moins mal et de ne plus ressentir de douleur quelconque, je tenterai et au pire j’essaierais d’être discrète dans tous les cas.

« Est-ce moi ou vous avez de la misère à me tutoyer?» Lui demandais-je en rigolant un peu mal en point et en rangeant la tarte pour le mettre dans un panier.

J’utilisais mes deux mains pour mettre la tarte aux fruits dans un panier pour mettre des assiettes et des ustensiles au cas où. Un pur pique-nique dirait ma mère, mais non. C’était pas romantique, j’allais rencontrer sûrement sa douce moitié.

Je restais quoi de plus surprise du geste qui me posait. Je rougissais de plus en plus en ayant les larmes aux yeux à cause de la douleur qui ma joue avait. Je voyais vraiment Thrain passer sa main sur ma joue pour enlever sans doute mes cheveux qui cachaient la plaie... Me caresser la joue en gardant le silence. Voyant une lumière quelque peu aveuglante apaisée ma douleur et même à la guérir je restais émue. Complètement muette et émue. Je prenais doucement la main de Thrain et je la déposais sur ma joue en la gardant toujours dans ma main. Mes larmes coulaient doucement s’éloignant de mes yeux. Je fermais les yeux... Remerciant Thrain... Je ne pourrais jamais assez le remercier quand il avait enlevé se fardeau de ma figure. Je ne ressentais plus la douleur et elle ne me manquait pas du tout.

Je retirais la main du chevalier en allant lui sourire doucement. J’étais certes touchée par ce geste qui venait faire. Mon coeur avait fait un bon et un bon semblable quand j’avais entendu de la bouche de l’homme en face de moi que la robe m’allait à ravir... Finalement, je ne pourrais pas renoncer, je n’avais plus le courage, ça me prenait beaucoup trop d’énergie, mais il fallait que je le fasse.

Bon, passons à autre chose.

« Eeuh... Je dois dire que de me voir porter une tunique et un pantalon, ça ne me fait pas très bien. Bon... Euh, je vais me changer dans ce cas. Dans vingt minutes dans la cours!» lui disais-je en prenant le panier en souriant à pleine dent.

Puis, en marchant, je me dirigeais vers ma chambre pour aller me changer. Quoi mettre bon sang?! C’était vrai que ma robe était remplie de mon sang, mais quoi mettre? Pas une robe, alors des pantalons? Je soupirais et je déposais le panier sur le plancher en retirant ma robe et en le lançant dans un coin signifiant le lavage pour moi. Après, je fouillais, fouillais, fouillais et encore fouillais pour enfin retrouver un pantalon. Des pantalons plutôt serrés, mais c’était les seuls que j’avais alors je les mettais.

Un pantalon très.... Normal, brun foncé. Et je cherchais pendant un sacré moment pour mettre finalement une tunique rouge foncé. Je me sentais ignoble. J’avais toujours eu la manie de porter des robes. On m’avait toujours dit que les pantalons ce n’étaient pas pour les femmes, mais étaient pour les hommes. Là... Je me sentais comme une jeune fille masculine et je n’aimais pas ça. Enfin, j’ébouriffais mes cheveux pour remettre du volume à cause de la tunique, puis prenant le panier. Je me dirigeais vers la cours.

Étais-je arrivée en avance? À l’heure ou en retard? Je ne savais pas, mais j’attendais tout simplement en regardant les formes des nuages dans le ciel.
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Dim 22 Jan 2012 - 12:10

Shiny accepta cette petite promenade d’un hochement de tête en souriant. Mais il me semblait qu’elle était un peu triste quand même. Tristesse que je comptais bien effacer le plus vite possible. Et cette promenade en forêt m’y aiderais. Fugitivement, je me suis demandé comment aller réagir mon amie à quatre patte : Elle n’avait pas vraiment l’habitude que je sois accompagné dans mes promenades… Enfin, un peu de compagnie ne lui ferait sans doute pas de mal.

« Est-ce moi ou vous avez de la misère à me tutoyer?»

Effectivement, j’avais du mal à la tutoyer, mais c’était simplement parce que j’avais pour réflexe de vouvoyer une personne qui me vouvoie. Or c’était son cas, et quand je pensais à la tutoyer, et bien il suffisait qu’une pensée parasite passe pour que je repasse au vouvoiement… Cela prendrais sans doute un certain temps d’adaptation,mais comme elle semblait prendre sa avec le sourire, ce n’était pas bien grave. Je lui répondis pendant qu’elle préparait un panier comme je lui avait demandé, le pique-nique que je lui avait suggérer allait avoir lieu constatais-je en souriant :

-Effectivement, j’ai un peu de mal, c’est un réflexe d’estime pour moi de vouvoyer les gens, et comme je vous estime beaucoup, j’ai du mal à perdre cette habitude. Mais je finirais par y arriver , fis je en souriant.

Elle rougis lorsque je lui caressais la joue. Si ce n’avait pas été pour la soigner, j’aurai sans doute fait de même. Une fois l’entaille refermé, ma colère envers l’homme n’avait fait qu’augmenter. Son entaille été assez profonde, c’était loin d’être aussi superficiel que je l’espérais… Mais ce qui me permit de resté calme encore une fois furent les larmes de reconnaissance de Shiny. Elle prit ma main et la garda un peu sur sa joue en me remerciant. Mais elle n’avait pas a me remercié, cette blessure lui avait été faite par ma faute… Il était normal que je répare mon erreur. Et que je fasse en sorte que cela ne se reproduise plus.

Elle retira ensuite ma main de sa joue en me souriant, et même si ma main n’était plus sur sa joue, j’avais toujours l’impression de la sentir sous mes doigts, c’était agréable… Elle repris ensuite la parole, en revenant sur la balade qui nous attendais :

« Eeuh... Je dois dire que de me voir porter une tunique et un pantalon, ça ne me fait pas très bien. Bon... Euh, je vais me changer dans ce cas. Dans vingt minutes dans la cours!»

Elle acceptais d’aller se changer, c’était parfait ! Je la remercié puis la regardais partir en marchant. Une fois qu’elle eu disparu de ma vue, je me dirigeais, vers le bureau de l’intendante… J’avais l’impression que chacun de mes pas renforçaient ma colère. Une fois arrivé devant la porte, je fis une petite pause, le temps de régulait ma colère. Puis décidais que non, il ne le méritait pas : Ils devaient payé pour ce qu’ils avaient fait à Shinylla.

J’ouvris la porte d’un violent coup de pied qui envoya la porte claquer contre le mur avec un grand bruit sonore faisant sursauter les deux personnes dans la pièce. Puis l’intendante blêmis en me voyant alors que l’homme se dirigeais vers moi. Il me fusillait du regard en s’approchant, l’air hostile. L’ignorant complètement, je rentrais et refermais la porte derrière moi.

-Chevalier ou pas, tu n’as pas à faire ce que tu viens de faire. Sorts d’ici immédiatement !!! me cria l’homme.

Mais je me fichais de son avis, la seul chose qui me fit plaisir était qu’il m’avait tutoyé. En général, cela n’avait aucune importance, et je n’en tenais pas compte, sauf que cette fois-ci cela m’arrangeait pour une bonne raison. Je me dirigeais vers l’intendante qui essayait de se faire toute petite devant la colère qui émanait de moi et auquel elle était sensible contrairement à son ami.

Une fois devant le bureau, je pris quelque seconde pour sondé l’homme afin de voir si ma colère étais justifié… Et oui elle l’était. L’intendante l’avait fait appeler pour qu’il aille menacer Shiny et celui-ci avait accepté avec joie pour pouvoir se défouler en rendant service à celle qui lui permettais de vivre une vie tranquille. Il l’avait écouté pendant qu’elle lui ordonné d’allé donné une leçon à Shiny, puis s’était mis à sa recherche. Il l’avait trouvé au cuisine, et lui avait demandé d’allé dans un coin à part pour la menacer et la rabaisser pendant qu’il l’a marqué de sa lame. Enfin, pour finir, il avait volé la part manquante dans la tarte de Shiny. Cette homme allait le payé cher. Incroyablement cher.

-Je crois que vous n’avez pas bien compris à quel point j’étais sérieux tout à l’heure. J’avais dit que si vous touchiez à un seul cheveux de Shinylla, vous me le payeriez. Et à peine suis-je partis que vous demandait à votre larbin de menacer Shinylla et de la blessé. Et vous osiez espérait que je ne m’en apercevrais pas ? Cela aurai pu marché si dans votre rage vous n’aviez pas demandé qu’elle soit blessé. Elle n’a rien dit, et elle allait même s’exécuter. Sauf que j’ai tout de suite fait le lien entre l’abrutis qui m’a volontairement heurté et la blessure au visage de Shiny… Maintenant, je crois que vous et votre imbécile d’ami…

C’est a ce moment que l’homme craqua. Par bêtise, inconscience ou n’importe quel autre raison il hurla de rage et essaya de me frapper. Mais son coup était maladroit, et je pu l'éviter sans problème. Je lui adressait alors face une grimace de désapprobation...

-Attaqué un Chevalier d’Emeraude est quelque chose de très grave... Je vais devoir vous punir. Mais après tout, vous êtes habitué au punition n’est ce pas ? Quand on sais que certain serviteur se font battre pour nous avoir parlé… Alors pour une agression, je pense que je vais m’occuper de la punition. Ce n’est que justice n’est ce pas ?

Alors que l’homme essayait de me porter un autre coup, je me glissais sous sa garde souplement et lui assenait un formidable coup de poing au niveau des cotes. Il recula en titubant, mais je n’en avais pas fini avec lui. Je le suivis puis lui assénait un coup sur le plexus qui lui coupa le souffle, puis un autre dans le foie. Alors qu’il se pliait en deux de douleur, je le relevais d’un coup de genou dans la tête qui fini de la mettre hors combat et l’envoya valser en arrière et s’écrouler sur le sol. Je le rejoins puis m’accroupis à coté de lui :

-Vous voilà puni pour ce que vous avez accepté de faire à Shinylla et la part de tarte que vous avez volé. La prochaine fois, réfléchissez y à deux fois avant de vous attaquer à ma « vulgaire protégé », comme vous dites si bien.

J’avais fait bien attention à ce que la scène soit impressionnante, et que l’intendante entende bien chacune de mes paroles. Je me relevais ensuite doucement, puis me retourner vers une intendante complètement terrorisé.

-De toute évidence, vous ne comprenez ni les menaces, ni les conseilles. Derrière votre peur, je sens encore la colère. Vous oubliez un peu vite que je ne suis pas un simple Chevalier. Je suis un Chevalier d’Émeraude, et je suis suffisamment versé en magie pour écouté vos pensées. Aussi vais-je empêcher toute idée de vengeance de prendre place dans votre petite tête : A chaque fois que je vous croiserez, je sonderais la moindre de vos pensées et si par hasard, je trouve ne serai-ce qu’une simple attaque verbal envers Shiny dans votre mémoire… Je m’arrangerais pour vous faire bannir du Château pour outrage à un Chevalier. Votre homme de main m’ayant fournis le matériel nécessaire à cette plainte : Ne travaille-t-il pas pour vous ? Vous êtes aussi responsable que lui dans l’agression dont je viens d’être victime… Sauf que lui a compris par le sang ce qui lui arrivera la prochaine fois qu’il touchera à un cheveux de Shiny. Je n’en ferais pas autant avec vous, mais je peux vous faire bannir, et si Shiny venait à mourir par votre faute… Vous la suivriez très vite… Peu importe le prix qu’il me faudra ensuite payer, mais je doute qu’il soit très élevé…

Je me retournais pour partir lorsqu’elle essaya de se rebeller :

-Vous l’aimez ! Tout sa parce que vous l’aimez ! crachat-elle. J’aurais honte à votre place !

Je me retournais vers elle brusquement puis dégageais son bureau magiquement de mon passage. Pour une mystérieuse raison, sa dernière phrase m’énerva au plus point. Alors que je m’avançais vers elle de façon menaçante en lui répondant , l’intendante recula jusqu’à atteindre le mur :

-Même si c’était le cas, il n’y a pas de honte à aimer quelqu’un. Et pour ce qui est de la honte, je crois que vous êtes servis. Votre entreprise honteuse n’aura fonctionné qu’une dizaine de minutes, et en cas de récidive, vous deviendrais une vagabonde. Et je ne parle même pas de l’état de votre ami… Restez à votre place, et contentez vous d’être pathétique, me suis-je bien fait comprendre ?

-O...Oui, fis-t-elle en tremblant de tout son être.

Malgré une envie très forte de la saisir par la gorge et la plaqué contre le mur pour lui faire la leçon, j’avais réussi à me contrôler. Satisfait de sa réponse et de la pensée qu’elle venait d’avoir, à savoir « Mais pourquoi suis-je allait provoqué un type pareille ? ». Je fis demi-tours et repartis, laissant une salle en pagaille, un homme inconscient et méchamment abîmé en plan avec une femme trop choqué pour réalisé ce qu’il venait de lui arrivé…

J’étais encore dans les temps, et pour terminé d’oublié ce fâcheux contre temps, je retournais dans ma chambre en buvant une bouteille de Lait. Puis étant arrivé dans ma chambre, je repris une bouteille de Lait pour combler le manque qui venait de se former dans mon manteau, et repartis vers la cour. Ou je rejoins une Shiny en train d’observer les nuages. Elle était maintenant vêtu d’un pantalon brun et d’une tunique rouge foncé. Sa robe lui allait mieux, mais sa tenue serai sans doute plus pratique dans la forêt.

-Désolé pour ce petit retard, fis en souriant. Mais j’avais un problème à réglé et fort heureusement, c’est fait. Nous pouvons nous mettre en route, direction la forêt !

J’ouvris la marche en partant devant, je me sentais vraiment mieux,comme apaisé. Toute ma colère avait été libéré, et j’étais revenu à mon état d’esprit habituel, libre et insouciant.

-Tu vas voir, la personne que je vais te présenté est assez particulière. Mais elle est très gentille et très belle. Avec de la chance, vous pourrez devenir amie !
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Dim 22 Jan 2012 - 15:29

Les nuages avaient plein de formes différentes. Des formes uniques qui ne ressemblaient aucunement aux autres. Des nuages avec des formes uniques. Un nuage, je trouvais que ça ressemblait à une boule de coton que tu ne pouvais jamais toucher. Ils semblaient si doux en les regardant, mais non, on ne pouvait que les regarder et dire les formes qu’ils avaient.

En ayant du vent dans les cheveux, j’entendais un peu de fracas dans une des fenêtres. Je me retournais pour savoir qu’est-ce que c’était, réellement. Je me posais des questions, peut-être une servante qui avait échappé quelque chose et que ça fait un sale fracas. J’haussais les épaules, ça arrivait à tout le monde de faire une gaffe de la sorte et de la réparer vite fait pour ne pas que personne aperçoit qu’il s’était réellement passé dans la salle.

Je continuais de regarder le ciel, voyant un nuage en forme de fleur, de poisson, d’une tête de chat et d’une bouteille qui me faisait automatiquement penser à Thrain que j’éclatais de rire. Je riais quand j’entendais une voix derrière moi que je sursautais malgré moi. Je me retournais en ayant un poing fermé sur ma poitrine cherchant de reprendre mon calme. Il avait eu un problème à régler. Était-ce lui le boucan? Je ne savais pas, mais je le suivais quand il ouvrait la marche.

Je lui souriais. J’étais heureuse qu’il voulait m’accompagner pour une promenade. Une balade qui me tenait à coeur car après tout on allait faire un pseudo pique-nique entre ami qui ne signifiait que de l’amitié pour moi. Je marchais un peu plus vite pour me rendre à ses côtés en tenant le panier quand soudainement, je perdais un peu mon sourire, mais que je le gardais dans mon visage. J’avais perdu l’émotion de ce sourire, donc c’était un sourire sarcastique.

Me disant que la personne qui allait me présenter était assez particulière, gentille et très belle. Même disant qu’on allait devenir amie si on le pouvait. Je ne savais pas pourquoi, mais je ressentais encore le pincement au cœur. Je ne savais pas, mais, je perdais mon sourire quand il disait qu’elle était très belle. Avait-il une compagne? Sans doute, peut-être la rejoignait-il seulement la nuit ou durant ses balades... C’était pour ça ses voyages nocturnes. Je la plaignais.

Puis je m’osais.

« Est-ce votre compagne?»

Je me suis surpris à lui demander cela, alors je rougissais et je regardais en avant. Pourquoi, je lui demandais une telle chose? En fait pour changer de sujet rapidement, je baissais la tête.

« En fait, c‘est pas ça que je voulais dire... Je suis désolée, Thrain, mais je dois renoncer à être ami avec vous... Ça me fait mal de dire ça, mais j‘ai pas le choix de renoncer et vous devez avoir des soupçons non?» lui disais-je tout simplement en m’arrêtant en chemin.

J’avais honte. Habituellement, je me battais pour, mais cette fois j’étais tannée. Je voulais vivre en paix alors je suivais tout simplement. J’avais fermé les yeux de honte. J’étais terrifiée de retourner dans ma chambre. J’avais peur, je tremblais aussi de peur malheureusement. À ce point terrorisé de se retrouver seule dans le château, me donnait des cauchemars. Je ne voulais plus qu’on me martyr, plus jamais!
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Dim 22 Jan 2012 - 17:40

Je me dirigeais vers la forêt en compagnie de Shiny, j’étais content, toute aller bien : Le soleil était au rendez-vous, mais il ne faisait pas trop chaud grâce à un léger vent frais. Les nuages aussi était là, ils permettaient de meubler le ciel, de le rendre moins vide et ajoutant une agréable touche de blanc. Et plus que tout, j’étais avec Shiny. Sans que je m’en aperçoivent, cette jeune fille était vraiment devenu importante pour moi… A tel point que je n’avais pas démentis l’intendante dans ces propos. Certes la colère avait décuplé mes sentiments, mais je n’avais quand même rien dit ! Un simple « Même si c’était le cas » ! Cela ne confirmais pas, mais ne nier pas non plus. C’était assez étranges… Mais avant que je ne puisse allé plus loin dans ma réflexion, Shiny pris la parole brusquement.

« Est-ce votre compagne?»

Je me suis retourné vers elle, surpris de sa question : Je la vis rougir de son audace, puis se mettre à regarder droit devant elle. Sa question était vraiment surprenante… Comment aurait-elle pu être ma compagne ? Puis je compris, elle ne savait pas que la personne en question était un félin. Alors que j’allais la détromper, elle repris en baissant la tête.

« En fait, c‘est pas ça que je voulais dire... Je suis désolée, Thrain, mais je dois renoncer à être ami avec vous... Ça me fait mal de dire ça, mais j‘ai pas le choix de renoncer et vous devez avoir des soupçons non?»

J’en fus tellement surpris, que je m’arrêtais brutalement : les conséquences de l’attaque de l’intendante avait été plus rapide que moi… Je voulais lui expliqué une fois installé dans la forêt, mais de toute évidence, ce ne serait pas possible. Elle tremblait de peur, cette agression avait vraiment du la toucher au plus haut point. Je vis un pas vers elle, et lui relever la tête doucement pour lui répondre en la regardant dans les yeux.

-Si cela te fait mal de le dire, et bien ne le dit pas. lui dis-je avec un sourire. Je sais ce qu’il s’est passé avec cette homme. Et je peux te garantir qu’à l’heure qu’il l’est il doit le regretter amèrement. Enfin, s’il avait repris connaissance il devait être en train de le regretter, mais elle n'avait pas besoin de savoir ce détail... Pour ce qui est de l’intendante, je lui est clairement fais comprendre que si elle retouchais de quelque manière que ce soit à un seul de tes cheveux. Dorénavant, jamais plus elle ne te fera du mal : Je l’ai prévenu qu’au moindre incident qui t’arriverait, je ferai en sorte qu’elle soit bannis du Château. Et pour ce qui est de son ami… Et bien, quand il aura récupéré, d’ici quelques semaines, il réfléchira à deux fois avant de s’attaquer à toi. Tu es mon amie, et je ne veux pas que tu renonces à être mon amie à cause d’eux.

Je fis une petite pause pour lui laisser un peu de temps afin qu’elle comprenne que je m’étais bien occupé d’eux. Puis je repris, poussais par je ne sais quoi :

-Shinylla, si tu as des problèmes, je te protégerais. Repose toi sur moi.

Puis quelque peu gêner, je détournais le regard en rougissant un tout petit peu. C’était sortis tout seul, je ne savais vraiment pas ce qui m’avait pris pour que je dise ça à voix haute. En temps normal je n’aurai fait que le penser. Et portant je l’avais dit. A voix haute. En la regardant droit dans les yeux. Sans aucune hésitation.

Décidément, quand j’étais avec Shinylla, je n’étais vraiment pas dans mon état normal… Mais cela ne me dérangeait pas : Quand j’étais avec elle, je me sentais mieux que lorsque j’était seul ou avec quelqu’un d’autre. Cette jeune fille était vraiment unique…
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Lun 23 Jan 2012 - 2:09

Pourquoi j’avais peur de l’intendante et de son homme à tout faire? Pourquoi j’étais terrifiée de ce couple qui me martyrisait? Si je pouvais en déduire, c’était à cause de cette acharnement que ces deux personnes avaient pour me faire souffrir. Pourquoi j’étais la seule qui avait mal, qui souffrait dans ce cas? Je crois que j’étais la seule qui avait du caractère et qui n’était pas très facile à dompter pour être docile. D’où le pourquoi tous ces coups donnés à moi... Rien que pour me rendre docile et serviable, maintenant que c’était fait dans le sens que j’obéissais plus depuis la dernière menace avec le couteau. Il fallait que je m’éloigne aussi de mon seul ami!

J’avais été fortement surprise quand il faisait un pas vers moi et me relevait carrément la tête. Si vous vous rappelez, je m’étais arrêtée pour baisser la tête lui disant qu’il fallait que je renonce à cette amitié. Comment ne pas rougir à de tel moment quand il te prenait littéralement la tête? Quoi que ça n’avait vraiment pas été que cela qui m’avait surpris. C’était le qu’il avait dit que l’homme, qui m’avait agressé, le regretterait amèrement en ce moment. Me disant avec toute sincérité qu’ils allaient me laisser tranquille car il les avait parler, secouer un peu. Disant aussi qu’il ne fallait pas que je renonce à cette amitié si elle me faisait mal. J’étais touchée, énormément touchée!

Alors, ce boucan c’était lui? Si c’était le cas, il les avait engueuler en quelque sorte au point de prendre la violence si je pouvais réentendre le boucan. Il s’était mis en colère pour moi. J’avais la bouche grande ouverte quand je pensais que Thrain pouvait être en colère... C’était impossible à imaginer en fin de compte! Ces informations m’avaient pris, effectivement, trop de temps à les digérer au point j’avais failli ne pas écouter la révélation. Il me regardait droit dans les yeux me disant que si j’avais des problèmes, que je me repose sur lui et qu’il allait me protéger. Mon coeur faisait beaucoup de bond car je faisais répéter plusieurs fois cette phrase. Cela voulait dire quoi en réalité pour le chevalier?

Je le regardais détourner le regard en rougissant. Je ne pouvais que sourire et de rigoler à ces agissement qui étaient complètement nouveaux pour moi. Ces mots me faisaient terriblement du bien. Ça me comblait de savoir que j’avais une personne avec qui je pouvais compter et reposer. Je ne voulais pas abuser de chance qui me refuse à chaque fois, vous comprenez? Abuser tellement, ça devenait harcelant. Comment lui remercier de tout ça? Au pire, il allait subir mes remerciement avec de la nourriture que je lui préparais en expérimentant mes attitudes culinaires.

« Vous ne savez pas à quel point que vous m‘enlever un énorme fardeau sur les épaules.» lui disais-je en cherchant son regard.

Je prenais doucement sa main en souriant et je le faisais avancer. J’étais heureuse avec lui. Il était gentil, souriant, simple d’esprit, serviable, un pur Chevalier d’Émeraude, mais surtout il se préoccupait plus de moi que des autres qui avaient sans doute plus besoin de moi en ce moment.

« Je m‘excuse d‘avoir mis mes problèmes dans votre vie...»

Je soupirais et je recommençais par la suite:

« Ça vous dérange si je vous remerciais de votre générosité en vous faisant passé dans mes talents culinaires?» lui proposais-je finalement avant de rire.

Je prenais une pause en serrant la main. Je regardais la forêt qui était à quelques mètres de nous. Je m’attristais un peu sachant que j’allais rencontrer bientôt la compagne de Thrain. J’allais surtout avoir un pincement au coeur ne sachant pas la réponse comme en ce moment quand je me rendis compte que je tenais sa main... Alors je la lâchais tout simplement.

« Depuis combien de temps vous êtes avec votre compagne?» lui demandais-je en tenant le panier à deux mains et de rentrer dans la forêt.

Des grandes enjambées pour tenter de ne pas m’accrocher et tomber. Puis en lui demandant cela, je me disais que j’allais la connaitre et devenir amie avec elle qui sait? Alors pourquoi pas commencer à quelque part comme de savoir depuis combien de temps ils sont mariés et comblés. En y pensant, ça faisait étrange d’amener une fillette comme moi pour rencontrer ta femme. Ça pouvait porter la confusion.
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Lun 23 Jan 2012 - 17:22

Lorsque j’eu fini ma déclaration, je détournais je regard, mais j’eu quand même le temps de voir un sourire se former sur ses lèvres avant de l’entendre rire un peu. Cela me fis rougir un peu plus… Je ne comprenais vraiment pas pourquoi j’étais allé dire une chose pareille. Mais d’un autre coté, il me semblait que je me sentais plus léger depuis que je l’avais dit. C’était donc une bonne chance, autant pour elle qui semblait plus détendu et plus joyeuse que l’instant d’avant, que pour moi.

« Vous ne savez pas à quel point que vous m‘enlever un énorme fardeau sur les épaules.»

Elle reprit doucement ma main et nous repartîmes vers la forêt. Elle m’avait remercié, mais je ne pensais pas avoir mérité ces remerciements ; Je n’avais fait que réparer un problème quelque chose que j’avais contribué à créer… C’était normal qu’elle que je la protège après l’avoir mis en danger… Même si quelque chose me soufflait que je la protégerais de toute façon, peu importe le danger.

« Je m‘excuse d‘avoir mis mes problèmes dans votre vie...»

Son excuse me fis sourire ; comme si les problèmes avait attendu qu’elle arrive pour me tomber dessus… Mais je m’y étais habitué, et des problèmes comme les siens n’était vraiment pas grand-chose comparé à ceux que j’avais rencontré enfant… Et j’avais quand même quelque peu participer à l’arrivé de ces problèmes, même si ce n’était pas volontaire. Mais avant que e n’ai pu lui dire que ce n’était rien, elle continua sur un ton plus joyeux :

« Ça vous dérange si je vous remerciais de votre générosité en vous faisant passé dans mes talents culinaires?»

Cela ne me dérangeait pas le moins du monde, son premier gâteau était vraiment très bon, si tous était aussi bon, ce serai vraiment génial ! Mais d’un autre coté, cela impliquerais que je m’entraîne plus, mais ce ne serai pas plus mal… Cela faisait un bail que je ne n’avais pas essayé de repousser mes limites. Me remettre dans cette optique de travail me permettrais de devenir plus fort encore. Et donc plus libre. Cela ne me dérangerais pas, et s’il elle acceptais de le faire d’elle-même, je ne pouvais pas m’y opposer.

-Si tu tiens absolument à me remercier, je n’y vois pas le moindre problème. Et ce sera ensuite à mon tour de te remercier pour tes gâteaux. Pour ce qui est des problèmes que tu me causerais, sache que ce n’est pas grave, fis je en souriant : J’en avais déjà eu beaucoup avant que je ne te rencontre, et je sais qu’il sont loin de s’être tarie. Alors un peu plus un peu moins, cela ne me fait ni chaud ni froid. Terminais-je en haussant des épaules.

Un peu après, elle fis une petite pose alors que nous étions presque arrivé à la forêt : Celle-ci n’était qu’a quelque pas de nous, mais quelque chose semblait freiner Shiny. Elle me sera la main en s’arrêtant, puis sembla réaliser qu’elle la tenait encore et la lâcha. C’est en reprenant la marche qu’elle me posa la question qui lui trottait dans la tête.


« Depuis combien de temps vous êtes avec votre compagne?»

Sa question me repris par surprise et me refis rougir un petit peu : J’avais complètement oublié de la détromper suite à l’explications de l’incident ! Elle avait assimilé mon amie à quatre patte à une personne qui aurai été ma compagne ! C’était en partis ma faute vue que je ne lui avait pas dit que c’était un félin. Certe, je ne m’étais pas douté qu’elle irait l’assimiler à une possible compagne, quel idée saugrenue!

-Je n’ai pas encore de compagne Shinylla, celle dont je te parles n’est qu’une amie, une précieuse amie, mais une amie quand même. C’est elle que je vais souvent voir la nuit, mais la trouver quand elle ne veut pas me voir n’est pas chose aisé à cause de sa magnifique fourrure noire. De toute façon, elle ne peut pas être ma compagne : C’est une chatte. Fis-je dans un sourire.

Son inquiétude devait maintenant être levé. Il n’y avait pas de raison pour qu’elle soit inquiète. N’empêche, que même si par le plus grand hasard cela avait été le cas… Elle n’avait pas vraiment à s’inquiété de cela… Sauf si… Je secouais alors la tête, non, je devais me faire des idées. Ce n’était pas possible… Pourtant l’idée ne me dérangeait pas. Au contraire, elle semblait même… Je stoppais net mes idées. Finalement, je préférais ne pas m’engager dans des eaux troubles pour le moment. J’y réfléchirais peut être plus tard à tête reposé. Si j’y pensais en attendant, je devais me concentrer sur la route en faisant attention à choisir un chemin facile pour Shiny. Je me reconcentrais donc, chassant toute pensé parasite de ma tête pour ne laissé plus que l’itinéraire le plus sûr.
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Mar 24 Jan 2012 - 0:56

Qu’est-ce que je pourrais faire comme nourriture? Lui préparer pour le remercier? Je ne savais pas, mais je voulais faire quelque chose de bon, de délicieux. Ce que j’aimais dans un dessert, en fait dans les tartes, se retrouvait à être la tarte au citron. C’était si bon! Surtout avec de la meringue dessus qu’on mettait volontaire pour mélanger le goût légèrement sucré et acide du citron à celui du gros sucré qui était la meringue légèrement brulée. C’était si bon. C’était de valeur que je ne savais pas maitriser le feu et disons brulée de la meringue avec une chandail, tu avais plus peur que la cire tombe dans ton dessert.

Ah c'était bon! Je voulais en manger maintenant dorénavant!

J’allais le faire, sinon je vais demander c’était quoi son truc qui préférait comme ça, je vais tenter de diversifier un peu mon talent culinaire. Ce que je savais faire quand c’était l’heure du diner, c’était couper les légumes, préparer une salade, mais tout ce qui touchait le feu, je m’étais assez brûlée assez de fois que je n’osais plus y toucher, quand c’était nécessaire. Enfin, j’allais lui demander!

Il me disait que ça ne lui posait pas problème que je le remercie de cette façon. Je me disais, si j’allais être mère un jour et que j’allais avoir un foyer, je voulais commencer rapidement à faire de la cuisine. C’était ce que je préférais! À la maison avant que je parte, je cuisinais avec maman et... Et... Je faisais seulement le côté légume pendant qu’elle faisait le plat principal. J’avais déjà essayé, mais elle me disait qu’il fallait que j’attende d’être plus expérimentée. Cependant l’intendante me disait qu’il avait trop de domestique dans les cuisines et il fallait que je sois palefrenière. Bref, je m’en plaignais un peu, mais maintenant plus ou moins.

Je restais quoi de plus bouche bée. J’étais vraiment une idiote pour avoir pensé à ça. Certes en y pensant bien, ça portait un peu la confusion, mais ainsi reposer une question sur sa compagne, peut-être il ne voulait tout simplement pas? Non, en fait, il n’avait pas de compagne. Il était carrément célibataire. Thrain était libre d’avoir une femme qu’il aimerait. Je ne savais pas pourquoi, mais mon coeur sautait de joie, il était heureux et je souriais subtilement à cela. J’étais heureuse qu’il soit célibataire, pourquoi? Est-ce que j’étais..? Nooon! Je secouais la tête. J’étais rien une amie et après tout, il était beaucoup trop vieux pour moi. Il n’oserai pas vivre sa vie avec une gamine comme moi, franchement. Soyons logique. J’ai quatorze ans et lui sûrement vingt ans en montant... Je n’avais même pas de courbe comme Gaelle, Sheeta, Britany ou même la Reine. Certes en regardant bien ma poitrine, je commençais tout de même bien, mais je restais une gamine de quatorze ans!

Et encore plus bouche bée quand il disait que son ami c’était un chat. Un chat femelle avec un pelage noir. Je rougissais de plus belle. J’avais vraiment douté qu’il avait une compagne à cause de tout cela. On pouvait savoir qu’en ce moment j’étais irrévocablement rouge comme un homard!

« Oooh!!! Vraiment désolée! Je ne pensais pas que c‘était un félin!» m’exclamais-je en perdant presque pied, mais je me tenais bien sur mes deux jambes.

Je suivais Thrain de près. Après tout, je ne voulais pas me perdre surtout pas avec la tarte aux fruits que j’avais dans les bras. Alors, je me taisais pour le laisser se concentrer sur le chemin. C’était plus fort que moi, il fallait absolument que je casse se silence, ça me donnait des frissons dans le dos.

« Dites, Thrain, les chevaliers ne s‘inquiètent pas à votre sujet quand vous rôdez seul durant la nuit ou dans la journée dans un endroit quelconque?»

Après tout, je ne voyais pas son épée... Est-ce qu’il avait un épée? Je crois que non. Ouf, j’avais une de ses bouffer de chaleur d’inquiétude qui me passait par là. Qu’allons-nous faire si des monstres nous attaquaient?! J’étais carrément sans défense et je ne savais pas me battre! Que fais-je? Devrais-je paniquer? Non! Je devais avoir confiance à ce chevalier laitier! Même si je...

Je perdais pied - maudite racine! - je prenais le manteau de Thrain pour tenter de me rattraper, mais il marchait encore, alors. NOOON!!! MA TARTE ALLAIT ÊTRE GÂCHÉE!!! Et j’allais me casser la tronche. C’était inévitable!
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Mar 24 Jan 2012 - 17:13

Tout droit sur une cinquantaine de mètre, jusqu’à un arbre en tout point semblable au autres, mais que je reconnaissais à une branche en forme triangle, puis c’était à gauche. Il aurai été plus simple de faire une simple déviation vers la gauche, mais cela nous aurai forcé à subir une pente très pentu et extrêmement glissante. Tourné à gauche nous rallongeais un peu le trajet, mais ce ne serai qu’une pente douce, et avec pour seul danger d’innombrable racine. Rien de bien dangereux en somme. ET c’était pour cela que j’avais choisi ce chemin : Je ne voulais pas que Shiny risque à nouveau une chute dangereuse.

Je me retournais quand même de temps en temps pour regarder comment elle se débrouillait. Et je devais dire qu’elle s’en sortait assez bien. Sa démarche était assez fluide, quoi que un peu prévisible : Elle ne s’adaptais pas à l’environnement, se contentant d’allé tout droit. Elle devait être en train de songer à quelque chose, ce qui avait pour résultat qu’une partie de son attention était relâché, et donc que sa démarche ne se souciait pas de l’environnement. Je la vis marché sur une partie de terre recouverte de mousse sans problème. Mais marcher sur la terre à coté aurai été plus sage ; les risques de dérapages étant moins grands.

A un moment, je la vis même secouer la tête. Elle devait essayé de chasser une idée qu’elle ne pouvait pas accepter. Mais dans tout les cas, cela montrait que j’avais raison : Elle réfléchissais bien en marchant. Je me demandais vaguement à quoi quand elle me posa une question : Sa méditation semblait avoir pris fin :

« Dites, Thrain, les chevaliers ne s‘inquiètent pas à votre sujet quand vous rôdez seul durant la nuit ou dans la journée dans un endroit quelconque?»

S’il s’inquiéter pour moi ? Non, je ne pensais pas : J’étais suffisamment entraîner pour ne pas risquer grand-chose, même quand je n’étais armé que de mes deux dagues longues dissimulé dans mon manteau. Et puis, je connaissais la forêt par cœur et les loups étaient mes amis. Sans compter qu’au moindre problème, je pouvais les contacter télépathiquement, ou même faire usage de mes pouvoirs, et cela me donnerait un avantage non négligeable. Non, il ne devait pas être trop inquiet pour moi, voir même pas du tout.

Toutefois, ce n’était pas parce que je réfléchissais à sa question que je m’étais coupé de mon environnement. Aussi même si je n’étais pas retourné, lorsqu’elle trébucha sur un obstacle quelconque. Je réagis au quart de tour dès que je sentis une pression se faire sur mon manteau : Je me retournais quasi instantanément, puis lançais son bras gauche pour attraper et soutenir son bras qui s’était accroché à la partie gauche volante de mon manteau, pendant que dans le même geste fluide je passais mon bras droit autour de sa taille en posant un genou à terre pour un meilleur équilibre. L’action n’avait pas excéder une seconde. Mes réflexes était toujours aussi acéré apparemment…

Je me relevais en l’aidant à en faire autant après quelque seconde de pose pour en profi… Heu lui laisser le temps de reprendre ses esprits… C’était marrant cette sensation que j’avais : Pas comme si je me mentais à moi-même, mais comme si je n’étais pas complètement honnête avec mon esprit… Enfin, cela ne m’empêcha pas de me relever en prenant la parole :

-Je ne te laisserais plus tombé, fis je avec un sourire. Tu vas bien ?

Décidément, je me comportais vraiment d’une façon inhabituel… C’était quoi ce « Je ne te laisserais plus tombé » ? En temps normal un petit sourire aurai suffit ! Mais cette phrase, sa sonnait comme une promesse… D’ailleurs, je l’avait dit en moi-même comme si je scellait une promesse… Étrange… Les questions concernant Shiny et mes sentiments devenait de plus en plus fréquente. Presque comme si elle refusait d’être mise de coté lorsque je ne voulais pas me caser la tête avec sa…
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Mer 25 Jan 2012 - 1:36

Je me disais comme ça en l’air. D’après sa réaction que je pouvais imaginer: « Absolument pas». Du tout. Non. Ils ne s’inquièteront jamais pour moi. Je savais après tout que Thrain était un chevalier. Qu’il avait des réflexes, beaucoup de réflexes. C’était un homme chat si je pouvais le surnommer ainsi. C’était un homme d’un pure héroïsme qui n’hésiterai pas à aider son prochaine quoi qu’il en soit les problématiques par après. C’était mon idole à ce sujet et je souriais intérieurement de pouvoir le connaitre. Un peu plus, je lui demandais un autographe comme une vraie fan des Chevaliers d’Émeraude.

Tout le monde m’envierai, surtout les fans. Je m’occupais des chevaux des chevaliers et je pouvais les voir de près. Laver leur équipement d’équitation, nourrir leur chevaux. C’était comme si j’étais nécessaire à leur vie malgré que non. J’étais une vulgaire domestique qui s’occupait des bêtes pour ramasser de l’argent pour ses parents. Pour qu’il aille bien dans les champs. Qu’ils ne connaissent plus la famine, la fatigue. C’était pour cette raison que je les aidais, par gentillesse. Enfin, j’étais qu’une travailleuse qui voulait son du. Concernant les chevaliers s’étaient optionnels, mais tous les fans m’arracheraient la tête si je dirais réellement ça. Après tout, moi aussi je disais que les chevaliers s’étaient mes idoles, mais secrètement. Je parlais comme si c’était des humains comme tant d’autre parmi Enkidiev, mais dans le fond, j’étais choyée d’être à leur côté même si j’enviais leur vie de liberté.

Ce que j’appréciais chez Thrain, c’était son comportement. Il avait une facilité à vivre. Une bonne humeur que tu ne pouvais tout simplement la cassée. Il était un rayon de soleil ou dans son cas à lui, un rayon de lune. Son énergie était contagieuse. Quand il souriait on ne pouvait que sourire avec lui. Il était drôle malgré sa franchise. Il était rigolo même si pour lui ce n’était pas amusant dans le sens qu’il disait sur un ton étrangement normal. Il était doux aussi. Quand j’avais senti sa caresse sur ma joue, que je rougissais rien qu‘en y pensant, elle était douce, agréable à ressentir. Tu ne voulais que plus et tu ne voulais que rester avec lui... On... On dirait pour toute la vie.

C’était à quoi que je pensais pendant que je me sentais tombée. J’essayais de penser à autre chose que de penser que j’allais avoir mal d’une seconde à l’autre et que ma tarte allait être démolie. De saluer le sol généreusement sans même volontairement. Quoique je pouvais bien dire que Thrain avait ses réflexes à moins qu’il ne regardait pas une personne qui mettait du poids sur son manteau. Ça c’était une malchance s’il faisait ça en réalité.

Pardon?

Je me retrouvais ayant mon bras dans sa main tout en ayant un bras qui entourait ma taille. Je restais sans voix tentant de ramasser les images que j’avais vu en si peu de temps. Il avait pris mon bras et entourer ma taille pour déposer son genou à terre à ce que je pouvais constater. Ah. D’ailleurs, je devais encore réfléchir s’il m’aidait à me relever pendant que lui faisait de même.

- « Je ne te laisserais plus tombé. Tu vas bien?»

Je le regardais dans les yeux et on pouvait voir mon visage qui changeait tranquillement, mais sûrement, de couleur pour aller au rouge. C’était toujours là que mes yeux ressortaient le plus. Le rouge faisant sortir le bleu et ainsi de suite. Misère!

« Oui, j-j-je v-vais même t-très bien!» bégayais-je en reprenant mes esprits en secouant la tête.

Il se passait quoi avec moi? En l’entendant parler, je me sentais propulsée dans un monde qui me paraissait inconnu. Propulsée c’était véritablement le mot. Je n’étais pas de sortie et surtout plus d’entrée dans ce monde inconnu. Oh la, j’étais vraiment été touchée par ses paroles. Tu disais ça à une fille c’était comme si... Comme si! Comme si tu était amoureux d’elle. Je rougissais à cette idée que j’essayais de la chasser rapidement. Impossible!

Impossible! Je n’étais pas du tout son genre, il devait aimer une femme douce, gentille, qui savait bouger et qui avait de la force à soutenir une grande inquiétude quand il partait au loin ne sachant pas s’il viendrait en vie ou non. Non! Je ne voulais pas! Malgré que je me sentais toute chose en dedans... C’était réellement étrange. Peut-être c’était le soleil, c’était ça!

Je m’éloignais de lui voulant cesser de rougir et de bégayer surtout. J’allais me concentrer pour ne pas tomber et j’allais me concentrer pour ne plus réfléchir. Comme ça, si je le voyais s’approcher de moi, je pourrais reculer en toute sécurisé et empêcher de rougir davantage.

« O-on a pour combien de temps à marché?» lui posais-je en ayant racler la gorge au départ pour ne plus bégayer.

Je regardais autour de la forêt, pour ainsi, éviter de croiser son regard. Ouais, si je voulais retourner à l’extérieur de la forêt, j’étais très mal prise. Je ne voyais plus la sortie, d’ailleurs où était l’entrée?
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Mer 25 Jan 2012 - 19:06

Son visage changea de couleur après ma question ; en quelque seconde elle passa de sa couleur habituel à un beau rouge soutenu. C’est la regardant rougir petit à petit que je m’aperçus que cela faisait ressortir ses magnifiques yeux bleu… J’eu un petit tressaillement au moment même ou je réalisais ceci : Ses yeux… Ils m’envoûtait, j‘aurai voulu ne plus détourner mon regard de ces magnifiques yeux, et m’y perdre à jamais, mais lorsqu’elle répondit en se secouant la tête, le contact fus rompus et je repris mes esprits après un bref battement de paupière.

« Oui, j-j-je v-vais même t-très bien!»

Elle n’était pas blessée, j’était intervenu à temps. Cela me soulagea un peu, j’avais eu peur pour elle pendant que j’essayais de la retenir. Je la regardais encore, elle semblait un peu perdu, puis se mis à rougir encore davantage… Je faillis la sondé par réflexe pour découvrir ce qui la gênait à ce point, mais m’abstins de faire quoi que ce soit à la dernière seconde, cela ne me concernais pas, et si cela me concerné, elle n’avait peut être pas envie de me le dire…

Juste après avoir pensé que cela pouvait éventuellement me concerné, j’ai logiquement, et involontairement essayé de deviner ce que cela aurai pu être… Et la première idée suffit à me faire rougir aussi, puis à cesser toute réflexion dans ce sens…

« Si elle était gêné parce que je l’avais retenu, c’était peut être parce qu’elle était amoureuse… » Tel avait été ma pensé, et j’avais rougis instantanément. C’est vrais qu’en y pensant, cela aurai été logique, mais d’un autre coté, cela n’était pas possible… D’autant plus que plus je réfléchissais à ma façon d’être avec plus je me disais que je n’était pas dans mon état normal… Et la logique me poussait à me demandé si je n’étais pas amoureux… Vue qu’en admettant que ce soit le cas, ce serai la première fois, j’étais un peu perdu… Mais d’un autre coté, je me disais que je ressemblais, dans une moindre mesure, au filles qui couraient toujours après ce pauvre Hayden… Et là, je me posais des questions… C’était d’ailleurs pourquoi cette idée me gênait : Si j’avais touché juste, que faire ?

« O-on a pour combien de temps à marché?»

Nous nous étions remis à marché en méditant tout les deux de notre coté quand elle m’arracha à cette terrible question pour laquelle je n’avais pas la moindre réponse… Je lui fus donc extrêmement reconnaissant qu’elle me sorte de cette méditation sans fin. En plus, cette question me permis de reprendre mes esprits, et de redevenir alertes.

Nous étions à quelque mètre de sa tanière habituelle, et elle n’était pas sortie m’accueillir ? Pendant que je lui répondais distraitement que nous étions arrivé, puis par précaution je lançais mes sens magique dans sa tanière, et là je découvris le problème : Cela me choqua tellement que je m’en figeais sur place…

-C’est une blague… Ici et maintenant ? Et je n’avais rien vu ? Shiny, tu ne vas pas en revenir ! Suis moi !

Dans la précipitation, j’avais utilisé le diminutif destiné à mon esprit à l’oral, mais je n’avais pas le temps de m’en soucier : Ma grande amie à quatre patte venait de mettre au monde une porté de chaton ! C’était pour sa qu’elle me paraissait mal en point ces derniers temps ! J’aurai du la sonder ! Mais bon, c’était un peu tard…

Je me précipitais à travers deux arbres qui ouvrait sur une petite clairière dans laquelle mon amie avait élu domicile : C’était une petite clairière toute simple, avec quelque arbre pour la bordé, mais surtout une grande pierre au milieu, et qui permettait à un animal de la taille d’un loup de se glissais sous une de ces face pour se retrouver à l’abri de la pluie… Alors une chatte et trois chattons, cela ne posait pas le moindre problème. Je me dirigeais vers elle pour combler ses déficits énergétique du à son accouchement, sans vraiment faire attention au chaton… Or l’un d’eux ne bougeais pas du tout, n’ayant pas suffisamment de force pour vivre… Mais ni moi ni cette nouvelle mère ne l’avait remarqué… Et pendant que je transférais une petite partie de mon énergie mon à mon amie, le petit chaton s’enfonçait doucement dans l’oublie…
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Jeu 26 Jan 2012 - 1:52

Je rougissais... Pourquoi ma peau devenait-elle autant rouge comme s’il avait un surplus de sang au même endroit? Pourquoi mon visage devenait-il rouge pour des sujets qui me faisait perdre la tête? Je n’étais pas du genre timide envers le monde au contraire, j’étais plutôt insociable quand on ne m’adressait guère la parole. J’étais dans ma bulle ne voulant pas déranger tout le monde. Je vivais ma vie comme s’il n’avait personne autour et si quelqu’un me parlait, je lui parlerai sans aucune hésitation avec un bon ou mauvais caractère.

Avec Endolion, il était rentré dans l’étape de ma vie que tout ce que je faisais, on me donnait une fesser. Que lorsque je parlais à un chevalier, on me frappait et que si j’arrivais en retard ou ça ne faisait pas leur affaire aujourd’hui, j’étais en quelques sorte leur souffre douleur. Puis Thrain, je l’avais rencontré pendant que j’avais seulement une avant midi de congé, lui disant sans gêne, étrangement, que je n’avais pas beaucoup de congé et j’aimerais ça en avoir une complète ou plusieurs même. Je ne savais pas pourquoi, mais je me sentais légèrement mal pour Endy qui lui m’avait rien fait après tout. Thrain, je ne savais pas pourquoi, avait une énergie positive qui nous noyait dès sa présence. C’était une agréablement sensation que lorsque je ne me sentais pas bien, je ne voulais être qu’avec lui pour me sentir appréciée dans le fond.

Je me sentais appréciée comme une véritable amie pour lui. Je n’avais aucune idée, mais mon coeur ne voulait que vouloir davantage plus concernant Thrain. Encore plus? Mon coeur voulait dire quoi à ce sujet? Je n’osais même pas le savoir car après tout, je savais d’une certaine manière. Je ne voulais pas savoir que si j’aimais ce chevalier ça ne serait jamais réciproque.

J’attendais patiemment qu’il puisse répondre à ma question si j’avais beaucoup à marcher. Non, je n’étais pas fatiguée loin de là, j’évitais seulement qu’on s’arrête à tout bout de champs car j’étais tombée ou un truc semblable. Cependant, ma réponse avait été interrompue au point que son attention allait plutôt autre part comme s’il s’était figé sur place en sachant quelque chose que je ne savais pas. Après tout, c’était également probable.

L’écoutant parler. Se posant lui-même des questions comme si c’était choquant. Me surnommant de mon diminutif que personne n’osait réellement prononcer et m’ordonnant de le suivre. Avec plaisir que j’allais le suivre car sinon... Où pourrais-je m’en aller? Je ne connaissais même pas la forêt, comment pourrais-je trouver la sortir si je ne connaissais pas l’emplacement de l’entrée?

Il se précipitait, je le rejoignais mais moins précipiter juste assez rapide pour dire que je l’avais suivi. J’étais paniquée. Que voulais-il me montrer? J’haussais les épaules, j’allais savoir dans peu de temps, alors pourquoi pas attendre que quelques minutes avant de voir une petite clairière. Le chevalier plutôt bizarre s’était accroupit pour regarder quelque chose près de.... Enfin, ça ressemblait à une tanière et quand je m’approchais très inquiète de la situation. Je restais quoi de plus bouche bée et touché par ce moment mignon qui venait de se passer.

La chatte avait mis bat à des mignons petits chatons, mais l’un des trois, ne bougeait presque plus.

Je m’accroupissais près de Thrain et je regardais le chaton en déposant mon panier qui contenant ma tarte aux fruits. Je voulais lui toucher pour savoir s’il était toujours vivant, mais... Quand un chat mettait au monde, on ne devait surtout pas toucher aux petits. Sinon elle allait les bouffer.

Je voyais le chat avec ses petits qui avait l’air aussi mal en point, puis l’homme qui dotait des pouvoirs magiques semblait être inquiet. Alors c’était elle sa grande amie? C’était vrai qu’à première vue, elle avait un pelage noir et concordait parfaitement à la description du chevalier. C’était seulement une pauvre chatte sauvage qui avait fait refuge ici. C’était dommage la pauvre. J’aurais pu prendre sous mon aile et la cacher dans l’écurie, comme ça elle aurait un logis et j’aurais pu m’occuper d’elle. Enfin, occupons-nous du chaton qui avait l’air perdu dans les limbes.

« Le pauvre, il ne bouge presque plus! Thrain, fait quelque chose!» lui disais-je en lui tirant légèrement sur la manche de son manteau en pointant le malheureux.

Espérons qu’il allait rester en vie. C’était toujours triste des animaux qui meurt surtout quand il venait tout juste de naitre. Une naissance que la mort venait rapidement chercher c’était toujours une crainte que tout être femelle avait peur. Après tout, c’était une vie qu’ils avaient senti grandir et qu’elle avait donné en risquant leur vie.

Je n’avais certes pas remarqué que je l’avais tutoyé, enfin après tout, il fallait que je continue dans ma lancer avant de me rendre compte que je l’avais tutoyé. Oh la, une chance que les intendants n’étaient pas là, ils auraient fait tout pour que je recommence à le vouvoyer pour ce manque de respect.

Je regardais la scène que Thrain s’occupait avant. Tu avais la chatte noire qui était plutôt faible à cause de la souffrance et l’épuisement qu’elle avait eu à cause de ses petits. Au moins, deux sur trois bougeaient... Ils étaient en vie et buvait tranquillement pendant que la douce femelle était épuisée. Je voudrait terriblement la prendre sous mon aile et lui donner un nid plus confortable que cette grotte avec une forêt plein de danger. Elle aurait un toit, je lui donnerais à manger à profusion tout comme à boire. Si je pouvais lui proposer ça, au moins ça lui empêcherai de faire plus d’effort. Dans les écuries, ils avaient des souris.

« On ne peut pas les apporter au château? Dans l‘écurie, ils seraient bien là. Je m‘occuperai à donner tout ce qui ont de besoin puis... Hey mais c‘est ma couverture, non?!» disais-je en voyant la couverture sous la petite famille.

Bon, au moins elle était utile que de rester cloîtrer dans les branches non?
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Jeu 26 Jan 2012 - 16:11

L’opération magique se déroulait sans incident, cette nouvelle mère avait vraiment beaucoup d’énergie, et seul le fait qu’elle ai mis au monde trois magnifique chaton l’avait diminué à ce point. Elle avait encore un peu mal, mais une petite vague d’apaisement régla le problème. Son énergie était faible en revanche. Elle aurai certes pu l’être bien davantage, preuve qu’en temps normal elle devait débordé d’énergie. Je pouvais sans mal lui donner une petite partie de mon énergie. Cela ne me ferai pas grand-chose et lui ferai du bien, tout en lui permettant de récupérer plus vite. Sans partenaire, se nourrir dans son état aurai été difficile pendant quelque jour. L’énergie que je lui offrit devrait largement pallier le manque, et avec de la chance, demain elle serai à nouveau parfaitement en forme.

Pendant que je soignais mon amie, je sentis Shiny s’accroupir à mes cotés, puis déposer son panier. Elle semblait concentrer sur quelque chose, mais l’étant aussi sur mon amie, je ne vis pas quoi. Alors que je commençais à reculer, mon opération magique ayant pris fin, elle tira sur l’une des manches de mon manteau pour me montrer le problème :

« Le pauvre, il ne bouge presque plus! Thrain, fait quelque chose!»

Un petit battement de paupière étonné après ce tutoiement que j’attendais depuis que j’avais commencé à la tutoyer, je me concentrais sur ce petit chaton qui ne bougeais pas. Après avoir passé brièvement mes mains magiques illuminé au dessus de ce petit corps inertes, le problème me sauta au yeux : Ce petit était trop faible pour vivre. Et il se mourrait…

Un « oh… » de surprise et de tristesse m’échappa. Et ce fut tout, je me repris aussi vite que a surprise m’avait envahis. Je me fis craquer les doigts, et les replaçait au dessus du corps du chaton. Si il ne lui manquait que de l’énergie vital, j’étais en mesure de lui en transmettre. La fatigue relative à ma dernière vrais guérison ayant été largement compensé par le temps. Sans compter que ce n’était pas deux loups mortellement blessé, mais un chaton juste trop faible pour vivre. Le niveau de soin nécessaire était tout autre. Si je ne voulais pas le rendre dépendant de mon énergie par la suite, lui donné ce qui lui manqué à l’instant n’était pas suffisant, il lui faudrait une dose bien plus importante afin qu’il en profite jusqu’à ce que sa vie ne soit plus menacé, aussi cela allait demandé presque quelque jour d’énergie. Par chance, il était encore petit, si j’avais du lui donner autant d’énergie alors qu’il était adulte, je l’aurai sans doute payé assez cher. Mais là, il ne s’agissait que d’un chaton qui allait passé la majorité de son temps à dormir ou à manger. La différence était flagrante.

Je commençais donc le transfert, mais pas d’un seul coup : Une tel quantité m’aurais évidement épuisé, mais aurai aussi était dangereux pour lui. Je lui transmis donc une faible courant énergétique, mais néanmoins constant. Toutefois, le chaton ne semblait pas être très réceptifs au traitement ; Après une minutes il ne bougeait pas plus. Je lui fis alors un transfert important d’énergie pour son petit corps, mais en seulement une seconde. Cela lui fit un choc dans son corps, l’excès d’énergie étant aussitôt absorbé par le cœur, qui vis son rythme accélérer. Mais ce n’était pas encore suffisant, je patientais quinze seconde en continuant de laisser couler une partie de mon énergie en lui de façon constante.

Au bout de quinze seconde, je recommençais la même opération, et l’effet fut presque immédiat, son cœur repris un rythme normal, et quelque seconde plus tard, le chaton était éveillé et commençais à bouger doucement. Je m’autorisais enfin à sourire, le petit était sauvé pour le moment, et quand le traitement serai achevé, il vivrait. Shiny me tira de ma concentration avec une question, je n’avais plus vraiment besoin d’être concentré, le flot était de magie était constant, et le maintenir ne me demandait plus une concentration exceptionnel.

« On ne peut pas les apporter au château? Dans l‘écurie, ils seraient bien là. Je m‘occuperai à donner tout ce qui ont de besoin puis... Hey mais c‘est ma couverture, non?!»

Je pris le temps de sondé mon amie avant de lui répondre : Et sa pensé était tel que je l’avais prévus, elle ne voulait pas quitté la forêt ou elle était libre. Je lui fis néanmoins la proposition par image que j’envoyais dans son esprit et même si elle en miaula de surprise avant de comprendre ce qui se passait, sa réponse resta la même. En revanche quand elle vis ce que je faisais je sentis son inquiétude, c’était une mère avant tout, elle voulait que ses petits vives, et le petit que j’entourais de mes mains était mal en point. Elle le sentais. Je lui proposais donc une deuxième option, qu’elle reste avec ses deux petits en santé, et qu’elle nous laisse le petit. Pour ce faire, je lui envoyé une image de moi et Shiny repartant, le petit chat dans mes bras, entouré d’une lumière blanche provenant de ma main. Je ne sais pas trop ce qu’elle compris mais après un instant d’hésitation, elle miaula a nouveau. Mais de consentement cette fois si j’interprétais bien ses émotions.

-La mère ne veut pas quitter la forêt, elle tiens trop à sa liberté ce qui était un peu prévisible, en revanche, elle veut bien me laissé… je me corrigeais rapidement : nous laissé le petit que je suis en train de soigner. D’ailleurs, je peux t’assurer qu’il va beaucoup mieux, à la fin du traitement, il devrait être sauvé !

Je le pris dans mes bras, sans me soucier du miaulement de protestation de sa mère et en continuant de lui transmettre mon énergie, pour le montrer à Shinylla. Il commençait à bouger doucement, sans doute à la recherche de quelque chose à mangé.

-Excuse moi de te demandais sa, mais peux tu attraper une bouteille de lait dans mon manteau ? J’aimerais que tu lui donne à manger, je ne peux pas m’en occuper, car je dois lui assurer un soutient magique pendant encore quelque temps avant qu’il ne soit tout à fait guéris, si je m’arrête avant, il risque de faire une rechute plus tard… Pourrais tu m’aider ?

Je n’étais pas vraiment gêné de lui demandait de l’aide pour autrui, en revanche, je me demandais bien pourquoi j’avais dit « nous laissé »… Cela faisait presque… comme si nous remplacions les parents de ce petit. Un jeune couple en charge d’une nouvelle vie…Par chance, je réussis à ne pas laisser mes émotions interférer sur mon visage en me replongeant aussi sec sur le cas de ce petit être… Mais une très légère rougeur vint quand même s’installer sur mon village : Ce petit n’avais plus vraiment besoin d’attention particulière juste d’un peu d’énergie… Et l’idée était revenu aussi vite que j’avais voulu l’éloigner loin de mes pensées…
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Jeu 26 Jan 2012 - 20:26

Cette bête, elle était si mal en point. J’aurais pu faire le massage cardiaque ou bien le bouche à bouche par après, mais je l’aurais tuer et de plus fait un bouche à bouche à un chaton qui venait juste de naitre c’était un peu dégueulasse que ça me donnait un peu le goût de vomir. Vous imaginez que vous avez eu cette idée, c’était répugnant. Je ne comprenais pas pourquoi que j’avais eu cette idée et que je me suis mise à penser au conséquence si j’allais le faire. Massage, je le tuais et le bouche à bouche je finirais dans une buisson et à rejeter ce que j’avais mangé au déjeuner.

Une chance que j’étais ami avec une personne qui dotait des pouvoirs magiques. Une chance.

Chez moi, dans le village quand on n’avait pas de magie, on laissait mourir quand un des bêtes naissait, était mal en point. On n’allait surtout pas se forcer pour un nouveau alors qu’on ne savait pas ce qu’il avait et tout. On le laissait et on était triste. Dans le village, c’était la loi du plus fort qui régnait. Quand on était plus faible, on avait toujours ce malheur de ce faire maltraiter, se faire du mal de la part des autres. Puis quand un naissant était faible, il mourrait, c’était fatidique. À vrai dire, certain ont un cœur et on n’espérait jamais que ça va arriver à un enfant qui nait de tes entrailles. J’imaginais, je me mettais à la place de la chatte et elle n’aurait pas voulu que son bébé meurt ainsi devant ses yeux. Elle aurait venu le voir, lui lécher un peu, et s’il ne répondait pas, elle le laisserait tomber à contre cœur. Ça faisait toujours mal surtout quand une mère son enfant qu’elle avait porté pendant un certain. Ça faisait toujours mal quoi qu’on il fasse même si on s’attaquait à son enfant. C’était son bébé et à personne.

Je ne m’imaginais pas avec un enfant dans mes bras. Je n’osais même pas imaginer les souffrances que j’aurais en le mettant au monde puis les multitudes d’inquiétudes que je ferai s’il partait se balader même avec un père fantastique. Pourquoi j’imaginais Thrain étant le père? Je l’imaginerai trop bien, le chevalier ici présent, père.... Euh? Non mais! Je ne le connaissais pas en entier. C’était rien qu’un bon ami qui était gentil avec moi! Nom d’un chien! Il fallait que je retire ses pensées obscènes dans ma tête. En secouant la tête pendant que lui secourait le chat.

Pourquoi je ne m’occupais pas du chat pas plus que lui?

Un vulgaire poignard venait de m’enfoncer dans le dos. Avais-je la mentalité du village? Que si les bébés étaient faibles mouraient? Non, non! J’étais une fille après tout! Je ne pourrais peut-être pas savoir ce que ça ferai avoir un bébé à l’intérieur de moi. Sérieusement, je ne m’imaginais pas mère et qui m’aimerait? Avec un tel caractère que j’avais et j’avais l’impression que j’étais d’une immaturité qui me faisait sentir comme un enfant à ses côtés. Puis lui, gardait tout simplement l’enfant car il était absolument trop mature.

Je revenais à la normal, enfin sur terre, en entendant un miaulement. Des miaulements techniquement. Je regardais la nouvelle et magnifique maman. Je souriais, elle semblait si heureuse avec ses touts petits. Je voulais les aider, mais quand le gros matou humanoïde commençait à parler je regardais le chaton qui était entre ses mains pour savoir s’il allait s’en sortir.

« Nous..?» répétais-je étonnée.

Nous laisser le chaton pour qu’on s’occupe de lui? Euh, avais-je mal compris ou quoi? C’était comme si on demandait à une femme plutôt faible de prendre son enfant en charge. C’était comme... Un rêve? Je sursautais quand il recommençais à parler. Lait? Manger? Sauver? Guérison? Ça me prenait deux secondes avant de réagir et de l’entrevoir rougir, mais je prenais son manteau et...Je fouillais un peu avant de prendre la bouteille de lait.

« Eeeuh... On donne pas à sa mère? Et c-comment on peut lui donner du lai-!» m’interrompais-je avant de... Fouiller parmi les feuilles.

Trouver une grande feuille, trouver une grande feuille plus solide. Non pas trouver des petites feuilles, mais bien une grande feuille! Oh celle-là, elle a l’air bien, je la tournais pour faire une paille. J’ouvrais doucement la bouteille et je testais si la pseudo-paille fonctionnait. J’aspirais le lait et oui! Comme ça, j’allais prendre une gorgée, mettre la paille dans la bouche du chaton et donner doucement du lait. Je m’en allais en face de Thrain en tentant de... Non j’hésitais de faire quoique soit.

« Je vais essayer avec ça. Je peux lui toucher? Sinon... Tu pourrais lui ouvrir la bouche pour que je lui donne du lait.»

J’attendais patiemment. J’étais prête à lui donner à manger! Go go! C’était l’émotion, j’avais beaucoup d’adrénaline en ce moment!
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Dim 29 Jan 2012 - 15:42

Shiny sembla être perturber pendant qu’elle instant après que je lui ai dit qu’elle allait avoir un chaton. Peut être n’en voulait elle pas. Je regardais le pauvre petit qui venait de m’être confié. Il aurai bien besoin de l’amour d’une mère, et je m’étais dit que Shiny en serai une vraiment idéal. D’autant plus que sans l’intendante sur le dos, le Chaton n’avait rien à craindre au Château. Puis mes craintes s’envolèrent, lorsque j’eu fini ma phrase elle commença aussitôt à fouiller mon manteau, et ne tarda pas à trouver une bouteille de lait. Comme je le pensais, elle serai sans doute une excellente mère… Puis une question me vint : Pourquoi voyais-je cette jeune fille déjà en temps que mère ?

Elle me posa une question, mais son sens m’échappa, elle était survolté, et cela me faisait sourire : Shiny aussi était pleine de vie, et gentille par-dessus tout. Elle s’interrompis au milieu de sa phrase et commença à chercher quelque chose parmi les feuilles alentours. Subitement, elle s’arrêta, ne bougea apparemment plus pendant quelque seconde, puis se retourna, une grande et apparemment solide feuille tourné de façon à en faire une paille dans la main. Elle voulait sans doute s’en servir pour lui donner à boire facilement. J’avais pensé à une sorte de bol improvisé, et aurai guidé le chat par des sensations pour le faire boire, mais son idée à elle était largement meilleur.

Elle testa son invention devant moi, et ce fut un succès ! Le Lait passa sans problème aucun dans la paille, cela allait fonctionné ! Elle allait reprendre une gorgé de lait, puis se figea brusquement. Elle semblait hésité sur ce qu’elle devait faire. Je souris un peu devant sa prudence en hochant la tête gentiment, je devinais ce qu’elle allait me dire :

« Je vais essayer avec ça. Je peux lui toucher? Sinon... Tu pourrais lui ouvrir la bouche pour que je lui donne du lait.»

Je lui souris, et en l’observant attendre patiemment, je transmis au chaton un besoin d’ouvrir la bouche, et celui, très réceptif, ne tarda à ouvrir la bouche, et je lui confirmer alors qu’elle pouvait y aller. Pendant qu’elle nourrissait le Chaton, je continué de le tenir dans mes bras, en le caressant doucement d’une main lumineuse pour préserver le don constant d’énergie. Dans un premier temps, je regardais le chaton boire doucement son lait, puis je fini par relever la tête pour regarder Shinylla…

Un rayon de soleil illuminé son visage concentré, et ses longs cheveux flottaient dans le vent… Elle était belle, vraiment très belle. Et elle était gentille aussi, avec un caractère affirmait qui me plaisait beaucoup. Et j’aimais me trouver avec elle, comme en ce moment. Qu’importe ce que l’on faisait, tant que j’étais avec elle, j’étais heureux. Pendant que je regardais doucement son visage concentré sur sa tache, je sentis mon cœur se serrer. Cette fois, le doute n’était plus possible.

J’aimais Shinylla.

Je frissonnais en réalisant cela, un frison où se mêlait joie et peur. Joie à l’idée de ce que pourrait être ma vie à ses cotés, mais également peur. Peur de le lui dire. C’était une nouveauté pour moi : d’habitude je disais absolument tout ce que je pensais, mais cette fois, je sentais bien que je ne pourrais pas dire ces trois petits mots à voix hautes. Mais cela m’avais au moins permis de comprendre pourquoi j’aimais tellement être avec elle et pourquoi j’avais réussi à me mettre autant en colère après la dernière pique de l’intendante. Si elle savait que je l’aimais vraiment en réalité…

C’est en silence que je continuais de regarder Shiny, me demandant si je lui plaisait aussi, et en appréhendant vaguement ce que dirai Hayden en découvrant que même moi je pouvais avoir une flamme. Puis une terrible idée me vint : Je pouvais la sonder pour savoir ce qu’elle pensait de moi ! Après une bonne paire de baffe mental, je renonçais à cette idée : Je ne violais jamais ou presque l’intimité des gens, alors celle de la femme que j’aime ? C’était risible. Je fini donc par museler mes pensées et refixais mon attention sur le chaton, mais je n’en restais pas moins saturé d’onde positive. Un petit sourire discret sur les lèvres…
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Lun 30 Jan 2012 - 2:04

Je regardais Thrain et la chatte, le chevalier puis encore la nouvelle mère. Est-ce que j’allais réellement nourrir un chaton qui venait presque quasiment de naitre devant nous? Allais-je vraiment nourrir un nourrisson qui appelait sa mère - quoique je ne connaissais pas le langage des chats - qui elle, la ou le consolait disant sans doute qu’elle était dans le coin et tout allait bien? Étais-je la première à faire un pareil acte à la demande d’aide du chevalier Thrain d’Émeraude? Je crois que si. Bon j’étais sensée faire quoi quand le bébé chat aurait ouvert sa bouche à ma demande indirecte?

M’approchant du chevalier pour pouvoir nourrir le chaton, j’inspirais seulement une petite quantité de lait dans ma bouche pour donner à la bête que seulement quelques gouttes pour s’habituer à cette saveur plutôt inhabituelle à la naissance. Habituellement, tu avais la mère qui donnait son lait, généreusement, qui était riche pour aider au métaboliste des chatons pour mieux vieillir et ainsi de suite. Le lait de vache, ça faisait-il la même chose comme le lait d’une mère? Après tout, si les femmes le faisaient de temps en temps, à la place d’allaiter qui leur donne du lait, ça fonctionnerai également pour le chaton? Je ne savais rien pour l’instant, j’étais concentrée au fait que je devais nourrir le chaton par goutte. C’était demandant pour ma concentration, ma patience et ma volonté aussi de continuer quand ces deux premiers auraient flanché.

Je me sentais contente d’aider un chevalier. Habituellement, il faisait leur spectacle devant nous refusant toute aide sauf en dernier recours. Dernier recours, quand c’était rendu à ce stade-là de la vie c’était quelque peu inquiétant sauf dans ce cas-ci. Thrain m’avait demandé de l’aider, car après tout s’il était seul, il aurait demandé à la mère s’il pouvait s’approcher pour aider le petit à vivre et de le nourrir également. Cependant, j’étais fière d’être avec lui. Heureuse de pouvoir aider un chevalier. Je pourrais même me vanter car ce n’était pas à tous les jours qu’un pareil cas se présentait. En y pensant bien, les chances que ça arrivent à quelqu’un c’était minime et j’étais la chanceuse pour un problème de se calibre, on s’entend.

Si contente car jusqu’à date c’était lui qui m’aidait dans ma vie. Je ne l’avais pas aidé sauf lui donner du lait pour ne pas qu’il me rapporte à l’intendante au marché... Mais de là, ce n’était pas de l’aide. Il m’avait secouru parmi mon malheur de l’avoir sauvé et de l’avoir engueulé pour dire qu’il n’avait pas tenu à sa promesse alors qu’il voulait me faire une surprise. Une surprise de ce genre, je ne l’aimais pas, mais une petite surprise toute petite ça ne me dérangeait pas. Comme? Je ne savais pas, m’apporter dans un endroit que je ne connaissais même pas. Aller manger quelques parts malgré que ça pouvait paraitre dingue. Des cadeaux de tous genres... Je me disais que tant que ça venait de lu-! Je m’en allais réellement dire une pareil chose? Je devrais me calmer. Qui me disait qu’il m’aimait? Qui me disait que je l’aimais? Peut-être que je ne voulais qu’avoir une statue de Lady en étant à ses côtés qui sait? De plus, qui me disait que j’étais réellement son genre. Et encore étais-ce réciproque si je me lançais dans cette lancée?

Un chevalier qui s’offrait en spectacle. Je n’avais jamais apprécié ça. Il faisait un spectacle rien que pour avoir une belle réputation même s’il sauvait une personne. Ils avaient de la magie en plus, alors ils pouvaient encore plus sauver une personne près de toi mieux que quiconque. À ce point, c’était décevant. C’était des êtres vivants aussi et on les prenait presque pour des dieux, même des sauveurs!!

Je continuais à donner du lait me sentant observer. Je me sentais réellement observée c’était pas croyable. J’avais l’impression qu’on observait si je faisais correctement cela ou non. J’étais un peu nerveuse après tout, c’était normal. C’était rare qu’on me regardait voir si je faisais bien mon travail... Enfin. J’avais eu le temps de jeter un coups d’oeil rapide vers Thrain. J’avais une sensation qu’il me contemplait. Avais-je tord?

J’avais fini par finir de donner des gouttes sachant que le chaton en tant que tel commençait un peu à être sale du lait et il s’était calmé après ses miaulements de famine que j’avais tut il y a peu. Le ventre bien remplis, il allait désormais dormir pour un bout avant de vouloir redemander à manger. Oh misère! De plus, j’y pensais. Si j’allais élever un chaton non sevré dans mon écurie. Il fallait que je sois là vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il fallait que je fasse aussi sa toilette, il fallait même que je me réveille durant la nuit pour aller le nourrir. Galère! J’espère que ce gros matou qui ne cessait pas de me regarder allait m’aider. Sinon, oubliez-moi, j’allais mourir durant mes journées si je faisais réellement ça, même avec de l’aide dans les écuries. Bon courage Shiny! C’est pour un certain temps!

« Pourquoi vous m‘avez regardé tantôt? Comment je lui donnais à manger, c‘était pas bien?» lui demandais-je en m’assurant que le chaton dormait bien avant de ranger la paille non loin de moi en regardant le chevalier aux yeux étranges.

Il avait l’air à cacher quelque chose. Ça m’intriguait. Cette fois, il n’était pas du tout prévisible ce qui me perturbait un peu. Je soupirais un peu avant de fermer les yeux vers le ciel allant sentir le vent qui passait par là.

« Je dois malheureusement confisquer le lait pour un certain tant, chevalier, mais vous savez que c‘est une bonne cause.» lui disais-je en rigolant.

Je rigolais pour enlever mon air qui disait: j’allais-souffrir-pendant-un-certain-temps-indéterminé-encore-pour-s‘occuper-d‘un-chaton! Sérieusement, si je faisais ça comme un as. J’allais sauter partout, même sauter dans les bras de toutes les personnes qui allaient me croiser si le chaton survit et qu’il vieilli avec moi. J’allais crier que j’étais trop forte, malgré que je restais une fille complètement banale quoi?

Je souriais à cette scène que je voyais défiler devant mes yeux. Un homme qui faisait revivre petit à petit un chaton mal en point qui était en train de dormir. Il était bon aussi à s’occuper d’un nourrisson. Même très bon. Je l’imaginais réellement avec des enfants et lui en train de s’amuser avec eux. Ahem! Je secouais la tête. Peut-être me parlait-il ou pas. J’avais aucunement idée, mais tout ce que je voulais c’était de flatter la dame chat que lorsque je proposais ma main, elle penchait brusquement les oreilles par en arrière. J’étais certes déçue, mais je restais quoi de plus une inconnue qui avait aidé son ami à sauver son enfant. Dommage, très dommage. Je n’avais réellement pas flatté un chat. Alors pour moi la texture restait quoi de plus étrangère. Je reprenais doucement ma main pour aller finalement flatter le chaton d’un doigt... Faisant attention pour ne pas lui faire du mal au cas que je lui brise en deux sans même m’en rendre compte.
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Lun 30 Jan 2012 - 14:50

Après avoir fini d’observer Shiny à loisir, je retournais donc mon attention vers le chaton, qui commençais à être un peu recouvert de lait. C’était amusant de voir ce petit être se demander ce qui le touchais sans qu’il ne sente de vrais contact. Il bougeait doucement dans mes bras, ne s’arrêtant que pour boire : Il aimait le lait ce petit. Mais même s’il l’aimait, lorsqu’il eu suffisamment mangé, il refusa de continuer à manger et s’endormie très vite.

C’est a ce moment que je remarquais un regard de Shinylla. A trop la regardais, j’avais sans doute étais remarqué. Pendant que j’anticipais sa question, elle regardait si le chat allait bien. Que pouvais-je lui dire étant incapable de lui mentir, ou de lui faire part de ma révélation pour le moment ? La réflexion première avant la révélation ? Oui, s’était possible. Cela correspondait au deux critères énoncé, à savoir, c’était la vérité et ne me dévoilait pas.

« Pourquoi vous m‘avez regardé tantôt? Comment je lui donnais à manger, c‘était pas bien?»

La question auquel je m’attendais venait de tomber : Mais j’étais près. Ce qui me toucha en revanche c’est qu’elle continuait de prendre soin du chaton tout en me répondant. C’était vraiment une jeune femme fantastique, et tellement gentille… Cela me fis sourire, et c’est en souriant que je lui répondis :

-Je t’ai regardé, parce que je te trouvais magnifique. Ta concentration et ta volonté auquel j’ajoute ta beauté, m’ont captivé, c’est aussi simple que cela. Fis-je avec un grand sourire. Et j’espère bien pouvoir t’assister si tu décide d’accepter ce chaton dans ton écurie.


Elle soupira puis ferma les yeux, j’avais réussi à lui dire la vérité tout en détournant le sujet de telle sorte qu’elle ne pense pas trop au compliment et qu’elle ne risque pas de faire un lien hypothétique mais juste avec mes nouveaux sentiments à son égard. Puis elle se repris et fis disparaître la bouteille de lait ayant servis à nourrir le chaton.

« Je dois malheureusement confisquer le lait pour un certain tant, chevalier, mais vous savez que c‘est une bonne cause.»

Je fis une petite moue boudeuse quand elle éclata de rire : j’avais prévu de le terminer ce lait moi ! Enfin, je savait qu’elle avait raison et me remit bientôt à sourire. Mon amie a quatre patte eu un miaulement moqueur, elle avait sans doute deviné ce que je voulais faire. Cela attira également l’attention de Shiny qui voulu la flatter. Mais elle n’étais pas un chat qui se laissait faire, et elle se déroba : gentiment certes, mais quand même. Alors Shiny se retourna vers moi et mon chaton que je continuais de caressais doucement pour lui transmettre mon energie. D’ailleurs, un brin de fatigue commençais à pointer. Le don constant exigeais son dus. Enfin, ce n’était rien de bien méchant. Un peu de volonté suffit à compenser l’envie de m’allonger et de me reposer que j’avais de toute façon en permanence

-Je sais et je te la laisse, je t’en apporterais même d’autre quand je t’aiderais. Vue que je suis plus libre que toi, je devrais être en mesure de m’occuper du chaton la nuit. Je te laisse t’en occuper le jour ? Cela te conviens ?

Ma proposition me semblait honnête, surtout qu’elle aurai maintenant une aide dans son travail. Cette question me faisait vraiment pensé à une discussion de couple s’organisant pour être en mesure de répondre au besoin de leur enfant. Je trouvais cela amusant que j’arrive aussi bien à me propulser dans l’avenir alors qu’habituellement j’en restais à la journée du lendemain. Moi père ? L’idée seul me fis sourire mentalement. Il y a encore dix minutes la réponse aurait été « Impossible, vous ne vous trompez pas de personne ? » Mais maintenant… L’idée en elle-même n’avait pas changé, pas si vite, mais elle était moins absolue subitement..

Pendant ce temps, je me replaçais doucement, voulant resté un peu sur place, une position plus confortable s’imposer. Après en avoir trouvé une plus confortable, je me refocalisait sur mon amie à quatre patte en écoutant Shiny. Celle-ci allait mieux, et alla même jusqu’à venir se posé entre nous pour me montré qu’elle avait bien compris ma question muette. Elle ne quitta pas pour autant ses enfants du regards, voulant juste se rapprocher un peu de celui qu’elle quitterait bientôt…
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Lun 30 Jan 2012 - 20:45

Le vent était si bon quand il passait dans mes cheveux. Pour les entremêler encore et encore alors qu’ils étaient déjà au départ. Me disant que j’allais avoir de la misère à les brosser pour enlever tous les nœuds allaient voir. Enfin, c’était les risques à avoir quand on laissait le vent vous ébouriffez la crinière. Je restais quoi de plus perplexe face à ce qu’il m’avait dit malgré que je me sentais bien quand le vent me caressait le visage dans la forêt. Il m’avait dit de belle chose en même temps de sourire et ça me laissait sans voix. Disons que je pourrais bien dire quelque chose, mais rien ne sortirai parce que c’était imprévisible de sa part. Thrain était du genre prévisible, mais maintenant il ne l’était pas.

Évidemment que j’acceptais le chaton dans mon écurie, il avait dit qu’il allait m’assister. C’était drôle à voir, je souriais d’amusement à cette pensée. Vous imaginez, on dirait un nouveau couple qui tentait d’arranger l’horaire des deux individus pour bien s’occuper du bébé. Comme sachant que je dormais que le soir et que j’étais debout toute la journée j’allais m’occuper du nourrisson pendant toute la journée. Le chevalier, je savais qu’il avait une manie de bouger la nuit et de se promener. Une belle balade nocturne qui ferai un plaisir d’annuler pour s’occuper d’un chaton. Je l’avais à l’oeil de ce qu’il s’agissait du chaton. Si j’apercevais le nouveau miauler sa vie pour se nourrir, j’allais lui donner la raclée de sa vie. Une minute, si Thrain devait partir en mission? Oh, ça va se compliquer un peu.

Il caressait le petit pendant qu’il continuait à le guérir sans doute. J’avais certes vu sa mine plutôt boudeuse qui me faisait bien rire, mise à part ça, je le sentais légèrement fatigué. Après tout, il avait fait beaucoup aujourd’hui. Faire un tel boucan envers l’intendante, me guérir ma joue, marcher ici pour aller voir cette chatte et ses petits, transmettant aussi son énergie à ses bêtes mal en point. Il avait fait réellement beaucoup. Je devais lui proposer de se reposer après tout ça. Je lui donnerais ma pâtisserie une autre fois, qui sait?

Confirmant ce que j’avais en tête envers le chaton. Je lui souriais. Je le voyais se placer pour être plus confortable. Que devrais-je faire? Je ne savais pas quoi faire de ma peau alors que lui s’épuisait et ça paraissait légèrement avec sa couleur de son visage qui blêmit légèrement. Je soupirais lorsque je voyais la nouvelle maman se mettre entre Thrain et moi. Je souriais. Faire de pareil adieu à son enfant c’était douloureux. Je ne voulais pas imaginer sa douleur qu’elle allait avoir pendant un moment. Laisser son enfant à une inconnue c’était risquer, bon il avait Thrain dans le coin, ça aidait à donner courage. Enfin... C’était plutôt étrange comme situation. J’allais avoir un chaton que le chevalier-chat me donnait volontiers, quasiment.

« Je suis d‘accord avec cela. Dès que vous avez dit que si je prenais en charge ce chaton, j‘ai accepté. J‘ai toujours eu un faible pour les animaux.» disais-je en regardant la scène en baissant la tête et jouant un peu avec mes cheveux.

Que dire d’autres? Le fait que je n’acceptais pas ses compliments qu’il m’avait dit tout à l’heure? Non franchement. Je devais les accepter, accepter le fait que je sois jolie malgré tout. C’était mauvais d’envier quelqu’un et de faire une comparaison par la suite. J’étais la preuve, l’exemple, je le savais même très bien.

« D-dites, je n‘ai rien contre le fait d‘avoir un chaton, mais pourquoi ne pas redonner son petit dès qu‘il sera guéris? Justement quand il sera guéris pour que vous reposiez un peu?» lui posais-je m’inquiétant surtout pour la mère.

Sérieusement, je n’osais pas imaginer une telle séparation. Si j’avais un enfant, je ne voudrais pas donner la charge de mon enfant alors que je lui avais donné vie. Si l’enfant serait mal en point, je trouverai une solution pour pouvoir le garder, le guérir pour qu’il arrête de souffrir. Non... Si je fonde une famille, je protégerai mes enfants sur ma vie si j’avais un mari. Après tout, ce n’était pas en claquant des doigts qu’on trouvait le prince charmant. Je l’imaginais ténébreux, gentil, sympathique, sociable, aimable, en forme, intéressant, séduisant et j’en passais car tout ce que je disais j’avais l’image du chevalier en face de moi dans ma tête. Ça me troublait. Beaucoup même.

Je suis une domestique alors pourquoi un chevalier s’intéresserait à moi? Hayden et Myria se connaissaient depuis de belle lurette. Et moi? Je ne connaissais pas du tout Thrain si j’étais amoureuse de lui. D’ailleurs tomber en amour ça signifiait quoi? C’était quoi les sentiments qu’on éprouverai quand on l’avait?
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Mer 1 Fév 2012 - 11:32

Shiny soupira quand mon la nouvelle mère se glissa entre nous, mais son sourire revint très vite : Sans doute devait-elle imaginé la douleur de la mère. Les animaux étaient effectivement très protecteur avec leur petits. Mais dans ce cas précis, elle savait très bien qu’elle n’avait pas le choix : Son chaton était faible à sa naissance ses chances de survis sans aides extérieures était infimes. Mon intervention devait empêcher tout problème, mais rien n’était moins sûr. Ce n’était que de l’énergie qui était transmise, je ne pouvais pas faire plus. Et donc j’étais incapable de réglé un problème que je ne connaissais pas, mais qui se réglerait sans doute tout seul avec le temps…

« Je suis d‘accord avec cela. Dès que vous avez dit que si je prenais en charge ce chaton, j‘ai accepté. J‘ai toujours eu un faible pour les animaux.»

Elle joua avec ses cheveux en acceptant ma proposition d’aide. Je lui souris pour lui faire confirmer implicitement que moi aussi j’aimais beaucoup les animaux. Pour moi, leur vie était au moins aussi importante que celle des hommes, et c’était pour cela que je passais mon temps à soigner les blessé comme s’il était humain… Le dernier exemples en date étant évidement la guérison des deux Loups lors qu camping.

« D-dites, je n‘ai rien contre le fait d‘avoir un chaton, mais pourquoi ne pas redonner son petit dès qu‘il sera guéris? Justement quand il sera guéris pour que vous reposiez un peu?»

Sa question était pertinente, et en temps normal, si le chaton n’avait été que blessé, c’est sans doute ce que j’aurais fait. Malheureusement, ce n’était pas une blessure dont je pouvais m’occuper, juste une faiblesse de son organisme encore très fragiles. Mais je ferai en sorte qu’il vive. Un transfert d’énergie, même sur plusieurs jour était quelque chose qui était à ma porté. D’ailleurs, j’aurai fait pareil avec n’importe quel être vivant dans la même situation.

Je souris quand elle me parla de repos, l’énergie que je lui avait transmis était déjà assez importante, mais je n’allais pas prendre le risque de ne pas lui en donné assez juste pour que je puisse me reposer. D’accord j’avais cédé pas mal d’énergie, mais j’en avais vu d’autre, cette guérison n’était peu être pas aussi simple que je ne le pensais, mais elle resté dans mes moyens, surtout que je sentais que c’était la fin. La guérison serai bientôt achevé.

-En temps normal, c’est ce que j’aurai fait, mais ce Chaton n’est pas malade ou blessé, il est juste trop faible pour vivre. En en cela je ne peux rien faire, donc je lui transmet ma propre énergie pour compenser celle qui lui fait défaut. Et malheureusement il est possible que cela ne suffise pas, et s’il venait a faire une rechute dans la forêt, il ne s’en remettrais sans doute pas. Donc, mieux vaut qu’il soit sous ta surveillance où la mienne pendant quelque semaine. Après il ne devrait plus y avoir de problème, mais je doute que sa famille l’accepte après tout ce temps. Et pour ce qui est de mon repos, je verrai sa plus tard, il est prioritaire, je n’aurai qu’a manger un peu et dormir quand j’aurai fini et je compenserais la perte sans trop de mal, fis je avec un grand sourire, mais un brin fatigué quand même.

Puis un sourire illumina mon visage, je venais d’avoir une idée : Et si elle préparait le gâteau en attendant que je finisse le traitement. Comme c’était une question de minutes maintenant, cela devait être possible.

-Maintenant que nous somme installé, si on discutait tranquillement en mangeant le gâteau que tu as fait et en buvant du lait ? J’aurai fini de soigner le chaton d’ici quelque minutes, cela devrait être possible, qu’en dis tu ?

Cela me convenait très bien comme occupation ; je pourrais mangeais et reprendre des forces tout en me reposant. Cela ne vaudrais pas une bonne sieste, mais ce serai tellement plus intéressant ! En plus, cela me ferai passer du temps avec Shiny, et sa cela me faisait vraiment plaisir. Maintenant que j’avais compris pourquoi j’étais heureux en étant juste a coté d’elle, cette idée me paraissait vraiment excellente. C’est en continuant de caresser doucement le chaton pour lui transmettre mon énergie que j’attendais sa réponse.
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Mer 1 Fév 2012 - 15:32

Pourquoi il souriait tout le temps? Pourquoi il ne cessait pas de sourire à chaque quand je disais quelque chose? Qu’est-ce qui lui donnait envie quand je lui parlais? Depuis que je l’avais rencontré, il ne cessait pas de sourire. Il ne cessait pas malgré mes hauts et mes bas. C’était comme si je lui procurais du bien avec ma présence ce qui pouvait paraitre fou. En y pensant, il souriait quand même quand je n’étais pas là. Était-ce par rapport à notre rencontre? J’étais folle de penser à de pareil truc. Penser qu’il souriait parce que j’étais là. De plus, dans mes mots, je lui venais tout juste de dire que j’adorais les animaux et que je m’inquiétais un peu de son état de santé. Il souriait comme si je ne devrais pas m’inquiéter ou sinon comme s’il était comme moi qu’il adorait les animaux. C’était peu probable ce genre de truc. Pourquoi je m’inquiétais pour un chevalier qui lui risquait presque sa vie pour un chaton mal en point? C’était son choix malgré que je lui avais demandé de l’aider!

Malgré son sourire contagieux qui ne me donnait que le goût de sourire, j’avais l’intention que je lui en devais beaucoup en échange. Un beaucoup avec un grand B. Comme si je lui devais ma vie en échange. Il avait fait beaucoup en s’imposant un peu dans ma vie, me payant des pâtisseries alors que j’aurais pu me satisfaire par moi-même. M’enlever un gros poids de mes épaules à cause de l’intendante. C’était des choses que j’aurais pu me débrouiller seul. Devenir une fille docile et qui ne discuterai pas les ordres ni même adresser la parole des chevaliers. C’était quelque chose qu’on dirait qu’il ne voulait pas que je devienne. On dirait qu’il ne voulait pas que je devienne calme, paisible, docile comme les autres domestiques et devenir presque bizarre en voyant des voleurs ou un truc du genre. J’avais l’impression que je lui devais beaucoup. Si je pouvais avoir le droit, je l’embrasserai pour lui remercier de son aide qui me sauvait quasiment la vie. Il était mon sauveur... Mon héro.

Je lui rendais son sourire sans m’en rendre compte. Son sourire tellement contagieux que je souriais sans même que sa soit volontaire. Je restais surprise à ce sujet même à y penser que je l’appréciais. Il était le meilleur dans mon coeur et un merveilleux ami que je ne pourrais peut-être sans doute pas avoir. C’était l’unique personne qui me parlait beaucoup qui voulait passer des moments avec moi comme des amis. Il faudrait que je lui demande si je pouvais lui tutoyer comme ça, qui sait, on allait devenir rapidement des meilleurs amis et peut-être plus? Pourquoi peut-être plus? J’étais une domestique, une palefrenière, je n’étais sans doute pas son genre. Une fille qui aimerait travailler dans la bouse de cheval, ce n’était pas gracieux. Enfin, je ne pourrais pas tomber amoureux. Je n’étais pas jolie, je n’étais sans doute pas son genre de fille, je n’étais qu’une domestique et lui un chevalier. On était deux parfaits inconnus, puis concernant Hayden et Myria, c’était des amis, ils se connaissaient bien avant, non?

Pendant que je me dénigrais, je sursautais quand il commençait à parler. Disant que s’il lâchait ce chaton il allait sûrement faire une rechute. Qu’il n’était pas malade ou blessé, mais il n’avait pas de fort métaboliste pour vivre avec sa famille, avec sa vraie mère. À ce que j’avais pu me rendre compte, je l’avais écouté même si je tentais de toutes mes forces de ne pas sombrer dans mes pensées de nouveau et d’encore sursauter pour un rien. Je le regardais, il souriait encore, mais je sentais sa fatigue dans ses mots, dans son sourire. Je ne voulais pas qu’il se rende faible allant risquer sa vie pour un animal...

À pensé de cette façon, on pourrait dire que j’étais sans coeur et que je m’inquiétais plus pour la vie humaine que les animaux. Le petit n’avait pas demandé d’être autant faible, je le savais très bien. Thrain, je l’appréciais beaucoup et je m’inquiétais pour ceux que j’appréciais. Mon frère, Aitbrynk, faisait parti également de ce lot. Je ne m’inquiétais pas pour rien. Puis habituellement quand on donnait son énergie on pouvait attraper toute sorte de maladie. Je lui souriais à sa proposition géniale et j’allais déposer mes lèvres sur son front. Pourquoi? C’était de cette façon que je pouvais savoir si quelqu’un faisait de la fièvre ou non. Puis je me reculais en préparant le pseudo pique-nique.

« Je suis désolée de pas vous avoir demandé la permission pour faire ce geste, mais je voulais savoir si vous n‘aviez pas de fièvre.» lui disais-je en ouvrant le panier en haussant les épaules.

C’était aussi une certaine manière de le remercier de tout ce qu’il avait fait pour moi. Un baisé que je lui avais donné à la dernière minute. Je rougissais à cette pensée que j’avais osé faire une pareil chose. Non, mais il fallait que les prochaines fois je lui demande si je pouvais faire ou non le geste. Bref, je n’avais pas de couverture en tant que tel comme dans les vrais pique-niques car à vrai dire, je l’avais oublié. De plus si je volais ma couverture à cette petite famille, je crois que la mère n’allait certainement pas m’aimer. Alors voilà! On n’avait pas de couverture et je n’osais réellement pas sortir ma tarte et couper les parts pour en avoir chacun une part. Je réfléchissais un moment et je regardais dans mon panier... J’avais apporter trois bols finalement? En fait, des assiettes qui avaient un fond légèrement plus creux. Enfin, j’éclatais de rire.

« Oh la que je suis tête en l‘air! J‘ai pas apporté de couverture et à la place d‘apporter des assiettes j‘apportais des bols. Je m‘en excuse vraiment, avoir su, j‘aurais prêté plus attention à ce que je faisais!!» continuais-je de rire en rougissant malgré moi.

Je prenais un des bols et le lait que j’avais gardé. J’en versais légèrement un peu pour le mettre près de la nouvelle mère. Bonne appétit, belle petite maman, pendant que j’allais tranquillement couper des parts et prendre le bol de Thrain pour attendre qu’il aille fini avec l’ustensile en question pour ne pas qu’il mange avec les doigts évidemment.
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Thrain le Ven 3 Fév 2012 - 16:49

J’avais remarqué avec joie que Shiny m’avait rendu mon sourire, puis un léger sursaut quand je repris parole pour lui annoncer les raison pour lequel je ne pouvais pas laisser le chaton avec sa vrais mère. Je la sentais un peu pensive, puis je la vis approché son visage du mien, et j’en fus un peu surpris, quoique agréablement. Elle fini par poser ses lèvres sur mon front, ce qui me fit frémir. Ce contact était aussi inattendu qu’agréable. Je ne m’y attendais pas du tout, mais j’en appréciais l’aubaine.

Puis elle fini par s’éloigner après ce baisé surprise d’autant plus magique qu’inattendu. J’avais vraiment été transporté ailleurs durant tout le moment, où ses lèvres avait touché mon front. La surprise avait était tel que j’en avais arrêter de caresser le chaton, et que j’avais été a deux dois d’interrompre le traitement… C’était vraiment un moment magique que je venais de vivre, moment que je savais déjà gravé à jamais dans ma mémoire…

Elle se recula ensuite pour préparer le pique-nique, pendant que je me remettais aussi tôt a caresser le chaton dans mes bras. J’avais encore la sensation que m’avait laissé ses lèvres sur ma peau, et cela me déstabilisais un petit peu. Je l’écoutais en terminant doucement le traitement : Je commençais a diminuer la quantité d’énergie que je transmettais au chaton, si j’avais coupé la liaison directement, son corps se serai retrouvé en manque de cette énergie étrangère et aurait fait une rechute immédiate. C’est pourquoi il était important que je fasse en sorte que la disparition de mon énergie se fasse progressivement.

« Je suis désolée de pas vous avoir demandé la permission pour faire ce geste, mais je voulais savoir si vous n‘aviez pas de fièvre.»

« C’était donc pour me prendre la température ! » fut ma première pensé, très vite suivis par « Elle s’inquiète pour moi ! » La première me permis de comprendre son action, quand à la seconde, elle me fis plaisir toutefois, je ne voulais pas l’inquiéter inutilement. Aussi bien pour la fièvre que son doux baisé. Elle n’avait pas a être désolé. J’allais la détromper pendant qu’elle cherchait de quoi préparer le pique-nique quand le chaton dans mes bras bougea un peu. Je focalisais alors mon attention sur lui, pour savoir pourquoi il avait eu cette réaction : Mais ce n’était rien, juste l’organisme de ce petit chat qui commençait a se demander si la quantité d’énergie qu’il recevait n’avait pas changé. Et je fus heureux de constater que pour combler le manque, il puisait dans l’énergie que je lui avait déjà transmis. C’était une bonne chose, cela voulait dire que dorénavant il n’avait plus besoin de moi. Il ne me restait plus qu’a couper le lien lentement et ce serai bon.

Pendant que je terminais mon soin, je m’aperçus vaguement que Shiny avait un petit problème avec ce qu’elle avait emporté. Je ne savais pas ce qui la gênait, mais finalement ce ne devais pas être si grave car elle fini par partir d’un grand rire au moment ou je finissais mon analyse du chaton.

« Oh la que je suis tête en l‘air! J‘ai pas apporté de couverture et à la place d‘apporter des assiettes j‘apportais des bols. Je m‘en excuse vraiment, avoir su, j‘aurais prêté plus attention à ce que je faisais!!»

Je souris doucement, ce n’était vraiment pas grand-chose, et c’était un peu ma faute… Je lui avais précisé ce camping sans même pensé à l’aider, mon seul objectif étant de m’occuper de l’intendante. De l’intendante et de son homme de main qui avait osé blesser Shiny au visage. Résultat mis a part le lait que j’avais toujours sur moi, je n’avais pensé a rien, laissant Shiny tout faire.

-Tu n’as pas a te reprocher quoique ce soit. Dis-je en jouant sur le fait que je pouvais parler du baisé comme du pique-nique. Et pour ce qui est du pique-nique j’aurai également du t’aider, or je n’ai pensé a rien moi aussi. Un peu d’improvisation ne nous fera pas de mal…

J’allais continué sur autre chose quand je remarquais que l’énergie que je transmettait au chat était devenu absolument négligeable : Le traitement était presque achevé, je le sondais une dernière fois pour être absolument certain que tout irait bien, et je coupais la liaison : Son état était stable, et il avait suffisamment de mon énergie pour tenir au moins trois jours, peut être même quatre s’il dormait beaucoup. D’ici là, son problème de faiblesse devrait avoir disparu et ce chaton n’aurai plus besoin de moi qu’en tant qu’ami. J’éteignis alors mes mains et les levaient pour montrer a Shiny que j’avais fini.

-Le chaton est sauvé !
Thrain
Thrain
Personnage important

Masculin
Messages : 111
Rôle : Chevalier accro au Lait !
Âme Soeur : Je pense avoir trouver *en évolution*
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 18/12/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Shinylla le Sam 4 Fév 2012 - 17:01

Ses cheveux sentaient bons irrévocablement bons. C'était un fait, il sentait bon. Je trouvais qui avait une bnne odeur corporelle, j'appréciais cette odeur. Enfin pendant que je sentais son odeur en allant doucement dans un nouveau monde qui m'était étrangé. Je n'osais pas aller aussi loin et c'était pourquoi j'avais trouvé cette excuse, un prétexte... En fait non. J'avais déposé mes lèvres sur son front pour réellement regarder sa température si elle était haute ou basse. S'il était normal ou non. Vous savez, si on était très fatigué on avait une tendance à attirer des microbes et on pouvait attraper la fièvre, alors je voulais savoir si c'était le cas pour lui et à date non. Il était en plein de forme. Puis je m'étais gâtée aussi pour donner un baisé comme c'était bien normal, alors cela passait aussi un peu inconito dans ce moment même si on pouvait penser à autre chose dans tous les cas.

Ce que je n'aimais pas de Thrain, c'était qu'il pouvait penser à n'importe quoi d'intéressant ou non et sourire. Tu avais beau cherché de quoi qu'il pouvait penser. Chercher une raison du pourquoi il souriait et on ne trouvait rien. J'avais peut-être pensé à quelque chose auquel que j'avais dit quelque chose d'amusant, mais je n'avais rien dit d'amusant. Pas à ce que je sache. Je m'excusais d'avoir fait un geste qui aurait pu l'offenser et de m'excuser de ne pas avoir pensé à toutes les choses d'un vrai pique-nique. Bon à vrai dire, c'était vrai que ma dernière phrase était plutôt hilarante parce que j'étais tête en l'air.

Me disant que je n'avais rien à me reprocher.. Oui! Je lui aais donné un baisé qui prenait la température sur le front alors que j'aurais pu faire avec le dos de ma main ou avec le poignet. Le dos de la main on pouvait quand même bien déterminé ou non la chaleur corporelle de la personne. Enfin, c'était fait. J'avais pris mes lèvres pour les déposer sur le front et je suis allée déterminée par moi-même. J'avais même donner un baisé pour la prime. C'était pour le remercier ou sinon c'était pour lui en donner un. De toute façon, quand on faisait ce que j'avais fait tu donnes obligatoirement un baisé. Retournons au sujet, je ne pensais pas au baisé quand il avait dit ne pas se reprocher. Écoute je ne me reprochais pas, c'était juste dommage que j'aille oublier quelque chose dans le pique nique ou pas. Puis, c'était regrettable. Il connaissait le luxe et je lui donnais même pas le quart du luxe. C'était regrettable! C'était vraiment regrettable.

Puis il disai aussi qu'il aurait pu m'aider. Oui, il aurait pu, mais il n'a pas fait. Il avait autre chose à faire comme de fouetter d'autre chat, non? C'était fait voilà! C'était désormais du passé et il fallait passé à autre chose! On était dans la forêt avec des vols et avec un pathétique pique nique tout en ayant des chats comme compagnie et une tarte aux fruits. En plus, elle n'attendait que cela de se faire manger, rapidement surtout!

J'avais fait un bol de lait pour la chatte présente avec ses petits. Elle était là et elle venait tout juste d'accoucher... Elle petait quasiment le feu! C'était vrai que Thrain l'avait aidé en donnant un peu de son énergie. Bref, je lui avais offert le bol de lait que j'avais fait plus tôt puis elle l'acceptait avec un peu de méfiance. C'était normal. Un humin qui faisait cela à un animal c'était pour le capturer ou un truc semblable. Cette fois, non. C'était un chat sauvage après tout qui habitait dans la forêt, alors elle tenait réellement à sa liberté. Je ne la contredisais aucunement pas. Bon de plus, elle devait boire beaucoup de lait à cause de Thrain qui la rendait souvent visite non?

Je sursautais tout comme la nouvelle mère quand on entendait le chevalier s'exclamer pour dire que le chaton était sauvé. Je rigolais... Je le savais depuis le début qu'il allait être sauvé. Dès que Thrain avait posé ses mains magiques et commencer son opération, je savais obligatoirement que tout allait bien se passé. J'avais cette impression aussi. Après tout il avais un peu risqué sa vie en lui donnant son énergie, vous ne trouvez pas?

« Félicitation! C'est grâce à vous que le bébé chat va pouvoir vivre une belle vie. » m'exclamais-je aussi en allant flatter le chaton que Thrain tenait dans ses mains.

Je lui regardais doucement en allant lui faire un grand sourire. Il avait sauvé une vie. Il était réellement un héro. J'étais en compagnie d'une personne comme lui, qui était mon ami, je me sentais honorée. J'étais touchée. Cependant sur un point, j'avais l'impression que Thrain n'allait pas prendre les félicitation rien que pour lui. J'avais l'impression que sur ce sujet, il allait me donner une partir. Enfin, on dirait que sur ce sujet, je le connaissais bien qui sait? Peut-être je me trompais aussi. Je rigolais à cette pensée.

Je tendais la part de tarte à Thrain devant lui en souriant avec les ustensiles.

« Dites, avez vous entendu le boucan qui avait avant qu'on vous me rejoigniez? Je crois que ca venait de chez l'intendante... »
lui demandais-je en regardant la vaisselle.

Non, je ne m'inquiétais pas pour cette femme. J'étais seulement curieuse s'il savait de ce qui s'était passé. Ouais curieuse c'était le mot exacte pour déterminé cette situation de plus, j'avais baissé la tête car disons j'avais honte de poser une telle question alors qu'elle m'avait souffert.
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé] Empty Re: Le coup de grâce! [Pv Thrain][terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum