Le Deal du moment : -20%
Multiprise Aukey PA-S14 avec protection parafoudre ...
Voir le deal
39.99 €

Des ennuis dans le bar?

Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Sam 1 Aoû 2009 - 13:56

Devenir un chevalier. Il y a plein de signification pour tout le monde quand tu deviens chevalier. Pour certaines personnes c'est d'avoir la gloire, d'autre c'est d'épargner la misère ou plusieurs c'est tourner le dos à son passé pour aller de l'avant pour des but un peu précise du genre: De ce venger, rétablir la paix ou être populaire parmis le monde. J'ai déjà attendu ça quelque part, mais où? Je m'en rappel pu, mais je sais qu'un enfant dans la ville de Rhodium qui voulait devenir Chevalier rien que pour être populaire envers le monde, être connu. S'il y savait qu'est-ce qui lui attendait. Devenir élève de Maelik, ensuite écuyer des chevaliers. S'il m'avait, ça allait être l'enfer pour lui, car je ne suis pu la personne que j'étais il y a fort longtemps, celle qui était sympathique avec tout le monde, désormais, j'étais du genre moins sociable et plus sérieuse, imaginez moi avec un écuyer... Le côté surprotectrice et d'apprendre ce que sait le monde et tout. N'oubliez pas, j'ai déjà eu plusieurs enfants, malheureusement, sont tous morts aujourd'hui. Bref, mon coté maternelle va prendre le dessus et qui sait peut-être que je serai plus sévère, maintenant, car je suis devenue une déesse un peu plus... Spéciale.

C'était assez particulier d'être moi. Avoir des secrets en a plus finir. De voir des personnes qui ressemblent comme deux gouttes de ceux que j'ai connu avant l'invasion final des insectes d'Irianeth, puis avant que je disparaisse pour devenir une divinité encore plus puissante et rester là-bas, à regarder tous mes amis se faire détruire et vice versa. Mes filles, mes fils, mon cher amour. Disparu après quelques années et ensuite ceux qui étaient maîtres magiciens ont été réeincarnés ces temps-ci, je vois leur visage de nouveau et je ne peux même pas leur adresser la parole, car j'ai une mission à faire.

De nos jours, je ne dormais plus, je regardais tout le monde se préparer à dormir, pendant que moi je ne pouvais pas fermer les yeux et laisser aller mes penser comme je le veux pour me rappeler qu'en tant qu'immortelle j'étais tellement libre de faire ce que je voulais. Je ne pouvais pas fermer les yeux, parce que je n'étais pas une personne normale, pour caché ma différence de sang céleste, je pouvais seulement boire du café et dire que je ne dors plus à cause de mes nuits blanches que je passe à cause que je bois trop de cafeine. Effectivement, je suis accroe à la cafeine et ça tout le monde le sait ça et ils me posent la question, qu'est-ce que je ferai quand je serai en mission sans café et que c'est à mon tour d'être garde de nuit. Je fais de l'insomnie! Or, tous mes mensonges que je dis à toutes ses personnes qui veulent savoir plus de moi, la nuit s'en allait tomber et j'allais me promener dans Rhodium pour ensuite aller à Palladium. Vous vous dites sûrement, la nuit est tombée depuis longtemps que désormais on est dans les heures du matin à cause que je marche que trop. Héhé! On peut voler dans un taxi pour aller à Palladium. Donc il est dans les environs de 21h à ce que j'ai vu sur la montre d'une personnes que j'ai croisé. Qu'est-ce que je faisais ensuite? Me promener pendant quinze minutes pour aller dans un bar que je trouvais sympa.

Le bar me semblait bien, mais en faite, ça ne l'était pas. En voyant le bar je ne me sentais pas en danger, d'ailleurs, je me suis jamais senti en danger depuis que j'ai eu ma mission d'infiltrage pour faire mon infoman. Je rentrais sans réaction et je pouvais voir le monde qui me regardais comme s'il disait: "Un nouveau joujou qui arrive, je vais bien m'amuser". Sans émotion je rentrais, sans sourire je regardais les nombreux hommes qui étaient là à me regarder, en les ignorant j'allais m'asseoir à une table proche d'un feu et d'une fenêtre. Le Barman arriva aussitôt:

- " Est-ce que vous voulez quelque chose? Alcool? Cocktail? Vin? Café?"

Étrangement le Barman avait un sourire quand qu'il a dit Café. Est-ce que tout le monde me connait à cause que je suis accroe à la cafeine? Nah, je ne suis pas connue ici, mais d'après il disait ça pour s'amuser. Je regardais le barman pour ensuite adresser une sourire en coin pour finalement regarder le feu et je répondis:

- Un pichet de bière ça suffiras... pour l'instant.

Il était étonné et il a répondu aussi vite:

- "Quelle sorte de bière?"

- Peu importe. Choisissez!

Quelle sorte de bière? Il y a longtemps on n'avait pas le choix, il avait une sorte et on le buvait c'est tout. Maintenant, il a tellement d'alcool que tu peux boire que tu peux en devenir fou. Justement parlant de Bière un homme m'en donnait justement une dans un verre. Est-ce qu'il pense que je suis vraiment tarte pour pouvoir l'accepter et le boire sous son nez! Le crime de nos jours! C'est de saouler la fille pour ensuite partir avec et la... Et la suite. Héhé. Une chance que je suis une déesse. Je peux boire autant d'alcool que je le veux ça atteindra pas mon esprit, c'est-à-dire, que je finirai jamais saoule. Cependant je peux toujours faire semblant. En tout cas, je refusai... Il était déçu. Pauvre petit chou.

Bref, j'ai eu mon pichet et mon verre de bière. Oui! Enfin, je vais pouvoir revenir dans mes souvenirs. Hey! Parlant souvenir! Dans une taverne, j'avais rencontré un homme assez beau merci. Malheureusement, après je l'ai revu dans les plaines de lumière... J'ai été marquée. Et oui, aujourd'hui, j'ai encore des séquelles, mais moins qu'auparavant., désormais c'est des simples images qui me rend un peu triste. Bof... Vanael, je m'en fou un peu, désormais, j'ai rencontré une autre personne et elle est morte. Oui. L'elfe sensible et quand même assez muscler a disparu de la surface de la terre depuis au moins des années. Sûrement sa réeincarnation je vais le voir durant mes séjours qui est un peu. Qui sait? So... Je me sentais regardée, mon pichet était rendu à la moitié et je n'étais toujours pas chaude. Tient! Après mon pichet je vais prendre du café. Quand je regardais sur les autres tables, il avait un jeu de carte. Ah et tient! Pourquoi pas savoir jouer aux cartes, ça va peut-être me plaire qui le sait vraiment.

Je laissais mon pichet à ma table et je me levais pour aller à la rencontre des hommes qui jouaient à cette instant même.

- Dites, est-ce que vous pouvez m'apprendre comment jouer à ce jeu?

- "Pfff. Une femme qui vient jouer avec nous, en plus à ce jeu. Hm... Peut-être qu'on pourrait mettre ce jeu plus intriguant qu'en ce moment."

Il...QU'EST-CE QU'IL FAISAIT LÀ?! Il pensait à quoi?! Je n'osais vraiment pas de lire ses penser, mais je voulais vraiment le savoir. Donc c'est ce que je faisais. Je l'ai lu. Très mauvaise idée, il voulait absolument jouer avec moi pour que je perds pour que j'enlève ma robe. LE PERVERS!

- "Ça nous dérange, tu peux venir, mais attention, on est très fort!" Dit un autre homme à moi.

Ils continuaient à jouer, d'ailleurs, il avait un plus faible de la gang qui s'en allait perdre, j'allais voir son jeu et je me fiais à mes dons de télépathie pour se fier aux hommes à ses cotés.

- Est-ce que je peux faire un truc?

- "Oui, vas-y... de toute facon au poker, je suis poche... je m'en allais les déposer."

Déposer? Il fallait se fier à la carte qui va sortir en deuxième il avait quoi? Hmm... Ooooh... Il allait avoir... hum.. quoi?

- Non, garde ton jeu encore un peu.

- "J'ai rien.. En tout cas, je vais mettre All-In, ça va donner rien je suis sûr!"

- Non regarde!

Tout le monde suivait son montant qui avait sur la table et là l'homme enlevait une carte et tournait l'autre. Le jeune homme était fort surpris! Il avait une suite! Il était content, sérieux, il s'est même levé pour me donner un calin, j'étais comme du calme mon pit!

- "Hum... Pardon!" Dit-il à mon en se sentant rouge.

- "C- comment t'as..?" Dit l'homme qui m'a parlé en premier tout à l'heure.

- Comment j'ai fait? J'ai eu de la chance c'est tout.

- "Veux-tu jouer?" Posait le jeune homme à moi.

- Non, merci. C'est comme si j'ai joué en t'aidant à gagné ton prix. Une prochaine fois peut-être.

Je retournais à ma table, le barman remplissait mon pichet. Pourquoi? En tout cas, je me posais des questions concernant pourquoi j'étais ici dans un bar pendant que je suis supposée être à Rhodium avec le chef, qui était non sociable avec nous. Bref, je restais à ma table cette fois, puis j'ai pensé pourquoi pas méditer. C'est justement, ce que je faisais... Je fermais les yeux et je respirais tranquillement en me méfiant des alentours.

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Mar 4 Aoû 2009 - 2:58

Je venais de passer ma journée sur les routes. Enfaite, quelques heures puisque j’avais dormit comme une marmotte aujourd’hui, je m’étais levé à 12h environs. Bon, le gérant m’avait regardé avec des yeux découragés lorsqu’il était rentré dans ma chambre ce matin, pour lui j’aurais du être réveiller depuis un minimum de 4 heures, mais non. Il attendait une réaction de ma part, qui fut tout simplement de relever ma tête avec mes cheveux tout ébouriffé sur mon visage et de la refaire tomber sur l’oreiller, relevant les couvertures sur ma tête par la même occasion. À ce moment il me lança quelques jurons pour mon insolence puis sortit en claquant la porte derrière lui.

J’aurais probablement dormit jusqu’à une heure si ce vieil homme ne m’aurait pas réveillé, voilà pourquoi je lui avais donné un bon tip. Ensuite après m’avoir douché et habillé j’avais été cherché ma paye chez un marchant. Et oui, il fallait bien que je vive, mais étonnamment, je faisais un travail des plus banale. Je devais simplement livrer quelques colis de ville en ville, dépendant du nombre de demande des clients bien sure. Bon, cela me permettait d’explorer ce monde et de faire de bonne marche santé, de plus le montant qui venait au bout du compte n’était pas mal. Voilà pourquoi je faisais affaire avec ce petit homme depuis quelques années déjà.

Sinon, le reste de ma journée fut des plus normal elle aussi. Comme à mon habitude, j’était aller courir, nager et m’entraîner un peu plus loin de la ville, à l’affut des regards indiscret. Pourquoi je m’entrainais chaque jour? Pourtant j’avais un très bon niveau au corps à corps. Je m’entrainais surtout à bien maîtriser ma pyrokinésie. J’essaiyait de l’utiliser le plus rapidement possible et tentait de prendre le moins de concentration possible. Pendant un moment je voyais mes efforts récompensé, la preuve, cela ne me prenait qu’une seule seconde mettre le feu à un arbre. Mais sous ma forme animal, c’était autre chose. Cela me prenait le double de mon temps en humain pour mettre le feu a un arbre, ce qui donnait deux secondes, c’était beaucoup trop. Mais bon, j’étais peut-être trop demandant envers moi-même, car il est vrai que mon corps n’a pas la vie facile, je ne lui laisse jamais aucun répit. Mais une bonne nuit de sommeil et un bon repas et il était comme neuf.



Il devait être 7 heures lorsque je rentra en ville, je devais me trouver une chambre rapidement, car bientôt il ne resterait plus que des chambres dans des trous perdus. Des auberges infectées de coquerelle, non merci. Je préférais dormir sous ma forme de loup dans la forêt plutôt qu’une chambre comme celle-là. Par chance j’en trouva une assez propre, ou je pus déposer mes effets personnels dans l’une des chambre et la réservé pour quelques jours. Je soupirais, bon il était maintenant temps de complété la deuxième étape de mon programme habituelle. C'est-à-dire aller dans des bars et trouver des informations sur les différentes organisations, tel que les chevaliers de Rhodium par exemple. Alors je fis ma toilette, pris quelques vêtements plutôt chic, mais à la fois confortable et de l’argent avant de me mettre en quête de bar plutôt sympa. Celui-là avait l’air pas mal, de plus le monde qui venais d’en sortir ressemblait à des gardes de la ville, alors peut-être que j’en retirerais quelque chose d’intéressant.

Dès que je fus à l’intérieur, j’allai directement m’assoir dans un coin et j’observais simplement toute les personnes qui se trouvaient près de moi. Lorsque quelque chose attira particulièrement mon attention, en faite quelqu’un, une jeune femme. Le plus étonnant, elle commanda un pichet de bière pour elle toute seule. Avec cela je n’aurais plus mes esprits depuis longtemps. Après quelques observations elle semblait être des plus normale, mise à part qu’elle était très belle, je ne voyais rien d’anormal chez elle, elle semblait même sympathique. Bon, ce soir j’allais simplement m’amuser, de toute façon j’avais déjà quelques informations pour Zack, elles étaient bien précieusement dans ma tête.

J’allais aller vers elle lorsqu’elle se leva pour aller voir les garçons qui jouaient aux cartes, bon autant en profiter pour faire part de galanterie. J’allai voir le barman et lui commanda un pichet pour la demoiselle et une bière pour moi. Oui je ne tolère pas réellement l’alcool, car je n’ai jamais réellement bu au point de connaître mes limites, alors je ne prenais aucune chance. Du coup, j’attendis qu’elle retourne à sa place et lui laissa quelques minutes, le temps qu’elle soit à l’aise, avant de me diriger vers elle d’un pas calme. Je replaça ma chemise noir, puis lorsque je fus tout près d’elle, je lui demandai avec un sourire charmant,

-Bonjour, puis-je m’assoir avec vous? À moins que cette place ne soit prise bien sûr.

Je lui avais parlé d’une façon amicale, poli et non réellement songé. Mon but n’était pas de la draguer tout de même, je voulais simplement avoir une discussion avec quelqu’un à vrai dire, car les autres personnes ne semblaient pas réellement intéressantes, mais j’avais l’impression qu’avec elle je serais servi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Ven 7 Aoû 2009 - 18:32

[C'est ça... xD Shiny est accro à la cafeine et la tu veux qu'elle sois une alcoolique pour qu'elle aille dans les Alcooliques Anonymes? xD]

POURQUOI? Pourquoi personnes ne sachent qui je suis? Pourtant, j'ai été marquante dans l'histoire... Une immortelle aillant une grande générosité qui aidait tout le monde qu'elle pouvait en trouvant l'amour de sa vie, puis un jour elle disparaît sans que personne le sache. Ah la. À date, personne ne réagissait au prénom "Shinylla". Moi, qui avait une lueur dans les yeux en espérant qu'une personne me dit: Ah Shinylla! L'immortelle! Enchanté de vous revoir parmis nous! Meuh non. C'était tout le temps cette réponse qui me décourageait sans cesse: Shinylla? Ah! La dame accro à la cafeine dans l'ordre des chevaliers de Rhodium. Sérieux, j'ai une réputation à cause du café, mais le café s'est tellement bon que je pourrai en boire jusqu'à temps que j'en peu plus n'en boire, ce qui veut dire jamais. Shinylla, que veut dire ce nom? Aucune idée, c'est un prénom très, hum, original.

Découragée de la vie. Une vie? Je n'ai pas de vie. Je suis une déesse, j'ai l'immortalité et je ne pourrais mourir. Tant mieux pour la personne qui va tomber en amour avec moi. L'immortalité! Pendant que cette personne va vieillir et devenir ratatiné, moi? Je resterai jeune, comme toujours, quand il sera mort? Le réssuscité? C'est une possibilité si j'aimais vraiment cette personne. Et quand une personne va poser une question, concernant que je ressemble comme à deux gouttes d'eau à la Cafeine-woman, je vais tout simplement dire que je suis sa fille. Pathétique, que je suis. Mentir pour tout et de rien. Quel âge as-tu? 18 ans, mais en réalité j'ai des millénaires. Comment vont tes parents pardusses? Ils vont très bien, car j'en n'ai jamais eu. Wooah, t'es vraiment douée dans la magie, depuis quand tu t'excerces? Depuis que je suis toute petite, depuis toujours tapon, je suis une déesse! Des mensonges... C'était ainsi que mon existence était faite. Mentir, mentir, mentir, OH! Souvenir puis mentir de nouveau. Si la personne veut que je sois honnête, ahah! Je vais mentir à cette personne, malgré que je souhaiterai dire au moins une fois la vérité et révélé ma véritable identité. Dire: Je suis une déesse, j'ai l'immortalité, j'ai des millénaires passés dans ma triste existence, je peux changer continuellement mon apparence, je peux tout faire sauf révélé le but de ma mission qui est l'infiltration de la terre. Franchement, c'est des rêves tout ça qui arriverait peut-être jamais! Qui sait?

Assez d'expliquer que je mens à chaque seconde dans ce monde. À cette instant, j'étais dans mes souvenirs. Oui, je regardais mes souvenirs défilés devant moi. Comme un film, mais un film dramatique. Chaque personne que j'ai aimé ont disparu dans le passé, il aurait des fortes chances que la réincarnation embarque dans le cycle de la vie, mais non. Les personnes changent, même l'âme qui a été reincarné soit totalement la même que par le passé. La vie antérieur, oooh. J'aimerais bien savoir si j'ai eu une vie antérieur, qui veut dire une autre vie avant que je me fasse réincarner. Non, je suis la déesse de la terre qui infiltre la terre que j'ai créer, quel honte!

Pendant que je méditais, je me rappelais des souvenirs, nooon! À part, mes souvenirs qui date la naissance du monde, plein de chose s'est passé autour de moi. Le gars avec qui j'ai joué aux cartes, gagnait encore et encore, jusqu'à temps qui décidait de s'en aller et de poser le regard sur moi avant de pouvoir jamais revenir. Moi? J'étais pris dans ma méditation, dans mes songes on pourrait dire. Les yeux fermés, je méditais en me méfiant de mon entourage. Les gars qui parlaient trop fort plus loin. Cependant, ma posture m'étonnais grandement. Mon coude posé sur la table proche de mon pichet de bière vide et dans cette main avait ma tête qui s'accotait tranquillement en direction du feu. L'autre main avait la possession du verre de bière que j'avais fini il y a quelques secondes.

Tout à coup, j'ai entendu quelqu'un proche de moi. Est-ce qu'il pouvait s'asseoir? Évidamment! Si cet homme voulait me draguer je partirai sans restriction. Peu importe. Cette place n'était pas prise, tout cas, j'attendais personne, peut-être que j'attendais ce bonhomme qui sait? Nah, je voulais avoir un peu de tranquilité pour pouvoir revenir de la Shiny qui a "grandi" à Rhodium en refoulant ses souvenirs qui revenaient dans sa tête. J'essayais de revenir à elle, mais plus que je passais du temps en compagnie des personnes, plus que j'en déduisais que je redevenais la Shinylla d'auparavant et cela il ne fallait pas que je deviens la folle d'autre fois. En ouvrant les yeux et en relevant la tête, j'ai enfin été retiré de ma méditation. Je tournais la tête pour déposer mes yeux turquoises dans les yeux de l'inconnu qui attendait que je lui répond. Avec un pichet de bière dans une main et une bière dans l'autre. Sérieux, je vais me refaire une réputation ici même en disant que j'étais une alcoolique qui buvait une grand quantité d'alcool, qui n'avait aucun effet sur moi en passant, et accro à la cafeine en étant une femme chevalier de Rhodium. Ouf. Bref, j'ai remis mon attention sur l'étranger, puis disons qui était assez beau, ça me rappelait quelqu'un qui était du genre gentleman et poli, mais qui? En tout cas, il était chanceux, il avait tout mon attention sur lui, pourquoi?

"B- bonsoir!" Dis-je en bégayant un peu.

Et oui. Il fallait que je bégaye. Pourquoi? Disons que je m'en allais me reperdre dans mes penser pour chercher qui était un gentleman et poli... J'ai aussitôt reprit mes esprits et c'est pour cela que j'ai bégayé.

"Euhm... Vous pouvez vous s'asseoir, cette place n'est pas prise..."

Seigneur! Il me traiterait sûrement d'une folle qui cherchait ses mots. Ce n'est pas de ma faute si je perds mes mots, quand je réfléchis trop en cherchant de quoi dans mes souvenirs, je perds tous mes moyens.

"S'il vous plaît, épargnez moi le vouvoiement, je déteste quand on me parle en vous, même si c'est une question de politesse..." Dis-je avant de marmonner ce bout de phrase-là:

"... et m'éviter de me rappeler des souvenirs qui date de 300 ans..."

Espérons qui n'aille pas entendu ce que j'ai marmonné. Sinon, ça ne me tentait pas de trouver un mensonge pour épargner d'autre question concernant mon identité. En plus, ça ne me tentait réellement pas de me rappeler cette époque qui a été très souffrante. Je le regardais et je lui adressais un sourire, un faux sourire? Non, un sourire un peu embarasser.

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2009 - 22:40

(Mais non voyon Razz il se limiterait pas à sa xD Joke Razz Pi desole du temps que cela a prit pour répondre, j'ai oublié d'avertir que je partais en vacance ^^' Encore desole :S)



Elle m’autorisa finalement à m’asseoir, ce que je fis calmement. Elle avait semblé chercher ses mots, comme si elle était un peu perturber par ma présence, je l’avais peut-être dérangé en plein songe? Mais bon, je ne m’attardai pas plus longtemps la dessus que je lui souriais. Mon sourire devint un sourire en coin avec sa remarque. Elle ne semblait pas aimer que l’on la vouvoie, beaucoup de personne était comme sa. Je leur avais tous demandé pourquoi, quelque’uns m’avaient dit que cela les vieillissait, d’autre qu’il n’aimait tous simplement pas sa. Personnellement j’aime mieux que l’on ne me vouvoie pas, alors voilà pourquoi je respectais leur demande et je cessais cette forme de politesse en leur compagnie.

Je l’entendis marmonner, des souvenirs d’il y a 300 ans? Comment pourrais-je lui rappeler des souvenirs d’il y a 300 ans alors que j’ai à peine 23 ans. Surtout qu’elle ne semblait pas très vieil elle non plus, je lui donnais dans les 18 ans. Alors c’était tout bonnement impossible songé comme ceci. Mais bon, j’avoue qu’une question brulait d’envi de sortir, mais je préférais la garder. Je me voyais bien commencer notre discussion avec un truc du genre, ‘’ Que veux-tu dire par des souvenirs d’il y a 300 ans? ’’ Si je voulais qu’elle parte, sa serait la bonne chose à dire, elle semblait assez mal à l’aise comme ceci, autant ne pas plus l’embarrasser.

Tout à coup, je remarquais un détail que je n’avais pas encore vu. Sur son linge, un symbole représentant un bouclier de couleur gris avec un symbole à l’intérieur était présent. Sa me rappelait vaguement quelque chose. Je l’avais déjà vu, cela j’en étais certain, mais ou donc? C’était le signe d’une organisation, mais laquelle? C’est à ce moment que le visage d’un chevalier de Rhodium me revint en tête. Je l’avais questionné alors qu’il était soue durant une soirée bien arrosé et il portait le même signe. Alors je discutais avec une chevalière de Rhodium, intéressant, pourtant elle semblait jeune pour faire partie d’une telle organisation, mais qui étais-je pour juger.

Apprendre quelques petites choses sur l’ordre de Rhodium serait utile, Zack ne pourrait pas dire que je n’aurais rien fait au moins, surtout que mon enquête commençait à peine. Zack était un très bon manipulateur et un très bon parleur, c’était pour cela qu’il maîtrisait très bien ses troupes. Quoi que de mon côté, j’obéissais à ses ordres comme un pantin, sachant parfaitement qu’il me manipulait, en faite, c’est ce qu’il croit. Car j’étais loin d’être stupide, il ne me manipulait pas, il croit qu’il me manipule, mais c’est loin d’en être le cas. Je l’écoute plus pour avoir un camp et lui obéis pour mes propres intentions. Mais le jour ou il m’ordonnerait de faire quelque chose qui serait contre mes principes, son ordre prendrait le bord, elle passerait dans une oreille et sortirait par l’autre. Mais bon, pourquoi m’imaginer de tel scénario pour l’instant, autant rester le bon petit chien idiot et aveugle.

J’observais la jeune femme d’un regard doux et lui sourit de façon chaleureuse avant de lui dire,

-Est-ce que sa va? Tu semble quelque peu dérangé, dis-je avant de terminer en disant, au faite, je me nomme Loucas et si ce n’est pas trop demandé, pourrais-je savoir quel nom accompagne ce beau visage?


Draguer? Non, j’étais tout simplement gentleman avec les demoiselles. C’était simplement une habitude pour moi de les flatter, bien que cela soit vrai bien souvent. Tout en attendant sa réponse, j’avançai le bichet de bière dans le milieu de la table pour qu’elle puisse en prendre si elle le désirait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Ven 21 Aoû 2009 - 11:07

[Pas grave, le plus important c'est que tu as répondu Wink]

J'ai complètement l'air d'une d'idiote. Une jeune femme qui soit embarasser par un inconnu qui vient s'asseoir à ses cotés c'est normal, mais une Déesse embarassée, cela voulait dire que j'étais profondément dans mes penser quand ce jeune homme m'a parlé pour s'asseoir. Pourquoi s'asseoir là? Il avait d'autre place, mais non comme je suis une femme âgée seulement de dix-huit ans, à l'apparence, il fallait qu'il m'accompagne. Quand même, je suis une grande fille qui a des millénaires et je ne peux être en paix pendant quelques instant?! Non mais!

Bref, c'était ma petite crise contre moi-même qui s'est passé dans ma tête. J'avais remarqué que mon pichet était rendu vide et mon verre... lui restait un fond. Disons que je l'ai pris immédiatement sans laisser le moindre goutte dans mon verre. Je sentais des regard se poser sur moi, ils étaient fort surpris. Ça faisait deux pichets que je prenais seule et selon eux je devrais être pompette? Hihi, j'ai plus qu,un tour dans mon sac. Si je suis saoule, c'est que je joue la comédie, car à vrai dire tout ce qui est alcool que j'envale, il disparait, mais pareil j'ai toujours le gout et j'ai toujours le liquide c'est seulement le côté alcool qui disparait, genre. Bon, fini de penser à la bière. Je repris aussitôt mes esprits et je posais mon regard dans celui de l'étranger. Il me regardait où?! Je baissais le regard pourquoi qu'il regardait ma robe et j'ai su qu'il regardait mon logo. Oups, je l'avais pas enlevé avant de rentrer ici. Donc tout le monde le sait que je suis celle qui est accro à la cafeine. Chouette alors. Cependant, ce qui me tracassait vraiment, c'était que mon logo était accroché sur ma robe blanche avec des rubans noirs, oui, mais pas seulement ça. Mon logo était proche de ma poitrine. C'est-à-dire que ce jeune homme me regardait les seins... Sale pervers!

Aussitôt su, je l'enlevais rapidement. Je décrochais le logo de ma robe pour ensuite le garder dans mes mains. Tient. Si il continue de regarder LÀ, il allait avoir mon coups de poing dans la figure. Tout à coup, il me regardait dans les yeux. J'étais étonnée qu'un homme était ainsi doux et chaleureux, et quand il cassa le silence avec ses mots, pour une fois je ressentais des frissons. Pourquoi il me faisait autant d'effet? Ce n'est pas..? Nooooon! Je n'ai pas d'âme soeur et j'en n'aurai jamais. De toute façon, je ne veux pas tomber dans le grand amour immédiatement... Je sens que ça va être pénible pour moi. Le mentir, jusqu'à temps qui s'en aille et là je tombe en chagrin pour ensuite dévoiler qui que je suis, après il va rire de ma gueule et me traiter de folle. Il allait appeler l'asile et là ça sera la fin de Shinylla la Déesse en mission d'infiltration. Ahem, c'est une hypothèse. Sinon, j'ai celui là: Je vais encore lui mentir, pour ensuite qu'il s'apercevoit que je ne suis pas vraiment la personne qu'il soit tomber amoureux. Il va se poser plein de question pour ensuite faire une pause, une longue pause et quand il va revenir, je vais lui expliquer mon vrai moi et il va partir à l'asile parce qu'il est devenu fou. Ce sont rien que des hypothèses que je donne. Le bon dans tout ça, ça ce peut que je ne sortirai jamais avec lui, que ça soit seulement un rêve pour lui et sûrement pour moi.

Est-ce que je suis dérangée? Oui, je suis fortement dérangée! Non, pas à cause de lui, mais dans ma tête je le suis. Sérieusement, je suis une déesse je peux faire tout ce que je veux, mais mon obsession c'est ma mission que je dois faire sur la terre, c'est pour cela que je suis dérangée. Une jeune femme dérangée à cause de sa mission d'infiltration dans la vie humaine sans être reconnu ça me pousse a aller à l'asile pour en apprendre davantage sur eux là bas. Que diters vous? xD

"Oui, ça va très bien, c'est seulement que vous m'avez pris par surprise." Dis-je avec un sourire avant de disparaître aussitôt.

Loucas? *boom boom*(battement de coeur) L-Loucas? *Boom boom* Ce n'est pas possible, dis moi que je rêve. Ce n'est pas mon tendre amour que j'ai aimé autrefois que j'aime toujours selon mes battements de coeur. Seigneur, est-ce possible qu'il ressemble un peu plus à le Loucas du passé... Loucas d'Elfe. *boom boom* Je faisais sans doute une tête idiote. Un air de surprise règnait dans mon visage, et lui est-ce qu'il va comprendre que j'ai déjà sorti avec son ancêtre... Et si son ancêtre était réellement Loucas, ça veut dire que c'est un de mes arrières petit fils? Oo Peut-être que je me trompais après tout.

**...pourrais-je savoir quel nom accompagne ce beau visage?** Pensai-je toujour surprise.

Je restais bouche bée. C'était la réplique exacte de mon Loucas. Pourrais-je savoir quel nom accompagne ce beau visage? *Boom boom* Si j'avais une machine pour le coeur dans un hopital, c'était sûre que mon coeur serait arreté, mais je serai toujours vivante malgré que mon coeur serait arrêté, je suis une déesse, et en réalité je ne vis pas. Je ne croyais pas mes oreilles et mes yeux, non mais, c'est Loucas! Je repris aussitôt conscience malgré les quelques minutes qui se sont passé pendant que je me rappelais des souvenirs heureux. Je l'ai vu que ce jeune homme avait déposé le pichet de bière. J'en avais de besoin, sérieusement... Me plonger dans l'acool et je ne serai jamais capoter, ça m'aidait beaucoup à enfouir et révéler certains souvenirs. Petit à petit, je pris mon air doux, ça me venait du fond du coeur, j'en revenais pas. Par après, ce n'était que illusion, je me suis repris en main et désormais j'étais celle que j'étais avant sa rencontre. Je m'en allais prendre le pichet et sans faire exiprès j'ai effleuré mes bouts de mes doigts sur la main de Loucas.... Argh! Dis moi pas que j'allais lui faire de l'effet?! J'espère que non. En vitesse et délicatement, j'ai pris le pichet, je voulais boire et en me faisant un verre je lui ai dit:

"Euhm... Pardon."

Je respirais un mon coup et je lui révélais un sourire. Un faux sourire, une illusion si vous préfèrez, qui indiquait que je suis de bonne humeur, mais ce n'était pas vraiment vrai, je repris la parole en le regardant dans les yeux avec un faux et beau sourire:

"Enchantée Loucas, je suis Shinylla et comme vous avez pu constater, je suis chevalier de Rhodium..."

Je fis une pause en baissant le regard vers le pichet et je lui dis:

"Et vous, vous etes dans quel ordre ou secte?" demandai-je gentiment.

Après un petit moment, je remontais tranquillement mon regard pour aller s'incruster dans ses yeux. Sans me rendre compte, j'avais penché un peu ma tête vers le coté, toujours accompagner d'un sourire qui n'était pas véritablement moi. Espèrons, qu'on va devenir de bon ami. J'aimerais bien en apprendre davantage sur ses parents et peut-être sur ses ancêtres, car si on réfléchissait bien, les Elfes vivent plus longtemps que la majorité des hommes.

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2009 - 0:58

(Hj: Omg désolé, c'est temps-ci je suis toujours occupé :S, mais quand l'école va recommencer, tout devrait rentrer dans l'ordre Very Happy)

Je fus heureux de voir qu’elle accepta le pichet de bière, mais j’étais aussi fort étonné. Si j’avais bien vu, elle venait de boire à elle toute seule deux pichets de bière?! Les deux contenants vides me le confirmaient, mais c’était étonnant. Même pour un homme de ma grandeur et de mon poids, je ne pouvais tolérer plus d’un pichet de bière avant d’être saoul, bien que j’étais plus chaud selon moi. Alors que elle, une jeune fille mince et pas bien grande, venait de boire deux pichets sans démontrer le moindre signe d’ivresse, s’en était presque inhumain à vrai dire. Autant voter pour elle dans un concours de buverie dans ce cas!

Nos doigts se frôlèrent et elle retira sa main assez rapidement. Elle s’excusa puis me souri. Bizarre, j’ai ressentit une sensation bizarre lorsqu’elle ma touché. Puis ce sourire, il me faisait craqué, bien qu’il avait changé en quelques minutes, mais bon. Une sensation étrange, remplit de mystère m’avait envahie quelques secondes. Comme si j’avais des papillons dans le ventre, un trou dans l’estomac. Je ne savais pas réellement à quoi rimait la chaleur qui m’avait envahie, car je préférais ne pas me faire d’idée tout de suite. Ensuite il y avait ces yeux, profond et remplit de mystère. Mais qu’est-ce que j’étais en train de faire? Non non et non, je ne peux pas croire l’hypothèse qui se formait peut à peut. Alors autant me faire une idée plus tard.

Je l’écoute avec attention et lorsqu’elle me dévoila son nom, je lui fis un sourire doux. Shinylla, magnifique nom. Elle était chanceuse, en faite j’étais peut-être chanceux, car en ce moment elle avait toute mon attention. Tout les moindres cellules de mon corps était dirigé vers elle, ce qui est plutôt rare, je suis quelqu’un de très lunatique, je me perd facilement dans mes pensées, mais bon. Sa question m’en sorti assez rapidement, bien qu’en apparence je gardais un sourire, comme un masque, pour cacher mon étonnement. Je m’attendais à ce qu’elle me demande un truc du genre, ‘’ Que fais-tu dans la vie?’’ , mais pas à ce qu’elle aille dans l’ordre et la secte directement. Elle est chevalier de Rhodium, je ne vais tout de même pas lui dire, ‘’je suis dans la libellule, mais ne t’inquiète pas, on veut seulement ramener la paix!’’ Se serait complètement stupide de ma part, alors avant de lui répondre, je commanda un autre pichet de bière à mon compte au serveur qui passa tout près de moi.

Ensuite je retourna mon attention sur Shinylla, j’allais devoir lui mentir, je n’avais pas le choix à vrai dire. Autant lui dire la vérité, sans lui dire dans quel secte je suis, alors d’un regard doux, je lui dit calmement,

-Enfaite, je travail comme garde du corps ou pour divers personne. Quelques fois j’accompagne un marchant de ville en ville et le protège, d’autre fois j’aide quelqu’un dans divers tâche. Je fais plusieurs petits travails sans en avoir un fixe. Terminais-je avec un sourire en coin.

Je ne lui avais pas menti, je fais sérieusement cela, mais en dehors de mes recherches pour la libellule. Je préférais tout de même changer de sujet, ne pas entrer dans les détailles, alors je continuai en disant,

-Sinon, que fais une chevalière de Rhodium aussi douce, dans une taverne par une telle nuit? Dis-je d’un ton de voix chaleureux et à la fois amusé.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Sam 29 Aoû 2009 - 0:24

[Ne t'inquiète pas, prend ton temps, mais il faut qu'un jour quelqu'un me réponde. xD Tout cas bonne rentrée Cass, moi aussi ça va rentrer dans l'ordre mes quossins(je suis en train de faire quelque chose et ça me syphone tellement que je fais juste des visites vite vite vite, pour ensuite filer vers mon forum qui manque des détails ><).]

Buvons, buvons encore et encore, jusqu'à temps que le Bar ferme à cour de Bière, franchement. Je suis peut-être inhumaine quand vous me regardez boire sans avoir de séquelle, mais pardonnez moi, je suis tout à fait normal à comparer de vous, je suis une Déesse et rien ne peut m'affecter, plus rien désormais. Je suis dure comme de la roche, je ne deviendrai jamais une femme qui va être dans les vappes, jamais. Un magicien le serait, un druide le serait, un humain le serait encore plus, un enfant... Je ne veux pas le savoir! Je suis un cas, j'ai le don d'enlever de ce qui peut me rendre saoul dans mon sang, je peux enlever l'alcool dans mon sang sans que j'agis et sans qu'on s'aperçoit de quelque chose. Si je m'en vais en voiture, sûrement plusieurs personnes se proposeront à aller me conduire à l'hotel que je suis, à Rhodium, sérieusement, je vais refuser, puis c'est là que tout le monde va appeler la police pour me faire passer plein de test et je serai Parfaite avec un grand P! Le 0.08 mg d'alcool serait et sera toujours dans le zero total avec moi. Héhé!

Donc, c'est ça en gros, je buvais. Je prenais un verre, je le finissai et je le remplissai. C'était toujours ainsi, vider et le remplir. J'imagine que tout le monde dans cette salle va me prendre pour une experte dans des concours de buverie. Oh, seigneur, je ne le suis pas, je suis seulement une femme qui.. Qui.. Qui a des moyens pour ne pas être plus chaude à point c'est tout. Ah la la, je me sentais drôlement surveillée, non, pas méchament, mais bien curieusement. Et ouais, plusieurs me regardaient dans la salle, surtout celui que je m'étais assis. Pauvre Loucas, il doit me prendre pour une buveuse hors limite, non de dieu, je devrais arreter aussitôt ou sinon quand je vais m'en aller je vais sortir du bar, je vais montrer quelques petites faiblesses, oui! Il faudrait que je sois de même, mais est-ce qu'il va me croire? Ah! Sans doute, je suis bonne comédienne! Bref, je me sentais grandement regardée et j'avais une idée de savoir ce que tout le monde pensait de moi, c'était hilarant quand j'écoutais ce que tout le monde pensait, je mourais de rire en dedans de moi, à l'extérieur, j'étais un peu sérieuse.

Les gars avec qui que j'étais plutôt, pensait que j'étais sûrement un monstre qui s'était déguisé en une beauté parfaite. Un monstre, est-ce que je suis si monstrueusement que ça quand je buvais deux pichets et demi à moi toute seule. D'autre plus loin se disaient que j'allais bientôt tomber et tellement que je faisais la dure, parce que j'étais trop orgueilleuse de montrer que je commencais être peu à peu saoul. Ça me donnait des crampes au ventre à cause de cette remarque. Alors, je ne veux pas tout dire ce que tout le monde disait j'en aurais sens doute encore plusieurs page à dire ce que les hommes disaient, je peux dire à quoi ce que le Barman disait: Je vais devenir riche! C'est tout ce que j'ai entendu, après ce fut les penser de ce jeune homme devant moi; le concour de buverie et la suite concernant quand j'ai à peine touché ses doigts. Bordel, je me suis foutue dans la chiotte! xDDDD Ce n'est pas du mauvais point ce que je viens juste de penser en ce moment, c'est plus sur un ton déçu, car je ne suis PAS sensée d'avoir des amourettes, alors c'est pour cela que je disais que je suis dans la merde.

Quand qu'il me répondait, enfin. J'avais des gros points interrogations planter dans ma figure. Il faisait des boulots ici et là en faisant aussi des petits travaux de garde du corps toujours par là bas ou à côté. Étrange, j'avais cru qu'il était dans une secte, boff... Je l'ai cru et finalement, c'était faux désolée! Cependant, en réfléchissant bien, s'il fait des petits boulots sans avoir de travail stable, ça veut dire qu'il n'a pas grand moyen pour vivre dans le luxe. Ou la! Je crois que je vais payer ce soir, payer mes pichets, en passant il avait encore commander un contenant de boisson si je regardais bien je n'avais que du restant, et payer sa bière, ce n'est pas grave. Je peux faire apparaître de l'argent de n'importe où à travers se monde, ou en piquer à un riche qui se fout de ses grandes dépenses. Ah, j'aime bien la vie en tant que Déesse Anonyme.

Oh! Il me parlait de nouveau. Douce que je suis? Il rigole?! Je ne suis pas douce, je suis dure comme de la pierre. En tout cas, s'il parlait de ma peau, oui je dirais qu'elle est douce, mais côté caractère. Gurp. Aussi, je suis douce, mais moins douce qu'il le pense. En réalité, je suis plus sévère et sérieuse comme fille, en gros, poche moche, quoi. Qu'est-ce que je faisais ici? J'en avais aucune idée moi non plus, alors il fallait que j'improvise.

"En réalité..." Dis-je en prenant un verre de bière avec le pichet qui venait d'arriver.

"Je réfléchissais à des trucs, comme de payer vôtre bouteille en payant mes trois pichets." Soupirai-je décourager en regardant mon oeuvre.

"Sérieux, je suis sincèrement désolée, vous pensez, sans doute, que j'ai l'air d'une saoulonne!" Désolai-je en déposant mon verre qui était encore plein en visant les gars qui était derrière moi.

Bon sang, je m'excuse sans cesse se soir. Tellement. Il fallait. Je me culpabilise à rien, quand on m'a changé d'immortelle pour être plus puissante, j'ai été métamorphosée. Je suis une Déesse qui n'a pas été sur la terre et qui pense avoir abandonné l'humanité à son sort et en plus, je viens juste de rencontrer le sozie parfait de mon Loucas adorer du passé. Il me fait encore plus souffrir, il me fait rappeler des merveilleux souvenirs malgré qu'un seul me fend le coeur. Par une magnifique journée que je passais une fois de plus en sa compagnie. Je lui tenais la main, jusqu'à temps que je me sentis bizarre que je tombais sur mes genoux, il s'inquiètait et je disais sans cesse, les Dieux sont réveillés. Il me prenait dans ses bras jusqu'à temps que peu à peu je disparais en laissant un baisé sur ses tendres lèvres en disant: Je dois y aller... Adieu... J't'aim... J'imagine sa douleur. Et c'est atroce, je me sens énormément mal de dire seulement ses quelques mots, puis de le revoir dans de tel circonstance, trois cents ans après l'avoir laissé et il réapparait. Si c'est un exercice pour avoir un coeur de pierre, malheureusement ça ne marche pas, la plaie qui était fermée il n'y a pas longtemps a été réouverte. Que je suis idiote, je baisse souvent le regard vers mes mains pour ensuite retenir mes larmes pour ne pas qu'ils tombent. Tout à fait! En ce moment, j'avais les larmes aux yeux et j'avais baissé le regard vers mes mains. Les secondes, puis deux minutes passés j'ai regardé de nouveau Loucas avec un sourire doux, pour une fois je laissais sortir un sourire qui sortait de mon coeur.

"Oubliez ces larmes. Je suis dans cette taverne pour seulement réfléchir à ce que je suis devenue et à me relaxer davantage, car disons que Chevalier ce n'est pas une grande partie plaisir..."

Je fis une pause. Mes larmes avaient disparues. Je souriais en coin en ce moment. Effectivement, je suis une fille qui changeait régulièrement d'émotion en quelques minutes, il fallait qu'on s'habitue, juste ça. Donc, je repris aussitôt:

"Si ça vous ne gêne pas, je vais arreter de boire pour se soir et puis-je vous tutoyez, Loucas?"

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Lun 31 Aoû 2009 - 21:55

(Ta dis quoi? Rentré scolaire? quand sa ? O.o Ha oui sa ... Haaaa j'commence dans 11h O.O. Na sérieux bonne rentré a toi aussi Mawie Razz)

Je prenais une bonne gorgé de bière, tentant d’oublier quelques pensées qui m’envahissait de plus en plus. Je regardais mon ver, il était vide, alors je le remplissais encore. J’étais rendu à combien de ver? Aucune idée en faite, mais j’avais l’air de garder tout mes moyens pour le moment, enfin, je crois. Pour me le confirmer à moi-même, je me mordillai la lèvre une seconde, aussitôt que j’eu ressentis une petit douleur, je savais que j’étais loin d’être chaud en tout cas. C’était un petit truc que j’avais trouvé avec le temps, car lorsqu’on est soul, nous perdons beaucoup de sensation. Et dépendant de la sensation que je ressentais en me mordillant la lèvre, je pouvais déterminer mon taux d’alcool en moyenne.

Shinylla retourna son regard sur moi. Payer les pichets de bières? Non voyons, j’allais tout payer, tout homme qui se respecte ne laisserait jamais une femme payer, à moins d’être un parfait escroc. Quoi que je ne pouvais pas la blâmer, je venais de lui dire que je n’avais pas vraiment de travail dans un certain sens, elle devait croire que mon porte feuille devait être bien vide. Heureusement, il était assez remplis à mon goût. Bon, j’allais payer, que sa lui plaise ou non. Une saoulonne? Non, c’était même loin d’être l’idée que je me faisais d’elle. Pour l’instant, je la voyais plutôt comme quelqu’un qui recherche un peu de paix. Pour une chevalière, qui comme tout le monde, s’écarte quelques heures de son métier pour pensée, mettre des choses au clair, penser à quoi? Cela je n’en avais aucune idée, je n’ai pas le pouvoir de lire les pensées des autres, bien que j’aimerais quelque fois.

Quelques minutes avaient passé, dans un silence ou l’on aurait entendu une mouche volé. Elle avait baissé son regard vers ses mains, maintenant elle avait les larmes aux yeux. Agir ou attendre? Ce dilemme m’était désormais offert. Soit je réagissais et je la consolais, bien que je ne sache pas la raison de ses larmes, ou j’attendais que par elle-même elle me parle. La deuxième me semblait mieux dans ce contexte. Car je n’avais aucune idée de sa réaction, alors autant observer son caractère avant de tenter quoi que ce soit. Elle pourrait autant me laisser la consoler, autant me repousser, je préférais ne prendre aucun risque, alors je la regarda avec un sourire, tout en attendant qu’elle revienne sur terre par elle-même. Soudain elle me fit un magnifique sourire, un qui venait directement de son cœur, je fus heureux de pouvoir en être témoin, alors pour le lui témoigner, je lui en fis un charmant, non pour la draguer, plutôt un sourire à fendre le cœur. Je la comprenais à vrai dire, être chevalier ne devait pas être une parti aisé, c’était plutôt normal qu’elle veule quelque temps pour se relaxer. Alors calmement je lui répondis d’un air compréhensif,

-Sa ne doit pas être un métier facile, j’ai déjà voulu être chevalier à vrai dire, mais j’ai abandonné cette voie. Les études étaient bien trop demandante pour moi, terminais-je en riant avec un sourire digne d’un pauvre garçon sans cervelle.

Je repris un air un peu plus sérieux avant de continuer,

-Bien sure, fait ce que tu veux, en parlant d’alcool, je vais payer l’addition de ce pas, dis-je avant de sortir mon porte feuille et de sortir quelques billets que je donna au serveur qui nous avait servis durant la soirée. Elle avait du voir le contenu de celui-ci, il était encore bien remplit à vrai dire, elle allait certainement avoir des doutes sur ma carrière, mais bon, qu’est-ce que je pouvais y faire.

Je pris quelques secondes pour ranger mon bien, avant de retourner mon attention sur Shinylla et de lui dire amusé,

-Tu sais que tu aurais pu me tutoyer depuis le début Shinylla. Sinon, mise à part le fait que tu dois être une grande chevalière, que fais-tu dans la vie? Si cela ne te dérange pas de répondre bien sure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Lun 7 Sep 2009 - 14:40

[ah la voilà j'te répond]

Quel sourire à fendre le coeur de plusieurs femmes que je pouvais voir sur son visage. On s'échangeait des sourires de temps en temps pour passer le temps et intérieurement je restais indifférente sur ses échanges, car j'ai déjà beaucoup vécu ses types d'échange et à la longue on devient comme moi. Je me demandais pourquoi il me souriait quand je pleurais pour des bêtises? Habituellement, on console les gens en se rapprochant davantage à la place de sourire, certes sûrement il avait peur que je le rejette, ce que je ferai sans doute à sa place, attendre que la personne revient sur elle même pour ensuite changer de sujet pour qu'elle retrouve son sourire. Cependant, je consolerai de cette façon si j'étais encore immortelle, mais je suis désormais une Déesse et je ne ressens presque pu l'envie de consoler les gens, seulement d'essayer de les comprendre qui sont-ils vraiment et peut-être de les aider si possible, malgré mon interdiction de s'interposer dans cette histoire.

Ça ne doit pas être un métier facile? Être chevalier? Ça ce peut. Pour moi, je le trouve facile en quelque sorte, sauf que je dois entrainer un écuyer entre temps. C'est la pire affaire à faire avec moi, je suis une fille qui adore voyager et voilà que je dois rester la majorité de mon temps à la même place.. hum... C'est ce que je fais, je prends deux ou trois mois dans d'autre royaume pour ensuite revenir pour des lunes à Rhodium, mais maintenant c'est plus longtemps, adieu mes voyages à la recherche d'info. Je peux toujours être un maître qui est absent pendant quelque temps, donc laisser son écuyer à quelqu'un d'autre pour l'entrainer, je pourrais faire cela, mais ça ne sera pas aider à l'entrainement de l'écuyer, mais bien d'épargner l'entrainement et de l'éviter pour remettre ça à demain. Ça serai mon genre, mais il fallait que sa s'arrete cette mauvaise manie. Les études étaient trop demandantes pour lui? Sur quelques points il n'a pas tord, malgré ça je les ai trouvé fastoche. L'histoire, je le passais haut la main et tous les domaines aussi, sauf la technologie. Je déteste les engins trop modernes, je suis toujours vieux jeux. Je soupirais, en y pensant que j'aurai du prendre le royaume moins avancé dans la technologie comme Émeraude, il n'avait pas changé d'un poil, sauf les personnes, mais ça c'est normal. Bref, quand j'étais élève, j'étais la bolée de la classe, mais c'est sûrement pas le cas pour Loucas.

Je me suis aperçue qu'il était plus sérieux. Et là il parlait de payer l'addition. Non! Je ne voulais pas qu'il paye, qu'il garde ses moyens pour.. faire des trucs, je ne sais pas aller dans un bar érotique pour se décompresser. xD En tout cas, un truc du genre, ou autre, disons jouer au golf, des activités en gros!

"No..!"

Quand j'ai voulu qu'il range son porte feuille, c'était trop tard. Il l'avait ouvert et payé le serveur. J'avais vu tout se contenu. Bon dit divine! Il avait beaucoup d'argent, je restais bouche bée, bien plus longtemps qu'on me le permet normalement. Seigneur, je m'étais trompée concernant qu'il était désavantagé coté money. Je secoua la tête pour revenir à moi. J'en revenais tout simplement pas, il avait autant d'argent que je n'aurais pu l'imaginer, pourtant il m,a dit qu'il faisait des petits boulots ici et là, qui sait c'est peut-être un voleur ou peut-être pas. Il rangeait son porte monnaie avant de retourner son attention sur moi. Pourquoi que je suis tellement idiote sans que je me l'aperçois?! Je ne sais pas, mais je dois faire sans doute quelque chose pour changer ça, sinon je vais devenir plus humaine, une déesse aillant la mentalité des humains.. Ça serait mon style le pire dans tout ça.

Suis-je une grande Chevalière? Nah, vraiment pas, je suis celle qui a une réputation d'être alcoolique et accro à la cafeine. Que je fais dans la vie? Je ne vis pas. Qu'est-ce que je fais dans la vie? Je suis en mission d'infiltration. Pourquoi? J'en avais aucune idée. Pourquoi je ne sais pas? J'en avais aucune idée, c'était ainsi. Je ne savais pas pourquoi que je ne savais pas pourquoi je suis en mission d'infiltration! (si je l'ai bien dit aillant inspirer de ma phrase précédente, c'est supposé être de cette façon) Bref, en réalité je faisais que me promener dans ma vie et futurement entrainer mon écuyer. Tu aurai du me tutoyer plutôt. NON MAIS! Je ne le savais pas que j'avais le droit de tutoyer des inconnus, j'ai toujours vouvoyé les personnes qui m'étaient inconnus. Loucas, on pourrait faire un exception, mais j'ai plutôt garder mes habitudes. Pourquoi exception? Si je me fis par le passé c'était mon Loucas à moi, mais attend une minute, est-ce que j'ai eu un enfant de Loucas? Je me le demande sérieusement, si oui, est-ce que c'est mon arrière des milliers de fois petit fils? Euhm.. Zut alors. Pourquoi j'avais autant d'enfants à l'époque? Parce que je ne veux pas sortir avec ceux de mon sang. En tout cas, je réflichissais qu'est-ce que je pouvais y répondre en étant sérieuse. Avec mon doigt de ma main gauche touchait mon verre, il faisait le contour de cet objet. Comme les personnes qui pouvaient faire du bruit avec des verres et bien moi il ne faisait pas de bruit, en plus ça m'aidait à réfléchir. Quand j'ai sortis de mes songes, j'accotais mon bras droit sur la table pour déposer ma tête sur ma main pour soutenir celle-ci.

"Une Grande Chevalière? Aillant une réputation d'être la femme qui est accroe à la cafeine, oui. Sinon, je ne suis pas tellement l'exploit de Rhodium, c'est plutôt le chef qui rend fière le royaume. Je suis disons la bouée de secours quand on se noit dans l'eau profonde." Dis-je découragée en fermant les yeux.

Je n'étais pas fatiguée, seulement découragée que je n'ai pas tellement de place importante aux yeux de tout le monde, on parle seulement des trois chevaliers de Rhodium, dont deux hommes et une femme. Ils parlent plus des hommes que de la femme, sachant que j'ai déjà une réputation. À part ça, on est le deuxième groupe important du Royaume. Qui est le premier? C'est la Chancelière. Je ouvre mes yeux pour les déposer dans celui de Loucas et je lui dit:

"Ce que je fais dans la vie à part d'être chevalier? Pas grand chose, avant je pouvais voyager et prendre des longs vacances. Désormais, on m'a legué une petite écuyère, je n'ai plus de temps pour moi. Je vais ici et là pour me relaxer pendant quelques jours pas plus."

Je fis une pause pour me redresser et je repris.

"Cessons de parler de mon travail et toi, que fais-tu dans la vie à part de faire des petits boulots ici et là?"


Dernière édition par Shinylla le Mer 9 Sep 2009 - 16:49, édité 1 fois

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Mar 8 Sep 2009 - 23:21

Réputation d’accro à la caféine? Les réputations, il y en avait tellement. Même que je ne les écoutais même plus, même si certaine était vrai. Une réputation est trop facile à partir et à modifier pour être totalement véridique. À quoi bon les écouter, certaine partait d’un simple baiser et plus le mot se passait, plus l’histoire s’avançait, jusqu’à terminer dans le lit avec un nain et un âne. Okay, j’exagère un peu la dessus, mais bon, c’est tout de même vrai que certaine sont beaucoup trop exagéré. Tout à coup, Shinylla sembla découragé, un peu normal. Elle était reconnue comme une accro au café alors que son chef, recevait tout les lauriers, mais pourtant elle avait du travailler autant que lui pour en arriver la. La vie est injuste, c’est le moins qui faut dire. La preuve, moi-même je suis un simple pion pour l’instant, peut-être qu’avec le temps cela changerait, qui sait, seul le temps me le dira, voilà pourquoi mon rang dans la libellule ne me dérangeait guère, du moins, pour le moment.

Voyager? L’on parlait le même langage la dessus, car moi-même, j’adore voyager! Qui à t-il de mieux que d’observer divers paysage tous aussi beau les un que les autres, de visiter de nouvelles régions et de nouvelles ville. Rien selon moi. Mais je trouvais dommage pour elle qu’elle devait désormais limiter ses voyages, tout sa à cause d’une écuyère. Bon, c’est plutôt normal enfaite, elle faisait simplement son travail en entraînant cette fille qui serait bientôt dans la nouvelle génération de chevalier. Quoi que bon, je suis fort et j’ai tout apprit seul, alors pourquoi avoir un entraîneur? D’accord je suis un peu arrogant, un peu beaucoup. J’aurais de la difficulté à affronter un chevalier c’est sure et certain, voilà pourquoi j’évitais de me faire découvrir, vous imaginez la scène? Je sors du bar et dix chevaliers m’attendre? Je serais fait à l’os, même plus!


Je regardais autour de moi et remarqua bien rapidement que ma vision commençait à s’embrouiller, en faite, c’était plus ma tête qui tournais légèrement qui me donnait cet effet. L’alcool commençait finalement à rentrer dans mon cerveau on dirait, parce que je me sentais lourd et légèrement étourdis, comme si je n’avais plus d’équilibre. Sa m’apprendra à suivre le rythme d’une autre personne lorsque je bois, je regardai mon verre désormais vide, j’en avais bu combien déjà? Si je ne me rappelais pas du nombre, en partant, c’était mauvais signe. J’avais beau être soul, je n’étais pas dans un état lamentable non plus, je pourrais marcher, mais certainement pas faire une activité physique ou même mental dans cette condition. Mais idée et mes réflexes étaient tous beaucoup moins clair et songé. Voilà le côté néfaste de l’alcool.

Je regardais dehors, la lune était pleine et magnifique. Il n’y avait presque aucun nuage, donc le ciel était à découvert, nous dévoilant des centaines d’étoile toutes aussi brillantes les une que les autres. J’allais l’inviter à aller prendre l’air, cela me ferait du bien certainement, marcher me ferait au moins digérer mon alcool plus rapidement. Elle devait bien être soule elle aussi? Elle ne semblait pas l’être pourtant, elle semblait bien normale, comme si toute la bière qu’elle avait avalée n’était que de l’eau. Elle avait peut-être un foie super puissant qui éliminait toute l’alcool en une heure? Mais bon, je ne m’attardai pas plus longtemps la dessus que je la regardai dans les yeux à mon tour. Ensuite, ayant le goût de la taquiner légèrement, je lui dis amusé,

-Qu’est-ce que je fais dans la vie? Je suis père de 18 enfants et mari de 3 femmes.

Dis-je avant de la regarder avec un sourire amusé, montrant assez rapidement que je la taquinais plus qu’autre chose en ce moment. Après quelques secondes, je repris la parole,

-Sérieusement, je suis plus du genre à voyager, sortir et m’entraîner. Mais bon, que dirais-tu d’aller continuer cette conversation dehors? La lune est pleine, le ciel à découvert et la température parfaite. Bref, une nuit parfaite pour aller se promener.

Dis-je tout en me relevant et en lui tendant ma main pour l’aider à se relever de sa chaise, question d’être un minimum gentleman.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Jeu 10 Sep 2009 - 21:00

Deux, trois et quatre. Ce sont les verres qui buvait ici et là. Est-ce qu'il essayait de faire comme moi? De boire quasiment deux ou trois pichets d'affilés pour savoir s'il avait toujours de l'esprit. À date, ça ne marchait absolument pas. Je le voyais très bien qu'il commencait être dans les vapes. Je suis la seule qui a le pouvoir d'enlever toute alcool qui est néfaste à ma santé, je suis la seule et l'unique sur cette terre. En faite, je suis sensée être la seule.

Cinq et six. Il commencait à aller trop loin un peu. Ça me dérange pas qu'une personne boit, mais qui garde un peu de gêne. Son verre était vide. Onnh. Une chance, je ne voulais pas le ramasser à la pelle, c'est une manière de dire que la personne est trop légume pour faire quoi que se soit et à tout moment elle peut tomber dans le coma. C'est ça que je me suis faite dire par un homme saoul. Bref, ça me tentait pas qui s'en aille tranquillement dans le coma, car un être vivant qui est dedans, on ne sait jamais quand il pourra revenir, mort ou en vie. C'est pas mal la seule crainte que toute créature a concernant les comateux.

Père de dix-huit enfants et marier avec trois femmes. Est-ce que j'ai manqué quelque chose? Sûrement, parce que je ne comprends pas pourquoi il me dit cela. Peut-être à cause du sujet "qu'est-ce que tu fais dans la vie?". C'est sans doute ce sujet. Hum. Il déconnait, j'espère? Parce que ça me tente pas beaucoup de faire affaire avec ses femmes et dire qu'il les trompe et blablabla, le grand dicours. Selon moi et selon son ton taquin. Il plaisantait, une chance et heureusement que j'ai ricané un peu et juste à temps pour qu'il s'aperçoit un peu que j'ai compris sa blague.

Une promenade à l'extérieur, pourquoi pas? Ce n'est pas une mauvaise idée, malgré que je n'aime pas son état actuellement. Prendre une marche avec un saoul c'est comme un aimant qui attire plein de malheur. Je sens qu'il va avoir des catastrophes à l'extérieur. Maman, j'ai peur! Cessons de pleurer et prend toi en main. Je regardais Loucas qui se levait et qui tendait sa main vers ma direction. Il essayait quand même d'être gentleman dans son état? Je soupirai et par pur politesse je lui tenais sa main, et je me levais sans aide de personne, même si je tenais la main de celui-ci. Je me levais pour ensuite enlever ma main de la sienne et je lui adressais un sourire.

"Je sais que la nuit est belle, mais t'es sûr que tu es en état de marcher?"

Je regardais le barman qui nous regardait stupéfait. Comme s'il était surpris de nous voir se tenir debout. Et oui. On se tient debout, sur nos deux jambes ça vous étonnes? Pendant que j'avais son attention, je lui faisais des signes qui disaient "Prenez une chambre pour lui, je vais le payer tantôt." Disons qu'il n'avait pas l'air de trop me comprendre, donc il venait en nôtre direction et il a dit:

- Pardon? Vous avez dit quoi?

"Prenez une chambre pour lui, je vais le payer tantôt." Dis-je en articulant très doucement.

Il avait l'air de se poser beaucoup trop de question. Est-ce qu'il pensait croche là? Sans doute. Ah tant pis. Le Barman, s'en allait à son bar pour s'occuper des autres clients qui nous regardait croche. Sans plus tarder, j'ai pris le bras de Loucas, comme à la manière que l'homme offre à la femme son bras pour qu'elle le prend. Et bien, je suis celle qui prenait le bras. Effectivement, j'étais la femme et non l'homme, tout de même il y a des limites. En tout cas, après que j'aille pris son bras, j'ai commencé à marcher. Je voulais l'aider, épargner qu'il marche et qu'il trébuche entre temps pendant que je suis en avant de lui pour lui ouvrir la porte. Je voulais garder un oeil sur lui, malgré que des tambours faisaient la fiesta dans ma poitrine.

"Pose toi pas de question concernant la chambre. C'est au cas que tu tombe mal." Disais-je en soupirant un peu.

Ah la la. J'espère que la soirée ne va pas se passer très mal. Dans les Catastrophes en a plus finir. Pourtant, c'est mon genre. Je suis un aimant à la malchance. Ah ah!

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Dim 20 Sep 2009 - 21:44

Elle accepta ma main, mais elle est drôlement légère dis-donc. Je n’ai même pas forcé, qu’elle était debout, mais bon, j’avoue qu’en ce moment même un coup ne me ferrait rien. Les magnifiques effets de l’alcool y était pour quelque chose bien sure! Sans l’alcool pour nous servir d’anesthésiant, je n’imagine même pas les douleurs lorsque l’on reçoit des points de sutures. Au moins, à Rhodium, il avait développé des vaccins pour nous geler, il devrait en utiliser à Émeraude, car j’ai reçu des soins une fois la bas, cela m’avait coûté au minimum cent dollars seulement en alcool. Ha, que de mauvais souvenir dans le fond. En état de marcher? Moi? Toujours! Enfin, je crois, pour l’instant je tenais debout sans aucune difficulté, marcher ne devrait pas être sorcier.

C’est à ce moment que je réalisais qu’elle venait de me prendre une chambre. Wow, j’ai du manquer un épisode, je me rappel avoir tourné mon attention deux secondes sur une fenêtre et maintenant j’avais une chambre de réservé. Alala, ouais, vive la bière! Elle nous fait même perdre toute notion du temps. Et si Shinylla croyait payer la chambre, elle faisait fausse route, car même saoul, j’allais tout de même la payer! Pauvre de elle, en ce qui concerne les femmes, je suis toujours gentleman, qu’elle le veuille ou non. C’est dans ma nature! Je ne peux rien y faire.

Soudain elle me prit le bras, mais comme si elle était l’homme, ce qui me fit réellement sourire. Elle ne devait peut-être pas aimer les regards que les clients nous portaient? Tien, qu’est-ce qu’il regard lui? Je regardais vers la direction de son regard, pour le terminer sur les fesses de Shinylla, ha le pervers, autant lui donner une petite leçon. Je le regardai une seconde et le bas de son pantalon prit feu. J’adore ce pouvoir, qu’est la pyrokinésie. Mais bon, j’ai été gentil, je n’ai qu’allumer une petite partie de son pantalon. Sa ne devrait pas être bien long avant qu’il réagisse, dans trois, deux, un et bingo. Il se relevait de mouvement brusque, renversant tout son pichet de bière sur ses pantalons. Me faisant sourire à pleine dent. Je n’avais fait qu’un petit feu, même pas le 1/8 de ce que je peux faire, ce qui n’est pas dangereux, mais très amusant, même ses amis semblait prendre plaisir de la situation. Quand au pauvre garçon, il cherchait désespérément la cause de cet incendie.

Après m’être bien diverti, je me retournais vers Shinylla qui m’ouvrait la porte et qui se trouvait en avant de moi. Maladroitement, je perdis légèrement l’équilibre, me faisant basculer vers l’avant. Mais bon, je la repris aussitôt grâce à mon pied qui avait intervenu. Mais c’est à ce moment même que je me rendis compte de quelque chose, une chose qui me fit rougir et qui dirigea aussitôt mes deux mains dans les airs à la hauteur de mon torse. Je lui avais prit une fesse sans le faire exprès lors de ma chute, mais mes sens étant bien diminué, cela me prit je dirais deux secondes avant d’enlever ma main de celle-ci. Je dirais que ma tête devrait être rouge tomate en ce moment, non pivoine! Non mais quel honte, c’est bien la première fois que cela m’arrive! C’est certainement le karma! J’ai rit d’un pauvre innocent et maintenant le karma rit de moi! Mais bon, je ne perdis aucun temps, que je lui adressais un sourire désolé et maladroit, avant de lui dire rapidement,

-Je suis désolé! Sincèrement désolé! Je n’ai pas fait exprès, j’ai maladroitement basculé vers l’avant et je ne sais pas ce qui c’est passé!

Mais bon, au moins nous étions à l’extérieur du bar lorsque c’est arrivé, une chance. J’allais recevoir quel traitement? Une gifle ou elle accepterait mes excuses? Si sa serais la première, cela serait bien la première fois que je recevrais une gifle.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Sam 26 Sep 2009 - 18:43

- AAAH! Merde!! cria-t-il.

Je n'ai qu'à peine regarder que Loucas riait. Il a fait quoi là? J'ai regardé l'homme qui avait crié et j'ai vu sur ses pantalons qui étaient brulés. Non, il n'a pas vraiment fait ça. Si je me fiais au rire du jeune homme à mes côtés, oh que si. Il avait brûlé, mais pour quelle raison? Si c'était pour une cause perverse..? Tant pis, ce qui est fait est fait. Pour ma réaction? J'ai seulement sourie et l'homme qui avait eu le feu m'a vu, pauvre petit, il était rouge comme une tomate! Comme toujours, je m'en fichais un peu de tout. Je me préoccupais plus de celui qui était chaud et qui s'amusait à faire de la pyrokinésie pour surveiller mes arrières. Est-ce qu'il savait que je m'en foutais un peu qu'on me regarde les fesses, c'est le devant qui me chicotte ou sinon c'est quand on me touche les parties qui sont plus souvent regardé.

En y pensant à ce que j'avais comme réflexion, j'ouvrais la porte à Loucas. Il me suivait en titubant. Peut-être lui, il ne sentait pas marché un peu de travers, mais en le regardant d'un autre oeil, oui, il commencait. Ouaip, j'y pensais à la phrase que j'avais pensé avant d'ouvrir la porte, quand on me regarde ça va, mais c'est quand on me touch... Quoi?! J'ai senti une légère pression à mon arrière train pendant deux secondes. J'ai eu un gros frisson avant de me retourner les poigts fermés, mais sérieusement fermés. Je pensais que c'était l'homme, mais en me retournant j'ai vu deux mains dans les airs vers le torse et une face rouge. J'ai été surprise et j'ai partie immmédiatement à rire. Mon humeur massacrante était quasiment partie, j'ai bien dit quasiment, car j'ai encore un brain de colère.

J'ai attendu qu'il se taise. En faite, il s'excusait et moi j'avais juste l'idée de le mettre à terre et de le lancer au bout de mes bras, mais je ne pouvais pas faire ça. Quand même je l'aime bien, c'est un bon jeune homme qui va prendre pour la femme et non pour l'homme quand c'est un combat entre le sexe opposé. J'ai de l'estime pour lui. Loucas, t'es chanceux que je t'aime bien, sinon on se retrouvait dans l'au delà. Bref, je m'espèrais chanceuse d'être à l'extérieur du bar avec lui, imaginez à l'intérieur. Tous les gars m'aurait sauté dessus ou pire encore j'aurai fait cuire le bar. Franchement, je m'imaginais des scènes et à cause de cela, je rigolais un peu avant de reprendre mon attention pour le déposer sur lui. C'est vrai il m'avait touché les fesses, mais il s'était excusé sincèrement, il n'avait pas fait exiprès. Étant face à lui, je le voyais qui rougissait encore et encore avec les mains haut dans les airs. Loucas, du calme.

"Attend, mon cher..."

Je m'approchais de lui, de plus en plus proche. La face à deux pouces de l'autre visage. Oui, je jouais un peu avec les émotions des autres, j'étais ainsi depuis que je suis ici. Je soufflais sur son visage. Je savais que je n'avais point une mauvaise haleine, car je ne l'avais pas, disons que je l'ai modifié mon haleine pour qu'elle sent plus meilleur et qu'il l'attire un peu, seulement souffler et me reculer, je l'ai fait que trop rapidement pour ensuite le giffler moyennement. Disons qu'on ne voyait pas la marque de ma main, parce qu'on voyait que Loucas était encore rouge un peu, mais bon. J'espère que ^ca n'a pas fait tellement mal.

"J'accepte finalement tes excuses. Désolée si ça ta fait mal, ce n'était pas mon intention, mais comme on est saoul on est moins sensible à la douleur, donc j'en ai un peu profiter."

Je respirais un peu, j'étais soulagée et je me suis défoulée, le rêve. J'étais saine.

"Je sais que tu n'as pas fait exiprès, mais..."

Comme j'étais une certaine distance à cause de ma claque, je me rapprochais un peu, j'avais les mains dans le dos et j'avais un sourire taquin.

"Alors comment tu t'es senti quand tu les as touché, hors la gêne?" Dis-je en visant mes fesses en gardant mes mains dans mon dos.

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Lun 28 Sep 2009 - 22:59

Je vis tout à coup ses poings se refermer, je sens qu’elle va faire mal avant même de la recevoir. Elle se retourna, pour prendre un air surprit et parti à rire, à mon grand étonnement. Alors pas de claque? Bon, j’avoue que je l’aurais mérité, même si c’était un accident, un acte comme celui la ne se pardonne pas. Alors elle semblait avoir prise la deuxième réaction que j’avais élaborée . C'est-à-dire accepter mes excuses, j’aimais bien son choix, au moins je n’aurais pas un gros bleu sur la figure. Tout à coup, elle approcha sa figure à deux pouces de la mienne et me souffla lentement sur la figure. Étonnamment, son haleine était fraîche malgré toute la bière qu’elle avait ingurgitée, même que sa senteur me calma, me faisant rebaisser mes bras tranquillement et reprendre une couleur plus normal. Ses yeux m’avaient absorbés, complètement envahis. Je ne pensais même plus à la distance qui nous séparait, en faite je ne pensais à rien, ce qui pourrait être un évènement historique pour moi. Car c’est bien l’une des première fois que cela m’arrivait. Pour combler ce moment, tout ce que j’avais envie de faire, était de l’embrasser.

J’allais songer à peut-être me rapprocher encore plus, ce que je fis inconsciemment, lorsque tout à coup, ‘’CLac’’ ma tête tourna vers la droite. Ne l’ayant point vue venir, la main de Shinylla venait de me sortir de ce rêve, un peu brutalement par exemple. Se vengeant pour ce qui s’était produit un peu plus tôt, et moi qui croyait s’en être sorti, j’avais tord. Je ramenai ma tête droite lentement, frottant quelques secondes ma joue. Je dirais qu’elle avait utilisé une force moyenne, car avec l’alcool dans mon sang, je l’avais à peine senti, j’avais simplement senti le mouvement de ma tête et un petit picotement sur ma joue. Mais bon, elle avait du y aller doucement, c’est sure, surtout qu’elle aurait pu me frapper de sa pleine force, je dois avouer qu’elle a été généreuse avec moi! Ensuite elle s’excusa et accepta finalement mes excuses, bon les deux hypothèses que j’avais élaboré avait été prise finalement. La gifle et l’excuse, bon au moins ceci était réglé, mais j’allais m’assurer de bien tenir mes mains dans mes poches ce coup-ci!

Ensuite elle m’adressa la parole, bien sure que je n’avais pas fait exprès! Quel genre de personne ferait ce genre de chose? Mise à part un soulon ou quelqu’un qui manque totalement d’éducation. J’attendais qu’elle me dise la suite, lorsqu’elle se rapprocha avec un sourire taquin. Qu’est-ce qu’elle prépare? Bon, je ne me fis pas réellement d’idée, j’attendais plutôt qu’elle me dise la suite, car elle semblait être quelqu’un d’assez imprévisible, alors ce sourire pouvait signifier n’importe quoi. Comme je m’y attendais, sa question me fit lever un sourcil, puis m’arracha un sourire amusé et à la fois étonné. Je n’étais pas sur de mon expression, car je m’attendais à une question de ce genre, mais peut-être pas formulé comme cela et même en étant préparé, cela surprend toujours tout de même. Alors je terminai avec un sourire amusé. Maintenant il fallait que je lui répondre.

Hors la gêne? J’avais ressentit du désir, des frissons, de la honte et d’autre sentiments, mais si je devais en énumérer la liste, nous serions ici encore longtemps. Donc autant y aller avec franchise, à quoi bon lui rédiger un discours? J’allais lui dire la vérité tout en plaçant bien mes mots. Je me rapprochais d’elle le sourire au lèvre et bien calmement. Je lui prit le menton avec douceur tout en caressant le bord de ses lèvres et sa joue avec mon pouce durant à peine deux secondes, dans le seul but redresser légèrement sa tête vers le haut afin de pouvoir la regarder dans les yeux, car cela ne parait pas, mais j’ai quand même presqu’une tête de plus qu’elle niveau grandeur. Ceci fait, je relâchais calmement son menton avant de lui dire d’une voix douce,

-À vrai dire, je me suis sentis bien, même très bien. Comme si j’avais finalement une raison de vivre, une lumière à travers ses étendues si sombre pour me guider…

Sans terminer ma phrase, je me grattai le derrière de la tête tout en reculant un peu d’elle. Je déposai mon regard sur le sol quelques secondes, réalisant ce que je venais de lui dire. Alors presque aussitôt, un grand sourire décora mon visage et tout en descendant ma main je luis dis d’un ton taquin comme elle avait employé un peu plus tôt,

-Mais tu n’en s’aura pas plus petite curieuse! Terminais-je avec un clin d’œil.

Je sentais l’effet de l’alcool diminuer un peu, la preuve, je me sentais de moins en moins étourdie, mais bon, pour que mon état continue de s’améliorer il ne fallait pas que je touche à une seul goutte d’alcool. Déjà que les effets étaient diminué et que je marchais encore un peu en zigzag, imaginé si je continuerais à boire! C’est le coma assuré! Donc il fallait que je marche pour m’aider, voilà pourquoi je l’invitais d’un signe de tête et d’un sourire charmeur à me suivre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Mer 30 Sep 2009 - 21:42

Boom boom.
Des battements de coeur que je ne peux maitriser. Comme plutôt, je n'ai pas su arreter que mon coeur arrete de jouer du tambour pour ne pas que tu l'entends. Toi, qui était pourtant si proche et que je t'ai repoussé quand tu t'es approché par un claque dans la figure. Je suis tellement désolée. Je ne voulais pas que ça arrive comme cela. Je voulais te donner une bonne leçon, mais sans t'attirer pour autant. Me Pardonneras-tu un jour? J'espère que si, moi, une déesse quelconque qui est sur la terre pour une mission très importante pour ses semblables et quand j'aurai fini ma mission que feras-tu? Pour cela que je ne veux avoir de relation amoureuse à cette époque. Plein d'idée suicidaire est là de nos jour et ils nous guette pour arriver dans un moment propice, comme quand je partirai. Peut-être je partirai ou peut-être pas, mais je ne veux pas que tu aille le coeur briser quand je partirai. Loucas, si tu m'aime vraiment, tu me comprendras sans doute que je veux que ton bien et ton bonheur. Tu es encore un étranger pour moi, mais invraisemblablement, je te désire et je veux plus de connaître rapidement pour qu'on passe à une autre étape dans la vie. Qu'on devient des amis proches et peut-être un jour... Ton souhait sera réalisé, qui sait? Ce jour arrivera peut-être bientôt...

Depuis que j'ai sortis mon sourire taquin pour savoir un peu plus de ce qu'il a ressenti. Disons que j'avais le coeur serré. Encore plus quand il s'est approché de moi, tenant mon menton dans sa main et avec son pouce il glissa tout doucement sur mes lèvres et ma joue, pendant quelques secondes. Il était tellement proche que je n'osai pu respirer pour ne pas le déranger, cependant il retira sa main pour me parler. Il se senti bien, tant mieux. Tu as vu une Lumière te guider vers moi? Sans doute. Hein? Pourquoi recule-t-il? J'ai manqué une épisode? Mais qu'est-ce qu'il a dit? Qu'il s'est senti bien et la lumière. Une lumière. Il a vu une lumière blanche dans l'ombre qui te guidait, non ce n'est pas possible. Le pire est arrivé. Je craignais qu'un homme que je rencontrerai dit ceci: Lumière. La Lumière blanche du passé. L'aura de Lumière qu'on désirait tant voir sur une personne qu'on aimait et ce n'était pas le cas. Il le voyait sur moi? Est-ce possible? Biensûre. Je suis un être vivant sur la terre aillant une double identité, mais là, pourquoi je ne vois pas de Lumière autour de lui? Peut-être que je ne ressens pas autant d'émotion que je ne le prétend, ou peut-être ça n'a pas d'effet sur moi.

Pourquoi serai-je curieuse, Loucas? Je sais que tu as vu une Lumière, mais pourquoi m'as-tu choisi? J'ai quoi en moi qui t'interesse tant à ce point pour me choisir? Je ne suis pas la personne que tu prétend connaître. J'ai une double personnalité. Je suis une déesse qui se cache parmis les humains pour en savoir plus sur ta civilisation et là tu veux...Non! Ça ne fonctionne pas avec moi. Tu as comme dit une déclaration envers moi. Je suis une femme qui appartient au passé, présent et à l'avenir. Je n'ai pas le droit t'intervenir dans l'histoire de la vie, même si c'est pour en apprendre davantage. Je n'ai pas le droit. C'est comme si je devenais de nouveau Immortelle. Refaire ma vie, être indépendante de nouveau. Pardonneras-tu si je te donnais un coup sur la tête pour que tu m'oublie? Cependant, je ne veux pas que tu m'oublie, je veux être dans ta vie, mais de la bonne manière. Être ton amie pour la vie, ça ne me dérange pas, mais pas ton amie de coeur, non. Que faire? Est-ce que toi, tu le sais? Sans doute pas, tu ne te retrouve pas dans cette situation, je t'envie encore plus que te désirer, le sais-tu?

Bref, comme Loucas s'est reculé et qu'il m'invitait à marcher je n'avais pu trop le choix de le suivre. Moi, qui avait une face surprise depuis le début qui m'avait pris par le menton. Comme une tarte j'étais ainsi. Jusqu'à temps que je décidais enfin à marcher, j'avais un sourire en coin. À côté de lui, la tête qui regardait en avant. Je ne savais que trop quoi dire. Que dire pendant ce silence? On entendait que des voitures faire vroom vroom en haut, ici et là. Rien de plus. Je n'avais rien à dire à lui à part pourquoi avoir vu la Lumière sur moi? J'avais seulement cette idée dans la tête. Pourquoi pas lui demander? Je ne pouvais tout simplement pas, il ne voulait pas que je sache la suite de cette lumière qui le guidait. Donc, je vais tourner autour du pot.

"Est-ce que tu aime un peu écouter des légendes?" Demandai-je en me grattant en bas de mon cou.

En haut de la poitrine et en bas du cou, ça me piquait. Sinon, je continuais à parler en regardant en avant. Il avait des lumières en avant. Une personne qui aimerait se saouler un peu pour ensuite s'en aller en auto, ou dormir dans une chambre à la place dans la voiture. Je ne sais pas. Ce que je voyais c'était deux lumières. Bref, j'ouvrais ma bouche pour dire:

"Si c'est le cas, j'ai une légende qu'on m'a raconté pendant un de mes voyages. Ça concernant les Lumières qu'on surnommait "l'aura de Lumière"."

Ensuite? Je frottais mon bras. Je venais tout juste de me faire piquer par une bestiole. Non. Pourquoi? Je ressemblais à quoi? À une idiotte qui avait froid tout simplement.

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Lun 5 Oct 2009 - 0:33

Nous avons commencé à marcher bien tranquillement, cette ville était quelque peu bruyante, mais assez silencieuse pour créer un silence entre nous deux. Je dirais qu’une dizaine de minutes venaient de passer, nous étions maintenant près d’un autre bar. Connaissant un bel endroit ou nous pourrions nous asseoir, je la guidai à l’intérieur d’une ruelle, marchant à un mètre du mur. Dangereux? Je dirais que non, même si une auto passerait, nous aurions qu’à se tasser un peu sur le côté, rien de plus. Le seul endroit qu’il faudrait réellement faire attention était encore à une centaine de mètre, car le couloir se rétrécit, mais quel est le pourcentage de chance qu’une auto arrive lorsque nous serions la? Faible, donc pourquoi s’inquiéter.

Alors que nous marchions elle me posa une question que je trouvai quelque peu étrange sur le coup, car je ne voyais pas réellement ou elle voulait en venir. Les légendes, bien sur que j’aime les entendre, cela me permet d’élargir mes connaissances et mes opinions sur divers théorie. Bref, elle ne me laissa pas le temps de répondre qu’elle aborda le sujet, bon, de toute façon je lui aurais dit de continuer. Les auras de lumières? Cela me dit quelque chose, l’aura que l’on voit avant de mourir? Non ce n’est certainement pas sa, aller pense, pense. Je dirais que je pris une minute avant de donner ma langue au chat, soit je l’avais oublié, soit je ne l’avais jamais entendu.

J’allais lui répondre, lorsque mon attention se reporta sur Shinylla, elle venait de se frotter le bras, elle semblait avoir froid. Je m’arrêtai aussitôt, retirant ma chemise, dévoilant ma camisole blanche tout de même serré. Par serrer, je veux dire que lorsque je la mets, le haut de mon corps est mis en valeur et il attire le regard de bien du monde, mais cela je m’en fou. Aussitôt que Shinylla se retourna vers moi, je me rapprochai d’elle, passa mes bras au-dessus d’elle, pour lui enfiler ma chemise sur les épaules. Je n’étais pas inquiet de l’odeur de celle-ci, car je suis très hygiénique, autant qu’une femme je dirais. Au point que même mes amis les plus intimes, ne m’on jamais vue sentir mauvais. Beaucoup me demandait quel était mon secret, se laver, brosser ses dents, mettre du déodorant? Je me demande comment certaine personne font pour ne pas se laver durant plus de deux jours, plutôt mourir! Alors que je venais de lui enfiler ma chemise, je remarquai les lumières que j’avais vue au loin beaucoup plus proche de nous, la voiture venait droit dans le dos à Shinylla! Étant dans le couloir rétrécit, il y a de la place pour une seule personne, enfin, en largeur, donc nous allions devoir nous coller! Pas le choix! N’y pensant pas deux fois, je la colla aussitôt sur le mur et ne voulant pas me faire frapper, je n’eu pas le choix de me coller sur elle pour échapper à l’auto.

J’étais à quelques petits centimètres de ses lèvres. Quelque mini centimètre, des centimètres mortels, fatals. Le genre de distance qui nous brûle, nous consume et nous mélange. Ils créent le chaos en nous, enfin, en moi le chaos était créer depuis longtemps, depuis que j’avais plongé mon regard Azur dans le sien. Un chaos alimenté par du désir, du contrôle, de l’incertitude, de la curiosité et peut-être même un peu de peur. Bref, un mélange parfait pour nous déstabiliser! Surtout à cette distance. J’étais bien calme, je m’étais assuré de ne pas l’écraser sur le mur, mais de me coller suffisamment à elle pour ne pas me faire accrocher par l’automobile. Nos deux corps était collé, je sentais même sa respiration, son cœur battre, en parlant de cœur, le mien devait battre fort tout de même. Je crois que je commençais à comprendre ce qui m’arrive, car c’est bien la première femme qui réussi à me faire de l’effet, c’est la première qui réussi à créer le doute en moi. J’ai cru que nous étions soul et que c’était un simple jeu au début, mais c’était bien plus que cela à mes yeux en ce moment, j’espérais seulement que cela soit le cas pour elle.

Comment lui annoncer? Tel est la question. Je m’imagine déjà lui annoncer d’une façon romantique et peut-être me faire renvoyer, la pleurant durant des mois avec de la crème glacé au chocolat! Mais non, tout de même, pas après seulement une soirée et même à sa, la vie continue! Je n’ai qu’une vie à vivre, alors autant passer la page et aller de l’avant! Bon, revenons à nos mouton, je suis à deux petits centimètres de ses lèvres, l’automobile n’est plus dans la ruelle, donc il n’y a plus de danger. Mais je ne bougeai pas sur le coup, je restai la, bien calmement, c’était maintenant ou jamais. Il était temps de passer à l’action! On dit qu’une image vos mille mot, j’allais mettre en valeur cette citation la modifiant légèrement à une action vos mille mot!

À ce moment, je collai mes lèvres sur les siennes, lui laissant un doux baisé, un baisé qui dura quelques secondes, quelques secondes où je pus gouter à ses lèvres, augmentant mon rythme cardiaque. Ensuite? Je ne fis que la regarder de mon regard profond, attendant sa réaction avec impatience, me demandant comment elle allait réagir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Mar 6 Oct 2009 - 20:43

D'où ça sorti les lumières d'un véhicule? Je ne sais pas, mais depuis que je vis ici, disons que j'ai resté marquer par des machines de ce genre. À chaque fois que je vois des phares, au secours tassez-vous, on change d'endroit pour passer. Cependant la voiture que j'ai vu est partie donc tout va bien les amis. Même pour Loucas qui ne s'inquiètait pas pour ma santé mentale, donc tout va bien, pour l'instant.

En disant ce que j'avais dit tantôt, il ne m'avait pas répondu. Alors, je restais comme une conne à attendre une réponse, mais ce que je m'y attendais pas, c'est quand il s'arreta. Pourquoi? Je me tournai vers lui en m'arretant également, je pouvais voir qu'il avait enlevé sa chemise. Non, pourquoi?! Je me suis faite seulement piquer par un sacrer moustique et pas comme j'avais froid, loin de là. Je voyais qu'il avait enlevé sa chemise, mais en ce qui contenait en dessous de sa chemise, disons qu'aussitôt j'ai relevé les sourcils, subtilement, pour ne pas que ça paraisse que je trouvais beau son corp. Sérieusement, si une femme nous voit marcher dans une ruelle, car oui nous le sommes dans cette ruelle, elle va se lancer carrément au cou de Loucas. Crime, il avait un de ses corps que toutes les femmes désirs cajolé, surtout touché. La camisole blanche serrée sur le torse me donnait envie de le toucher, étrangement, oui. Quand tu vois une personne muscler tu lui touches les muscles, mais pour moi c'était pareil. Une camisole blanche serrée sur le torse et qui le devient moins proche de sa ceinture, écoute c'est le rêve pour une femme... même pour une Déesse, finalement. Il me le mettait sur mes épaules...(la chemise) Pas de question. Je savais pourquoi, il me le mettait parce qu'il pensait que j'avais froid. Oui, la nuit est fraîche. Une personne normale aurait froid à ta place, pas moi. Je ressens juste une faible fraîcheur qui me soulage grandement. Le pire dans tout ça, c'est qu'on s'en allait de plus en plus loin dans la ruelle qui rétrécissait au fur et à mesure en laissant son bras sur mes épaules. Est-ce que j'ai l'air d'un accotoir? Si oui, tu dépose ton bras ailleur, parce que je n'aime pas vraiment ça. Cependant, je n'avais rien à dire. Son odeur était exquise, un homme qui se lave, j'adore, mais il fallait que je me reprends en mains, il ne fallait pas que je succombe à la tentation, donc je cassai le silence.

"Hum...!!!"

Je n'ai pas eu le temps de dire quoi que ce soit que je me suis ramassée sur le mur, lui sur moi. Imaginez deux personnes couchées une par dessus l'autre, c'était un peu mon cas, mais la différence on était debout, tout habillé, coller sur un mur et on venait d'échapper belle à une voiture. Voire que je ne l'ai pas ressenti, habituellement je ressens toujours ce qui est derrière moi, malgré que cette fois... j'ai été fort déçue. Loucas aurait pu mourir dans atroce souffrance et moi, me faire frapper sans avoir une égratignure. Disons, que j'avais manqué une épisode, mais une épisode très très importante et ça me décevait tellement que mon visage montrait un peu ma tristesse, mais rapidement ça changeait, pourquoi à cause que si je regardais bien et que j'écoutais attentivement je pouvais constater que je ressentais sa respiration, ses battement de coeur, sentir son odeur et le visage? Il était très proche. Je ne savais pas où était ses mains, sans doute sur le mur sinon je serai inconfortable les mains dans le dos. Sa respiration était étrange tout comme ses battements que je croyais être les miens. Ses inspirations et expirations se déroulaient lentement que trop lentement et ses battements de coeur, je les entendais beaucoup trop bien. Une boom boom, quand on a le coups de foudre ou quand on aime la personne qui te fait autant d'effet, c'était ce boom boom que je craignais plus que tout, moi qui ne voulait, dans aucun cas, qu'une personne tombe amoureuse de moi ça tombe mal. Le problème aussi, c'est que j'avais le coeur qui jouait du tambour, et oui même si ma poitrine Développée est écrasée grâce à son corp qui me colle contre le mur, je vis toujours! Une femme, elle, manquerait de souffle, mais moi? Pas besoin de respirer pour vivre, respirer c'est un extra qui m'est inutile.

Bref, comment lui dire? Désolée, mais ça ne va pas marcher entre nous deux même si c'est le contraire? Non, ça ce dit pas. Un refus, c'est quand que tu n'aime pas la personne, alors tu tourne autour du pot pour y dire finalement non. Moi, il m'interesse, il s'interesse à moi. Écoute, le rêve. Cependant, ça ne marche pas. Il fallait que je m'intègre, déjà fait, mais pas autant! En tout cas, je voulais qu'il recule, car je me sentais pris dans mon coin pendant que lui il avait la place au complet. L'auto avait disparu et lui restait là à me regarder dans les yeux doucement et moi aussi. Il s'approcha de moi, puis la surprise du siècle, le baisé qui te donne une crise cardiaque. Déjà le baisé dès la première sortie? Noon. Quand il se recula c'était tellement magique que j'en voulais encore. Cette douce drogue qui m'avait manqué horriblement durant mon grand séjour de quelques siècles dans le panthéon. Je voulais y dire quelque chose, mais mon cerveau n'était plus en totale contrôle, c'était le coeur que j'avais créé au fur et à mesure que j'étais ici. Et voilà, désormais il est rendu dépendant d'un autre coeur qui le désirait trop. Mon coeur doit partir pour aller rejoindre celui qui l'aime, c'est triste, mon coeur me quitte, ça tellement passé vite. Pendant que je racontais des bêtises concernant mon coeur qui était mon enfant qui partait de la maison. Bah, je m'avais tranquillement approché de lui, puis le coup final. Un baisé que je lui redonnais sans restriction en fermant les yeux, mes mains qui montaient doucement en touchant son corp pour aller entourer son cou. Pourquoi toucher son corps? Oubliez pas que je fantasmais sur son corps, de pouvoir le toucher un jour, et voilà la raison. Sans le savoir, je me collais de plus en plus sur lui pour ensuite le relâcher. J'avais rompu un baisé qui ne durait qu'une minute à peine. Le gout de ses lèvres qui goutait la bière. C'était une de ses raisons que j'avais rompu, mais aussi à cause que je me suis pris en mains pour ne pas que ça aille trop loin.

"Juste comme ça... Ce n'est plus vraiment mon genre d'embrasser un bel inconnu que je viens juste de rencontrer dans le bar, dès le premier soir..." Murmurai-je en le relachant accompagner par un sourire taquin.

Et ouais. Ce n'était plus vraiment mon genre. Avant ce l'était, car je sentais que mes jours étaient comptés. Donc j'embrassais un homme, pour ensuite faire la même affaire quand l'autre homme me quitte. C'était ainsi. Depuis, j'ai changé. Je veux attendre quelques sortit pour ensuite officialiser le tout. Avec Loucas, ce n'était pas vraiment le cas. Je voulais attendre, mais ce fut le coups de foudre et presque la majorité des coups de foudre se finissent très rapidement, je veux aller tranquillement. Donc, je l'ai relâché, lâcher son cou, m'éloigner un peu. J'avais un sourire taquin qui m'était rester sur mon visage, il voulait dire autre chose, mais je n'ai pas pu resister de lui dire:

"Mais... ça ne veut pas dire que tes chances de sortir avec moi diminue... au contraire." Dis-je tout bas possible pour lui donner un doux baisé pendant quelque seconde avant de me retirer pour aller prendre en vitesse mon collier de mon symbole de chevalerie de Rhodium qui s'en allait tomber à la mauvaise place, c'est-à-dire, dans mon soutien bien.

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Jeu 8 Oct 2009 - 0:01

Vous pouvez me dire ce que je viens de faire? Qu’est-ce qui m’est passé par la tête bon sang! Tout c’est passé si rapidement dans ma tête, quelques secondes, je l’ai embrassé et maintenant je réalise mon acte. Je la regardais, attendant sa réaction, réalisant que j’étais un véritable idiot. Attendre sa réaction… Elle devait tout simplement être choqué, embarrassé ou effrayer au pire des cas, bien que cela m’étonnerais fort. Ma respiration restait calme, quand à mon cœur, il battait fort. Normal, je venais d’embrasser une femme que j’ai rencontré il y a seulement quelques heure, mais pourtant, je me sentais s’y attaché à elle, si près d’elle. Serait ce qu’on nomme le coup de foudre? Je n’en avais aucune idée à vrai dire, mais j’aurais bien aimé pouvoir avancer le temps, passé ses secondes d’attentes qui passaient comme des heures à mes yeux.

J’allais me reculer d’elle et lui dire quelque chose, n’importe quoi qui pourrait rompre ce silence, lorsqu’elle se rapprocha de moi, pour ensuite à son tour me donner un baisé. Elle avait passé ses mains sur mon corps pour les enfiler autour de mon cou. Dison que cela me surpris et m’étonna, je m’attendais plutôt à une autre réaction. À me faire pousser ou frapper à la limite, mais je répondis tout de même à son baisé. Tout à coup elle me relâcha, me faisant sourire vue sa réplique. Un bel inconnu? Donc je devais lui plaire! Et si je lui plaisais bien, j’avais peut-être des chances! Malgré ma joie, j’ai remarqué un détail qui m’intriguait, c’est sont ‘’ Ce n’est plus vraiment’’, qui est au passé, comme si elle était différente de ce qu’elle est aujourd’hui. Mais bon, j’allais lui en parler un autre jour, car ce qu’elle me dit me combla! Donc j’avais de bonne chance de sortir avec elle et le baisé qui suivi me le confirma.

Nommer moi seulement un homme, mise à part un homosexuel, qui ne serait pas heureux en ce moment. Qui serait malheureux d’être en compagnie de cette jeune femme, personne! Elle est magnifique, au point qu’elle devait très souvent être la proie de bien des hommes. Intelligente, mature, belle, ha je l’est déjà dit je crois. Elle dirigea sa main vers son décolté afin de prendre son collier qui allait tomber à la mauvaise place. Une chance que je suis gentleman, si je ne le serais pas, je n’aurais certainement pas pu résister à la tentation de regarder. Il faut avouer que la nature la bien chéri! Elle à une taille parfaite, une belle peau, des yeux envoutant, une silhouette fine et un méchant décolleter. Le corps parfait! Et si en plus celle-ci peut tenir une conversation et être gentille, disons c’est la femme idéal. Pour combler le tout, c’est moi qui avais la chance d’être en sa compagnie en ce moment. Je devais avoir fait beaucoup de jaloux.

Depuis son baisé, à peine cinq secondes venaient de passer, je la regardai avec un sourire en coin avant de lui dire ceci,

-Ho, je vois. Avec cette réponse je peux me compter chanceux dans ce cas! Bien que je vais créer beaucoup de jaloux. C’est vrai tout de même, quel était les chances que je tombe sur une déesse tout droit tomber du ciel, dis-je avec un sourire, avant de la regarder dans les yeux tout en continuant notre chemin.

Nous étions arrivé à la fin de la ruelle, la plage et le quai était seulement à deux minutes de marche encore, alors je la guidai vers cet endroit. La plage est un endroit plutôt banale si l’on y pense rapidement, mais lorsqu’on la regarde d’une façon plus approfondit, celle-ci peut devenir étonnante! Je le sais bien, car souvent je me retrouve ici, soit pour regarder les étoiles, soit le levé et coucher de soleil, tout dépendant des jours. Je retournai mon attention sur Shinylla pour lui dire d’une voix douce,

-La plage est un endroit tout de même calme, puis les étoiles sont beaucoup plus rayonnante qu’en ville! Nous allons pouvoir être bien plus à l’aise pour parler, dis-je avant de regarder la grille devant moi.



Cette satané grille me tombe sur les nerfs, ils croient qu’en barrant la plage ils nous y retireront l’accès, et bien ils se mettent le doigt dans l’œil les pauvres! Car depuis longtemps j’ai découvert un accès et non ce n’est pas de détruire la clôture. Ni de monter par-dessus, car avec les barbelé, je ne tenterais même pas ma chance. C’est plutôt un trou dans la clôture, un endroit que des jeunes ont coupés pour passer et je profitais de cet accès. J’allais un peu vers la droite, poussa une poubelle, puis montra le trou a Shinylla.

-Les femmes d’abord, dis-je avec un grand sourire

Vue sa taille, elle passerait sans aucun problème en petit bonhomme, mais moi, j’avais les épaules trop larges et j’étais trop grand. Donc je la regardai avec un sourire une dernière fois avant de prendre ma forme animale, c'est-à-dire un grand loup blanc aux yeux azur avec quelques reflets gris. Ensuite je m’assis puis attendis qu’elle passe en premier pour la suivre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Sam 10 Oct 2009 - 18:22

Il y a beaucoup de chance que j'apprécie beaucoup l'humanité. Tout le monde sur cette Terre est chanceux d'avoir sur leur côté une créature la plus puissante qui puisse exister. Une divinité qui adore les mortels à cause de leur façon d'agir, de penser, leur sentiment envers un être vivant, mais le plus c'est que j'aime leur Liberté. Une Liberté qui me manque grandement... J'aimerais bien retourner dans le passé pour ainsi dire rejoindre les êtres qui me sont chers, mais depuis que je suis une autre personne que j'étais avant, c'est difficile depuis. Je ne peux rien faire pour l'instant à part m'informer de tout et de rien. Qu'est-ce que j'ai appris? J'ai appris que les hommes ont toujours été drôlement facile de tomber amoureux de la première venue qui lui plaisent. Quand les hommes regardent une femme qui la trouve à leur goût, c'est maintenant qui passe à l'action, alors il parle. Il parle de tout et de rien jusqu'à temps que la dame doit partir. Par la suite c'est une demande d'être raccompagnée puis la soirée avec une possibilité qu'ils sortent ensemble. Cependant avec Loucas ce fut très rapide. J'étais seule et lui est venu me rejoindre avec des pichets de bière. On est devenu très rapidement ami, on s'est promené et ensuite la colision qu'on a faillit avoir, pour finir le baisé. Le baisé n'était pas prévu, je sais, je ressentais ce que lui ressentait et ça donner qu'on s'est embrassé, mais je l'ai un peu repoussé en lui donnant un peu espoir.

Une promenade qui dure. Oui, bien plus d'homme va être jaloux de Loucas, quand même. Si je me fis selon l'homme qui a été brûlé par mon bel inconnu j'imagine qu'il trippait un peu sur moi tout de même. Sinon, à chaque fois que je marchais quelque part où qui a beaucoup de monde, effectivement je me faisais regarder, mais avoir des hommes qui m'invitent quelques part, j'en ai de moins en moins, on dirait que je suis un être qui est sensé se faire regarder et non toucher comme un oeuvre d'Art. Je fais tout pour attirer la gente masculine, je suis un peu la femme parfaite, malgré que d'autre non je ne suis pas parfaite. J'étais surprise quand il a dit: quel était les chances que je tombe sur une déesse tout droit tomber du ciel. J'étais bouche bée. Est-ce qu'il savait que je ne suis pas un être humain comme les autres? J'espère qu'il dit ça rien que pour me complimenter. Je souriais, il me regardait dans les yeux et je ne voulais pas lui laisser des souspçons que je suis vraiment ce que j'ai pu comprendre. Ça doit être une image, parce que je ne crois pas que je lui ai laissé douter que je ne viens pas d'ici. Sûrement pour l'alcool, mais qui sait, c'est peut-être un dons que j'ai eu en tant qu'humaine bien normale. En espérant ce n'est pas ce que j'ai cru comprendre.

Je voulais lui parler à propos de la Déesse, mais je n'ai pas eu le temps. J'ai trop cherché les mots pour lui poser une question. Je le suivais jusqu'à la grille. Une plage s'est toujours magnifique surtout pendant la nuit. La Lune et les étoiles reflettent sur l'eau et ça donne une Lumière quand on s'en approchait. C'était fantastique, je venais quelques fois sur les plages pour regarder ça et quelques fois me baigner. Les femmes d'abord?! Je me retournais, il avait une poubelle ici et il avait tassé laissant apparaître un trou qu'on pouvait se glisser pour aller plus proche de l'eau. Je me rapprochais de Loucas, je me dirigeais plus vers l'espace libre, mais j'ai vu qu'il se changeait en Loup. Un loup tout blanc. Sérieux, sur le coup, je n'avais pensé que c'était un Morphum. Oubliez je vis toujours dans le passé et non dans le présent, donc je pense toujours que certaine personne a un dons de métamorphose et non un dons qu'on acquis grâce à nôtre race.

"Oh! Tu es un Morphum de Loup!" Dis-je en m'accroupissant devant lui et je commencais à lui flatter son pelage où qui avait ses oreilles qui était blanc comme de la neige avec des reflets gris.

J'ai toujours eu un faible pour les animaux. Surtout plus vers les chiens et les chats. J'adore les chiens car tu peux t'amuser avec eux en tout tant et parfois ils te rendent heureuse grâçe à leurs bêtises. Les chats, eux, tu les flatte. Quelques fois tu t'amuse avec eux avec un bout de ficelle ou autre truc qui adore s'amuser, mais c'est tout. Les chiens sont là pour une vie active et un chat pour une vie plutôt calme, selon moi. D'autre personne va dire, mais non! Les chats sont plus indépendant car ils s'en foutent de nous carrément. Je sais, ça me tentait pas de le penser à point c'est tout! Ou d'autre arrive: Mais les chiens eux c'est pour que tu comprends que dans la vie on a des responsabilités. Je sais, je sais, c'est tout comme les animaux de compagnies que tu as à la maison. C'est de même. Quand tu as une bête chez soi tu dois t'en occuper c'est officiel quand tu l'achete. Bref, je cassais le silence de nouveau.

"J'adore les Canidés quand ils ont presque les même couleurs de ce que je porte en ce moment, surtout quand ce Loup est un Homme séduisant et Gentleman." Lui ai-je dit en lui donnant un baisé sur la tête comme quand on embrasse nôtre animal de compagnie en lui faisant un sourire.

Je lui ai souris, j'ai enlevé mon collier pour ensuite attacher mes cheveux. Une queue de Cheval que j'ai fait. Pourquoi un Collier à la place d'une élastique? Quand même, vous n'avez pas pensé que mon collier était une chaine avec un logo. Oh que non! C'était un Ruban avec le Logo de Rhodium. Franchement. En plus c'est facile à mettre un Ruban. Tu prenais ton Ruban et tu faisais le tour de ta couette pour ensuite faire une boucle. Ma couette était basse et en arrière qui s'approchait du côté gauche de ma tête, puis j'apportais mes cheveux en avant. C'était ainsi. Ça m'a pris à peine une minute, ensuite j'ai passé de l'autre côté de la grille en petit bonhomme. Et oui. J'aurais pu passer à quatre pattes, mais cela serai louche, parce que tu as un chien en arrière, okay okya plus précisément un loup, mais on s'en fou. C'était louche point final!

De l'autre côté, je me levais et j'attendais le Loup/homme qui m'accompagnait depuis qu'on a sortit du Bar. J'époussetais un peu mes vêtements et puis je me retournai vers lui pour lui dire:

"Dit Loucas, tu n'as pas exageré un peu en disant que j'étais une Déesse tout droit tombée du ciel, non?"

J'ai beaucoup d'estime envers moi, j'ai beaucoup de confiance en moi. Je me trouve belle, mais il n'a pas un peu exagéré. Messemble qu'il a été un peu fort pour ce compliment. Vous trouvez pas? Je dirais que oui. Bref, j'attendais qu'il arrivait pour ensuite continuer la conversation et la belle promenade. Peut-être que je vais faire une pluie d'étoile filante à soir, ça va faire beau non? Oui oui! Ça va être magnifique. Après, ma réponse je vais commencer cette pluie, parce que là, je ne veux pas interrompre de nouveau le silence pour dire une information que je suis la seule à savoir, donc à plus tard... Plus tard je vais lui dire tout ce que je vais lui dire, dont les étoiles et peut-être plus qui sait.

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Invité le Sam 17 Oct 2009 - 23:57

(Pardonne moi de l'attende :O Cette semaine j'ai vu ma fieulle venir au monde donc cela à prit beaucoup de mon temps ^^ MAIS JE SUIS MARRAINE Very Happy)

Elle s’accroupit devant moi et commença à me flatter près des oreilles. J’adore lorsqu’on me gratte à cet endroit! C’est comme si je recevais un massage en forme humaine, sauf que j’étais en forme animal. Sinon, me faire flatter le ventre n’est pas mal non plus. Cela n’est pas plus plaisant que les oreilles, mais quand même! Même que je dois avouer que cela m’est arrivé d’aller voir quelques personnes sous cette forme pour me faire flatter, bon un loup dans une ville n’avais jamais réellement fonctionné, je faisais plus fuir les passant qu’autre chose, mais à émeraude cela marchait très souvent! Surtout chez les enfants qui me prenait pour un gros nounours. J’écoutai ce qu’elle me dit, disons que si je serais en forme humaine je lui aurais fait un sourire un peu bête et j’aurais rougis légèrement. Mais étant un loup en ce moment, j’attendis qu’elle se relève après m’avoir fait un baisé sur la tête pour relever ma tête vers elle, la regardant dans les yeux. J’ai pensé la licher, mais je me suis abstenue, d’un coup qu’elle n’aime pas ça? Donc je l’ai simplement regardé, attendant qu’elle traverse.

Elle traversa en petit bonhomme, me faisant rire intérieurement, je m’imaginais si elle aurait traversé à quatre pattes à quel point cette scène aurait été louche! Enfin, vous comprenez? Une femme à quatre patte avec un homme derrière elle, enfin un loup en ce moment, ce qui faisait encore plus louche vue le nom que portait cette position! Je m’imaginais la tête qu’un passant aurait pu faire, des heures de plaisirs! Une chance qu’elle ne pouvait pas lire mes pensées, car je ne suis pas pervers, mais je suis un homme tout de même et oui je pense quelques fois à ce genre de chose! Enfaite, elle avait du penser la même chose de son côté, donc aucune inquiétude à avoir. Je traversais à mon tour le trou, passant sans aucune difficulté de l’autre côté, je me secouai, puis repris forme humaine. Bon, allons vers la plage! J’allais de ce pas me diriger vers la gauche, lorsqu’elle me demanda quelque chose.

Exagéré? Je ne crois pas, car je ne l’aurais pas dit si je ne l’avais pas pensé. Elle n’avait pas à s’inquiéter là-dessus, je suis très honnête et je ne valorise jamais quelqu’un s’il ne mérite pas ce titre. Dans son cas, je ressentais qu’elle méritait toute l’ampleur de ce titre, bref qu’elle était parfaite. Donc pour la rassurer, je lui fis un grand sourire en coin, un sourire bien bête, comme si je n’avais aucune cervelle, puis lui dit d’un ton joyeux,

-Tu crois vraiment qu’un pauvre idiot comme moi aurait trouvé ces mots si il n’avait pas l’inspiration sous les yeux?

Ensuite je la regardai avec un sourire un peu moins bête, un sourire plus honnête qu’autre chose, un sourire qui venait du cœur puis je la contemplai. À peine trois secondes passèrent que je regardai au loin sur la plage un endroit qui ne semblait pas si mal. La lune laissait son reflet sur l’eau calme, et de petite vague venait s’échouer sur la plage. Je la pris par le bras comme un homme invite une femme puis je la dirigeai vers cet endroit. Je sentais l’alcool de moins en moins, mais j’allais tout de même avoir l’un de ses maux de tête demain matin! Je le savais d’avance! Car je n’étais peut-être pas sou, mais j’étais encore bien réchauffé, donc sur et certain d’être sur un lendemain de veille demain. Tout en marchant, je lui dis d’une voix amusé,

-Je vais avoir l’un de ses maux de tête demain matin! Et moi qui avait promis de ne plus boire il y deux semaines. Mais bon, cela en a fallu la peine, car je t’ai rencontré, terminais-je tout en la regardant avec d'un sourire charmeur et sympathique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Shinylla le Jeu 22 Oct 2009 - 17:46

(FÉLICITATION! Very Happy Very Happy)

Un pauvre idiot. Il se moque de moi là? Et oui, quand il a traversé la grille pour se transormer en humain pour me dire qu'il était un pauvre idiot, j'ai réagis. Un idiot, il serait loin de moi en ce moment même. J'ai toujours détesté les imbéciles, ils pensent de travers et ils pensent à des perversités que je n'ose pas imaginer. Loucas, lui? Il n'était pas un tata comme les autres hommes. Effectivement, parfois je le trouve tata, mais il faisait exiprès et je le comprenais très rapidement qu'il n'était pas ainsi. Puis, est-ce qu'un sans dessein m'aurai si bien parlé depuis le début? NON! Donc, c'est ainsi que je m'ostinais avec moi-même, dans ma tête, que Loucas n'est pas un idiot. Un idiot aurait trouvé ces mots s'il n'avait pas l'inspiration sous les yeux? Qui le sait vraiment? Personne ne le sait. Peut-être que tout le monde se communique dans un sens pour dire ce genre de chose à la gente féminine, surtout les plus merveilleuses. Dans le fond, toutes les femmes sont belles dans un sens. Côté physique, c'est sûre et certain que les hommes vont prendre les femmes qui ont des courbes. Intérieurement, c'est les autres, car au fond d'eux, elles ont un bon dedans comparer à leur rival sexy. Moi? Je suis hors catégorie. Tout le monde pourrait me mettre dans la catégorie rivale et d'autre dans la catégorie coeur d'or. Je ne peux être d'un bord ou de l'autre, je suis les deux, dont on appel la femme parfaite. Parlant de la femme parfaite, personne n'est en réalitée parfaite. Être trop parfait aillant une vie parfaite sans aucun soucis, ça doit être poche, sauf quand tu es dans une école et que tes notes sont parfaites, c'est la belle vie. Pour moi, j'étais ainsi. L'élève parfait qui avait des notes parfaites et aillant un corps physiquement parfaits en étant aussi psychologiquement parfait. Quand c'est trop, c'est trop! Quand tu es comme moi, tu as sérieusement un problème ou sinon tu es une Déesse.

"Qui sait?! Peut-être tu aurais pu trouver l'inspiration en regardant... Je ne sais pas... Les étoiles filantes!" Taquinai-je un peu.

Est-ce que vous avez remarqué qu'il me contemplait toujours. À chaque fois qu'on commencait à discuter il me regardait tout le monde moi et non autre chose comme je le faisais. Je regardais le reflet de la lune et pas lui. C'est de valeur, il manquait un beau spectacle. La lune était magnifique et elle se laissait tranquillement dans l'eau douce qui, les vagues, vaguaient à leur occupation. Danser avec un reflet, danser avec le vent. Un élément si douce qui était l'eau, malgré qu'elle pouvait être dangereuse et tuer de nombreuse personne rien qu'en innondant un village ou un royaume. J'ai toujours aimé la manier, mais je préfère la Terre, c'est mon pouvoir principal, car je suis la Déesse de la terre, celle qui l'a créée pour des humains et des créatures. Malheureusement, tout le monde la gache et je me ramasse ici: accompagner avec un bel inconnu qui m'invitait pour ensuite me diriger à son endroit qui a vu pendant que je suis dans la lune. Et sans faire exiprès, j'ai murmuré un:

"Dommage"

Comme je me suis aperçue que j'ai parlé pour de vrai. Je me suis repris immédiatement, j'ai souris et j'ai écouté ce qu'il avait dire. Une Lendemain de veille? Naaah. Quand tu es un peu chaud, tu vas être juste un peu secouer, mais à par ça pas un mal de tête. Bref, je n'ai rien à dire, c'est lui qui se connait, moi? Je le connais à peine. Je lui rendais son sourire, je faisais apparaître mes dents qui illuminait un peu sous la lumière de la lune et je lui disais:

"Tu n'étais pas obligé de boire, à ce que je sache, mais bon. Tu seras fort étonné demain matin si tu reste avec moi, si tu me permets de t'avertir et de rester en ma compagnie toute la nuit..."

Je me reculais de quelques pas en restant incruster dans son regard avec mon sourire que j'avais gardé depuis quelques minutes. J'ai reculé pour aller ensuite enlever mes chaussures et mes bas pour rentrer dans l'eau. Ma robe se mouillait à cause du contact avec les vagues. Je m'amusais un peu. Je faisais bouger l'eau en faisant danser un peu plus le reflet dans l'eau, je trouvais ça drôle. J'ai ri, mais j'ai aussitôt devenu sérieuse. Comment pourrais-je sortir avec lui, si je n'étais pas normale. D'une voix délicate, en éclaboussant faiblement l'eau grâce à mon pied sur le sable, je suis lui dit:

"Est-ce que... tu vas me croire si je te dis un truc vraiment insensé?"

Sans doute pas. Il est que trop intelligent, il est sûrement trop logique qu'il ne peut croire à des trucs insensés. Je le comprendrais si je lui dis mon secret et qui dit: "Tu me niaise." Et moi, comme une tarte, qui dit: "Non, je te niaise pas.". Puis tout à coups et devient fou. C'est tout à fait normal. En faite, ça va être la deuxième personne que je vais dire. Quand je dis quelque chose d'important ça veut dire que j'ai beaucoup de confiance en cette personne. Avec Luther, il a ri et par après, il a fait la même scénario, mais lui il m'a tout simplement cru. J'espère, que ça va être de ainsi et non un cri méchant qui me traite de folle. Ça serait drôle parcontre. xD

_________________
Des ennuis dans le bar? Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

Des ennuis dans le bar? Empty Re: Des ennuis dans le bar?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum