Le Deal du moment : -84%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
23.95 €

Retrouvaille chez un copain

Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Lun 31 Aoû 2009 - 22:12

On peut me dire pourquoi je suis venu le chercher lui, à par pour le pacquais que je lui apporte. En cette belle journée nuageuse, je suis obligé de venir chercher celui qui ma fais les trois seul marque permanente que j’ai sur le corps, Enfin plutôt ses loups que lui. En plus la forêt est tellement dance que je ne peux rien voir du ciel. Mais merde il doit bien être quelque par et le comble est que je me parle a moi-même alors même que je survole cette forêt béante, non mais, il ne pourrait pas mètre des pancartes.

J’amorçais un petit piqué vers les arbres dans le but de voir de plus près. Sans grand succès je dois dire, puisque les feuilles ne laissaient vraiment pas d’ouverture. Je reprenais de l’altitude quand j’ai remarqué un toi plat, il faisait un-peu comique dans ce paysage. Deux minute, sa fais un moment que je passe à cette endroits là. Je devrais prendre des vacances de temps en temps, je perds littéralement la vue.

Je me trouvais vraiment ridicule, un aigle qui n’avait pas vue un changement de décor aussi flagrant. Sans est à pleuré, il n’y a pas d’autre mots pour décrire cela. Sa lui tente pas de vivre dans les villes comme tout le monde. Au pire, s’il ne supporte pas les villes, il devrait donner son adresse, pour que l’on ne soit pas obligé de chercher trop longtemps sa maison, plutôt sa prison. Cet endroit me donne la chair de poule, trop de souvenir douloureux et de mauvaise rencontre. Cette fois je regarderai en arrière, pas question que se sale tas d’os me rentre ses griffes dans les ailes, au que non pas question.

Je me rappelle aussi de cette merde de désinfectant. Juste y penser sa me donne des crampes aux ailes. Avec sa on ajoute une petite aiguille et du fil pour coudre et faire souffrir le blaisé. Le meilleur pour la fin, on chauffe un couteau à blanc et on le fou sur la plais pour une cicatrice vite fais mal fais, au grand malheur du blaisé. Et pour la souffrance c’est garanti ou argent remis. Il est vraiment le seul que je connais qui utilise encore ses vielles méthodes barbare. De toute les guérisons possible sa dois être la plus sadique et immorale.

Je me suis posé sur le toit de la maison, juste au dessus de la porte. Je laissais le pacquais pende au dessus de la porte et je regardais partout autour de moi. Il faut dire qu’un aigle avec un colis c’est plutôt rare a voir. Je me disais que si un loup devait me surprendre, il viendrait de mon ombre comme la dernière fois ou il monterait sur le toit pour me faire tomber.

J’émis un cri strident pour déclarer ma présence à mon vieux copain. Une chose restait à savoir comment serait les retrouvailles. Je ne voilais que deux possibilité, sois il me dit salue, on se parle, je ris et il dit oui a ma demande ou sa finis en BBQ. Étrangement je trouvais que la deuxième méthode lui convenait plus, malheur a moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Mer 2 Sep 2009 - 21:54

Ce matin je n'avais pas dormit longtemp ... un rêve étrange avais hanté ma nuit ... un aigle venait ce percher sur ma maison et en appelait d'autre ... et d'autre tellement d'aigle qu'il était casi impossible de sortir de chez moi ... Mon réveille fut paisible et calme, sans trop de dérrangement tout était en place aucun signe d'intrusion chez moi bonne chose.

Je mit le pied gauche au sol en premier ... aucun signe particulier seulement un habitude. Je regardait autour, les ténebres dominais la pièce a cause des épais rideaux au fenêtre.

Je me leva tranquillement, et me diriga doucement vers la porte et passa a travers grace au ombre qui dominait tout la maison. Une fois a l'éxterieur je me transforma en Guépard blanc t'acheter noir. J'huma doucemetn l'air avant de sentir la piste de cerf proche. Alors j'émit un immensse crit de félin avant de partir doucement a courire vers la piste fraiche. Je coura a peu près 1 minute avant d'arriver face a face avec un ours noir ... particulièrement chanceuix de ma part ... une maman et ses petits a quel joie de les voir la. Je regarda doucement la mère qui ce leva sur ses pattes de derrière et avanca rapidement vers moi ...

La bataille allait s'engagé ... comme si en ce beau matin nuageux j'avais besoin de sa. Moi qui dessirait passer une journée seul et calme aujourd'hui ...

La mère charga en vitesse sur moi mais mon agilité féline me permis de facilement esquiver le coup de patte et de griffe qui m'attendait et je charga le flanc de vitesse avec un grand coup de griffe sous les cotes. Un grand cri surgis au moment ou le sang m'asperga un peu. Alors je fit un bon de derriere en esquivant le coup de l'ours. Je charga cette fois de face pour trancher cette fois au même endroit mais en plongant ma patte a l'interieur du corp pour trancher les organe interne. Cette fois l'ours tenta de reculer et fuir pendant ce court instant face a lui un loup démesuré completement fais d'os et posédant deux corne sur le coter de la maxilaire inférieure, se tenait derrière lui. La geules completement en sang on pouvais apercevoir les 3 petit mort derriere la mère. L'ours n'a pas pu attaquer qu'il tomba mort a cause de l'émoragie impostante qu'il avais au flanc et a l'intérieur. J'était un peu couvert de sang un peu partout mais cela n'avais aucune importance. J'appela un deuxieme loups pour qu'il amène la mère a ma maison et j'amena un petit.

A ce moment j'entendit un bruit d'aigle vers chez moi ... il en avais pas beaucoup dans le coin mais il y en avais quelques un.

Arriver chez moi je vit l'aigle en question sur le toi de ma maison. Je le reconnu aussitôt ... Nyam... un regard sadique intensse se posa dans mon regard o moment ou je laissa la carcasse d'ours près du cercle de pierre et m'aprocha de la maison. J'était carement couvert de gouttes de sang ici et la mais cela n'avais aucune importance. Je redevint rapidement moi même ma forme humaine et regarda derrière moi les deux loups qui laisserent la carcasse d'ours adulte près des pierres et disparure dans une fumée noir iréelle.

Je regarda ensuite Nyam et lui dit ceci.

- Que fais tu ici oiseau de malheur ? cela fais un long moment que tu n'est pas venu me voir. Je croyait jamais te revoir ici.

Je regarda un instant Nyam avant de prendre les deux chaises appuyer au mur et de les mettre autour du cercle de pierre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Jeu 3 Sep 2009 - 18:58




Un Guépard blanc sortir de la forêt avec un jeune ours comme repas. Pas de doute avec ce regard la et en plus il venait de tué un ourson. Même pas le temps de douté que je vis deux de ses satané loup arrivé avec, ce qui devais être la mère. Décidément ce tipe me donne la chaire de poule. S’attaqué a des oursons, quelle honte. D’un coté il faut bien vive et s’amusé aussi.


Je le vis me reprendre forme humaine et m’appelé oiseau de malheur. A ce que je sache je n’avais pas fais de misère a qui que se sois, Bon ok un petit-peu. Je pris mon envole pour laissez tombé devant lui un lièvre, à ma connaissance je lui en devais un pour la dernière fois. Mais je crois qu’il sera surtout la comme entré, vue que sa cuis plus vite que la chaire d’ours le lièvre. Il faut lui donné le fais qu’il prend en grand quand il s’agit de mangé et qu’il ne gaspille pas en plus.

A ce moment je suis allé me posé sur la chaise qu’il venait de placé devant le cercle de pierre. Je le regardais un-peu avant de reprendre forme humaine. Il avait toujours le même sourire sadique et ses yeux m’aurait donné le gout de courir, si je ne le connaissais pas je penserais plus, il m’aurait tué et même la je me demandais si sa lui démangeait. Mais depuis notre première rencontre je ne le craignais plus contrairement au monde extérieur qui ne faisait que mettre des primes sur sa tête. En faite il fallait juste savoir lui parlé et l’intriguer au point qu’il ne vous tue pas. A ce moment il est possible de parlementé. Bon finir de le dévisagé, je pris forme humaine et je me mis alaise sur la chaise.

- Comme tu le dit sa fais un moment que je ne suis pas venus et je crois avoir mes raison.

Je lui montrais les belles cicatrices qu’il m’avait données la première fois.

-De plus cette fois je ne suis pas venus pour chasser mais pour te demandé ton aide. Un autre de mes ami ma contacté et ma demandé si je faisais affaire avec Nephthys. Comme tu le sais je vends et Nephthys fait aussi partit de mes client, alors il ma demandé de le faire entré quand j’irais les voir. Il veut espionné et aidé sa propre alliance.

La raison pour la quelle je te dis ça est que je crois que le fais d’avoir deux garde avec moi m’aiderait à leur faire croire que ceux qui me suive son fiable. Je leur es déjà dit qu’un garde ne me suffirait pas, Si je devais en avoir j’en prendrais deux.

En vrai je ne connais pas encore le plan d’action. Mon ami ne me la pas encore dit. Il viendra nous rejoindre aussitôt qu’il le pourra, pour nous expliqué le plan.

Je me suis gardé de lui dire que je lui avais donné un détecteur et que je portais un traceur pour qu’il puisse me trouvé peu importe ou je suis. Je lui avais aussi donné un téléporteur pour qu’il puisse me rejoindre le plus vite possible. Sa ne sera pas facile de calmé Ray quand il saura que sa maison n’est plus caché, mais je ne suis pas suicidaire je vais attendre que l’on soit deux pour tout lui dire. Je tien trop à ma vie pour le mettre en rogne alors que je suis seul avec lui. Surtout que je c’es à quel point il peut être sadique quand il le veut et il le veut un-peu trop souvent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Jeu 3 Sep 2009 - 20:57

Je regardait Nyam un moment ... javais oublier a quel point il était vite net et précit ...

Je regarda un instant le lapin qu'il avais déposer en face de moi ... Je n'avaias pas vraiment le goût d'avoir de la compagnie aujourd'hui je n'aimais pas trop le fais qu'une connaissance viennent sans prévenir et en plus qu'il viennent pour me demander mon aide.

Je suis quelqu'un de téllement indépendant que jai une certaine difficulter a aider les autres ... mais bon. Je me diriga rapidement vers ma maison et je prit un couteau assez long et très tranchant puis retourna vers mon ami Nyam ... Je prit une chaise près de l'ours en commencant a le débarasser de sa faurrure. Une méthode que mon père m'avais aprit jeune et que je fesait depuis plusieur année deja. J'était mainteannt assez abile. J'enlevais la fourrure en moin de 3 minute sans me préocuper de Nyam.

Je découpais la chair de l'ours en languette d'environ 30 cm de long et 15 cm de large. le procéssusse prit environ 10 minute pour completement retirer la viande mangable de l'ours et un autre 10 minute pour reproduire tout le tout sur l'ourson. Je ne me préocupais pas beaucoup de Nyam qui ce trouvais a mes coters je réfléchissait au pour et au contre d'une infiltration chez Nephtis ... le pour est que j'aurait deja des info sur la libellule mais .. le contre était que j'en avais absolument rien a foutre d'aller la pour aider la libellule ...

Je prit toute les languette de viande et je les déposa sur une grille qui se trouvais au dessus du cercle de pierre a une hauteur respectable de la possibiliter de hauteur des flammes. Je sortit ensuiteun briquet de ma pochepour allumer doucementle mélange de bois et papier deja préparer dans le cercle. Le feu prit rapidement et la viande commencais mainteannt a cuir lentement. Ces a ce moment que je me retourna vers mon ami Nyam pour la deuxième fois. Je le regardait dans les yeux directemntun regard qui aurait pu poignarder si il lancais les couteaux. Pas un regard méchant mais pluôt percant. Les pupille en mince ligne donnais un air sadique de plus. Je fixais Nyam un moment avant de répondre:

- Explique moi éxactement la raison pour laqu'elle moi, Ray devrais-je vous aider a espionner une secte qui na aucun interêt pour moi ? que puis-je y gagner ? Pourquoi Moi je devrait faire sa ?

Je le regardait d'un air dévoilant aucune émotion et mon ton de voix etait sans aucune émotion ... une voix froide, sadique et très peu sympathique.

Suite a sa je reporta mon regard sur la viandequi était loin d'être prête.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Sam 5 Sep 2009 - 1:10



Je le voilais ce questionner sens même me regardé. Ma proposition était assez directe je sais, mais je n’avais pas vraiment le chois. Si lucas venait sans que j’ais réussi à le convaincre je pouvais dire adieux a l’idée de le prendre avec moi. De plus je sais qu’il déteste les visites à l’improviste. Ce qui n’aidait pas plus est qu’il n’est pas non plus du genre a aidé, peu importe ce qu’il en obtiendrait.

Je le vis allé chercher un couteau et j’ai cru Sur le coup qu’il était pour ma tête. Le stress est complètement tombé quand je l’ais vus retiré le poil de l’ours. Non mais, il ne peut pas faire comme tout le monde et aller au marché, c’est moi sanglants et plus beau à voir. Pour faire passer l’envie de vomir, je pris la pomme que j’avais laissée dans la une poche de ma cape. Je pris une croqué sans regardé ce boucher qui ce fessait quasiment un plaisir de tué. Beurk ma pomme n’était plus croquante, j’ai du attendre trop longtemps avant de la mangé, dommage elle avait l’aire si bonne, bah comme on dit il ne faux pas toujours ce fié a l’extérieur. Cela vaux surtout pour les humain il faut dire.

Il prit ensuite l’ourson et recommença comme avec la mère, enfin ce que je pensais être la mère. Faux dire qu’il n’en reste plus grand-chose de la meuman, a par des tranches bien-sur. Comme je me doutais il allait faire cuire son repas. Peut-être que je pourrais lui en piqué un bout mais sa c’est en second plan, pour le moment. Et nous y voila sa question qui tue, a quoi sa lui serre, qu’est-ce que sa va lui rapporté, non mais je déteste cette question. Dison que la question me laissait sans vois. Pour être franc je ne sais vraiment pas ce que sa va lui rapporté, le matérielle ne vaux rien pour, l’argent on n’en parle même pas et l’amitié sa ne lui va vraiment pas. Alors je pris une réponse qui voulait tout dire et je sortis deux pommes de ma cape.

-une pomme ?

J’avais un vrai sourire d’enfant, le genre d’enfant naïf qui ne vois de mal nul par. Je savais qu’il allait me dévisagé en me traitent d’idiot après ça, mais le jeu en valait la chandelle, juste pour voir sa face. Nom mais pour de vrai j’avais un petit bidule qui lui ferait surement plaisir, il vaut rester positif. Il s’agie d’un petit émetteur sonique qui, si les gens n’avais pas les oreilles bouché, les faisaient vomir. J’ai vraiment eu ce truc par chance, à une vente de charité à Rhodium.

Je m’y discrètement des bouchons dans mes oreilles ensuite je pris se magnifique jouet qui ses trouvait dans ma cape, donc il ne pouvait pas me voir l’utilisé. On ma dit que l’effet était immédiat et sans danger.

-Sans rire je ne sais vraiment pas pourquoi tu aime voir les assassins que tu piège souffrir. Moi je préfère les voir mourir le plus vite possible mais bon moi c’est moi. Pour de vrai je crois que j’ai un jouet qui va les rendre malade juste à entendre ton nom l’ami.

Suite à ces mots je mis l’émetteur en marche. Il agissait vraiment vite, un écureuil qui passait dans les arbres plus loin, tomba de l’arbre et ce mit à vomir aussitôt. Dommage que ses onde ne puise pas être mortel, sa ferais une saleté de bonne arme. Il va tellement vouloir me tué après cette petite plaisanterie de rien du tout, mais sa vaux la Paine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Sam 5 Sep 2009 - 23:43

J'avais maintenant 2 faurrures d'ours de très bonne qualité. il me serviront surement pour fabriquer des couvertures ... le froid est infernal a émeraude la nuit ou l'hiver. Je regardait Nyam qui m'offrit une pomme ... cette réponse était tout lui pour toute réponse je jetta mon couteau a toute vitese dasn la pomme.

Mais je le vit alors sortir un objet fais de métal ... j'en avais deja vu ailleur me je ne me rapellait pas du tout de l'effet ,,, mes souvenirs était flou a propos de cette objet mais je vit Nyam l'activer je me rapella alors ....

Ma tête commenca a tourner ... Mes oreille sensible d félin détecterent l'ultra son très rapidement ... mais il était trop tard ... Je ne pouvais point me sauvé. Cette machine infernal me fit tomber a genoux devant ma chaise me prennant la tête a deux main. Je lacha une plainte qui ressemblais au nom de mes loup .... personne connaissat leur nom a part moi.

-Nyaarka !!!!

Je me transforma ensuite involontairement en Guépard en tramblant de douleur mes oreille était trop sensible pour que ce sont déraigle mon métabolisme c'était une vrai douleur insuportable. Je lacha un énorme rugissement tout en restant cloué au sol ... Mon corp devenait informe passant rapidmeent d'humain a animal parfois ma forme d'ombre remontait se qui donnais une silouette de félin ou d'homme.

Pendant que j'agosnisait au sol deux loups sortirent de l'ombre derière Nyam sans faire aucun bruit ... de toute facon Nyam avais boucher ses oreilles. Les deux loups attaquaire simultanément un sauta de dos directement tendis que l'autre attendit la fin de l'attaque de Nyaarka pour attaquer a son tour. Si Nyam était toucher par le premiere il subirait un enfoncement d'environ 10 centimetre de corne dans le dos , si le deuxieme touchait il s'agriperait a l'épaule de Nyam avec ses puissante machoires juqu'a faire craquer les os de Nyam.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Dim 6 Sep 2009 - 13:45

Ce que je vie me stupéfia au plus haut point. Juste après que j’ai activé l’émetteur, mon vieux copain tomba a genou en crient un mot que je ne connaissais même pas. Sois c’était un nom ou un plainte. De toute façon ça le faisait souffrir en sale pour qu’il soit dans cet état. Il devenait félin et redevenais humain en alternance, je n’ai jamais vue sa de ma vie, je ne c’es même pas si c’est volontaire ou non.

-Qu’es-ce qui t’arrive, Pourquoi tu fais sa ?

A ce moment, une des explications que le vendeur ma donné sur le fonctionnement de cette machine, me revint à l’esprit. Si il est utilisé sur un humain le résulta est certain, on ne connait pas les effets sur les animaux qui aurait une oreille plus fine que l’humain. Les oiseaux, les félins, les dauphins et autre animaux de ce genre pourrait en mourir si exposé trop longtemps. Enfin ce n’était plus une théorie c’était rendu une réalité.

J’étains l’émetteur le plus vite possible et je retirai mes bouchons en espèrent pouvoir réglé la gaffe sans avoir à me défendre. Je me préparais à prendre forme brumeuse pour m’éloigné. Je savais que si je restais la j’étais mort quoi que je dise, la seule chance de le résonné était de reculé et de parlé à distance car si il me met la main dessus alors qu'il m'en veux c’est la mort assuré sauf si tu peu lui tenir tête, mais moi je ne peux pas.

Je ne réussi malheureusement pas a me transformé e temps. Je reçu un coup très violant dans le dos qui me fit tomber trois mètre plus loin. Le coup aurait du me tué mais puisque je porte toujours mon bouclier et qu’il est dans mon dos, ce ne fus pas mortel. Cependant le coup était trop puissant pour ne rien avoir fais, je crachais un petit peu te sang en lâchent une plainte sourde. J’étais étourdi mais je me sentais quand-même capable de prendre mon état brumeux. Je me concentrais et je réussi a me transformé, mais juste avant de prendre forme j’ai eu une douleur a l’épaule gauche. Sous forme de brume je ne pouvais pas voir l’étant de mon corps. Le coup que je venais de recevoir m’avait plus affecté que je le pensais, j’avais je la difficulté à resté transformé. Je suis monté sur le toit de la maison et sans le vouloir je repris forme solide.

Je me suis tourné vers ray et les loups qui m’avaient attaqué. À ce moment je sentis une horrible douleur à l’épaule. Je regardai et je vis qu’un des loups m’avait mordu juste avant que je ne me transforme. J’avais une grosse morsure qui m’avait surement brisé l’épaule et deux des dents de ce loup m’avait traversé l’épaule. Mal chance, je vis tout en brouillé, quand même perceptible mais brouillé. Je pouvais seulement voir deux loups et mon ami, enfin ami, il fallait que je règle cette petite erreur si je voilais encor pouvoir dire ami.

- On n’est pas obligé de ce battre une erreur de jugement.

Je ne pouvais plus éviter d’attaque, alors il fallait que je le convaincs au plus vite avant que mon hémorragie ne me face perde conscience. En plus ses loups pouvait me réapparaitre dans le dos. J’activai le système de pistage qui avertirait Loucas que je voilais qu’il arrive au plus vite. Je ne vivrai pas longtemps avec ce tipe devant moi, donc il était mon dernier recours. C’est à pleuré, dépendre d’un autre pour savoir si je vais vivre ou mourir. Vraiment je suis tombé bas pour mes amis.

Je me mis à rire pour moi-même, tué par mes propres objets. Quelle mort digne d’un vendeur haha.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Lun 7 Sep 2009 - 21:26

Ce son était insuportable ... en fait ? ce son s'était plus un ultra son audible seulement pour les animaux. Mon corp entier tramblait pendant que j'était sous ma forme humaine mais d'ombre. J'était completement noir mais seulement mes yeux jaune était identique.

Je me relava un instant quand Nyam eu étain son cauchemard et je vit les loups l'attaquer. Le premier lui rentra dans le dos directement dans le bouclier. Les cornes de se dernier brisère mais il resta immobile sans partir. Le deuxieme bondit dans un saut étraordinaire sur le toit et ce jetta sur Nyam mais juste avant qu'il le touche je hurla:

-Nyaarka Fearya assez !!!

Les deux lourd disparurent a l'instant Nyam ressut surment la fumé noir dans la figure. Je ne souhaitait pas blesser Nyam. Mes loups avais attaquer d'eux même déffendant leurs maitre. mais ce comportement était innaceptable. Il n'avais pas répondu a mon ordre simplement a leurs instinct.

Je tenais a peine debout je fit quelque pas vers un arbre pour me mettre a l'ombre puisque j'était figé dans ma forme ombrale.

Je lanca un regard mauvais a Nyam avant de simplement lui répondre.

-Prochaine fois que tu voudra utilisé des jouet réfléchit au particuliarité de ceux-ci, et désolé mais je ne suis pas interesser par cette objet qui mes parfaitement innutile.

Ma silhouette redevint de couleur normal et mon corp arreta de trambler. Je me diriga vers le feu et m'assit dans ma chaise pour observer la viande cuir. La douleur était encore présente dans mon corp. Je prit de longue pince qui était sur le coter du cercle de pierre et commenca a tourner la viande pour la faire cuir de l'autre coter.

-si tu veut bien aller chercher le plateau dans ma maison. Ou a tu autre chose qui pourrait minterresser ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Lun 7 Sep 2009 - 22:20

J’étais avec Nyam dans un bar, ce soir nous avions bien rit, mais nous avions parlé affaire aussi. Ce coup serait avantageux, autant pour lui que pour moi. Mon vieil ami pourrait vendre ces babioles, quand à moi, je pourrais obtenir beaucoup d’information sur Nephtys. En parlant de babiole, il m’avait laissé un télé porteur et une autre qui me permettrait de le localiser et de savoir quand arriver. En faite, j’avais tout simplement à attendre que la petite lumière devienne rouge pour le rejoindre. Pour l’instant j’étais à côté sur un arbre bien calmement, il m’avait dit qu’il connaissait quelqu’un qui serait plutôt puissant, une personne qui pourrait nous accompagner. Car j’avais beau être fort, moi et Nyam seront fait si nous y allons seulement à deux, de plus, il jouerait certainement le jeu du genre, « Ha oui c’est un morphum?! Je croyais que c’était un simple animal! » si nous serions découvert. Donc je deviendrais seul pour me défendre contre dix hommes peut-être? Impossible de gagner ou de survivre contre ceci. Qui il était venu chercher? Je n’en avais pas la moindre idée à vrai dire, qui qu’il soit, je n’aurais qu’a jouer de mon charme pour l’approcher.

Je me demandais pourquoi nous étions dans une forêt, qui voudrait vivre dans de telles circonstances, pas d’électricité, pas d’eau chaude, pas de téléphone, même pas de télé porteur. Il fallait certainement vivre de la pêche et la chasse, faire des feux et faire chauffer son eau. Pour un morphum c’est pas si pire en faite, mais bon, c’est pas la meilleur vie au monde je dirais, bien sûr, c’est mon opinion. Plus le temps fillait plus je manquais d’idée sur quoi penser, aller Nyam, dépêche toi, je suis patient oui, mais pas pour attendre des heures quand même! De toute façon, a quoi cela me sert de lui chialer après, il ne pouvait pas m’entendre, autant me concentrer sur autre chose pour tuer le temps. A tient, plusieurs oiseaux venaient de quitter un endroit à toute allure, lâchant quelques cris ici et là. Hmm bizarre, il venait tous du même endroit, pourquoi il l’aurait quitté? À et puis laisse tombé mon vieux, laisse ta curiosité de côté et attend comme un bon chien. Sa me faisait penser, si jamais Nyam me traitait comme un chien lorsque je serais sous ma forme animal, vous pouvez me croire qu’il recevrait une belle morsure de ma part!

Quelque chose attira finalement mon attention, la lumière du petit appareille commençait à clignoter. Finalement il était temps pour moi de bouger! Cela tombe bien, je commençais à avoir des fourmis dans les jambes. Je me relevai bien calmement, sans trop me presser, je replaçai bien calmement mes armes dans mon dos pour terminer en défroissant mon linge. Bon j’étais prêt! En faite non, comment sa marche ce machin déjà? Heum, qu’est-ce qu’il m’avait dit déjà, lorsque sa clignote il fallait que j’arrive sur le champ, lorsqu’elle est rouge je n’avais qu’à arriver. Je n’avais pas prévu cette situation, dans ma tête j’allais suivre la piste de son odeur et le rejoindre sous ma forme animal, donc je n’avais pas réellement prêté attention à ces explications. Oups, sur quel bouton je devais appuyer? Vert, rouge, ou jaune? Allons s’y pour le jaune, mais merde, je le sais qu’il est la ! Je ne veux pas savoir ou il se trouve, je veux me télé porter à côté de lui! Bon, comme dans tout bon film d’action, tentons notre chance avec le gros bouton rouge! À ce moment, je disparus dans un halo de lumière blanc.

Je réapparus face à Nyam, alors que le télé porteur allait me déposer sur le sol, enfin sur le toit dans ce cas, comme première réaction je lui souris et déclara,

-Yeah! Sa la marché!

Après ceci, mon sourire tomba un petit peu, car à peine j’avais terminé de parler, que je tombais de deux mètres vers le sol. À l’atterrissage, pour limiter les dommages de ma chute, je pliai les genous, puis exécuta une petite roulade pour finalement atterrir assis sur le sol face à mon ami. Je ria un peu avant de me relever tranquillement tout en enlevant la poussière de sur ma chemise noir et de mes jean bleu. J’aurais peut-être du regarder ou je saurais télé porter avant d’appuyer sur le bouton, au moins je me serais éviter une belle chute. Mon corps n’avait rien, quoi qu’il est vrai que je suis solide, mais bon c’est bien parce que je suis très exigeant avec moi-même. Je déplaçais les cheveux de mon visage avant de regarder Nyam et de lui dire,

-Bon, qu’avait-il de s’y pressant pour que tu m’appel aussi rapidement? Dis-je d'un ton moqueur

Je regarda un peu autour de moi, j’étais devant la porte d’une maison, le propriétaire devait être l’homme dont Nyam m’avait brièvement parlé. Aussitôt mon regard figea sur une silhouette, mais celle-ci était de dos. Elle me rappelait quelqu’un, de face certainement que je le reconnaitrais, mais pour le moment, la personne m’était inconnu. Autant prendre mes airs inoffensifs dans ce cas, voilà pourquoi j’aborda un sourire digne d’un imbécile avant de regarder Nyam et d’attendre une réaction de sa part tout en déplaçant mon regard d’un coin à l’autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Mar 8 Sep 2009 - 18:40

Les choses ne vont pas bien pour le moment, mais j’ai pue me calmé un-peu en voilant que Ray ne semblait pas vouloir m’attaqué.je ne pouvais pas m’empêché de penser qu’il n’agissait pas comme à son habitude. En temps normal je ne serais déjà plus de se monde et ses loups seraient, en ce moment même, sur un bon repas. Quoi que je me demande si j’ai bon goût, avec tous mes items qui doivent donner un arrière goût. Non je ne dois pas être très goûteux. Ray qui me donne des conseille en plus, non je n’ai pas remarqué qu’il faudrait que m’informe plus, la morsure et la double hémorragie ne mon pas convaincu. Il est complètement taré ou quoi. Il c’est tu qu’ils font crissement mal ses saleté de loups à la con.

Bon une autre note Loucas vient d’arrivé même si cela ce sers plus a rien, j’ai seulement eux le temps de le voir qu’il est tombé du toi, non mais il n’a vraiment pas d’amour propre. Je m’approchai du coté de la maison et je le vie au sol et il riait en plus. Je ne pue réprimé un rire bien mérité, mais mon rire prit fin bien vite. La blessure que ce loup m’avait faite me faisait vraiment souffrir, je devais la soigner au plus vite ou elle pourrait devenir mortelle. Je m’assis donc et je sorti une seringue de ma cape. Le liquide qu’il y avait dans la seringue était un nouveau médicament inventé à Rhodium. Il permet a la personne qui sais ou l’injecter d’augmenté la régénération de son corps de plus de cent pourcent. Si ça marche je serai guérie en moins de deux min. mais si sa ne marche pas je serai mort en moins de trente seconde, c’est motivent.

J’entendis Loucas me demandé ce qu’il y avait de si pressant. Non mais il les a les questions stupide, qu’est qu’il y a de pressant, mon épaule en dit pas assez pour lui répondre.

-Tu es vraiment un demeuré quand tu t’y mets loulou. J’ai l’épaule en sang et tu ose poser cette question aaaaaa et laisse tombé. Bon je vais tester un nouveau truc médical de Rhodium alors pardon si sa marche pas.

Je devais piquer dans la vaine si je me rappel bien, je déteste me fié à des ‘’si je me rappel bien’’. En plus je dois viser le coup et dans mon état, que la chance sois avec moi. J’enfonçai l’aiguille dans mon coup, a ce moment je fis une grimace qui disait, sa fais mal, mais ce n’ait rien, quand j’éjectai le liquide de la seringue la douleur fut infernal. J’ai lâché un cri de mort comme jamais.

-RAAAAAAAAAAA SAINT-MÈRE DE DIEU AIIIEEE.

Au moment que je retirai l’aiguille de mon coup je fus un-peu soulagémaismon épaule me brulait. J’ai regardé mon épaule à ce moment précis pour voir que sa a marché, je pouvais voir la morsure et le deux trou ce refermer a vue d’œil. Ce produit est souffrent c’est vrai mais il marche et très bien en plus. Je suis débarqué du toi doucement pour ne pas tomber sur loucas. J’avais entendu le demande de Ray, donc de suis entré dans la maison pour prendre ce plateau et le lui ramené. Ce que je fis en me tapent le pied sur son coffre. Un petit juron sorti mes pas assez fort pour être entendu. Je vain m’assoir à la même place que j’étais il y a quelque minute, je lui donnai le plateau. Je pris ensuite l’émetteur pour le mètre sous mon pied et d’un coup je le brisai.

-Certain objet ne doivent pas être vendu car ils sont dangereux pour le vendeur il pour l’acheteur, celui-là en était un.

Cependant cette petite interaction m’avait laissé une question en tête et je voulais y répondre au plus vite avant qu’il change de sujet.

-Ce nom que tu as crié quand j’ai mie en marche l’émetteur, si je me rappel bien c’était Nyaarka et l’autre que tu as dit pour leur dire de partit, c’était Fearya si ma mémoire est bonne. Il doit s’agir du nom de ces trucs ou animaux je ne sais pas vraiment comment les qualifiés.

Je pris une pomme dans le dos de ma cape mais quand je vain pour prendre une bouché je vies un trou qui traversait la pomme. En plus il y avait des éclats de cornes dans la pomme, donc un des loups c’est cassé au moins une corne sur mon bouclier.

-Ma pomme !!!! Quel gâchis.

Je me tournai ensuite vers Loucas avec un air découragé. Je me doutais qu’il n’avait pas écouté quand je lui es dit comment marche le télé porteur donc je ne pouvais m’empêché de lui faire remarqué que ses stupidité lui avait encore couté une chute.

-Simple question mon ami et dit la vérité. Te rappelais-tu comment marche le télé porteur que je t’ai donné ou tu as eu de la chance, pour une fois. Enfin de la chance, tu es encore tombé mais on n’en parlera pas trop.

Même si je savais la réponse je le pris au sérieux. Bon on arrête les stupidités car la c’est le temps des affaires et la vente serait dure avec Ray. Le convaincre ne serait pas chose aisé. Je regardai Ray avec un regard plus sérieux et plus calme. Mes yeux d’aigle font que les gens savent quand je suis sérieux et là mes yeux devaient montrai à Ray que j’étais près à parlé plus sérieusement.

Bon je devrais peut-être présenté Loucas à Ray. Il fallait juste espérer qu’il ne face pas l’idiot devant Ray, car si non il n’aurait pas de respect de la par de Ray et cela serait encore plus dur de le convaincre de nous suivre. De plus Loucas a l’habitude de prendre un air idiot devant les gens qu’il ne connait pas, même si je lui ai parlé un-peu de lui, sans donné assez de détaille pour pouvoir le retracer.

-ok Ray on va faire vite, je te présente Loucas un de mes amis d’enfance. En faite il est le seul à avoir été mon ami dans ce temps là. Loucas je te présente Ray Riyoushi. J’ai fais sa connaissance il y a deux ans et il ma laissé six souvenir de ma visite, les cicatrices que j’ai sur les bras. En passent Ray c’est Loucas qu’y a eu l’idée d’aller espionner nephthys

Pitié faite qu’il ne face pas le con. Je l’adore c’est un parfais ami, quand il te fait confiance et qu’il ne fait pas son idiot pour paraitre inoffensif. Mais il fait si bien l’idiot que sa pourrait nous nuire. En plus Ray n’ai vraiment pas facile d’approche. La seule chose à faire c’est d’espérer que tout ce passe bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Mar 8 Sep 2009 - 22:23

Suite a ma demande a Nyam je continuait a faire cuir la viande d'ours. Qu'Elle idiot ce Nyam jai encore les repercussion de son foutu machin dans ma tête. Sa fait vraiment mal ce truc.

La viande était bientôt pres mais soudain j'entendit quelqu'un faire une chute assez grande vu le son de l'impact je ne me retourna pas pour la simple raison que si c'est Nyam sa na pas d'importance et si c'est l'ami de Nyam j'en est simplement rien a foutre. N'empeche que le Yeah sa la marcher ... me disais quelque chose ... cette voix m'était familière. La libellule ... a non -_- pas cette imbecile heureux ... je fit un rapide coup d'oeil derriere moi. Est oui c'était bien Loucas. Ne me dites pas que ce Loucas était l'Ami fort de Nyam. Ces pas vrai j'Allais devoir partager mon ours avec lui aussi ... dommage. EN parlant d'ours les deux carcasses ensanglanter trainaist alors j'Appella Nyaarka et Fearya qui apparurent aussitôt a 1 mètre de Loucas. Ils marcherent ensemble pres des carcasse et apres un bref regard Nyaarka commenca a manger la mèere pendant que Fearya manga l'ourson... en fais il mangait pas mais plutot détruisait la carcasse et les os. De grand craquement sinistre se firent entendre pendant que les loup broyèrent les os.

Je vit Nyam revenir avec mon plateau je commenca a déposer les viande parfaitement cuites dessus et regarda Nyam qui était decu de sa pomme.

-Nyaarka et Fearya est le nom de ces deux loups. (les deux concerner levèrent la tête et recommencèrent a ''manger''. Le chef de clan que j'Appel presque jamais ce nomme Yarkia. Il est légérement plus fort que ces deux la mais c'est minime.

Je regarda ensuite Loucas...

-Bonjour partenaire -_- alors ton cervaux c'est découvert quelque cellule tu a une une idée sa l'air?

Je prit ensuite un morceau de viande qui était assez chaud mais qui me fit aucun mal par habitude, et commenca a manger.

-Si vous en vouler il en a en masse.

Je continua a manger et quand j'eu finit le premier steak je regarda Nyam un moment.

-Alors a tu quelque chose qui puisse me donner une raison de vous suivre ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Mer 9 Sep 2009 - 22:54

Dison que j’écoutais Nyam en riant légèrement. J’aimais bien lorsqu’il paniquait, cela m’amusait réellement de le voir ainsi. L’épaule en sang? Je regardais son épaule pour finalement voir la tâche de sang en question. Ha et bien, il aurait du me le dire dès le départ dans ce cas! Comment j’aurais pu le remarquer de toute façon, bon c’est un peu de ma faute et j’avais beau avoir un sourire, je dois avouer que son état m’inquiétait, il était si pâle en ce moment. Il devait avoir perdu beaucoup de sang, mais qui avait bien pu lui faire sa? La seule personne présente était cet homme, mais je n’osais pas trop demander la raison de cette blessure, enfin, pour le moment. Le téléporteur? Je n’avais aucune idée de comment il fonctionnait et si le bouton rouge n’aurait pas fonctionné, j’aurais certainement appuyé sur le vert! Mais je lui adressai une réponse qui voulait tout dire. Un beau gros sourire, il allait comprendre, c’est sûr et certain. Il me connait bien, moi et mon arrogance, bien souvent elle ne m’aide pas et elle sera certainement la cause de ma perte! Mais ce sera un autre jour bien sure. Peut-être que j’allais écouter ses explications la prochaine fois.

Ray? Ray Riyoushi? Ai-je bien entendu? Dison que lorsque je vis son visage, je fus sur et certain de son identité. Nyam! Maudit soit-il. Ce n’est pas que je ne l’aime pas. Mais disons que notre première rencontre n’avait pas été très sympathique. Bon, en plus pour une fois, je n’en étais pas la cause! C’est lui qui avait commencé à me dévisager en premier, ensuite je lui avais simplement renvoyé un sourire et lui, un regard froid. Mais bon, il allait peut-être être différent de l’autre fois? Quoi que j’en doute, bien que cela serait très amusant et à la fois étonnant, surtout venant de sa part. Tout à coup quelque chose passa à côté de moi, non deux choses en faite. Mais qu’est-ce que c’est que ça? Des squelettes ayant la silhouette d’un loup, d’un loup très gros tout de même, mais un loup tout de même. Comme simple réaction, je souris, impressionnant, surtout si ses bêtes lui obéissait au doigt et à l’œil. Moi qui croyait qu’il se surestimait et bien manipuler deux animaux comme cela me montrait qu’il n’était pas faible, ouais, vraiment intéressant décidément.

Dison que les mots qui m’étaient destinés me firent bien rire. Il était très amusant décidément, bien que dans sa tête, il devait être sérieux et me prendre pour une incapable. Parfait dans ce cas, j’adore être sous-estimé, cela m’avantage grandement, surtout si un jour j’aurais à me battre contre lui. Bon, de plus, cela me montrait que j’étais un excellent comédien! Amusant, j’arrivais à prendre au piège tout le monde, sauf Nyam, lui il connait mon petit jeu depuis longtemps. Pourquoi ne pas le faire découvrir à une autre personne, comme cela lui parler serait beaucoup plus facile. À ce moment, je me déplaçais prêt du feu en silence, prenant une bûche qui trainait pour m’en faire un siège. J’étais à un mètre de Ray je dirais, mes yeux étaient camouflés derrière mes long cheveux et alors que je n’avais pas dit un mot depuis le début, mon sourire diminua énormément, pour terminer son évolution avec un visage sérieux, tout en étant à la fois amusé. Je déplaça mes cheveux de mes yeux avant de regarder Ray de mon regard profond. Je lui dis avec un petit rire,

-Très amusant la blague des cellules, mais bon, passons aux choses sérieuse…

Après ses paroles, mon sourire disparu presque complètement, pour laisser place à un autre Loucas, un Loucas pensif, sérieux et très calme. Après quelques secondes de silence, je plaçais ma tête sur mes deux mains collés ensemble et mes coudes sur mes genoux. Je tourna la tête lentement vers Nyam, pour terminer mon regard dans celui de Ray. Après avoir bien choisi mes mots, je lui dis d’une voix bien calme,

-Tu sais, partenaire, j’aurais une bonne raison pour toi. Je ne te parle pas de la libellule, au contraire, Zake est un manipulateur et nous ses pions. À quoi bon risquer sa vie pour un homme qui serait certainement prêt à sacrifier la notre? Sans offense pour ton ami bien sur. Je te parle plutôt d’un vrai défi. D’un véritable combat, un combat avec un adversaire de ton niveau. Un adversaire que tu pourrais toi-même choisir et analyser avant de le combattre. Tu ne semble pas particulièrement patient, ce n’est pas mon cas non plus. Voilà pourquoi je veux aller espionner cette secte, je recherche tout simplement un adversaire dans tout ces membres, une personne que je pourrais battre par n’importe quel moyen et de la façon que je le veux, un véritable défi pour me faire patienter. Tout en fournissant quelques informations à Zake, des informations qui me permettrons d’en arriver à mes fins une fois tout cela terminé. Je ne connais pas tes ambitions, mais je suis presque sur que tout comme moi tu recherche un combat de qualité, un affrontement avec quelqu’un de puissant. Cet affrontement, tu le trouveras à Nepthys, sa j’en suis sur et certain et je serais prêt à y mettre ma main au feu.

Terminais-je d’une voix neutre avant de fermer mes yeux pour les rouvrir lentement. Bon, quel serait sa réaction? Je ne suis pas intéressé ou quand est-ce qu’on commence? J’étais curieux de la voir, au pire je n’aurais qu’à lui offrir autre chose si il refusait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Lun 14 Sep 2009 - 20:00

Yarkia ? Lui je ne veux pas le voir, pas pour le moment en tout cas. Déjà que les deux autre me tombe sur les nerfs, lui ils me boufferaient littéralement. Quoi que je crois que c’est lui qui ma sauté sur les ailes. Il me semble qu’ils étaient plus gros que les deux autre qui mon mordu et démolis le dos. Bon il faut que je me calme un-peu si non loucas va rire comme d’habitude. À chaque fois que je suis paniqué il se fait un malin plaisir à enfoncer le clou et en plus il a le don de voir quand je suis stressé.

Du steak, ouiii j’ai faim. Je pris un des plus gros que je voilais pour en faire un vrai régal. Je trouve que la bouffe est meilleure quand elle est mangée au bec. Donc je pris forme d’aigle et je commençai à manger à grand coup de bec. Tien loucas n’à pas encore parlé, c’est rare ça. Le connaissent il va jouer l’idiot encore quelques minutes avant de dire à Ray son plan, en fais notre plan.

Bon je finissais le steak quand il dit la pire connerie qu’il ne pouvait pas dire à Ray. Très drôle sa blague, non mais il veut rire. Mes blagues il les trouve endormante mais les insultes de Ray il les trouve drôle, ou est la logique dans cette affaire. À mes souvenirs loucas rit à chaque fois que je me plante mais sa ce n’est pas la même chose. Quoi qu’il rit à chaque fois que je lui donne quelque chose, sa dois être pour ça qu’il oubli toujours ce que je lui dis.

Je repris forme humaine quand loucas devin enfin sérieux, Il était plus que temps! Bon il lui offrait un bon combat, c’est pas mal comme idée. Mais il ne faut pas le motiver avec de la violence. Il ne la jamais vue en plain combat, il a vraiment l’air d’un tueur sa fois n’y lois quand il veut tuer. Je peux le confirmé il ma presque buté la premier fois. Je regardais loucas qui venait de finir de parler et qui semblait plus pensif qu’à son habitude.

-Tu ne devrais pas le motiver avec des combats. Si ça lui plais il voudra te testé pour savoir si sa vaux la peine de venir. Boff d’un côté Ray ma l’air un-peu mou, tu devrais le tester voir si ça vaux la peine qu’il vienne. Oki je vous laisse régler ça entre chat et chien.

Je pris mon bouclier, je sortis les lame de ses cotés et je le plantai dans le sol pour que loucas puisse brise le crane des loups squelettique de Ray. Lui devrait pouvoir tenir face à un impact comme celui-là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Lun 14 Sep 2009 - 21:19

JE mangais doucement la viande cuit. J'aiamait toujours mieux la viande sanglante venu directement de l'animal. Mais devant des inviter c'était pas très conseiller.

J'écouta Loucas parlé doucement et prit le pour et le contre de ses argument. Pourquoi me laisserait-je avoir par le but d'Aller ce battre ? il voulait de moi non ? Donc aussi bien en tirer de koi matériel ou peu importe et ensuite ce battre.

Il faut dire que cela fesait un long moment que je n'avais pas combatut un vrai ennemi. Mais le combat ne m'interessait pu vraiment. Je vivant plus de chasse et je gardait ma solitude. Je me divertisait avec les assassins qui venait pour m'abattre.

Je regarda un instant Nyam manger. Sous forme d'oiseau. L,image d'un oiseau avec les plumes en feu me vint soudain a l'esprit. Je fit un petit sourire sadique en direction de Nyam avnt de fixer de mon regard gelé Loucas.

-Pourquoi un combat m'interesserait t'il ? J'ai deja au moin 1 assassin qui vien a chaque jour pour me tuer. Assassin,mercenaire, idiot, désespéré de la vie et finalement le fou a liée -_- tous essais de me tuer a chaque jour alors pourquoi voudrais-je plus de combat que j'en est deja? J'irait pas risquer ma vie pour t'aider si sa m donne erien dle faire.

Je regarda autour et vit Nyam poser son bouclier au sol. Et il dit des parole sans interêt , moi mou ? bha croit se que tu veut mais tu aura peut-être une surprise.

Je leva la tête au ciel et chuchota ses quelque mot vraiment très très peu audiblement. Même un chien n'aurait probablementpas comprit.

- Yiarka ... gentil.

Je continait a fixer le ciel quand Yiarka sortit doucement de l'ombre de Nyam qui se trouvais derière. Pas un bruit se fit entendre puisque qu'il sortait de l'imatériel. Il aprocha doucement sa geule de l'oreillede Nyam avant de lacher un hurlement strident de zombie. pas un loup un vrai cri percant de zombie.

- si je serait toi Nyam je remetrait ce bouclier dans ton dos a moin de vouloir finir en brochette.

Yiarka était plus gros que les autres et un peu plus impresionnant. Une fumé rougâtre tournoiyait autour des ses os.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Jeu 17 Sep 2009 - 23:08

Ray, mou? Me tester? Non enfaite le tester? Et régler sa entre chat et chien? Qu’est-ce qu’il voulait dire? Il ne voulait tout de même pas que je me batte contre Riyoushi? Qu’est-ce que cela m’apporterai, mise à part une victoire ou une défaite et quelques bleus? Ensuite, il déposa son bouclier sur le sol devant moi. Un bouclier… À quoi bon? J’ai deux katana camouflé dans mon dos. Hum, à bien y penser, des katanas contre des chiens squelettique sa ne doit pas être très efficace. Bon, encore la, pourquoi il le déposait, je n’allais pas me battre sans aucune raison, il devrait me connaître avec le temps.

Ha c’est bien ce que je croyais, un simple combat de qualité n’allais pas suffire. Pourquoi tout le monde veule toujours le maximum de ce qu’ils peuvent avoir? Un assassin par jour n’est pas réellement un combat en plus, il doit les mettre hors de combat en quoi, 5 minutes, non 2 minutes? Risque sa vie? Mais non voyons, nous avons un maximum de 50% d’être découvert! Sinon moins, alors il n’y a aucune inquiétude à y avoir. Au pire des cas, nous allons être tuer ou sacrifier, mais bon, une vie de plus ou de moins ne fera pas une grande différence sur ce monde infecté de haine. Hey?! Est-ce que c’est moi qu’il traite de fou a lié? Peut-être, mais bon, je le suis en quelque sorte, je ne suis pas fou, mais plutôt suicidaire, oui je prends tout à légère, mais sa ce n’est pas nouveau. En plus de tout prendre à la légère, je suis plutôt arrogant, alors imaginer le portrait, une chance que je suis fort, sinon je serais déjà mort depuis des années.


Soudain j’entendis un son, très faiblement, mais un son, ce qui me fit regarder autour de moi. Je cherchais la provenance de celui-ci, mais déjà la je ne l’entendais plus, bizarre. Tout à coup je me retournai vers Nyam, pour voir quoi, un troisième loup squelettique. Super! Ne me dite pas qu’il veut sincèrement se battre avec moi? Mais bon, il l’aurait envoyé à côté de moi s’il voudrait se battre non? Pas à côté de Nyam. Pourquoi il rapproche sa gueule de la tête de mon ami? Il ne veut tout de même pas le manger? Mais bon, je plains plutôt l’animal qui le mangerais, en plus d’être remplit d’équipement plutôt dure sur lui, Nyam ne doit pas gouter particulièrement bon. Soudain l’animal lâche l’un de ses cris! Un cri qui me fit baisser la tête et mettre mes mains sur mes oreilles. Avoir l’ouïe fine peut avoir de gros défaut, comme celui-ci par hasard! Lorsque je suis soumis à de son strident de près, j’ai l’impression que ma tête va exploser! Surtout qu’il n’y a même pas un mètre de distance entre moi et Nyam. Mais bon, un loup sa hurle normalement non? De toute façon ce n’est pas de mes affaires. Le cri terminé, je le regardai avec un sourire amusé, bien que ma tête me faisait souffrir et que j’avais encore une main sur l’une de mes oreilles. Sa lui apprendra à vouloir nous faire combattre pour rien! Parti comme cela, autant en profiter, il méritait une petite leçon après tout. Il a tout de même tenté de me faire affronter Ray sans aucune raison pour ensuite, même si c’est involontaire, me fournir l’un de ses mal de crâne, qu’il souffre! Je regardais le bas de sa cape une seconde puis retourna mon regard sur lui, avant de lui dire amusé,

-Si je serais toi, je ferais ce qu’il dit, mais j’éteindrais aussi le feu dans le bas de ta cape, terminais-je en regardant le petit feu d'environ 30 centimètres de hauteur sur 20 centimètres de longueur que je venais d'allumer.

Bon, j’avoue que ma tête me faisait drôlement mal, même que mon oreille droite était encore couverte par l’une de mes mains, mais la douleur avait grandement diminué, elle était facilement endurable, bien que fatigante.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Invité le Sam 26 Sep 2009 - 16:50

Bon ce satané cupide veut un objet, mais quoi, tout ce que je lui propose ne lui plait pas. Il est vraiment difficile comme ami, entre parenthèse dans le cas d’ami. De plus il n’a pas grand honneur au nivaux de ses attaques, seul ses satané loups attaque et lui il reste sur place. Vraiment a-t-il déjà gagné un combat de lui-même. Ce qui résume à dire qu’un objet de combat ne lui sert a rien. Si ça continu je vais devoir lui donner la dague que j’ai en réserve. Elle vaut super chère en plus, si je dois lui donner sa va être une vrai perte d’argent. Mais il faut dire quel va bien avec son don, enfin, elle va avec tout les dons. C’est une dague qui, grâce à sa haute technologie, s’adapte au don de son porteur. Donc si Ray prend la dague il pourrait la faire entrer dans l’ombre et la faire sortir d’une autre. Moi elle me permet d’attaqué même en brume, c’es-tu pas génial ce qu’on trouve a rhodium.

À ce moment j’entendis un cri de mort et ce n’est pas pour rien que je dis sa. Un loup venait de crié a coté de moi, il n’était même pas a vingt centimètres. Je n’entendais plus rien et en plus j’ai un de c’est mal de crane c’est juste pas possible. Mais c’est quoi son idée de le faire crié juste à coté de moi, il veux-tu un autre coup de mon émetteur, a merde je mens suis débarrasser il y a peut de temps. A ce moment je vis Loucas qui me parlait, je dis bien je vis car je n’entendais que des son flou à cause de ce loup. Sens m’en rendre conte je regardais les pates du loup qui ma gueulé après. Toute un surprise, c’est celui qui ma transpercé les bras. Tien sa sent la brulé, Ray a-t’il raté un steak, non alors c’est quoi qui sent comme ça. Un déclic ce fit dans ma tête je me disais plutôt qui sentait comme ça. Je me retournai pour constaté que Loucas avait encore mis feu a ma cape. Je pris les quelques objets qui était dans ma cape pour les passé sur mes vêtement et je retirai ma cape puis je l’étendis sur le loup à coté de moi. Bon je pris une cape rechange et le la mis en y replaçant mes objets. Celle-là était faite pour tenir au feu, je l’ais fais faire juste au cas où Loucas décide de rire de moi encore.

- Très drôle loulou très drôle, tu ne peux toujours pas t’empêcher de me donné chaud.

J’avais vraiment mal au tympan au point que je saignais de l’oreille gauche, puisque le loup était de ce coté là. Coup de chance mon oreille droite allait bien don le son va revenir dans, tien il est de retour j’entends les oiseaux. Je repris mon boucliez et je retournai m’assoir a ma place.

J’ai plus le chois, si c’est la seul chose qui peux le motivé à venir, je vais lui offrir la dague que j’ai. Mais si on devient je lui donnerais juste l’arme pour me tué, d’un coté peut-il vraiment trahir quelqu’un, ok mauvaise point pour le défendre car je suis sur qu’il aimerait me voir sacrifié à nephthys sur un autel. Dison plutôt qu’il faut lui faire confiance ou plutôt lui faire croire qu’on lui fait confiance. De toute façon il va nous abandonner si nephthys nous découvre, au pire je donnerai des échappatoires à Loucas. Il va falloir aussi un endroit de téléports saufs juste au cas. Dans une plaine juste pour être sur que Ray ne nous fausses pas compagnie. Ok je lui propose le couteau

-Bon j’ai peut-être un autre objet qui pourrait t’être utile

Je pris le couteau en faisans attention de ne pas énervé Yiarka, ce chère ami que je voulais briser.

-Ce couteau à des propriétés cachées, il a été fabriqué à rhodium dans le but d’imiter les pouvoir de son porteur. Par exemple si c’est moi qui le porte comme là, le couteau peut prendre forme brumeuse sans moi et l’inverse marche aussi. Pour toi le couteau pourra traverser l’ombre et ressortir par une autre comme toi, en plus elle sortira ou tu veux, Pas mal non. Je dois avouer que j’ai voulu le gardé mais si il faut ça pour te motiver ce sera ça.

Je lassai le couteau juste devant les pieds de Ray pour le laisser voir de lui-même. Il ne reste plus qu’à voir sa réaction face à ce chef-œuvre de technologie. Au pire il va dire non, mais je finirai par lui trouver une motivation, il y en a une, il y en a toujours une tout ce qu’il faut faire c’est chercher. Pour certain c’est facile pour d’autre c’est plus dure, Ray lui est dans les plus dure que je connaisse il faut le dire tout-de-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Retrouvaille chez un copain Empty Re: Retrouvaille chez un copain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum