Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

Qu'on m'éteigne!

Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Qu'on m'éteigne!

Message par Invité le Ven 18 Fév 2011 - 0:12

Les immensese portes du hall de l'impostante forteresse d'Émeraude grincèrent sur leurs gonds et se rabattirent avec force sur les murs de pierre adjacents. Le vacarme qui suivit le choc ne pu couvrir le terrible cri qui déchira l'ambience jusqu'à alors paisible dans le château. Au centre de l'arche béante se tenait le mince corps tremblotant d'Akeela, parcouru de mince éclairs bleutés qui lui donnaient une halo de la même couleur. Ses yeux affolés reflètaient la frénisie qui habitait son esprit...

Après avoir compris qu'elle serait pas, encore une fois en état de contrôlé sa puissance électrique, Akeela avait pris la drastique décision de s'élancer au travers de la cours du château d'Émeraude pour aboutir avec fracas dans son hall. Derrière elle: des paysans affolés qui ne comprenaient que dalle à l'éclair bleuté et agité qui venait de troubler leur quotidien de commerçant. Plusieurs femmes s'étaient écrié de stupeur en voyant Akeela passer en trombe. Déjà un petit amas d'homme s'assemblait derrière l'embrassure de la porte, prêts à intervenir si cette masse d'énergie bleutée venait à devenir violente. Devant elle: une dédale de couloirs.... vides!

Ses yeux clairs cherchaient une échappatoire. Instinctivement, elle savait que si elle restait en présence des pauvres paysans, il y aurait des morts. Et après tant de sordides assassinats du genre, elle ne pouvait en supporter d'avantage. Son âme avait déjà peine à oublier ses méfaits, elle ne se le pardonnerait jamais de tuer dans le château même d'Émeraude.... et la reine non plus probablement! Ne voyant aucune autre issue possible, Akeela fonça dans le couloir de gauche. Les paysans, bon patriotiques et soucieux de la sécurité d'Émeraude, ne firent ni une ni deux et s'élancèrent à la poursuite de la jeune dame.

*À quoi bon courir Akeela?! Tu sais que tu veux tuer.... tu n'as qu'à te retourner et je ferai le travaille pour toi!!*
-NON!!!!! Je ne veux pas que je t'ai dit! Je ne tuerai plus, plus jamais!!!!

*Arrgnn, tu m'écouteras! Tourne toi et laisse toi submerger par la puissance électrique qui someille en toi! Tue les un à un, ils ne sont que de futiles vies sans importance!! TUE-LES!*
-NOOOONNN!!! Allez vous en vous autres!! Vous ne voyez pas que vous êtes en danger??!!

Certains hommes stoppèrent complètement leur cadence, alarmés par ce message de détresse. Après tout, ils courraient après une femme bleutée....

Et elle poursuivit ainsi sa course, incapable de se résoudre à laisser libre court à sa magie électrifiée. Car au fond il serait beaucoup plus simple de se plier aux ordres de la voix mesquine, et d'en finir une fois pour toute. Les paysans n'étaient qu'un bien mince prix à payer pour cesser la douleur de ses membres engourdis par la magie ou pour éloigner quelque temps sa peur.... peur de quoi? D'elle même.... car après une perte de contrôle, Akeela avait droit à une ou deux journées de repos sans incident. Son corps avait généralement besoin de se recomposer suite à de telles démonstrations d'énergie....Donc dix paysans, abbatus un à un, pour deux journées de paix.... ce n'était pas si mal après tout?!!

*Tu vois... Tu as le goût du sang en toi! Tu ne pourras pas y échapper Akeela! Plie toi à mes ordres et tu en seras que plus heureuse*

Akeela ralentit son pas de course.... Une lueur inquiétante brûla au fond de ses punelles. Et si elle en devenait réellement plus heureuse?! Il fallait qu'on l'arrête avant qu'une mort ne survienne!!




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Re: Qu'on m'éteigne!

Message par Hayden le Mar 22 Fév 2011 - 20:03

Une belle journée qui s'annonçait, non? Les oiseaux chantaient, le ciel était bleu et la vie était belle. Quoi de mieux que de relaxer et de se promener dans le château tout en se dirigeant vers l'extérieur. Oui, même si j'étais un chevalier avec beaucoup de responsabilité, je trouvais du temps même beaucoup de temps pour me reposer et ainsi manquer mon sommeil durant la nuit. Assez pénible quand tu étais seul debout en train de regarder les étoiles pendant que tout le monde dormait paisiblement. Ça me faisait suer en quelque sorte, mais je n'avais rien d'autre à faire. M'entrainer, je ne voulais pas devenir un monsieur muscle et d'ailleurs, je me trouvais également meilleur dans la bataille et même dans la magie alors que mon art à moi c'était la surprise. Je pouvais faire autre chose de ma vie, mais comment? Et quoi? Jusqu'à date je ne pouvais que soupirer et trouver un endroit extraordinaire pour réfléchir tout en piquant une petite sieste.

Je pourrais dire que c'était assez stimulant pour dire que je me promenais les mains dans les poches. Cependant, il avait des bruits de beaucoup trop de pas qui pourchassait quelque chose ou bien quelqu'un. Ça devenait troublant d'entendre autant de monde pourchasser une personne qui semblait s'obstiner contre soi-même. Hm. Est-ce qu'elle parlait toute seule cette femme? Aucune idée. Alors, écoutant attentivement ce qui se passait, mes pas me guidaient à ces événements que justement qui se rendait peu à peu catastrophique. Que se passait-il? Et... Qui était-ce déjà cette personne? J'avais un de ses blancs en ce moment ça me perturbait, m'enfin, occupons-nous pour ne pas faire de drame dans ce malheureux monde, la vie était belle, pas la peine de détruire l'arc-en-ciel qui lui donnait beaucoup de couleurs à se bleu ciel de l'extérieur.

J'arrivais et puis PANG! WOOOOOOH! Je volais un petit peu plus loin. ÉLECTRIFIANT! Oh, une belle demoiselle que j'avais eu dans mes bras elle m'électrocutait. Je levais légèrement ma tête sonnée un peu de ce coups assez bas. Je pensais que j'avais des fans, non, ce n'était pas à cause de mon charme, une chance. Allons, j'arrête d'être frimeur et occupe-toi de la situation électrique et assez étrange à mon goût. Ah voilà, du monde qui la pourchassait presque essouffler. Je les saluais avec un sourire en coin toujours à terre.

"Aaah... Ouf! Roh là! On n'écoute pas les belles demoiselles, surtout quand elles sont électrisantes?!" disais-je un peu mal en point.

Aussitôt dit, aussitôt fait, tout le monde s'en allait petit à petit en me jetant des regards inquiet. On s'inquiétait de moi, maintenant? J'étais peut-être un frimeur, un elfe qui avait une humour à son affut et plutôt charmeur, mais j'avais plus d'endurance que cela, ça baissait dans mon estime. Quand même, un elfe simple d'esprit qui était tout le temps habillé en noir et qui faisait presque tout pour ne pas avoir de responsabilité ou de se mêler dans les problèmes plus ou moins qui visaient les chevaliers, on s'inquiétait pour moi? Il avait de bonnes raisons finalement, mais il finissait tout de même en s'en aller.

En tout cas, je restais sur le dos encore un instant. Ouf, si la fois qu'on m'avait électrocuté c'était... Jamais. Il fallait une première fois à tout, hein? J'aurais bien aimer une autre fois, mais bon, je m'assoyais sur le sol et je mettais ma main sur la tête. Ça secoue, il fallait avouer. Bref, elle se parlait toute seule tantôt concernant la mort des personnes. Elle ne voulait pas tuer, alors pourquoi elle voulait tuer? C'est là que la logique des choses s'imposaient.

"Dites, si vous ne voulez pas tuer, alors ne tuez pas, simple non?"

Que ferons-nous avec ma simplicité d'esprit et ma franchise des choses? le Hayden n'existerait pas voyons surtout à terre encore un peu sur le choc de tantôt.
Hayden
Hayden
Personnage important

Messages : 122
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Âge : 29 ans
Âme Soeur : Myria, une belle orchidée ~
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 30/01/2011


Revenir en haut Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Re: Qu'on m'éteigne!

Message par Invité le Lun 28 Fév 2011 - 13:20

Pour l'arrêter, on l'avait arrêter. Au sens très propre du mot!! C'était quoi au juste qui l'avait stoppé aussi brutalement?! Un mur? Une porte fermée? Une statue colossale?! Bein non... un homme! Il pensait à quoi celui-là de se mettre au travers du chemin d'une femme électrifée? Quel inconscient.... La réaction des paysans à ses trousses était beaucoup plus logique que celle de se lancer au devant d'une femme clairement dangeureuse. Même ses poursuivants l'avaient compris: ils avaient beau lui courir après mais au fond, lorsquelle s'arrêtrait, ils ne sauraient pas plus comment l'approcher ou la contenir. Alors ils gardaient leurs distances dans leur course et se consultaient tous du regard, incertains quant à l'attitude à adopter et avaient clairement pris peur lorsque Akeela avait abruptement ralenti son pas, commençant à donner libre cours à l'emprise que la voix mesquine avait sur elle...

Mais voilà! Cet idiot d'homme sans logique apparente lui fonça droit dessus! Évidemment sa magie n'en fit ni une ni deux et se déchargea complètement dans l'homme, avant que la jeune femme se fasse projeter sur le mur opposé par la force de l'impact. Complètement sonnée, elle s'affala de tout son long sur le plancher et resta immobile un instant. Son corps avait perdu sa couleur bleutée, mais elle sentait ses bras encore parcourus des picotements caractéristiques du courant électrique qui y règnait. Alletante elle fixait le haut plafond du couloir. Elle ne comprenait pas exactement ce qui se passait autour d'elle, un peu étourdie par la collision... La collision!! Elle avait percuté un homme et lui avait transmis une décharge! Ayant terriblement peur de découvrir un autre cadavre, elle resta clouée au sol et se mis à trembler.

*Ouiiiiii.... bravo Akeela, tu ne l'as pas manqué celui-là, il a dû rotir comme un poulet!!*


Akeela retint son souffle et fixa irrémédiablement le plafond, ses pupilles dilatées par l'angoisse d'un nouveau meutre. Elle ne voulait pas savoir.... Elle préfèrerait mourir plutôt que de savoir qu'elle a nouveau sournoisement assassiné un innocent. Et tous ces paysans à sa poursuite... Ils avaient été témoins de ce meurtre! Maintenant elle ne s'en sortirait pas indemme... elle allait devoir faire face à la justice et ses sanctions. Peut-être était-ce mieux ainsi?! Elle se voyait clairement se balancer au bout d'une potence, son feu électrique éteint à tout jamais... le danger dissipé! Une larme coula sur sa joue... qu'avait-elle donc fait dans ses vies antérieurs pour mériter pareille châtiment dans la présente!?

*Ce n'est pas un châtiment pauvre sotte! C'est un grand pouvoir, que tu utilisera pour te débarasser de ces paysans et...*


"Aaah... Ouf! Roh là! On n'écoute pas les belles demoiselles, surtout quand elles sont électrisantes?!"
*QUOI? Il n'est pas....*
-Mort?!!!

Akeela se redressa d'un coup, droite comme une planche! Elle vit d'abord le premier miracle: les paysans évacucant le couloir, déboussolés, certes, mais obtempérant à l'homme sans question. Puis elle vit le deuxième miracle, le plus destabilisant: l'homme qu'elle avait électrifié se tenait assis contre le mur lui fesant face, apparemment sans dommage, et avec un sourire niais, qui plus est! Impossible!! La princesse exilé fixa l'homme intensément et réfléchi. S'il avait su résister à son pouvoir c'est qu'il est lui aussi magique et s'il est magique c'est que....

-Êtes vous chevalier? souffla-t-elle du bout des lèvres, une lueur d'espoir passant dans son regard bleuté.
*Non! NON! Tue le maintenant Akeela!!Il...*
*Tais-toi!* cria-t-elle intérieurement, et ce fut le silence complet. La première fois qu'elle mettait son pied à terre vis-à-vis la voix mesquine. La première fois qu'elle osait lui clouer le bec!


"Dites, si vous ne voulez pas tuer, alors ne tuez pas, simple non?"

Akeela fronça les sourcils. Décidement cet homme alignait ses commentaires stupides à ses actions! Eh bien non monsieur désabusé, ce n'était pas aussi simple! Vous essairez d'avoir une voix sadique et une puissance incontrôlable dans le même corps, et on s'en reparlera après! À nouveau la jeune femme le fixa, et se mordit la lèvre supérieure, angoissée. Devait-elle lui demander de l'aide?! Déballer son histoire, risquer la mort pour tous ses meutres ou la compassion? Quelque chose lui disait que ce n'était pas le chemin à suivre. Avec la famille royale manquante et la princesse cachée en exil.... il valait mieux que ça ne sache pas! Mais elel avait réellement besoin d'aide et elle ne voulait pas qu'on la prennen pour une meurtrière en série. Elle n'avait jamais désiré toutes ces morts... Elle devait être honnête!... partiellement!

-Je... je suis désolée... je ne voulais pas... je...


bon... C'était pas si mal pour une début non?! Elle se tordit les mains... Ça allait pas être facil! Au moins, la voix mesquine et sa puissance électrique l'avait abandonné momentanément. Elle pourrrait s'exprimer librement!


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Re: Qu'on m'éteigne!

Message par Hayden le Mer 2 Mar 2011 - 21:27

Même moi j'avais été étonné de ne pas être mort à l'heure qu'il est. J'avais survécu à un choc assez brutale et fort côté magie que je restais à terre. À vrai dire, quand j'avais reçu le choc, il y avait eu un sorte d'automatisme qui m'avait permis de guérir et de ressembler à un chevalier adossé sur le mur sans aucune égratignure. Hé. Vous savez, je cache certaine chose que je ne savais pas moi-même. Ceci dit, je restais adosser sur le mur, je m'étonnais moi-même que je restais totalement subjuguer, muet, bouche bée. Bref, après mon électrocution, j'avais entendu un "mort". Comment ça mort ayant une façon de dire qui avait un point interrogation avec plusieurs points exclamations? Moi, mort? Jamais de la vie, dommage pour les personnes qui voulaient me voir mort dans atroce souffrance, j'étais plus endurant que cela, habituellement.

Ouais, les pierres froides dans mon dos me faisait beaucoup de bien. Car si vous vous souvenez depuis que j'avais eu l'électricité, je n'arrêtais pas de me guérir et justement dans le dos ça commençait à être plus complexe. Disons que je n'étais pas vraiment doué côté guérison, alors le dos, c'était de plus en plus difficile à me guérir. Oh, ça chauffe, tant que ça saignait pas. Euh? Est-ce que ça saignait? Non, quand même la plaie était encore là, mais elle ne saignait pas. J'espérais tout simplement qu'on ne me dérange pas dans cette situation de concentration extrême parce que, c'est ça. Bonjour, la surprise!

- "Êtes-vous chevalier?"

Tout ce que j'avais entendu avant que je dise ma deuxième réplique. Et bien, malheureusement pour certaine personne je l'étais. Je la regardais du coin de l'œil avec un sourire en coin et elle avait l'air de se sentir mal. Elle fronçait les sourcils. Ah! Elle n'avait pas aimé ma réplique farfelue, là je reconnaissais bien les femmes que dans certaines situations il fallait se taire à la place de dire des stupidités de la sorte, et bien... Dire que j'étais né de cette façon, être simple d'esprit, non rancunier tout en disant des répliques stupides pour changer la tournure des événements. J'étais ainsi.

Je suis désolée, je ne voulais pas... M'avait-elle dit. Je ne pouvais que la regarder dans les yeux avec un sourire en coin. Essayant malgré tout de me placer correctement de cette posture inconfortable que j'étais en ce moment. Cependant, lorsque je bougeais tout ce qui avait rapport à mon dos, c'était douloureux. Avant, vous vous demandez sans doute pourquoi mon dos alors que j'avais reçu le choc sur le torse? À cause de l'impacte de la femme ça m'avait fragilité ma stabilité sur mes pieds donc, je m'en allais sur les fesses, mais avec l'électricité, ce fut le dos qui avait touché le sol en premier. Et comme on le sait tous, la foudre fini toujours pas ressortir et ce fut le dos, effectivement. Enfin, je disais quoi avant cette parenthèse? Je la regardais dans les yeux avec un sourire en coin, malheureusement quand je bougeais, j'avais eu une petite grimace de douleur. Oh, il ne fallait pas me déconcentrer dans ma guérison plutôt lente.

" Arf! T'inquiète à ce sujet, je ne vous en veux aucunement pas. Je ne suis pas rancunier, vous avez frappé la bonne personne pour vous défoulez." rigolais-je avant d'arrêter subitement en disant un "ouch!".

" Dites, pour un pauvre chevalier comme moi qui n'a pas vraiment un don exceptionnellement fort en guérison, est-ce que vous pouvez me guérir le dos qui me fait atrocement mal en ce moment? Si vous avez le don biensure, sinon, je vais rester clouer là pendant une belle lurette." disais-je un peu embarrassé par cette demande.
Hayden
Hayden
Personnage important

Messages : 122
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Âge : 29 ans
Âme Soeur : Myria, une belle orchidée ~
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 30/01/2011


Revenir en haut Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Re: Qu'on m'éteigne!

Message par Invité le Mar 8 Mar 2011 - 0:32

Akeela continuait à se tordre de plus en plus violemment ses mains. Franchement, elle n'avait jamais été aussi anxieuse: prise en flagrant déli sa victime avait réussi à survivre à sa magie. Aucun doute, chevalier ou pas, personne ne pardone un attentat de la sorte à sa vie. Enfin... normalement il lui semblait que c'était le cas, mais en réalité sur un continent qui voyait de plus en plus de phénomènes magiques et de races incongrues, il semblerait que la population était un peu plus tolérante et vaguement désintéressée par les prouesses que la nature réussissaient encore à faire. Comme ces paysans qui sous un seul ordre laissèrent le pauvre homme entre les mains d'une femme qui avait clairement essayer de le tuer! Oui, il y a matière à philosopher sur l'humain et son besoin grandissant pour la nouveauté, la perfrection et surtout le divertissement. Tient justement Rousseau disait que.... Euhm euhm, je m'égare!

Akeela donc regardait l'homme en face d'elle avec de plus en plus d'appréhension, Qu'allait-il faire? La mennoter? La séquestrer? La tuer dans un soubresaut de vengence? La livrer à la justice? L'envoyer dans un cachot et abuser d'elle pour expier son crime? Ben non, il lui souriait. Tout bonnement. Nouveau froncement de sourcil. Dis donc mister cool; il est permanent ce sourire ou c'est une déformation professionnelle? Ah non attendez... son sourire se déforma vite en grimace de douleur évidente. Soudain, la respiration de l'exilée s'accéléra exponentiellement; ça y est! Elle s'était imaginer qu'il avait survécu à sa foudre mais voilà qu'il démontrait des signes évidents d'une blessure importante. Et si c'était une blessure importante.... aussi bien dire qu'il expirait ses dernières bouffées de carbone. La jeune femme entra en une semi trans de folie. Chose assez courante chez elle, elle le viviat pratiquement à chaque assassinat. Ses pensées qui se bousculent, ses remords qui la tiraillent, ses inquiétudes face à son avenir qui l'assaillent... Elle devenait tellement confuse qu'en général son regard devenait vide et son corps devenait en proie à de violents tremblement. Juste avant d'entrer dans la cours, si on se souvient bien, elle avait d'ailleurs eu une crise du genre. Mais cette fois ci il lui semblait que c'était pire: un homme agonisait devant elle, approchait surement de sa fin, et c'était encore de sa faute. Pire: au lieu d'avoir abrégé ses souffrances en un mort rapide elle lui en avait causer de bien plus néfastes qui déformaient son visage en des rictus de douleur. Son petit corps svelte tremblait violement...

Et puis la phrase la plus innatendue pour la jeune femme fut prononcée. C'est comme si le monde avait cessé de tourner, les mouches avaient cesser de voler et surtout son corps s'était à nouveau raidi en une position plus droite qu'une écquerre! Si c'était possible, ses yeux s'arrondirent encore plus que lorsqu'elle avait vu l'homme survivant. Si c'était possible, son visage affichait une plus grande surprise. Non, une stupéfaction totale! Il lui pardonnait?! Déjà?! Impossible! Comment on peut pardonner quelqu'un d'avoir tenter de le tuer?! Non mais elle rêve! Il fait de l'humour en plus!! Décidemment soit cet homme était un légume dépourvu du gros bon sens, soit il était un abile comédien et lui préparait un châtiment des plus brutal ou soit il était qu'un pauvre bêté engourdi par un positivisme démesuré! Elle ne savait pas trop quelle option lui plaisait plus: le débile, le démen ou l'absent?! Bref elle aurait amplement le temps de le savoir plus tard, pour le moment le blessé lui réservait une autre surprise.

Un; au mot chevalier, le regard d'Akeela s'illumina d'un fol espoir et lui fournit aussi une explication pour l'attitude si clémente de l'homme. Bien vrai, les Chevaliers n'étaient-ils pas réputés pour leur humanisme et leur grande générosité envers les plus démunis? C'était à tout le moins ce que les gens murmuraient gaiement à leur sujet. Incapable de contenir son espérance, elle lança un phrase précipitée. Vite vite; être gentille et s'excuser!

-Sir!! Vous ne pouvez savoir comment je suis terriblement désolée du sort que je vous ai affligé, je....

Avait-il compris? Quoiqu'il en soit sa plate excuse avait été noyée par la demande pressante de l'homme. À nouveau elle retint son souffle et fut hallucinée par tant de confiance et de gentillesse. Bon on résume: elle tente de tuer un homme; il survit, fait de l'humour, lui sourit bêtement, la pardone (O.o) et lui demande son aide!! Est-ce qu'il y a seulement pour Akeela pour qui cette suite est aucunement logique? Quoiqu'il en soit, la confiance que l'homme plaçait en elle eut pour effet de l'apaiser momentanément et d'éloigner tous ses tourments. Elle n'avait apparemment rien à craindre du Chevalier blessé! Dans cet ordre d'idée elle décida donc de s'en approcher et tenta un faible sourire, bien pâle je dois vous avouer, la jeune femme était encore secouée de tant de bontée...

-Je... j'aimerais vous aider! Mais je crois être capable que du pire... elle déglutit avec difficulté. Ayant déjà établi qu'elle pouvait partiellement faire confiance au chevalier, elle pouvait bien poursuivre sa confidence... non? Je... je ne contrôle pas du tout ma magie!! Je suis terriblement désolée je ne voulais pas....

À nouveau le visage de l'homme se déforma sous l'effet de la douleur lombaire. Il fallait faire de quoi, Akeela le savait bien! Elle aurait voulu soulager son mal, même avec un massage rudimentaire en attendant que du secours arrive, mais elle avait peur de le toucher et de lui transmettre une décharge fatale et innatendue. Ça devenait pressant là, on ne badine pas avec le dos, tout le monde le sait! L'exilée se mordit la lèvre, comme chaque fois qu'elle est anxieuse. Puis une idée la frappa. Génie ou pas, c'était tout de même une idée. Qui s'inscrivait dans la simplicité de l'homme d'ailleurs:

-J'ai entendu dire que les Chevaliers communiquent silencieusement entre eux... Pourquoi n'appelez vous pas du secours?! tenta-t-elle timidement en regardant fixement ses genoux repliés sous ses cuisses. Mouai... c'était pas fameux son histoire: foudroyer un homme et être incapable de lui fournir une quelconque aide. D'ailleurs elle ne comprenait toujorus pas comment il avait survécu... enfin, elle lui en reparlerait peut être! Je... je crois pas que l'électricté va revenir mais je préfère ne essayer de vous soulager...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Re: Qu'on m'éteigne!

Message par Hayden le Sam 12 Mar 2011 - 13:06

Hm, ça me faisait rire qu'elle ne comprenait pas ce que je disais. Elle trouvait sûrement que mes mots étaient complètement insensés du au fait qu'elle avait failli me tuer. Je pourrais lui dire qu'on pouvait me tuer et je ne serai totalement pas en colère envers la personne. Je serai tellement stupéfait. C'était ce qui me déplaisait un peu dans mon non-rancunier. Depuis que j'étais ici, j'étais en colère. On pouvait me tabasser ou m'insulter – ça j'exagère un peu – et je serai toujours de bonne humeur. Même un peu offenser de la situation, je ne serai aucunement rancunier. Je suis un elfe qui à trop de bon sens et positiviste, je suis trop simple d'esprit pour me dire: Ce qu'il m'a fait vaut-il réellement d'être puni? C'était tout ce qui me mettait en rogne intérieurement. Je ne trouvais pas le courage de punir une personne. Dans les combats c'était totalement autre chose, je deviens inhumain et j'abats sans rien dire sans même réfléchir.

Je la voyais froncer les sourcils, ce qui me faisait rire malgré ma douleur qui m'assommait dans le dos. Ça me faisait tellement rire de voir une personne qui voulait être puni par ce qu'elle avait fait. Malheureusement pour elle, elle avait électrocuté la mauvaise personne. En plus, quand il s'agissait de prendre des mesures de décision pour punir, je me défilais et je restais à l'écart regardant la scène avec lâcheté. Je suis peut-être un homme pensé, mais quand il s'agissait de punir quelqu'un pour les faits qu'il avait commis gravement, c'était totalement hors de mes principes elfiques. Mes principes elfiques qui ne disaient de ne pas faire mal à des créatures vivantes. Oui, mais si ceux-là me faisaient du mal directement? C'était hors de mes principes, par exemple si ça attaquait un royaume ou une personne qui m'est complètement chère? Là j'intervenais sans même y réfléchir. Foncer dans le tas et réfléchir des conséquences par après.

Sir? Je levais ma tête vers sa direction. Elle était désolée de ce qu'elle m'avait infligé. J'avais aussitôt répliqué pour qu'on me guérisse de cette atroce souffrance. Elle répliquait par la suite qu'elle voulait m'aider, mais qu'elle n'était capable que de faire pire, puis elle recommençait à dire qu'elle ne contrôlait aucunement ses pouvoirs. Manque de confiance? Oh si, et ça me frappait directement sur le visage. J'avais cessé ma guérison lente pour pouvoir l'écouter et ainsi trouver les mots justes pour la mettre en confiance. Que dire? La douleur me faisait mal, mais pas assez pour perdre complètement mon sourire assez innocent je devais dire. Enfin que dire dans une situation qui me rappelait étrangement de quoi?

Les chevaliers pouvaient communiquer entre eux, oui, cependant, je ne voulais pas attirer quelqu'un pour qu'elle se pose la question de ce qui m'est arrivé et que la demoiselle devant moi révèle totalement la situation. Je ne voulais pas la punir, je voulais qu'elle regrette son geste toute seule, qu'elle n'avait besoin de personne pour se sentir coupable. Je voulais la faire comprendre que même si on faisait des erreurs très graves on avait toujours le temps de se retourner et de le corriger. Bref, je soupirais et je prenais la main de la jeune femme.

« Tu sais, ma soeur d'armes était pareil comme toi. Elle préférait manipuler des armes que de pratiquer à contrôler sa magie. Elle avait, en elle, une décharge électrique qui pouvait tuer une personne d'un seul coups et ça venait d'instinct quand un homme l'approchait de trop près ayant des tendances assez douteuses.»

Je faisais une pause, mais dans la phrase que je venais de dire, je me visais quelque peu sauf avec les tendances douteuses. J'aimais peut-être les femmes, mais pas de là à les manquer de respect. Tout de même, j'avais une fierté que je gardais précieusement que certains hommes qui aimaient la perdre pour satisfaire leur envie.

« Enfin, je ne me vise pas à ce sujet, mais je lui ai proposé de l'aider à contrôler sa magie et elle a même risquer ma vie pour contrôler sa décharge pour m'engourdir le bras ou me voir quelque chose assez phénoménale. En tout cas, juste pour te dire pratique toi, tu n'as rien à perdre, ma belle non?»


Je fis encore une pause et je recommençais avec un marché cette fois.

« Je te propose un marché. Tu essayes de manipuler des pouvoirs pour ainsi me guérir et si ça ne fonctionne pas, je vais inviter gentiment un ou une femme chevalier en retour. D'accord?»
Hayden
Hayden
Personnage important

Messages : 122
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Âge : 29 ans
Âme Soeur : Myria, une belle orchidée ~
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 30/01/2011


Revenir en haut Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Re: Qu'on m'éteigne!

Message par Invité le Mer 16 Mar 2011 - 21:25

Et un lourd silence, ponctué des grimaces de douleurs de l'homme s'installa entre les deux êtres. Gênée par toute cette situation et désemparée de l'attitude misérécordieuse de l'homme, Akeela fixa résolument ses mains qui se tordaient répétitivement. Bon ça devenait long un peu toute cette histoire. Elle ne voulait pas trop s'approcher de l'homme. La voix mesquine ne s'était pas prononcée depuis la «resurection» du chevalier, mais elle angoissait à l'idée de l'entendre à nouveau. Et elle avait la nette impression que si elle s'approchait trop de l'homme la tentation allait être trop forte. Quoique d'un autre côté, généralement après une décharge elle devait se «recharger» et ce processus pouvait prendre quelques jours. Donc, en fin de compte, l'homme était hors de danger. Enfin s'il guérissait sa blessure... Mais l'exilée n'osait tout de même pas établir une proximité trop grande entre eux. De toute façon ça aurait été déplacé... non?

Finalement, après ce qui sembla une éternité à porter une attentoin trop prononcée à ses mains, le chevalier brisa le silence. Apparemment il avait réfléchi parce que ce qu'il lui sortit fut tout un discours. Et à nouveau, Akeela fronça les sourcils. Mais cette fois-ci ça ne prédisait rien de bon. La jeune femme se recula tranquillement de l'homme, démontrant son désir de ne pas établir un lien plus que celui nécessaire entre eux. Et elle se renfrogna. Considérablement.

*Ooooooh non Sir! Je doute fortement que votre soeur d'arme était pareille. Elle, elle n'a surement pas une voix dans sa tête qui l'a contrôle et n'a surement pas tué sa famille en entier!!*

Son visage s'ombragea de mécontentement devant la simplicité à la frontière de la stupidité de l'homme. Et selon toi, mister 100 watt, avec la puissance que la princesse détient, il arriverait quoi si elle décidait tout bonnement de se pratiquer sur le premier passant qui lui proposait?! Il était déjà chanceux celui-là de ne pas avoir fini en poulet rôti et déjà il en redemandait! Non mais c'était quoi son truc lui?! Il courrait après la mort?! Il voulait se suicider mais comble de malheur la fille l'a carrément manqué?! Akeela sentait la colère s'accumuler dans son bas-ventre. Franchement! Y me semble qu'avoir survécu à une décharge pareille la première réaction normale est de s'éloigner de la source et se soigner! Et non pas de se mêler de ce qui le regarde pas, ou de prodiguer des conseils aussi stupide que « pratique toi»!!!! Parce que tu crois que ça se contrôle aussi facilement des centaines de volt et des milliers de coulombs dans un corps?!!

Mais vraiment, ça c'était le moins pire. Ce qui donna un réel mouvement de recul à l'exilée fut le «tu n'as rien à perdre, ma belle non?» En aussi peu de temps qu'il en fallait pour bouger un cil, Akeela releva rageusement la tête et ses yeux s'emplirent de larmes. Mais pour qui il se prenait lui?! Que savait-il d'elle pour affirmer qu'elle n'avait rien à perdre? Avait-elle l'air si démunie?! toutes ces vies innocentes étaient un bien lourd prix à payer pour se pratiquer! Depuis quand que la valeur humaine avait si peu d'importance?! Pour Akeela, le souffle de vie était le miracle le plus précieux dont les énergies avaient fait cadeau à l'homme. Et voilà que maintenant un imbécil de la dernière pluie lui proposait tout simplement de menacer ce souffle de sa puissance malveillante et destructrice. Et puis elle n'était la belle de personne. PERSONNE, est-ce bien clair?! Qui voudrait d'une tueuse comme elle?! Ses larmes jaillirent en cascade sur ses joues pales et sa lèvre inférieur trembla de colère. Elle se releva de toute sa hauteur (peu haute...) et redressa les épaules. Son sang royal et fier fesait surface et surpassait sa précédente bévue.

-J'ai peut être tout perdu à cause de ce pouvoir maudit, mais sachez, Sir, et elle appuya fermement sur ce dernier mot, que je ne risquerais jamais la vie d'un innocent pour le désir égoïste de la pratique... Plutôt mourir!!!! lui cracha-t-elle enfin.

Son frêle corps tremblait à nouveau. Jamais elle n'avait fait preuve d'autant de détermination qu'en ce moment. Ses petits poings étaient crispés et ses ongles s'enfonçaient dans sa peau. Jamais elle n'avait eu autant la volonté d'en finir de cette vie de misère, de meurtres et de soumission à cette voix mesquine. Sa respiration s'accélérait sous le poids des constations. Une famille entière, des innocents à profusion.... et cet homme qui avait trouvé le moyen de lui résister! Il ne payait rien pour attendre, si souffrir était ce qu'il l'allumait elle allait lui en donner pour son argent.... Doucement l'électricité se massait à nouveau dans ses entrailles. Apparemment, sa colère décuplée était un puissant catalyseur à sa regénération. Ses yeux étaient voilés de la fureur qui l'emplissait et prenait tranquillement de nouveau contrôle de son corps.

Ultilmement, l'homme lui proposa un marché. Et Akeela éclata. Littéralement.
-Mais vous êtes complètement inconscient?!!!!! Je suis dangeureuse!! D-A-N-G-E-U-R-E-U-S-E lui cria-t-elle en détachant bien chaque syllabe, et vous voulez que je vous soigne?!! Pourquoi n'appelez vous pas votre fameuse soeur d'armes qui me ressemblerait, qu'on en finisse!

On aurait dit que la vibration incroyablement aigüe de sa voix électrifiait à elle seule l'atmosphère. Elle était hors d'elle, et elle espérait que le chevalier incroyablement naïf allait s'en rendre compte, s'enfuir à toute jambe et lui déverser une armée sur elle. L'exilée avait un tel besoin soudain d'épencher sa colère sur tout ce qui l'entourait. De terminer la douleur de ce pauvre homme. Au sens le plus premier du terme. Son flux électrique remontait doucement son plexus solaire. Elle n'arrivait pas à croire qu'on lui demandait de déployer volontairement cette énergie meurtrière!! À quoi il pensait exactement?!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Re: Qu'on m'éteigne!

Message par Hayden le Jeu 17 Mar 2011 - 19:03

J'étais mal en point et je disais que des conneries. Mon intelligence était à ce point aussi bas pour pouvoir voir des réactions si négatives fait par la jeune femme devant moi. Certes, je n'étais pas fier de moi et je ne voulais que partir pour ainsi l'éviter de dire des bêtises encore et encore. J'échouais au fur et à mesure que j'avançais. À chaque fois que j'ouvrais la bouche je creusais encore plus mon trou. Est-ce signe que j'étais à ce point désespérer? Non, c'était un signe que j'étais découragée de ma personnalité trop simple d'esprit. Je ne pouvais pas être sérieux à cause que je voulais dire des conneries pour remonter le moral, mais parfois, il préférait que je me taise pour ne pas me caler davantage, cependant, je crois que c'était trop tard. Je n'étais qu'un elfe misérable et trop différent du monde actuel qui était un vulgaire chevalier d'Émeraude. Je n'étais qu'un pauvre paresseux qui prenait un malin plaisir à taquiner et à s'incruster dans des histoires qui ne me vise pas en particulier. Allons, Hayden, soit toi-même simple non? Arrête de t'enfouir dans les problèmes et fait comme d'habitude sourire et dire que ce n'est pas ton problème, tout simplement!

Je voulais lui dire cela en essayant malgré tout de me lever même si j'étais blessé dans le dos. Cependant, quand j'avais entendu la douce voix désormais tranchante de la belle, je restais bouche bée. Elle avait tout perdu à cause de son pouvoir. Il y avait sans doute un élément déclencheur qui permettait de faire de tel acte. Ça ne se pouvait aucunement pas que la magie vienne pour aucune raison. Un élément soit de sentiments ou d'événements de ta vie qui t'a permis de le déclencher. Il y avait sûrement un truc, ce n'était pas net son affaire sinon.

Je baissais finalement la tête et je l'écoutais. Je n'étais qu'un simple imbécile pur race elfique qui ne pensait qu'au bien être de la vie. J'avais toujours été proche de la nature et j'allais toujours y rester, c'était ma nature, mon instinct, mes pouvoirs étaient dans la nature. Je n'étais qu'un sombre idiot qui avait la tête baissée et qui avait perdu son sourire. Il réfléchissait, il écoutait tout, le ton de la voix, il ne la regardait plus car il se mettait les pieds dans les plats aussi rapidement qu'il était auparavant. À date, ce qu'il entendait c'était de la colère et alors l'électricité est revenu. C'était qu'elle était furieuse que se pouvoir manifestait, enfin, c'était ce que je pensais. Je la regardais tranquillement et je soupirais avant de me lever à l'aide du mur. Je me tenais grâce au mur et je la regardais d'un air je-m'en-foutisme-total. Une aspect de ma personnalité quand ça allait un peu trop loin à cause de mon idiotie.

« Ce n'est pas nécessaire de l'appeler, finalement tu le dis si bien qu'elle te ressemble pas et je suis pas une fillette après tout.» Lui disais-je neutre avant de regarder un peu partout.

Elle pleurait, je n'aimais pas voir une personne pleurée, ça me faisait perdre la tête d'où le pourquoi je ne la regardais plus.

« Je l'admets que tu sois dangereuse, mais le hic dans cette histoire s'est que tu fais pas tout pour être le contraire. Habituellement, même si on s'aperçoit qu'on est méchant et que ça blesse des personnes, on fait tout pour que sa produise plus... en faisant des efforts en prenant des moyens qui ne vise pas s'enfermer dans un endroit. Car pour moi c'est que de la lâcheté.» soupirais-je encore avant de la regarder de nouveau avec une petite aura obscure.

Un elfe de l'ombre? Nah, j'étais en colère? Non, pas à ce point, je voulais la raisonner tout en étant sérieux.

« De un. Je sais pas qui tu es et je te juge pas pour que tu sois ici, mais au point de venir ici pour te faire enfermer sous cause que tu es trop dangereuse. Je trouve ça insensé même quand même logique! T'apprendras pas de tes erreurs en étant enfermer car si tu l'es tu pourras pas te forcer pour ne pas tuer d'autres victimes...»

Je faisais une pause. Je devrais peut-être arrêter d'en faire non?

« En tout cas, tu peux me traiter de sombre idiot parce que je te comprends pas, vas-y je m'en fiche royalement! Mais ce que je comprends pas c'est que tu as beau dire que tu as un démon sur tes épaules qui te dit de faire de mauvaises choses, mais je m'aperçois que tu fais seulement donner le travail aux autres pour ne pas l'affronter. C'est pas comme ça qu'on affronte nos peurs!»

Enfin bon, je m'en vais petit en petit en grimaçant certes. Que ferais-je d'elle? Je ne l'enfermerais pas. Elle ne voulait que ça, s'enfermer pour ainsi éloigner ses troubles et payer ses crimes de cette manière. Dans le monde des humains c'était comme cela. La personne qui faisait des actes irréparables était condamnée à rester clouer dans un cellule et manger les pauvres restes des domestiques, non. Ou sinon cette personne allait mourir. Cependant, ils n'apprennent pas qu'en étant dans la vie courante avec des personnes qui la méprise c'était la vraie punition que tout le monde doit avoir. Regarde moi, je savais qu'il avait des personnes qui ne m'aimaient pas, mais je m'en foutais, je vivais avec. C'était la vie. Si par exemple, j'avais tué ma famille au Royaume d'Elfe, je serais isolé certes, mais je vivrais quand même en communauté tout en étant mépriser, redouter, être le méchant dans le fond. Ce que je n'aimais pas dans les humains, c'étaient que tout le monde croyait différencier le bien et le mal, mais en réalité, ils ne faisaient que peu de bien comparer au mal qu'ils faisaient. À la place de punir l'assassin en faisant je-ne-sais-quoi, ils allaient le tuer. Une vie ne vaut pas être enlever pour l'autre enlevée. Ce n'était pas la loi de la nature. La nature isole le petit canard pour qu'il comprenne que son geste a été mal même s'il a tué... Enfin, c'est ma logique des choses. Car je peux tuer et personne ne me punirait... J'allais me punir point et tout le monde allait se poser les questions. Je suivais ma nature, mon instinct pendant que les autres ne l'avaient plus, du moins, c'était ce que je croyais.

« Enfin, commentaire avant que je m'en aille me coucher pour réparer ta lâcheté?»


Je n'avais jamais aimé d'être le méchant dans l'histoire, mais il avait des personnes qu'il fallait l'être, ça me désolait à ce point. Dire que les elfes étaient inférieurs à cette race. On avait toujours notre logique au moins et pas eux, désolant.
Hayden
Hayden
Personnage important

Messages : 122
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Âge : 29 ans
Âme Soeur : Myria, une belle orchidée ~
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 30/01/2011


Revenir en haut Aller en bas

Qu'on m'éteigne! Empty Re: Qu'on m'éteigne!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum