Le Deal du moment : -58%
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz ...
Voir le deal
4.99 €

Le départ

Aller en bas

Le départ Empty Le départ

Message par Invité le Lun 28 Mar 2011 - 6:06

Le jour se leva, et Adelina n'en pouvait plus de restait enfermé dans sa chambre, a ne pas savoir quoi faire. Elle se remémorait la conversation qu'elle avait eut avec sa gouvernante. ''Jespere qu'elle réussira a convaincre mon pére de m'envoyer a Emeraude'' se dit-elle. Elle n'arrétait pas d'y repensé, elle essayé de se concentré et de petite boule sortie de ces paumes elle espéré vraiment pouvoir se rendre a Emeraude. Elle pourrait arrivé a maitrisé ses pouvoirs et peut-etre de s'installé la bas.

Adelina entendit frappé a la porte, elle se leva de son lit soupira, et ouvrit la porte. Sa gouvernante etait venu pour lui annoncé qu'elle avait parlé a son pére, et qu'il avait répondu qu'il y réfléchirait. Adelina était contente même si son pere n'avait pas dit oui, il avait promit qu'il y réfléchirait. Adelina lui sauta dans les bras et l'embrassa sur la joue, pour la remrcie de ce qu'elle avait fait pour elle.

Quand se fut l'heure pour descendre déjeuné, adelina se précipita dans les escaliers elle les descenda 2 par 2. Elle arriva dans la salle où ils mangérent tous les jours. Elle regarda son pére puis sa mére en espérant que son pére, avait pris une decision. Elle commença a mangé se qu'elle avait dans son assiette, quand son pére lui reporté se que la gourvernante lui avait demandé. Adelina s'arrêta d'un coup de mangé et avait du mal a avalé, se qu'elle avait dans sa bouche. Il lui demanda si cela etait vrais qu'elle voulait partir a Emeraude pour y étudier la magie. Adelina lui repondit:

- Oui pére, cela est vrais j'aimerais vraiment savoir utilisait les dons que j'ai reçu a ma naissance, et j'aimerais beaucoup étudié l'art de la magie.

Son pére ne repondit pas tout de suite, il regarda sa femme pour savoir ce qu'elle en pensée. Elle lui adressa un sourire elle lui fit oui de la téte. Son pére lui annonça que si elle voulait toujours partir elle le pouvait, mais a une seule condition celle de lui donnait régulierent.

- Oh merçi pére je vous promez de vous donnez des nouvelles réguliérement. lui dit adelina toute souriante.

Adelina remonta directement dans sa chambre pour préparai ses valises. Elle etait trés contente que son pére lui dise oui. Elle redescenda avec ses valise prête a partir. Son pére lui demanda si elle voulait partir aujourd'hui ou un autre jour. Elle lui répondit qu'elle préférerait partir de suite. Son pére demanda alors que l'on prépare un carosse pour que l'on y conduise sa fille au chateau d'emeraude.

Quand il fut l'heure de partir Adelina embrassa son pére, puis sa mere et enfin son frére. Elle vut derriere eux sa gouvernante, elle courrut jusqu'a elle pour l'embrassé et la remerciant, de se qu'elle avait fait pour elle. Elle monta dans le carosse et fit signe a sa famille jusqu'a se qu'elle ne les voyent plus. Adelina était trés heureuse elle allait enfin a Emeraude, elle se demandait si c'etait aussi beau que dans ces rêve. Elle allait être fixait bientot.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Irül le Jeu 23 Juin 2011 - 13:09

Irül se réveilla tôt ce matin - là dans son camp avancé. Irül mangea un quignon de pain et discuta avec un ses éclaireurs : Nomuas.
-Toujours pas de traces de bandits Nomuas?
- Rien mon capitaine
Irül soupira , une semaine qu'ils se fatiguaient à rechercher des bandits qui avaient volé les récoltes , en vain , pas une trace.
<< Je suis sûr qu'ils ne sont plus à Opale>> pensa Irül.
Irül se rassit et sortit son livre sur la géographie d'Enkidiev. Rare était les soldats qui savaient lire mais Irül , étant capitaine , le savait.
Tout à coup un autre éclaireur arriva :
-Des nouvelles des bandits ?
- Non mon capitaine.
-Alors pourquoi es-tu revenu ?
- Un carosse royal , j'ai vu un carrosse royal
Irül jura , si jamais un membre de la famille royal se faisait attraper pas les bandits le roi ne pardonnerait pas à Irül. Il monta sur son étalon blanc et dit à ses hommes :
- Attendez mon retour et si je ne reviens pas c 'est que j'escorterai cette personne.
Sur ces mots le capitaine fit galoper son cheval . Au bout de quelque minutes il aperçut le carrosse. Il était magnifique , serti d'or et de diamant. Irül fit encore avancer son cheval et il aperçut la princesse Adelina. La princesse elle-même , en tant que soldat Irül se devait de l'escorter.

_________________
Je suis fidèle en mon roi et à personne d'autre.

Autres personnages : Elkear
Irül
Irül
Personnage important

Masculin
Messages : 188
Rôle : Le capitaine Irül
Âge : 30 ans
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 29/05/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Invité le Sam 25 Juin 2011 - 13:39

Elle venait de quitter sa famille depuis peu et songea a eux a cet instant même. Tous ces souvenir revinrenten memoire, ceux de son enfance même ceux d'il y a quelques jours. Mais elle devait aller a Emeraude pour apprendre a contrôler ses dons. Cela fesait a proximativement quelques heures que son carosse avança sans personnes a lhoryzon. Adelina passa son temps a regarder par le fenêtre de son carosse voir ce magnifique paysage, ces oiseaux qui venait vers elle et qui reparter. Quand tout à coup elle vit au loin quelques hommes elle put dire qua la vit de leur habits qu'ils fesérent partir du commandement du Royaume d'Opale et qui était dirigé par Irül. Un chef de commandement plutôt pas mal a son gout très muscler et des bleu tous ceux qu'elle aime quoi.

- Que se passet-il demanda telle a lhomme qui conduiser le carosse
- Un homme arrive au galot votre Altesse.

Adelina regarda donc de l'autre côter du carosse et elle vit bien sûr Irül qui arriva au galop. Un léger sourire apparut sur son visage, elle demanda au cochet de s'arrêter. Puis elle attenda que Irül arrive a elle.

- Bonjour commandent Irül comment allez vous ? Lui dit-elle en lui adressant un large sourire



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Irül le Lun 27 Juin 2011 - 13:44

-Bonjour commandant Irül . Comment allez - vous?
- Capitaine Majesté capitaine. Un peu fatigué . Vous ne devriez pas partir seule avec ses bandits qui rôdent.
Des cernes entouraient les yeux de l'officier.
- Nomuas , prends deux hommes et surveille les environs , reviens pour le souper .
- Oui mon capitaine .
Irül fit signe au soldat restant de s'installer au côté du cocher . Irül quant à lui chevaucherait doucement à côté du carosse. Le cocher lui apprit que la princesse aller à Emeraude pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs magiques.
La magie , quel mystère du monde . A la fois magnifique et terrifiant . Il avait appris de sa mère qu'il avait de faibles dons magiques dans sa jeunesse , mais il avaient disparus. Ils chevaucha ainsi un bon moment jusqu'au coucher. Nomuas revint finalement , il fit apprendre à Irül qu'il n'avait rien à signaler de suspect . Tout allait pour le mieux , enfin pour l'instant...
Irül
Irül
Personnage important

Masculin
Messages : 188
Rôle : Le capitaine Irül
Âge : 30 ans
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 29/05/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Invité le Lun 27 Juin 2011 - 14:33

Irül était arrivé jusqu'à Adelina et lui répondit :

-Capitaine Majesté capitaine. Un peu fatigué . Vous ne devriez pas partir seule avec ses bandits qui rôdent.Luii dit-il Adelina voyait bien que le capitaine était fatigué des cernes c'était logé sous ces yeux.

-Escusez moi Capitaine. Je ne suis pas seule, vous me feriez le plus grand honneur si vous maccompagnez jusqu'à destination. Mais je vous rassure celà n'est pas une obligation. Lui répondit-elle avec un sourire charmeur.

Il chevauchèrent jusqu'au coucher du soleil, où là ils étaient oubliger de sarrêterpour la nuit. Un des gardes aida Adelina pour sortir du carosse, elle sortie et s'étira de tout son long. Elle était fatigué a cause de se voyage, elle leva les bras et les courbes de son corps se fit voir plus qu'à son habitude. Elle était morte de faim elle alla vers le capitaine et lui demanda :

-Allons nous établir notre camps ici ?

Des bandits elle navait pas entendu parler mais si cela était vrai elle avait le plus grand et plus fort des hommes avec elle. Elle savait aussi qu'il n'allait personne lui faire du mal, sûrtout pas a une personne de la royauté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Irül le Mar 28 Juin 2011 - 11:05

-Allons nous établir notre camp ici?
- Oui .
Irül installe trois tentes , une pour la princesse et deux pour les hommes.
A minuit , Irül finit son tour de garde et céda sa place à Nomuas , Irül s'écroula épuisé sur son lit.
Une heure plus tard , Nomuas revint en courant et alla réveiller Irül .
- Que se passe-t-il demanda ce dernier.
-Les bandits , les bandits sont là , ils sont des dizaines .
-Des dizaines ? On a aucune chance , s'exclama un homme .
- Tu rigoles ? On est meilleur qu'eux à l'épée , dit un autre .
-Personnellement je ne connais pas nos chances de réussite mais ce dont je suis sûr c'est que nous devons protéger la princesse Adelina au péril de notre vie. .
Les bandits , Irül se doutait qu'ils arriveraient un jour ou l'autre mais de savoir qu'ils allaient attaquer le perturba gravement . Il pénétra dans la tente de la princesse et dit :
-Je sais que cela va vous déplaire mais , les bandits arrive , ils sont nombreux , nous allons nous battre mais je doute que nous les retenions longtemps , alors s'il vous plaît , je vous demande de vous mettre à l'abri .

_________________
Je suis fidèle en mon roi et à personne d'autre.

Autres personnages : Elkear
Irül
Irül
Personnage important

Masculin
Messages : 188
Rôle : Le capitaine Irül
Âge : 30 ans
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 29/05/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Siran le Mar 28 Juin 2011 - 12:18

Les étoiles sont belles… J’aime la nuit, je m’y sens libre… Et puis, cela me rappel ma défunte Maîtresse… Les étoiles me protègent de la solitude, elles sont mes amies… Je me sentais bien en haut de mon arbre… Et puis… Des hommes…. Des dizaines… Un groupe de toute évidence… Heureusement, la nuit et l’arbre me dérobèrent a leur vue et je pus rester sur mon arbre a regarder les étoiles… Bientôt il partiraient et je serai a nouveau tranquille… Je pourrais alors continuer ma route vers Émeraude et chercher la jeune fille qui hante mes rêves… Ces hommes étaient vraiment bruyants et impatient … ils semblaient attendre quelque chose… ou quelqu’un… Les minutes passaient et ils restaient là… Puis j’entendis au loin la rumeur d’un galop… Des amis a eux sans doutes...

-Aux armes ! On a une cible qui n’attend que nous… Un carrosse royal sans véritable escorte!!! A peine cinq hommes ! Bougez vous, on vas leur tomber dessus par surprise !

Une grande clameur retentis parmi les hommes, qui cacha mon hoquet de surprise : des pillards, c’étaient des pillards ! Et ils comptaient faire un mauvais coup… menacer une personne probablement de sang royal… Les hommes se préparèrent au combat, puis se mirent en route… Me laissant indécis… Ils étaient nombreux, bien trop pour que cinq soldat puissent résister efficacement… Un combattant pourrait leur être utile… Mais… Si j’était blessais… Comment réagirais les soldats ? Peut être qu’ils comprendront que je suis différent… Mais dans le cas ou la blessure aurait été mortel… Me prendront-ils pour un démon ? Mais pouvais-je rester la sans rien faire pour ma sécurité en condamnant peut des êtres des hommes juste et brave a la mort ? Impossible… Ma Maîtresse ne me l’aurai jamais pardonné…

Alors que les dernier traînard commençais a disparaître au loin, je finis de me décider… Je me battrais, mais avec mes dagues longues, comme quelqu’un de parfaitement ordinaire… Sans chiffres et surtout sans blessure… Mais surtout cacher parmi les ombres le plus possibles… Ainsi mes blessure passeront plus inaperçus si je venais a être blessé… Et comme d’habitude, je ne ferais qu’assommer ou neutraliser… Je pris appuis sur une branche, fis un saut a 35% pour reprendre un peu de terrain sur les bandits qui étaient déjà loin, mais également avoir une idée de leur direction, dans le cas ou je viendrais a les perdre de vue… Au moment ou je touchais le sol, je fis un roulade pour atténuer le choc et me relevais dague en mains…

-Personne ne mourra ce soir, pas si je peut l'en en empêcher…

Je me mis en route prudemment et suivis ces hommes de suffisamment loin pour ne pas être repéré, mais suffisamment proche pour ne pas arriver trop en retard au combat… Le dragon blanc de mon semi kimono luisant dans la nuit, je les suivis jusqu'à leur cible… Alors que les pillards commençait a attaquer, je me pris a espérer que ces hommes ne gardent comme souvenir de moi qu’un dragon blanc voltigeant dans la nuit… Le combat venait de commencer, et il était temps pour moi de m’y rendre…

_________________
"Tout le monde savaient que c'était impossible, un jour quelqu'un qui l'ignorait l'a fait ..." Pierre Bottero
Siran
Siran
Personnage principal

Masculin
Messages : 1179
Âme Soeur : ...
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 25/05/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Invité le Mar 28 Juin 2011 - 13:03

il était exact qu'ils établissent le camps ici, le capitaine planta donc trois tente. Adelina resta a les regarder pleine d'admiration, jamais elle navait fait ce genre de chose. Elle entra dans a tente cétait petit mais assez pour une personne, aprés avoir prit un copieux repas elle retourna dans a tente pour essayer de se reposer un peu.¨Puis le capitaine Irül entra dans sa tente :

-Je sais que cela va vous déplaire mais , les bandits arrive , ils sont nombreux , nous allons nous battre mais je doute que nous les retenions longtemps , alors s'il vous plaît , je vous demande de vous mettre à l'abri .
- Me mettre a labri non je préfére me battre a vos côté je ne suis pas du genre a me laisser importuner pas des bandits ou qui que se soit. Lui répondit-elle d'un ton bien déterminer.

Elle sortie de la tente et alla chercher son épée qu'elle avait rangé. Elle retourna vers Irül et lui dit :

- J'ais tout ce qu'il faut pour me battre!




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Irül le Mar 28 Juin 2011 - 13:35

Irül soupira il ne pouvait empêcher la reine de se battre mais il pensait toujours que c'était une mauvaise idée . Il sortit sa lame orangée de son fourreau et se plaça à l'entrée du camp et il attendit quelques minutes s'écoulèrent puis un cri de guerre retentit des sabots de chevaux se firent entendre et les bandits surgirent . Irül para un coup et décapita son agresseur il se retourna et transperça le coeur d'un autre . Il se tourna vers la princesse ,elle se débrouillait plutôt bien . Malgré les talents des soldats d'Opale les bandits étaient trop nombreux . Un homme tomba à la droite d'Irül , puis un autre un peu plus loin . Irül et ses hommes reculaient ils leur fallaient de l'aide . Il pria intérieurement les dieux de l aider . Mais il aperçut un dragon blanc .

_________________
Je suis fidèle en mon roi et à personne d'autre.

Autres personnages : Elkear
Irül
Irül
Personnage important

Masculin
Messages : 188
Rôle : Le capitaine Irül
Âge : 30 ans
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 29/05/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Siran le Mar 28 Juin 2011 - 16:46

Course silencieuse dans l’obscurité,
Lame scintillante, dragon de lumière :
Envol majestueux…

Le pillard sur lequel j’atterrie n’eu pas le temps de comprendre ce qui venait de lui arriver qu’il était déjà inconscient… Sans être vue par les autres je prie a nouveau mon envol pour arriver derrière deux pillard qui venait de vaincre l’un des vaillant soldat qui s’opposais a eux. Un simple geste suffit a les rendre inconscient, des dagues bien employé peuvent assommer sans blessé. Malheureusement, le soldat avait déjà rejoint les plaines de lumière… L’un des guerrier m’aperçus, et je dus bondir en arrière pour échapper a son regard, malheureusement, quelque pillards m’avaient vue egalement…

-Un dragon !!!
-C’est quoi sa !?!
-Bordel mais d’où sort ce type ?!?

Quatre homme me foncèrent dessus, le premier porta un coup destiné à m’éventrer… Son coup était lent, mais également terriblement maladroit… Je glissais a un millimètre de la lame, mais cela aurai pu être a un vingt mètre tant sa lame était incapable de me toucher… Le pommeau de ma dague frappa l’homme a la tempe, le propulsant directement dans l’inconscience, un autre tenta un revers, un pas en arrière, une esquive destiné a l’attaque de celui qui m’avait pris a revers, et celui fit une rencontre brutal avec mon pommeau. Deux sur quatre, reste deux. Les deux hommes rendu prudent, par la défaite de leur camarade avancèrent en se protégeant mutuellement… Je prie alors l’offensive, une feinte vers une gorge pour revenir vers la main tenant l’épée et la barra d’une légère estafilade , sans être grave, celle-ci suffit a lui faire lâché son arme. L’autre passa a l’attaque en essayant de me couper en deux, par le haut, un simple pas sur le coté me permis d’assommer d’un coup de pied celui qui s’était pencher pour ramasser son épée. L’autre fit revenir son coup en une diagonale montante, ma dague gauche dévia son attaque , et la droite lui assena un coup un coup sur la tête, qui le propulsa directement au pays des rêves. Un combat est un souffle, un mouvement qu’il nous oppose a un ou cent ennemies. Un autre soldat étais sur le point de céder, nouvel envol et le soldat acculer se retrouva de quatre contre un a quatre contre deux. Un coup rapide, et l’un des hommes fus hors combat. Le soldat pu contre-attaquer et repris l’avantage sur l’un des pillards, les deux autres se concentrèrent sur moi. Une attaque coordonné des deux coté essaya de me prendre par surprise. Mes deux dagues s’y opposèrent sans stopper l’attaque, la déviant juste de façon que leur lame se percute, profitant de leur surprise et du fait qu’ils se gênaient mutuellement,je lâchais l’une de mes dagues et par réflexe lançais mon poing fermer sur le plat d’une des deux lames qui se croisaient.

- 75 !

Les deux lames furent brisé net. Au même moment et avant que les deux hommes ne réagisse je récupérais ma dague en vol et les assommais du même coup. Alors que je me retournais, je vis le soldat qui s’apprêtais à achever le pillard. Je courus vers les deux hommes et stoppais la lame du soldat a quelque centimètre du corps du pillards. De l’autre main j’assommais l’homme d’une manchette sur la tempe.

-Inutile de tuer, neutralisais suffit. Le meurtre libre nous met au même niveau qu’eux. Vos forces doivent protéger les hommes, tous les hommes.

Je ne savais pas s’il avait assister du coin de l’œil à la destruction des épées mais dans tout les cas sont attitude était impardonnable. Comment pouvait-on accepté de tuer alors que l’on été maître de son adversaire … Chaque vie devait être préserver. Avant que le soldat ne puisse me distinguer clairement je m’éclipsais a nouveau. Le combat toucher a sa fin, et ma présence n’était plus requise… Avant de disparaître dans la nuit je prie le temps de traîné les pillards inconscient a l’écart de la zone de combat. Quelque rare blessé grave furent également entraîné a l’écart du massacre. Il n’y avait que peu de blessé et beaucoup de mort… Lorsque j’eu fini, j’attendis patiemment à coté des pillards inconscient. Quelqu’un finirait bien par venir… Et ces hommes ne pouvait être abandonner, libres, ils pourraient recommencer… Je me remis a regarder les étoiles en attendant qu’on viennent me poser d’inévitable question… Comme la lune et les étoiles étaient belles…

_________________
"Tout le monde savaient que c'était impossible, un jour quelqu'un qui l'ignorait l'a fait ..." Pierre Bottero
Siran
Siran
Personnage principal

Masculin
Messages : 1179
Âme Soeur : ...
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 25/05/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Irül le Mar 1 Mai 2012 - 11:26

Irül se battait comme un lion mais les bandits étaient trop nombreux. Tournoyant son épée autour de sa tête , il abattit un autre bandit et entailla le bras à un autre. Le front du capitaine suait , ses mains étaient moites , sa gorge sèche. Mais le miracle se produisit , dans la nuit profonde , un petit dragon blanc surgit du néant et vint les aider. On entendait des bruits étouffés d'hommes qui tombaient. Qui était-ce où plutôt qu'était ce? L'Opalien était l'élément distrait qu'il abaissa sa défense. Mal lui en prit , un bandit lui donne violent coup de genou dans le ventre , le souffle coupé , le Capitaine tomba à tête heurta le sol. Le bandit se tenait debout devant lui dague à la main et arborait un sourire qui en disait long

-Dis au revoir au monde des vivants! HAHAHA

Il leva son arme mais la pointe d'une épée traversant le plastron de son ennemi fit son apparition. Le bandit poussa un dernier râle et tomba , mort. Derrière se trouvait la princesse Adelina épée à la main arborant un petit sourire de coin.

-Alors capitaine des problèmes?

Elle aida Irül à se relever.Puis elle se retourna pour rentrer dans la mélée , sauf qu'il n'y avait plus de mélée. Plus aucun bruit , rien , pas le son d'une arme heurtant l'autre. Irül reconnut la voix de Nomuas

-Mon capitaine! Mon capitaine!
-Je vais bien merci! Et la princesse aussi.


Le capitaine fut heureux de constater que Nomuas était encore en vie c'était un bon élément , soldat loyal , droit , prêt à mourir pour sa patrie.
Cependant la joie du capitaine s'arrêta là , Hasulf et Lonion avait perdu la vie et Gonalier était blessé. Le capitaine en fut très attristé , et sa colère sa haine envers ses bandits décupla. Mais il se retint d'exploser devant ses hommes et la princesse. Il se tourna vers cette dernière , qui semblait bouleversée.


-Vous devriez allez vous reposer , nous arriverons àEmeraude demain et au château dans la foulée.

Le capitaine , aidé de Nomuas enterra ses deux défunts soldats , puis , épuisé , alla dormir . Il se rendit compte qu'il était déjà tard lorsqu'il se leva. Il réveilla en hâte les autres et ils reprirent le chemin , ils traversèrent rapidement Diamant et pénétrèrent dans le Royaume d'Emeraude. Durant toute la route , Irül contemplait un maximum Adelina. Ses longs cheveux blonds , ses grands yeux. Elle était si belle , si pure. Le capitaine ressentissait-t-il de l'amour pour elle ? Était-ce enfin possible? Toujours est-il qu'il redoutait ce moment où il allait devoir se séparer d'elle.

Et ce moment arriva , le matin du quatrième jour ils arrivèrent devant le château d'Emeraude . Irül prit la main de la princesse et plongea son regard dans le Iéna , pis il embrassa sa main et dit


-Puisse les dieux vous protéger Majesté.

Il s'inclina et remonta en selle , la princesse entra dans la cour du château , le capitaine lui adressa un dernier regard puis avec un "yaaaaa" il fit galoper son cheval en direction d'Opale suivi des ses deux hommes. Ils seraient vite de retour auprès d leur roi...

_________________
Je suis fidèle en mon roi et à personne d'autre.

Autres personnages : Elkear
Irül
Irül
Personnage important

Masculin
Messages : 188
Rôle : Le capitaine Irül
Âge : 30 ans
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 29/05/2011


Revenir en haut Aller en bas

Le départ Empty Re: Le départ

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum