Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Maelik le Mer 29 Juil 2009 - 16:01

C'était comme dans un rêve... vous savez ce genre d'évènement qui survient dans votre vie et qui sont tellement incroyables que vous vous réveillez le lendemain en pensant que ce n'était qu'un rêve et pourtant, peu de temps après votre éveil, la réalité vous rattrape et les conséquences de ce "rêve" apparaissent bien réelles dans votre vie.

Maelik se tenait là, devant ces élèves et ces chevaliers qui avaient tous les yeux levés vers son mentor de toujours, celui qui lui a appris les plus mystérieux mécanismes de la magie, les magies les plus extraordinaires ainsi que les plus sombres.

"Les plus grands de ce monde connaissent tous ce côté sombre qui existe en toute chose. Ce qui nous différencie, c'est que nous nous contentons de le connaître pour mieux le combattre et eux l'utilise à leur propre avantage"

- Il y a 25 ans exactement, alors que je n’étais qu’un gamin, un homme s’approcha de moi et me proposa un projet. Un projet qui me semblait si dément que j’ai du prendre le temps d’accepter son offre, qui aurait fait saliver la plupart des hommes. Mais je ne suis pas un homme et le pouvoir n’était rien comparer à ce qu’il me proposait. Il me proposait de recruter les meilleurs espoirs du pays pour en faire des chevaliers.

25 ans... Maelik songea qu'il n'avait même pas 7 ans lorsque ce Meta pris la tête de l'Institut de Magie de Rhodium. Et maintenant, C'était lui qui se retrouvait devant des chevaliers, leurs écuyers et les élèves pour prendre la relève d'un des magiciens les plus influents et les plus puissants de tout Enkidiev. Il fût pris de vertige à la pensée de la charge qu'il assurerait à partir du lendemain...Il lui semblait loin le temps où il rencontra cet homme sur la route entre son Royaume natal de Tanzanite et celui de Zircon alors qu'il en était encore à l'apprentissage des traditions magiques elfiques.

Encore plus extraordinaire, c'était son évolution depuis 3 ans... jamais il n'aurait cru avoir autant de pouvoir à Rhodium et que son potentiel pouvait être si grand. Ses pouvoirs semblaient n'avoir aucune limite. Sa grand-mère lui faisait d'ailleur remarquer qu'il semblait absorber les connaissances comme une éponge absorberait de l'eau.

Maelik sortit de ses pensées et reporta son attention sur son mentor, l'émotion se faisait sentir dans sa voix qui tremblotait légèrement.Alors que le vieux druide balyait ses élèves du regard, des larmes roulèrent sur ses joues, ses yeux brillants d'une fierté à peine contenue de voir ses élèves, bientôt écuyers, rassemblés en cette magnifique journée d'adoubement.

Maelik
Tech'Admin Moka à la menthe poivrée

Messages : 2681
Date d'inscription : 27/02/2007


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Kally le Lun 3 Aoû 2009 - 6:40

La jeune fée de 7ans restait sur place et Victoria vient la voir vue qu'elle,elle n'était pas aller la voir.ce qui surpris d'ailleurs légèrement l'enfant qui ne croyait pas vraiment être très importante en ce moment même.Il fallait croire qu'elle l'était beaucoup plus qu'elle n'osait le croire.Aussitôt que la chancelière s'approcha d'elle,la jeune fée don le bleu était sans conteste sa couleur,laissant un immense sourire illuminer tout son visage.À la première question de la chancelière elle se contenta d'hausser les épaules sans même dire un seule mot.La gamine de 7ans regardait encore et toujours la chancelière en silence.Quand Kally entendit parler de ses ailles,un grand sourire s'étira sur son visage et alors là toute son attention était entièrement sur la chancelière.Ah oui ses ailles aucun moyen d'avoir plus son attention que de parler de ses ailles.La jeune fée la laissa terminer puis avant de lui dire qu'elle voulait bien la suivre elle dit un petit commentaire puis qu'elle avait parler de ses ailles.

-À vrai dire mes ailles je suis née avec.Selon mon père, je suis la première fée à naitre avec des ailles.En plus toujours selon lui,mes ailles sont également plus solide que les ailles des autres fées.


Elle ne savait pas se que la chancelière penserait de se qu'elle venait de dire.Peut-être qu'au bout du fil elle la trouverait étrange comme plusieurs personnes.Mais étrange signifie aussi être différent et cela plaisait bien à la petite Kally don instinct de fée reprit rapidement le dessus,laissant le négatif derrière et mettant le positif devant elle..La fillette de 7 ans se gratifia d'un nouveau sourire avant de reprendre à nouveau.

-Et d'accord je veux bien venir avec toi.


La jeune fée attendit patiemment que la chancelière se décide à aller vers Luther avant de la suivre.

Kally
Personnage important

Messages : 107
Date d'inscription : 27/03/2009


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Invité le Mar 4 Aoû 2009 - 14:55

Victoria constata que sa technique d’amadouement fonctionnait avec la jeune enfant. Elle comprit que le point faible de Kally était ses ailes quand celle-ci lui fit un sourire immense.

-À vrai dire mes ailles je suis née avec.Selon mon père, je suis la première fée à naitre avec des ailles.En plus toujours selon lui,mes ailles sont également plus solide que les ailles des autres fées.

- Ha oui ! C’est impressionnant et intriguant. Tu dois être fier d’être la première fée à naître avec des ailes. C’est tout un exploit !

Victoria était toute impressionnée par Kally. Ce n’était pas la première fois qu’elle rencontrait une fée non loin de la. Mais une fée aussi mignonne et gentille sans oublier le pouvoir de guérison, sa oui c’était la première fois. Puis un autre sourire illumina les lèvres de la petite Kally.

-Et d'accord je veux bien venir avec toi.

Toute fier d’elle, Victoria sourie à l’enfant. Elle regarda dans la foule pour tenter de trouver son frère pour allé le rejoindre avec la petite fée. Elle ce tourna vers Kally et lui demanda :

- Luther est un peu plus loin… Que dirais tu si ont allais à sa rencontre ?

Elle sourie à Kally et vérifia si son frère était toujours dans le même coin. Il parlait encore avec l’homme près du mur. L’homme avec qui parlais Luther lui était méconnu comme beaucoup de gens ici d’ailleurs. Mais la curiosité l’emporta sur la raison, elle était simplement curieuse. Victo voulais connaître l’homme mystérieux avec qui parlais son frère. Victoria voulais connaître tout les amis à son frère, tel une petite sœur qui s’amuse à espionner et faire pareille que son grand frère. La joie d’être petite sœur pour achaler le grand frère. Si Victoria était experte dans un domaine c’était bien la taquinerie de grand frère. Dans leur plus jeunes temps, Victo passait son temps à taquiner son grand frère. Avec l’approbation de la jeune fée, les deux jeunes demoiselles décidèrent d’allé à la rencontre de Luther. Victoria et Kally ce firent un chemin dans la foule avec un peu de difficulté. Victoria tenais la main à Kally pour ne pas la perde dans l’assemblé. Une fois près de Luther, Victoria lui tapota l’épaule doucement pour ne pas répété l’histoire produit un peu plutôt, son bras avait pour le moment vécu son comble de souffrance. Elle fit un sourire à l’inconnu et à son frère.

-Pardon de vous déranger messieurs, Luther je te rapporte la petite Kally.

Elle n’avait toujours pas lâché la main de la petite fée. Elle sourie a Kally.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Kally le Mer 5 Aoû 2009 - 19:41

La jeune fée de 7ans resta là à écouter se que lui disait la chancelière.L'enfant était sans doute autant en admiration devant elle que elle devait la jeune fée.Gardant encore et toujours un immense sourire aux lèvres,elle répondit à la chancelière qui lui disait qu'elle devait être fière d'être née avec ses ailles.

-Oui je suis fière de ça mais c'est pas mon exploit...c'est celle des dieux...enfin je crois...

Puis la jeune fée lui sourit à nouveau.Après un moment Victoria lui demanda si elle voulait aller voir Luther avec elle même s'il était plus loin dans la foule et encore une fois la jeune fée acquiesça avec un immense sourire.Cependant les joues de la jeune fée devient légèrement rosée quand la chancelière la prit par la main.L'enfant n'avait manifestement pas l'habitude de se geste.À bien y pensé même ses parents ne l'avait jamais tenue par la main,sans doute qu'ils ne voulait pas trop s'attacher à elle sachant qu'il la laisserait partir jeune...Kally fini par refermer sa main acceptante cette façon le geste de Victoria qu'elle suivit à travers la foule sans vraiment faire attention à ses ailles qui ne sont pas vraiment fragile.Puis une fois arrivé à l'emplacement des deux hommes Victoria dit à Luther qu'elle la lui rapportait...Kally réfléchit un instant sur la phrase en comprenant nullement le sens et se contenta de sourire à Luther puis de faire un sourire un peu plus timide au second jeune homme.La jeune fée n'avait toujours pas essayer de se défaire de Victoria.Sans trop savoir pourquoi elle trouvait rassurent qu'elle lui tienne la main.

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Kally_10<

Kally d'Ambre,la fée unique!

Je jure sur ma vie que chaque fois que je pourrai être utile je le serai!
L'important c'est de ne pas oublier se pourquoi je suis née,pour aider!
Kally
Kally
Personnage important

Féminin
Messages : 107
Rôle : élève
Âge : 7ans
Âme Soeur : pas pour le moment
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 27/03/2009


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Shinylla le Jeu 6 Aoû 2009 - 16:51

[È_É BANDE DE VOUS AUTRES! Je vous aime tellement XD Oui je suis dans mon saut d'humeur, pourtant je ne suis pas dans ma semaine, le pire. Bref, vous ne me donnez pas la tache facile. Doooonc, essayons de répondre à tout le monde. Wink Puis, Luther, j'aimerais ça te révéler le lourd secret de ma Shiny, si tu le veux bien.]

Hein? De? J'ai à peine discuter avec lui qui a foutu le dos de sa main sur ma bouche. WHAT?! Il voulait vraiment avoir mon pied à ses fesses? Le maudit! Il allait l'avoir avec plaisir dans un endroit privé que d'être en public. Sinon, ce n'est pas très cultiver de faire des bêtises et le botter le derrière devant sa petite soeur. Par après, j'adressais un sourire à Victoria. Elle me tendit sa main en se présentant en tant que Chancelière de Rhodium. Une personne fort importe et moi? Une déèsse qui peut tout faire en un claquement des doigts, personne s'interessait. Une vieille personne m'a dit qu'elle était ravissante et moi? Je peux être tout et je suis plus puissante que vous le prétendez. Ahem. Je me laissais aller dans mes penser, c'était une mauvaise idée, sinon si je continuais j'allais partir pour aller botter les fesses à tout le monde et je vais me révélé ma véritable identitée, franchement, je n'étais plus capable d'avoir un secret que personne le savait. En tout cas, je regardais le dos de sa main. Que pourrais-je faire? Je ne pouvais pas prendre sa main et déposer délicatement un baisé lèger et en relevant la têre, en disant: Enchantée, moi de même, chère Victoria. Ça me fait un plaisir de vous avoir rencontré, je me présente, je suis Shinylla, une des collègues de vôtre cher frère. Je ne pouvais pas faire ça. C'était démodé, c'était pas très adéquat dans une telle situation, malgré qu'a l'époque c'était le cas. Regardez, on est plus loin dans l'avenir je ne pouvais pas le faire, affaire clos!

Que faire? Luther était partie et moi, j'avais cloué un sourire faussement sympathique sur mon visage. J'étais toute seule avec Victoria, jusqu'à temps que je baissais le regard vers celle qui avait "guérit" la Chancelière. Elle avait l'air, me scruter à partir de l'extérieur et on dirait qu'elle voulait en apprendre davantage rien qu'en me voyant. Est-ce qu'elle le pouvait? Noon, seulement les druides et des puissantes personnes (magiquement) peuvent voir une sorte de reflet, pas une gamine. Sérieusement, j'ai suivit le cours de ses penser sans trop d'effort. Juste en nous regardant, elle pouvait savoir que j'étais antipathique. C'était un peu le cas, cependant, je ne pouvais l'être, si quelque chose venait de se produit comme une catastrophe naturelle, je n'aurai pas le choix d'agir en passant aux autres. Après cela, j'ai su qu'elle ne voulait pas bouger, pourquoi? Suis-je trop intimidante ou c'est seulement sa gêne qui prend trop le dessus quand j'adressais un regard sur la petite? En tout cas, j'ai presque rie en écoutant cela, d'ailleurs, je montrais mes belles dents blanches à cause que je m'efforcais de ne pas rire au éclat et de me faire traité de folle.

Par la suite, j'esquivais les autres regards pour aller regarder ce que les garçons faisaient. Ils discutaient sans doute de Victoria. Jamais Luther a laché sa soeur avec ça depuis qui venait juste de la retrouver, mais bon. Je me retournais vers Victoria, elle s'était excusée pour aller rejoindre la petit fée en arrière. Fée? Elle avait déjà ses ailes, en plus. J'inspectais et rien était anormale... *Peut-être c'est comme ça aujourd'hui, les ailes sortent plus tôt qu'à l'adolescence, que veux-tu que j'y fasse? L'inspecter en touchant son dos si c'est douloureux!? Franchement, je ne suis pas docteur!* m'obstinai-je dans mes réflexions.

Désormais, il fallait que je m'engueule moi-même pour dissuader de ne pas le faire, malheureusement, ça m'interessait beaucoup, si ça faisait mal ou non, de toute façon je n'avais pas le choix de m'inquièter sur tout et de rien, il fallait que je fasse bien ma mission et c'était l'infiltration. Infiltrer un royaume. Pathétique. Déjà que je peux savoir tout ce qui se passe en une fraction de seconde, parce que JE suis une DÉÈSSE. Et ça, personne le savait, il fallait bien que je le sorte un jour, il faudrait que je choissise la bonne personne pour ne pas qu'elle me vénère et qu'elle le dit tout haut. Pourquoi pas Luther? Je peux être super utile s'il sache que je suis une déèsse, mais ça peut être un désavantage s'il apprenait. Si on a une guerre à faire, puis s'il sait ma vraie identité... J'imagine la suite. Luther qui réunirait tout l'ordre pour ensuite dire: Nous allons en guerre! en me jettant un coup d'oeil. Tout le monde affolé et tout le monde qui disait: Mais on est si peu! Lui qui rétorquait: Tututu. Non pas de mais, nous avons une arme la plus puissante au monde! MUWAHAHAHA! Ça me donnait des frissons en imaginant rien que ça, mais il fallait qu'il le sache. Il fallait que j'explique que je ne suis pas n'importe qui, il fallait que je le dise pour qu'il sache ce que je suis, pour ensuite garder ce qu'il savait à tout le monde qui ne savait rien de mon identité. Espérons qu'il ne dirait à personne de ce qu'il saurait pour ne pas que tout le monde sache de ce qui je suis. (xD)

Ah la la. Bref, je regardais Victoria. Elle pensait à quoi? Pas besoin de me dire deux fois pour pouvoir savoir à quoi elle pensait. Des enfants. Seulement savoir qu'elle voulait des enfants, m'a fendue le coeur. Je perdis mon sourire qui était cloué, puis. Je suis partie. La main sur le ventre, en partant dans la foule, j'avais le regard si sombre si triste que même un monsieur m'a adressé la parole:

-"Pourquoi cette humeur si chagriner?" Questionna-t-il quand je m'arretai près de lui.

"Ce n'est rien... C'est seulement des complications de la vie que j'ai." dis-je en m'efforcant de sourire pour le consoler.

-"Et c'est quoi les complications?" Demandait-il en essayant d'être réconfortant.

"C'est compliquer. Désolée de vous décevoir." Dis-je en partant, sérieux je n'étais pas d'humeur à placoter.

Je n'ai pas suivit la conversation de Victoria et de la petite, j'ai juste su qu'elle était la première à être née ainsi. Dommage, moi qui voulait fait mon inspection. Je marchais dans la foule et je m'assombrissais. Je m'efforcais de ne pas trop montrer mes émotions plutôt négative craignant que la terre tremble, malheureusement j'étais liée à ce pouvoir, comme si j'étais la déesse qui avait crée la terre. *C'EST MOI JUSTEMENT!* Pensai-je en me donnant une tape dans le front loin des regards. Loin du monde, loin du Chef et Thleïras, je m'éloignais davantage, les idées rivés dans mon passé. Mes mains sur mon ventre. Pourquoi, juste un mot pouvait m'éloigner du temps aujourd'hui à ce point là? J'avais quitté mes enfants à l'époque pour devenir officiellement une déesse. Justement, je suis ici pendant que je m'inquiètais de mes enfants du passé. J'ai vraiment un problème! D'ailleurs, quand j'ai repris mes esprits et que je suis redevenue un peu comme avant, sérieuse qui montrait seulement des illusions. J'avais jeté mon verre de café dans la poubelle et j'ai marché, puis marché pour aller foncer sur quelqu'un. Mais qui est-ce? En regardant, j'ai su immédiatement que je suis tombée à terre. Voyant des jambes devant moi, je m'en allais dire que c'était les gars, mais en faite non. En me levant et en époussetant ma robe, pour ensuite déposer le regard sur la personne que j'ai bousculé, j'ai su rapidement que c'était Maelik.

"Oups! Pardon, Maelik, je ne t'avais pas vu, j'étais prise dans mes penser. Désolée encore." Excusai-je à Maelik, en baissant le regard.

Pourquoi je baissais le regard à vôtre avis? Seulement ceux qui sont dotés un grand haut niveau (en bas du mien, en passant), il pouvait voir un reflet dans mes yeux. Je voulais évité qu'il pose la question, sinon je serai obligé de le mentir ou de faire n'importe quoi pour épargner de répondre à cela. Quelqu'un l'a posé et j'ai effacé sa mémoire, mais Maelik?! C'est le professeur des élèves désormais. L'apprenti de l'ex druide qui savait mon secret, malgré moi. T_T Pitié.


Dernière édition par Shinylla le Lun 10 Aoû 2009 - 11:24, édité 1 fois

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Luther le Dim 9 Aoû 2009 - 17:58

Luther fulminait de rage. Il recroisa ses bras sur sa poitrine et tenta tant bien que mal de se calmer. Non, ce n’était pas le moment pour piquer une de ses colères. En effet, toute la population de Rhodium, Platine et Palatium le saurait en un instant. Les journalistes présents à la fête ce matin-là ne cessèrent de se promener. Le Chevalier les scrutait de temps à autres du coin de l’œil. S’ils osaient venir de son côté, ces gens le regretteraient. Malheureusement, ces personnes semblaient toujours à la recherche d’une catastrophe naturelle ou mieux, humaine. Étrangement, ils jetaient depuis le tout début de la cérémonie d’attribution d’amples coups d’œil au Chef des Chevaliers. Ne croyez pas que Luther ne les vit pas. Dans un coin de son esprit, il réfléchissait sur le véritable but de cette observation fort agaçante.

Les journalistes voulaient-ils poser quelques questions au Chef des Chevaliers de Rhodium, de connaître sa personnalité, sa famille, ses relations? L’hybride penchait plus sur une toute autre interprétation de la situation. Effectivement, après avoir parlé d’un ton plutôt fort à Thlérïas, quelques personnes de cette basse classe le regardèrent. Ils semblaient alors avoir peur de l’hybride et avec raison. Rare étaient les gens qui pouvaient parler au Chef des Chevaliers de Rhodium sous colère. Ses frères et sœurs d’armes réussissaient et…Bien, Victoria semblait aussi avoir un certain pouvoir sur l’humeur de son frère. Ceci se trouvait être une bonne nouvelle pour l’avenir de l’Ordre de Chevalerie de Rhodium.

Tout à coup, deux journalistes s’approchèrent d'eux alors que Thlérïas décida finalement aller à la rencontre de Victoria. Un sourire coquin passa quelques secondes sur le visage de Luther à la bonne humeur de son frère d’armes. Pourtant, cette émotion disparut trop vite à la vue de ces deux idiots qui venaient sûrement pour lui chercher des noises. En tout cas, il espérait les faire décamper assez rapidement. En fait, le deuxième tenait un appareil photo pouvant certainement prendre une bactérie salissant le visage d'une pauvre victime. L’autre, plus menu et petit, devançait son compagnon en pas et en paroles aussi. Luther soupira d’ennui tout en se décollant du mur se donnant un élan.

*Tss. Comment les faire disparaître ceux-là? Je pourrais peut-être utiliser...*

Il eut subitement un sourire en coin pour ensuite passer cette émotion à ses yeux. En effet, un bon coup de vent pourrait envoyer les deux journalistes de l’autre côté du mur pour ne plus les revoir avant un bon moment. Malheureusement, Luther vit aussi Victoria non loin et se rappela leur petite querelle par rapport à l’usage de la violence. Baissant la tête de honte, le Chevalier serra ses poings tout en oubliant l’idée d’éliminer les journalistes à l’aide de la magie. Bien sûr, ils seraient toujours vivants. Vous prenez Luther pour qui? Un ancien Seccyeth et Guerrier d’Irianeth? Peu importe, le premier lui colla le micro à la bouche et posa la question suivante:

- Sire Chevalier! Pensez-vous qu’en étant Chef vous serez capable de surmonter la pression des dures décisions à prendre?

Luther resta bouche bée. Comment pouvait-il savoir comment il réagirait face à la pression sans l’avoir au moins une fois vécue? Ces journalistes pouvaient être vraiment bas parfois cherchant la faiblesse des autres à tout coup. Pour cela, le Chevalier évita de prendre le micro et de le rentrer dans la bouche du jeune homme. Il imagina la scène l’a trouvant très drôle, mais oublia pour la mettre en action songeant à ses relations publiques, son honneur. Au lieu d’user de sa force, il dit plutôt sur un ton sonnant faux comme un parfait gentleman:

- Désolé, mais je ne peux pas savoir si je serais apte à prendre la pression puisque c’est depuis aujourd’hui que je suis le Chef des Chevaliers de Rhodium.

Déçus, les deux hommes restèrent muets et bouche-bés pendant quelques secondes. Quant à lui, Luther se réjouissait intérieurement de leurs avoir coupé le sifflet avec autant de tact. Les Journalistes partirent donc à la recherche d’une proie plus facile dans cette foule. Le Chevalier douta fortement qu’ils trouveraient l’un de ses frères ou sœurs d’armes se prendre au piège. Il se retourna et dit à l’attention de Thlérïas:

- Tu vois! C’est comme ça qu’il faut faire avec des journalistes! Il ne faut pas leurs laisser le temps de réagir parce que sinon ils dévoileront tes plus grands secrets à tous le monde!

Son coude gauche sur le mur de pierre, Luther ria de ces gens qu’il n’appréciait pas du tout. Pourtant, il pensa alors à son petit dragon. *Erwin. S’il fallait que quelqu’un sache pour lui, je suis mort* pensa t’il alors une nervosité soudaine au ventre toujours dans la même positionm mais changeant émotionnelement. L’hybride acheta le dragon d’un voyageur. Ce dernier ne semblait guère aimable donc le Chevalier ne désirait pas laisser cette petite bête en sa possession. Par contre, pour se renseigner il lut quelques livre: hé oui, Luther lit aussi. Un livre d’histoire lui apprit que les dragons étaient de féroces créatures. Pourtant, l’amabilité et la loyauté d’Erwin démontraient totalement l’inverse. Par peur de tomber sur des préjugés, le Chevalier n’en dit donc rien à personne.

Par la suite, il sursauta par rapport au tapotement ressentit dans son dos. Cette action fit sortir notre Chevalier de ses pensées d’où sa surprise. Luther se retourna pour voir Victoria et Kally maintenant tout près des deux Chevaliers. Gentiment, il sourie réciproquement à la petite Fée toute mignonne avec les deux ailes flottant dans son dos. Cependant, Luther se tourna de suite vers Thlérïas. Chuchotant, il dit à lui seul:

- Hé! Thlérïas! Comment tu l’as trouve ma sœur? Je te disais qu’il n’était pas nécessaire de rester seul. En plus que seul….C’est ennuyeux, on ne peut pas faire de…belles rencontres.

Luther termina sur un air coquin se demandant comment allait réagir son frère d’arme face à Victoria. Cependant, s’il tentait quoique ce soit sur la Chancelière, non sa sœur, il aurait un petit combat amical à faire. L’hybride essayait vraiment tout pour avoir un peu d’action. Laissant passer cette probable future colère en ce qui concernait la proctection de sa petite soeur, il se tourna de suite vers elle et Kally:

- Tu as laissé Shinylla seule Victoria. J’ai l’impression que je vais encore me faire dire quelque chose moi.

Il soupira et enleva subtilement et faisant attention à ses griffe une petite feuille qui vint se coller dans la belle chevelure dorée de Victoria. Souriant de contentement, Luther se tourna finalement en direction de la petite Fée. Mettant les poings sur ses hanches, il lui dit prenant une voix pleine de fierté:

- Alors, Kally! Tu es prête à devenir Élève et apprendre la magie!

Cette fillette ne cessait pas d’émerveiller voir même d’adoucir ce dur Chevalier en apparence. Soudainement, il leva la tête pour reposer son regard sur Myriam et son aura de lumière. Son cœur se remit à battre plus fort et l’hybride dut utiliser toute sa détermination pour s’éviter à courir comme un fou en direction de la Future Écuyer. Il se mordit la lèvre inférieure et regarda à nouveau les trois personnes qui l’entouraient se sentant dans l'obligation de se changer les idées. Celle-ci aurait, de toute manière, probablement tôt fait de disparaître de Rhodium honteuse de servir un Chef de la sorte.

_________________
Luther
Luther
Personnage principal

Masculin
Messages : 512
Rôle : Chef des Chevaliers de Rhodium
Âge : 23 ans
Âme Soeur : Mon coeur est indépendant, mais c'est étrange que je perde tous mes moyens lorsque je te vois...Toi.
Sexe : Masculin
Écuyer : Zinade Asura, je suis fier que tu sois mon Écuyer.
Date d'inscription : 03/08/2008


http://emerauderpg.1fr1.net/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Shinylla le Lun 10 Aoû 2009 - 12:51

"Exusez- moi!" Dis-je avant de partir.

Désolée, exusée, c'est seulement des mots qui voulait presque tout dire et entre temps il te sorte des sentiments de culpabilité et de désolation. Hum, je m'excuse beaucoup et habituellement je ne suis pas sensée de le dire. Je suis une Déesse et me faire pardonner c'est fréquent, car je sens que je les ai abandonné à leur sort. Une immortelle qui est devenue une Déesse, isoler des humains pendant trois siècles sans parler, sans dire mon fond penser à des personnes que je trouve sympathique. Aujourd'hui, c'est autre chose. Je ne peux rien dire concernant de qui je suis, mais je peux dire mon opinion sur tout et de rien, je m'en fout, de toute façon je n'allais pas avoir la foudre sur moi pour me faire punir, parce que je dis ce que je pense. J'étais faite de même. Dire ce que j'ai dans la tête, malgré que ce n'est pas très le temps, d'ailleurs, j'aimerais bien parler à quelqu'un. Moi, qui s'entremêlait dans la foule pour s'éloigner de Maelik à cause de la bousculade. Moi, qui avait encore une fois la tête ailleurs.

Je m'en allais, où? Je m'en allais discuter de chose sérieuse. Il fallait que je révèle au moins à une personne que je suis ce que je suis, non de rester de ce que je ne suis pas. Quoique je vais rester dans le "ce que je ne suis pas" sauf à une personne, mais laquelle? À Luther, pourquoi pas? Si je disais ça à une amie ou à une autre personne, je sentais que j'allais me diriger dans l'asile psychiatrique et si je disais à Luther... Sûrement il va me traiter de folle et après il va conquérir le monde, ça me ne dérangeait pas, parce que je serai la maîtresse du monde, malgré que je le suis déjà. En me foufilant davantage, une personne m'a adressé la parole, je n'avais que trop le choix de rester là à l'écouter. Quand j'ai vu qu'il sortait des photos je restais bouche bée. Il me les montrait en disant sur un ton fière:

-"Voici, ma fabuleuse petite fille et mon champion petit garçon! Ce sont de merveilleux jumeaux, les plus beaux au monde! Ô que je suis fier d'être père!"

"Félicitation, monsieur! Ils sont magnifique vos bout-choux" Dis-je faussement enthousiasme.

Je m'excusais de nouveau pour pouvoir m'en aller vers Luther. Je constatais que le monsieur avec qui j'ai parlé plutôt n'a même pas remarqué que j'ai faussé compagnie, il continue de parler tout seul en montrant des photos à une madame autre que moi. C'était drôle à voir! La Femme était plus enthousiaisme que moi, pendant que je sombrais dans le noir. Il ne fallait aucun cas que je vois des enfants... Je les ai abandonné dans leur sort à cause de ce que je suis vraiment. Désormais, ils sont morts, espérons qu'ils n'espèrent pas de me voir. Parce que je n'irais pas, ce n'est pas ma place, ma place, s'est soit ici, en haut, ou nulle part.

Bref, proche de la petite gang à Luther, quelqu'un m'a fait un croche pied, sans même que je le sache. Pas loin, les journalistes étaient là et ils nous regardaient. Malheureusement, je tombe mal. À cause du croche pied, je tombais peu en avant de Kally, c'est-à-dire, sur Luther, malheur à moi. En appercevant que je suis tombée sur son torse, je reculais de quelques pas pour ensuite aller à ses côtés pour ne pas mettre Kally à part et d'accueillir les Journalistes qui arrivaient en vitesste.

*Gurp! Gaffe de l'année Shiny! Tu as la pouasse aujourd'hui* Pensai-je en soupirant en voyant le photograhe arriver.

-"Lady Shinylla, est-ce que c'est récent vôtre relation entre Sir Luther et vous?"

Il me tendit le micro. Que c'est amusant de ce faire dire que je suis amoureuse de Luther. Un peu offenser de cette question, j'accrochais un sourire en coin dans mon visage, en espérant que ma colère s'introduit pas dans la terre. Oui, étant un déesse, mes émotions sont souvent liées dans les éléments, d'ailleurs, la terre, c'est la colère. J'ai senti une légère vibration en dessous de mes pieds. Oups... Je pris la parole aussitôt quand j'ai senti les vibrations dans la terre.

"Pour tout dire... Ça fait longtemps qu'on a rompu!"

Idée brillante que j'ai eu, mon oeil. J'ai déclenché sûrement une horde de question, je m'en fou. Entre temps, pendant que les Journalistes sont bouche bés, je murmurais à Luther:

"En passant, ignore tout ce que je dis aux journalistes" Dis-je en faisant une courte de pause à la fin de cette phrase.

"Puis, après leurs questions, je dois te parler seul à seule. Tu n'as pas le choix de toute façon, c'est urgent!" Dis-je en mettant les points sur les i.

Pour les journalistes, c'était simple. Ils me posèrent des questions et je les répondais en essayant de retenir ma colère. Depuis combien de temps qu'on a rompu? Depuis un an, aujourd'hui. Pour quelle raison on a rompu? Je voyageais beaucoup, pendant nos jours de congés. Pourquoi je voyageais beaucoup? Pour aller voir mon père. Pourquoi nous l'avons pas dévoiler en public? Parce que c'est privé. Est-ce que je suis une femme qui tient à garder secret mon côté intime? Comme tout le monde. C'était comme ça. Je disais des réponses courtes, jusqu'à temps que je dis: "Puis-je me disposer?" Ils avaient d'autres questions surtout concernant ce que j'allais dire à Luther, ça concernant lui et moi et personne d'autre, même pas à sa soeur, alors n'y compter pas! Ils ont été étonnés surtout quand ils ont senti encore des vibrations en dessous de leur pied. Affolés, ils sont partis, mais avant ils me posèrent est-ce que sa dérangeait Luther si j'étais accroe à la cafeine? Peut-être que si, peut-être que non. Ils sont partis, j'avais laissé des doutes dans leur esprit. Sacrer coups, que j'ai fait. Par après, J'ai pris la main du chef et on s'en allait dans un coin où il n'avait personne et que personne ne pourrait venir nous déranger. Disons, que je ne faisais pas attention à ses griffres, je ne ressentais pas la douleur. Quand on s'est arrêté, j'avais une griffure sur ma main. Je ne l'avais pas ressentis.

"Onn. Ce n'est pas grave."

En regardant ma main sous les yeux de Luther. J'enlevais le sang qui coulait sur ma paume avec ma bouche pour ensuite le regarder de nouveau sous ses yeux. Il doit vraiment se poser des questions concernant ses griffres, ce n'est pas grave. Il fallait que j'inspecte la plaie pour savoir si j'avais quelque chose. Heureusement, je n'avais rien, même que ça m'a servit à rien de regarder si j'avais de quoi rien ne me tuait. Laissant ma blessure saignée en paix, j'ai mis mon attention sur Luther. Je pris une grande respiration et j'espérais qu'il n'allait pas me jeter à l'asile.

"J'ai un secret que je dois absolument dévoiler à quelqu'un! J'ai pensé à toi, pas à cause que tu es mon chef, mais parce que je sens que je peux te faire confiance et que tu ne diras pas à tout le monde mon secret..." murmurais-je un peu.

"Je suis tannée de garder ça à moi tout seul et de faire semblant d'être une créature qui n'est guère moi, alors je te le révèle aujourd'hui. Mon identité que je garde secret depuis des lunes."

Il fallait que je m'arrête de tourner autour du pot.

"Je suis une Déesse... Une déesse dans l'ordre de Rhodium, incroyable non?" Dis-je en étant extrêmement sérieuse contre la nature de mon personnage.

Je montris ma main, ma blessure saignait à peine. J'enlevais le sang encore une fois avec ma bouche, puis je montrais ma plaie qui se fermait très rapidement. J'imagine sa réaction. Pourquoi n'es-tu pas venu guérir ma soeur à la place de la petite fée Kally? Je voulais bien, mais j'étais prise avec des admirateurs qui voulait savoir si j'aime le chef, ou qu'ils me parlaient de leur vie. Je voulais bien partir, mais mon image? Il fallait que je me fasse une image bien plus sympathique que l'accro à la cafeine! ><

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Thléïras le Mar 11 Aoû 2009 - 11:36

Après m'avoir excuser je remis mon chapeau de paille sur ma tête, à ce moment là Luther était placer devant moi, je regarda donc par dessus son épaule et au loin je pus appercevoir une femme et une petite fille s'approcher de Luther et moi. La femme était Victoria la chancelière et la petite fille je ne la connaissais pas, je ne l'avais même jamais vu auparavant, mais bon il y a un début à tout. Je regarda un peux partout autour de moi et en passant mon regard sur deux journalistes, je pus voir que dans quelque instant ils allaient s'approcher de nous pour posé des questions à Luther. Je voulu l'avertir, mais trop tard les journalistes étaient déjà là à posé des question à notre cher chef des chevaliers. Luther m'impressionna, une question, une réponse et puis c'était déjà fini, je croyais que les journalistes allaient être fatigant, mais Luther s'en débarassa en un rien de temps. Puis pendant quelque instant se fu le silence totale, je regarda Luther qui avait l'air pensif, puis j'apperçu Victoria et la jeune fillette qui était maintenant à nos côtés, Luther sursauta quand l'une d'elle vint lui tapoter sur l'épaule, décidémment il réfléchissait à quelque chose et avait complètement oublié son entourage. Puis le chef des chevalier s'approcha de mon oreille pour me chuchoter quelque chose, alors je posa mon chapeau devant nos visages pour faire comme un isolement et plus empêcher Victoria et Kally d'entendre Luther.

-Hé! Thlérïas! Comment tu l’as trouve ma sœur? Je te disais qu’il n’était pas nécessaire de rester seul. En plus que seul….C’est ennuyeux, on ne peut pas faire de…belles rencontres.

- Sans commentaire ...

Je devins complètement rouge pendant quelque seconde et pendant ces secondes je fis comme si j'allais remettre mon chapeau sur ma tête, mais tranquillement, pour camoufler cette timidité. Mon chapeau repositionner je présenta ma mains à Victoria pour lui faire une simple poigné de mains. à

-Bonjour, je m'appelle Thléïras et j'imgaine que vous êtes la Victoria que Luther n'arrête pas de me parler depuis qu'il est venu me rejoindre ?

Avec mon chapeau je gardais mon air mystérieux, mais avec ma présente attitude je donnais l'air d'être super social et sa ne m'allait pas du tout, alors en serra la mains de Victoria je pris mon chapeau de l'autre mains et je fit une petite révérance pour me donner un air gentlemen. Je ne repositionna pas mon chapeau sur ma tête par contre, je le mis dans mon dos, comme les chevaliers et leur bouclier, moi j'avais un petit truc qui me permettait d'attacher mon chapeau au dos de ma robe au nuage rouge. Pour m'enlever cette air d'être non sociable et mystérieux il me manquait plus qu'ôter cette robe, mais malheureusement mon linge en dessous n'était pas adéqua pour la situation, je ne devais pas vraiment me promener en camisole et en bas de pijama durant la cérémonie, malgré que ça ne me dérangerait pas dutout, ce serait plutôt les autres qui serait dérangé par mon accoutrement. J'étais en retard ce matin et je n'avais pas pu me changer correctement alors j'ai gardé mon pijama tout simplement en rajoutant ma robe par dessus, bien fermé celle-ci cache tout ce que je porte en dessous sauf le col de ma camisole grise, mais bon ceci n'est pas très indéscent j'imgaine, en plus je ne suis pas poilu du torse, qu'elle chance.

Alors que nous discutions tous ensemble, Shynilla arriva et trébucha malencontreusement sur Luther, alors je jeta un ragard sur les journalistes pour voir s'il avait remarqué la situation et malheureusement ils l'avaient remarqué, même qu'ils s'approchaient pour aller reposer des questions. Cette fois-ci je resterai encore calme, mais la prochaine fois j'interviendrai et m'en débarasserai une bonne fois pour toute. Shynilla inventa une histoire assez rigolote pour s'en débarasser au plus vite, mais cela ne fis que faire poser plus de question, qu'elle réponda avec des réponse courte, ce qui arrêta la discussion assez rapidement avec les journalistes qu'ils eurent peur quand le sol se mit à trembler pour je ne sais qu'elle raison. Pendant tout ce temps je regardais les journalistes et Shynilla et aussi la réaction de Luther quelque fois, puis en jetant un dernier regard sur Shynilla je vus que dans quelque seconde elle partirait avec Luther pour parler en privé, alors quand elle a dit qu'elle devrait parler à Luther en privé ce n'était pas seulement pour attirer l'attention c'était la vérité, c'était assez difficile à croire puisque depuis tantôt Shynilla ment au journaliste j'ai pensé que c'était une menterie, mais j'ai eu tort.

-Prenez pas trop de temps, sinon je vais commencer à me poser des questions.

Dis-je toute simplement avant qu'ils ne partent trop loin pour m'entendre. Pendant quelque seconde j'oublia Victoria et la petite fille qui était à nos côté depuis tantôt, je me resaisissa rapidement et me retourna vers eux.

-Ça ne devrais pas prendre trop de temps, si cette petite discussion comptait vraiment pour Luther, il devrai revenir dans quelque instant, mais cette Shynilla aurait au moins pu s'excuser de nous avoir enlever Luther pas vrai ?

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Signaturethlras

Ce que tu dis le jour est entendu par les oiseaux.
Ce que tu dis la nuit est entendu par les souris.
Même les mots peuvent parcourir mille miles.
Thléïras
Thléïras
Personnage important

Masculin
Messages : 170
Sexe : Masculin
Écuyer : Never
Date d'inscription : 20/01/2008


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Invité le Mar 11 Aoû 2009 - 13:56

Victoria et Kally étaient désormais près de Luther et de cet homme mystérieux. L’homme lui présenta sa main, elle lui présenta à son tour sa main. Ils échangèrent une poigné de main.

-Bonjour, je m'appelle Thléïras et j'imgaine que vous êtes la Victoria que Luther n'arrête pas de me parler depuis qu'il est venu me rejoindre ?

- Enchanté Thléïras. Effectivement je suis cette fameuse Victoria. Je ne savais pas que tu parlais autant de moi, Luther ? Elle eu un petit rire amusé accompagné d’un magnifique sourire.


Victoria était impressionnée par ce Thléïras. Il lui avait fait une petite révérence ce qui la laissa bouche-bée * Wow un gentlemen… sa commence à ce faire rare * pensa-t-elle amusé. Pendant que le petit groupe discutait Shynilla trébucha sur Luther. Victo sentait en elle le malaise de l’avoir laisser seule un peu plutôt. Puis les journalistes entouraient Luther et Shynilla. Victoria n’aimais pas trop les journalistes, elle se contentait de resté professionnelle. Elle recula d’un pas quand elle les vues un peu trop proche d’elle à son goût. Ses conseillers lui aurais conseillé de prendre l’occasion pour ce faire connaître un peu, pour être dans les nouvelles, mais elle ne se plaisait pas beaucoup à faire sa prestigieuse et supérieure. Shynilla inventa une histoire qui lui paru sans queue ni tête et qui était rigolote. Puis son frère parti un peu plus loin avec Shynilla pour parlé en privé ce qui la laissais seule avec Thléïras et Kally. Cette journée était mouvementée pour la toute nouvelle chancelière. Victoria devais s’y faire, il faut dire qu’elle ne détestait pas passer ses journées en plein air et dans de petite fête. Elle était sûr d’adoré ce métier, elle l’aimait déjà beaucoup quand elle était la protégé mais elle ne s’imaginait autant de travail. Puis ce fameux Thléïras ce tourna vers eux.

-Ça ne devrais pas prendre trop de temps, si cette petite discussion comptait vraiment pour Luther, il devrai revenir dans quelque instant, mais cette Shynilla aurait au moins pu s'excuser de nous avoir enlever Luther pas vrai ?

- Je suis totalement en accord avec vous. Mais bon laissons leurs le temps de parler et ont la chicanera après dit-elle sur un ton moqueur.

Elle lui fit un sourire et regarda la petite fée.

- Alors Kally sa va bien ? Tu te sens pas trop entouré ou gêner ? Veux-tu quelque chose à boire petite ?

Elle lui sourie chaleureusement et elle ce rappelais qu’elle lui tenait toujours la main, qu’elle s’empressa de libéré. Victoria devient un peu rouge à cause de son oublie. Elle tenta de caché du mieux qu’elle pouvait le rouge qui lui montais au visage. Cela ne se remarquais pas beaucoup et passa rapidement.

- Alors Thléïras, vous êtes chevalier depuis combien de temps ?[/size]

[size=13] Elle tentait d’engagé la conversation question de mieux connaître Thléïras l’homme à l’allure mystérieuse qui l’intriguais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Thléïras le Mar 11 Aoû 2009 - 16:56

Notre petit groupe rigolait pendant que Luther lui parlait en privé avec Shinylla, je riais avec Victoria, mais en faite je me demandais de quoi Luther et Shinylla parlait, ça m'intriguait et je suis en général un homme très curieux. Je me dis que ça ne devait être pas trop important et je me reconcentra sur ma discussion avec Victoria et Kally.

-Alors Thléïras, vous êtes chevalier depuis combien de temps ?

-Et bien moi, je suis chevalier depuis pas très longtemps, en faite vu qu'il n'y a plus de date j'ai de la difficulté à me situé, mais je dirais que j'ai intègré la première génération en même temps que Luther, quelle chance il a eu d'en devenir le chef. En tout cas c'est un vrai bonheur d'avoir intégré cette magnifique ordre de chevalerie, jamais je m'aurais cru capable de telle exploit. C'est à cause de mon père, que je suis devenu ce que je suis, dommage qu'il ne soit plus de ce monde, ce que je garde en souvenir de lui ce sont ses yeux.

J'ouvra grand mes yeux pour que Victoria puisse les appercevoir. Je repensa donc à mon père qui est mort au combat pour Rhodium, c'est pour eux qu'il est mort et c'est aussi pour eux que je mourrai, du moins c'est ce que j'espèrais au plus profond de mon coeur, c'était en partit ce que je ne dévoilais à personne et que je ne dévoilerai jamais. Mais il y a autre chose que je garde pour moi, c'est un peu dommage que rencontrer tout ces gens ici dans cette ordre me donnera des problèmes plus tard, mais bon pensons à autre chose et profitons du moment que je passe ici, par contre je devrai faire attention, puisque si je suis trop amis avec tout le monde je ne pourrai plus faire ce que je voulais faire.

-Étrange non ?? Remarquez-vous cette étrange pupille avec un cercle noir autour et des boules noir placé en triangles sur le cercle.

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Signaturethlras

Ce que tu dis le jour est entendu par les oiseaux.
Ce que tu dis la nuit est entendu par les souris.
Même les mots peuvent parcourir mille miles.
Thléïras
Thléïras
Personnage important

Masculin
Messages : 170
Sexe : Masculin
Écuyer : Never
Date d'inscription : 20/01/2008


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Kally le Mar 11 Aoû 2009 - 17:49

[Désolé à cause de mon déménagement j'ai pue d'ordi c'est donc compliquer de répondre régulièrement,vous me pardonnez j'espère Smile]

La jeune fée de 7 ans tenait toujours la main de la chancelière et écoutait plus ou moins attentivement se que disait les adultes.En faite,elle ne savait absolument pas quoi dire ou faire et puis son sourire s'effaça après un moment,laissant apparaitre sur le visage de l'enfant la réflexion voir même la confusion.Puis à un moment donné Luther lui demanda si elle avait hâte d'être élève.La jeune fée au ailles bleus afficha un immense sourire et prit la parole.

-Moi j'ai très très très très hâte!Je serait une championne j'en suis sure!Et si jamais je le suis pas et bien je serais contente de voir des gens encore meilleure que moi!Parce que il faut aussi être content des victoire des autres dans la vie et pas seulement des notre...C'est mon papa qui m'a dit ça.Et puis si les autres sont meilleure que moi c'est t'en mieux pour moi ça veux dire que je vais pouvoir plus en apprendre plus tard!!!Oui oui c'est vrai!

La jeune fée avait semble-t-il toute perdu sa timidité et son air songeur d'un seul cou!Tout cela c'était transformé en joie comme par magie et un immense sourire éclairait à nouveau son jeune visage féerique.La gamine don le bleu était sa couleur principale,se retourna vers l'homme étrange au quel elle n'avait pas adressé la parole.Après tout lui non plus ne lui avait pas adressé la parole.La jeune fée de 7 ans se contenta de lui faire un immense sourire, espérant de tout son coeur qu'il lui parle.Puis après un moment Victoria lui parla,elle lui demanda si elle allait bien.La jeune fée fit vivement oui de la tête.Ensuite elle lui demanda si elle voulait quelque choses à boire.

-He,non merci.

Après cela Victoria lui lâcha la main.Elle avait dit quelque chose de mal?Kally entreprit de reprendre,la main de Victoria,qui lui avait donner du courage face à l'homme qui ne lui avait toujours pas parlé.

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Kally_10<

Kally d'Ambre,la fée unique!

Je jure sur ma vie que chaque fois que je pourrai être utile je le serai!
L'important c'est de ne pas oublier se pourquoi je suis née,pour aider!
Kally
Kally
Personnage important

Féminin
Messages : 107
Rôle : élève
Âge : 7ans
Âme Soeur : pas pour le moment
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 27/03/2009


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Luther le Mer 12 Aoû 2009 - 14:36

Luther du faire appel à toute la motivation présente en lui pour éviter de regarder à nouveau en direction de Myriam. Cette lueur l’agaçait déjà largement, mais il fallait aussi qu’elle devienne une obsession. Pourquoi le jeune Chef ne pouvait jamais contrôler ses émotions à sa guise? Ses yeux aux iris verts, ses pupilles verticales ne cessèrent pas de jeter un œil sur la Future Écuyer ailleurs dans la cours de l’institut de Rhodium. Le Chevalier remarqua aussitôt son ennui voir ce qui se trouvait normal. Quand est-ce qu’une personne songerait à démarrer la cérémonie? À moins que tout ce monde attendait un mot du Chef des Chevaliers de Rhodium. Si tel fut le cas, Luther n’était strictement pas au courant. Non mais, s’il devait avoir un rôle important aujourd’hui, on aurait tout simplement pu le mettre au courant. Peu importe, ses milles et unes pensées passèrent à un train d’enfer dans l’esprit de l’hybride au physique peu orthodoxe. Seulement, il prenait en lui d’observer attentivement les traits physiques de Myriam. Ceci lui donnait un point de nervosité au ventre. Non que cet énervement semblait être négatif. Bien au contraire.

En ce qui concernait la Future Écuyer, Luther put comprendre que la jeune fille se trouvait très belle. Ou bien la lueur alimentait cette beauté aux yeux d’un Chevalier inconscient d’être tombé sous ce charme. Il remarqua tout de suite sa peau très pâle à l’inverse de la sienne. Cette peau portait un contraste flagrant par rapport aux magnifiques cheveux ébène de la jeune fille. Le Chevalier se doutait bien qu’elle devait avoir dans les 16 ans. Cependant, il n’y pouvait rien. Un rien l’attirait chez cette personne.

Heureusement, la remarque de Thlérïas remit les pensées et le comportement de notre Chef des Chevaliers un peu plus à la normale.

*Comment ça, sans commentaires!* songea t’il allant donner un coup de coude à son frère d’armes tout en le regardant sur un air qui signifiait la taquinerie.

Rien de bien méchant chez ce Chevalier qui adorait se démener. Malheureusement, son geste fut arrêté par le respect que Thlérïas vouait à Victoria. Luther soupira levant les yeux au ciel. Une envie de rire se fit au visage de l’hybride aux beaux gestes du Chevalier timide de nature. En effet, avec le temps Luther finit par connaître quelques uns des comportements habituels de ses compagnons d’armes. Seulement, la discussion suivante entre Thlérïas et sa sœur outra quelque peu notre hybride très colérique.

- Ce n’est même pas vrai! Je ne parlais pas touj…

Le rayon de soleil frappa de nouveau le cœur du Chevalier. En effet, suite aux paroles précédentes de Luther, Kally parla de son sourire toujours plus mignon. Celui-ci fut accompagné de sa joie contagieuse. L’hybride ne put contenir son propre sourire heureux de la détermination de la nouvelle Élève de faire partie du nouvel Ordre de Rhodium. Seulement, les dernières paroles de la petite consternèrent le Chef.

Lui-même se trouvait égoïste pendant son enfance. Il soupira se forçant tout de même à sourire à Kally. Malgré tout, l’émotion ne parvint pas à s’épanouir restant coincé par celle de la honte. Baissant soudainement la tête, Luther ne put donc pas éviter un poids se jeter à la hauteur de ses épaules. Le choc lui coupa le souffle pour le reculer au mur.

Quelques secondes passèrent et le Chevalier remarqua Shinylla près du groupe sans compter les journalistes qui revenaient. *Ce n’est pas vrai!* alors que la lumière se fit dans l’esprit de Luther par rapport à ce qu’il venait tout juste de ce passer. En bonne personne qui détestait les coureurs de «scoop», l’hybride alla pour reproduire sa ruse. Sauf que sa sœur d’armes prit les devants inventant une histoire des plus…rocambolesque.

Entrant en éruption, un volcan n’aurait tout simplement pas pu faire autant d’effet à Luther. Une bombe semblait avoir explosée à l’intérieur de lui-même. Une nervosité le prit tout à coup le poussant à arrêter Shinylla à étendre une rumeur, car évidemment cela en serait une. Peu importe, ce qu’il tenterait de faire, il ne pouvait que tomber dans la colère observant sur un air dépité ce qui égalerait des moqueries pour au moins deux mois sinon plus. Ses dents effilées se serrèrent sans compter ses poings. Luther dut clore ses yeux pour tenter de ramener le calme en lui-même. Il entendit à peine les paroles de Shinylla à son égard.

Malheureusement, un mouvement sur son bras droit l’empêcha de rester sur place tentant de disparaître sous terre. Sans compter que la secousse sismique devrait pouvoir y aider. *J’espère que les Volcans à l’Ouest ne sont pas en train d’entrer en éruption* ne put-il tout de même pas s’empêcher de penser. En effet, la cérémonie serait gâchée et toute cette réunion recommencerait le lendemain. Oh ça non! fulmina t’il toujours plus.

Puis, enfin seul à seul dans un coin de la cour de l’Institut avec sa sœur d’arme, Luther put apercevoir qu’il la blessa. À nouveau, une culpabilité monta jusqu’à sa bouche et il eut envie de crier sa stupidité à tous les convives ici présents. Pourquoi devait-il toujours être maladroit? Surpris, Luther vit que Shinylla prenait les choses bien en main. La blessure ne fut qu’un malheureux souvenir quelques secondes plus tard.

*Elle aurait pu guérir Victoria aussi. Pauvre Kally qui a utilisé son énergie à sa place.*

Cependant, Luther n’eut pas le temps de dire sa façon de penser à sa sœur d’armes. Heureusement, une nouvelle dispute ne commencera pas et donc les gens croiront toujours en l’unité des Chevaliers de Rhodium. Pourtant, la surprise de Luther monta d’au moins un kilomètre aux futures paroles de Shinylla. Elle semblait fort embarrassée voir même agacée par ce secret.

Luther resta interdit aux mots «Déesse dans l’Ordre de Rhodium». Elle se moquait de lui, là. Pourquoi lui avouer qu’elle était une magnifique jeune femme? Il connaissait déjà cela et on ne pensait pas à un secret pour personne…En tout cas, pas pour lui. Il regarda un instant les cheveux blancs courts de sa sœur d’arme, ses yeux, sa robe…

- Shinylla! Pourquoi tu dis que c’est un secret? Je sais que tu es belle. Tu me cherches, c’est ça ou tu a un faible pour moi?

Un sourire en coin passa sur le visage du Chef des Chevalier pour retomber plus rapidement encore. Ses yeux cherchaient nettement la chose qui clochait dans toute cette histoire. Shinylla semblait réellement sérieuse. Impossible de prendre cela à la blague. Tout de suite, Luther tenta de désamorcer le conflit qu’il faillit provoquer:

- Non! Attends! Je…Ce n’est pas ce que je voulais dire! Ah!...Je ne comprends pas là!

Soupirant désespérément, l’hybride se prit la tête à deux mains tentant de comprendre ce qui en était. Impatient de nature, Luther haïssait cette attente. En ce moment, celle qui l’empêchait d’avoir la certitude qu’une chose, si peu possible soit-elle, devienne tout de même réalité. Cela l’énerva tellement qu’il en attrapa mal à la tête. Magnifique pour la suite de la cérémonie. Finalement, prenant les mains de sa sœur d’armes dans les siennes comme un bon ami, il l’a regarda droit dans les yeux puis ajouta:

- Si je me rappelle bien mes cours d'histoire, tu es une véritable Déesse alors. Celles qui vivent dans un autre monde qu’on ne voit pas. Ce monde existe vraiment alors?

Attendant ardemment une réponse, Luther repensa à ses malheureux cours d’histoire fort ennuyants. Parfois, une notion ou deux lui revenaient en tête soit celles où un livre frappa ses huit griffes avec fracas.

_________________
Luther
Luther
Personnage principal

Masculin
Messages : 512
Rôle : Chef des Chevaliers de Rhodium
Âge : 23 ans
Âme Soeur : Mon coeur est indépendant, mais c'est étrange que je perde tous mes moyens lorsque je te vois...Toi.
Sexe : Masculin
Écuyer : Zinade Asura, je suis fier que tu sois mon Écuyer.
Date d'inscription : 03/08/2008


http://emerauderpg.1fr1.net/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Shinylla le Mer 12 Aoû 2009 - 22:13

Que je suis Perplexe, confuse, peut-être idiote aussi! Perplexe, parce que j'en avais assez t'attendre après ses réponses que je sentais qui j'allais guère apprécier. Confuse, pourquoi? Je n'étais pas confuse, au contraire, je savais où était mes idées et tout, alors pourquoi j'ai dit que j'étais confuse? Sûrement pour mon envie de dire faussement que j'étais confuse. Idiote, car je sentais que j'ai faite une gaffe de ma vie, qu'il n'allait pas me croire et tout pour me blesser. Blesser une Déesse ça ce peux-tu? J'espère que non.

Donc, je le regardais, toujours aussi impatiente de voir comment il réagissait. D'ailleurs, je n'ai pas très aimé sa réaction. Son regard allant vers mes cheveux LONGS, en s'allant se poser sur mes yeux pour ensuite se déposer sur ma robe. Est-ce qu'il est en train de me relooker? Il a le culot séismes! Je n'ose même pas y croire! Moi, qui a une amourette passagère à son égard, et il en profite pour me relooker de long en large, sérieux, je ne sais même pas pourquoi j'ai un petit faible pour lui, en plus, tout le monde me pose cette question et je mens. J'aime personne, à point c'est tout! Non, mais quand même. Un méchant beau bonhomme devant moi qui a une peau mauve, m'intéresse autant que ça? Vous rêvez en noir et blanc! C'est rien qu'une amourette qui va s'en aller aussi vite quand elle est arrivée, point final!

-"Shinylla! Pourquoi tu dis que c’est un secret? Je sais que tu es belle. Tu me cherche, c’est ça ou tu as un faible pour moi?"

"Pardon?" Posai-je un peu beaucoup offenser.

Il a l'audace de me dire que ce n'est pas un secret?! Il a le culot de dire que je le cherche et que j'ai un faible pour lui? En plus, il dit que je suis belle? Pour le compliment, je ne dis rien, parce qu'en venant de ton chef tu ne peux pas vraiment virer de bord, mais que je le cherche et que j'ai un faible pour lui, ça me met hors de moi sérieux. Cependant, un autre vibration se fit, mais on le ressentait à peine. Un léger séisme qui va se reproduire pour devenir de plus en plus fort si j'ouvre la bouche. Je le cherche? Non, si je le cherchais vraiment, je le trouve que très rapidement. Pour le "j'ai un faible pour lui". Est-ce que ça ce voit tant que ça ou c'est seulement des question qui se passe comme ça, parce que je me tiens avec Luther? Sûrement, à cause que je me tiens trop avec le chef. Un peu plus, j'allais me faire traité de chouchou du chef. En le sondant très rapidement, l'être en mauve, j'ai senti qu'il avait des craintes concernant les volcans. Ne t'inquiète pas, je contrôle parfaitement le monde. Pfff...

Je m'en allais partir. Sérieusement, je n'aurai pas du, si j'avais su qu'il réagissait de la sorte, je m'aurai tût, mais non. Il fallait que je fasse mon égoïste et dire à l'idiot mauve que je suis une déesse, franchement. Pathétique. Finalement, je fus retenue quand il se corrigea:

-"Non! Attends! Je…Ce n’est pas ce que je voulais dire! Ah!...Je ne comprends pas là!"

Je fermais les yeux en faisant un soupir. Je gardais par la suite mes yeux clos. Il ne comprend pas? Pourtant c'est facile à comprendre! Il a une déesse dans l'ordre de Rhodium, c'est tout, pas besoin de preuve. Je respirais très lentement, je voulais écouter le reste, je voulais savoir de quoi il pensait. En suivant le cour de ses penser je me croisais les bras en écoutant patiemment. Il voulait que je parle? De quoi? Je n'ai eu qu'un instant de penser qu'il avait mal à tête, bravo! Ça prend pas la tête à Papineau pour attraper un mal de crâne dans une pareil situation. S'il était sceptique, alors là, c'est autre chose. Je ne pouvais pas lui donner de preuve à cet instant de peur de faire revenir les médias rapidement et de faire tourner la tête vers moi, donc j'attendais, mais j'ai aussitôt ouvert mes yeux quand il prenait mes mains dans les siennes. J'étais fortement étonnée, qu'est-ce qui allait dire? Shinylla, tu as besoin sérieusement de soin, tu ne trouve pas? Je le regardais dans les yeux, je pouvais apercevoir qu'il me regardais directement dans les yeux. Ça me donne des horribles scènes dans ma tête, il faut qu'il arrête!

- "Si je me rappelle bien mes cours d'histoire, tu es une véritable Déesse alors. Celles qui vivent dans un autre monde qu’on ne voit pas. Ce monde existe vraiment alors?"

Il se rappel des cours d'histoire, maintenant? Il a fait un miracle, j'espère qu'il le sait bien. Je lui adressais un faible sourire. Est-ce que je devrais ou non? Ah tant pis. Le sujet est lancé.

"Oui, ce monde existe vraiment. C'est le monde céleste. Je sais qu'on est trois Déesses désormais qui gèrent ce monde. Il y a trois cent ans, on était plusieurs, puis la Déesse Mère en a fait disparaître beaucoup d'entre nous, depuis on est resté dans nôtre monde, pour ensuite repartir ici..." Dis-je en perdant le sourire et en étant très sérieuse.

Voilà que je révèle nôtre monde. Je n'étais pas sensée de faire ça, peu importe, espérons que là haut n'écoute pas ce que je viens tout juste de dire, à qui sait de nos jours, les femmes dans leurs semaines de menstruation, ça devient désastreux. Voir, que je dis ça. Les déesses n'ont pas de semaine où que les ovules se fassent évacuer une fois par moi, une chance. Nous, nous sommes seulement des parfaite femmes qui n'ont pas de défaut. Tsss... Défaut psychologique, oui, mais physique non.

"Tant qu'à y rester dans le moment de révélations..." Dis-je en fermant les yeux et en fronçant les sourcils.

"Je suis la déesse qui a créé la terre et quand je suis contrariée, cet émotion se lie automatiquement aux séismes. Figure-toi que les tremblements de terre de tout à l'heure c'est moi qui en est la cause... Alors, ne pense pas au Volcan, pense plutôt à me faire changer les idées..." Dis-je d'un ton plus bas.

Ah la la. Que dire d'autre? Tant qu'à y être, je vais révéler mes amourettes, ça va me vider le coeur un peu, coeur... Ce qui sert de sac à émotion, je vais le vider tient tient!

"Concernant que j'ai un faible sur toi. C'est seulement une amourette passagère. Si tu es étonné, c'est de ta faute, c'est toi qui a fait régner se sujet tantôt avant que tu t'es corrigé...et euh...Merci pour le compliment..."

Je m'étais adoucis, j'avais ouvert mes yeux, mais je les avais baissé. C'était honteux de ma part de dire cela de cette façon. D'avoir dire que c'était un kick et non un amour fou. De tout façon, ça n'allait durer que quelques temps, il avait déjà les yeux sur quelqu'un d'autre, autre que moi. Ce n'est pas bien grave, c'est juste que je suis seulement déçue. L'amour, ce n'est pas mon domaine et ça parais grandement.

"Autres questions?!" Demandais-je en osant déposer mes yeux les siens.

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Invité le Sam 15 Aoû 2009 - 17:51

Victoria était toujours en compagnie du Chevalier et de la petite fée, tous riais et la fête se déroulais à merveille. Kally avais refusé son offre de breuvage. Elle remarqua que la petite Kally tenta de reprendre sa main. Victoria reprise alors la main de la petite fée, elle était un peu stupéfaite que la petite fée lui reprenne la main car elle croyait que Kally n’appréciais pas. Pendant ce temps Thléïras répondais a sa question.

-Et bien moi, je suis chevalier depuis pas très longtemps, en faite vu qu'il n'y a plus de date j'ai de la difficulté à me situé, mais je dirais que j'ai intègré la première génération en même temps que Luther, quelle chance il a eu d'en devenir le chef. En tout cas c'est un vrai bonheur d'avoir intégré cette magnifique ordre de chevalerie, jamais je m'aurais cru capable de telle exploit. C'est à cause de mon père, que je suis devenu ce que je suis, dommage qu'il ne soit plus de ce monde, ce que je garde en souvenir de lui ce sont ses yeux.

Elle était quelque peu surprise de sa réponse et captivé par son récit. Elle était toute émue qu’il parle de son père. Elle regarda attentivement les yeux de Thléïras. Ses yeux étaient magnifiques. C’était la première fois qu’elle voyait des pupilles comme les siennes, il devait bien être le seul avec des yeux comme ceux-ci.

-Étrange non ?? Remarquez-vous cette étrange pupille avec un cercle noir autour et des boules noir placé en triangles sur le cercle.

- Je suis d’accord qu’ils sont étranges vos pupilles. Mais elles sont magnifiques, j’en ai jamais vu avant. Vous devez bien être le seul dans le royaume avec des yeux semblables. J’adore vos yeux. Votre père serait fier de vous.

Elle lui fit un sourire aimable. Elle tenait toujours la main de la jeune fée. Elle jeta un coup d’œil dans la foule pour regarder où son frère était et s’il allait toujours bien cela faisait déjà quelque minute qu’il était parti. Elle le vu non loin avec la chevalière de tout à l’heure, ce qui la rassura. Elle pu ainsi continuer sa discutions avec Thléïras et Kally, même si la fée ne parlais pas beaucoup. Elle demanda à Kally et à Thléïras :

- Alors la petite réception vous la trouvez comment ? Je la trouve bien sympatique moi sans compté que le soleil est présent et la température merveilleuse.

Elle leurs souria gentiment dans l’attente de leurs réponses. Il était bien vrai que le soleil brillait de miles feux et que la température était quelque peu chaude mais avec un petit vent frais et rafraîchissant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Luther le Sam 15 Aoû 2009 - 23:53

Les bavardages continuaient dans la cour de l’Institut de Chevalerie de Rhodium. Les convives buvaient, certains se saoulaient d’autres décidèrent de se nourrir. Quelques serviteurs passaient entre les différents petits groupes éparpillés ça et là. On prenait des petits fours ou des amuse-gueules. Peu importe, tout qui tentera de faire oublier le commencement de la cérémonie d’Attribution. Elle se faisait attendre et des gens semblaient tout à coup devenir fort impatients. On pensait même que les principaux concernés l’étaient encore plus. Quelques cris s’élevèrent désirant ardemment passer aux choses sérieuses.

Luther n’entendait pas vraiment ce brouhaha. Non pour la même raison qu’une jeune fille de dix ans qui deviendrait bientôt Écuyer de l’Ordre d’Émeraude. Le Chevalier ne se cachait nettement pas sous une table. De toute manière, aucune ne se percevait dans cette cour. Les invités mangeaient debout tous un chacun verre à la main. Non, Luther et sa sœur d’armes Shinylla se retrouvait dans un coin éloigné de l’agitation perpétuelle et semblant grandissante ici-même. Heureusement, car le Chef des Chevaliers n’aurait certes pas voulu une observation attentive de ses moindres faits et gestes du moment. Et cela encore moins par sa sœur…En effet, il fut fort surpris de la réponse de Shinylla sur l’existence du Panthéon Céleste sans compter des dieux eux-mêmes. Malheureusement, il ne semblait plus exister dorénavant que trois Déesses. Étrange...

L’hybride resta interdit lâchant tranquillement, étape par étape, les avant-bras de sa sœur d’armes qu’il prit préalablement en amitié. Seulement, il ne cessait pas de poindre son regard de félin sur celui de Shinylla. Elle resta sérieuse, mais Luther ne pouvait en être totalement certain. Les yeux clos, on ne pouvait pas être sûr des émotions des autres personnes.

*Et moi qui disait cela sans vraiment le penser…J’ai pensé aux dieux, mais je n’ai jamais cru en eux…*

Après sa petite frustration suivant le premier mot entrepris par Shinylla, une surprise logiquement méritée, Luther ressentit une nette culpabilité…Encore! Pourquoi les émotions venaient toujours nous hanter? Pourquoi pouvions-nous ne pas vivre et se débarrasser des sentiments déstabilisants d’un simple coup de magie. Un sage homme avouerait probablement que les émotions nous faisaient grandir et blablabla. L’ancien Druide de Rhodium, ou presque ancien, prônerait sans détour ce point de vue. Seulement, Luther ne démontrait pas les mêmes valeurs. Il n'était pas un sage homme. Impatient de nature et surtout jeune, il désirait nettement éliminer cette culpabilité qui le rongeait. Il pensa, malheureusement, un voile de tristesse passa devant ses yeux:

*Shinylla est une Déesse et c’était comme si je ne croyais pas en elle alors…*

Un soupir se dégagea de la bouche de l’hybride laissant apercevoir quelques unes de ses dents effilées. Il passa sa main droite dans ses cheveux ébène sans vraiment y penser: inconsciemment l’on pourrait dire souhaitant peut-être que cela l’aide à reprendre vie…Éliminer cette stupeur qui restait collée à son corps. Heureusement, Shinylla parla à nouveau non pas pour améliorer l’état de l’hybride. Zut! Elle voulait lui parler d’autres choses.

Luther apprit de suite le rôle de Déesse de la terre joué par la Shinylla de même que le lien avec les séismes perçus quelques minutes plus tôt. Plus faible, le troisième fut tout de même remarqué par le Chevalier. Il se rendit compte que le «Pardon» brusque de sa sœur d’armes et le tremblement de terre reliaient une colère. Un petit sourire se fit sur le visage de Luther, mais retomba à nouveau. Il se demandait combien de pensées plus ou moins privées Shinylla aperçut de lui-même. Et si…Non! Elle n’aurait tout de même pas osée. Le Chef tentait souvent de ne pas percer la vie privée de ses frères et sœurs d’armes. En effet, ce n’était pas de ses affaires. Le sourire fit place à une moue perceptible suivit d’un petit grognement ou feulement si vous voulez semblable à un chat. Tout ceci ne se résorberait pas de sitôt. Quoique avec les connaissances apprises aujourd'hui...

Reculant subitement de quelques pas, Luther apprit la seconde suivante que Shinylla aimait, voir adorait, notre Chevalier colérique, rebelle, étrange physiquement. Exactement l’inverse auquel l’on s’attendrait pour tomber amoureux. Oui, ses muscles l'aidaient et la forme de son visage peut-être aussi. Puis, l’hybride n’eut pas d’autres questions. En effet, s’il en poserait encore sa tête allait très certainement exploser. Excité par ces secrets dont un énorme, en colère contre sa sœur d’armes pour ne pas avoir avouer le premier, il ne put retenir plus longtemps toutes ses émotions. Serrant les poings avec forces, Luther regarda la jeune femme:

- Shinylla! Pourquoi avoir gardé tout cela pour toi? Je suis ton ami, ton frère d’armes! J’aurais pu comprendre! Et le fait de la Dé…

Soudainement, les oreilles pointues de l’hybride se mirent à vibrer. Des gens approchaient, d’autres murmuraient à quelques mètres des Chevaliers arborant des airs interrogateurs. Soupirant désespérément, Luther ne put s’empêcher d’entendre leurs pensées quant à un probable amour. *Tss! Maintenant je suis dévoilé si on peut dire* pensa t'il un peu indifférent. Ceci ne sera pas pour longtemps alors que les journalistes voudront en apprendre plus dans les deux semaines à venir.

- En tout cas, je...Je n’arrive pas à y croire que tu ne sois…bien pas d’ici…

Luther vit encore des curieux s’approcher et tenter de comprendre quelques bribes de la conversation. Les journalistes revenaient mêmes. Non, ce n’était guère le moment de chercher le Chef des Chevaliers. Rapide comme l’éclair, il leva son bras droit et un vent soudain souffla en direction des convives trop près. Tous comprirent et décampèrent sans demander leur reste. *Bon, maintenant, ça va mieux* pensa t’il un sourire coquin revenant sur son visage à la vue des gens décampant comme des idiots. Il porta à nouveau son regard, les yeux plus neutres dans la mesure du possible, vers Shinylla. Toutefois, ses pensées changèrent du tout au tout:

- Je…Je ne sais pas quoi penser. Tu crois vraiment que je suis fait pour toi…En tout cas, je vais te montrer quelque chose qui te fera peut-être changer d’avis.

Avec tout cela, Luther oublia la lumière vive autour de la Future Écuyer. Néanmoins, pour le moment. Le ton employé dernièrement ne fut strictement pas employé dans la colère ni la joie. Il fut presqu’un murmure…On y ressentait de la honte. Rarement, voir jamais, vue chez Luther. Le Chevalier remonta alors ses deux manches de chemise pour montrer ses crêtes écailleuses vert foncé d’Homme Lézard au dos de ses avant-bras à sa sœur d’armes. Les deux particularités mesuraient chacune cinq centimètres de haut. Personne en dehors de sa famille bien aimée ne connaissait ce secret.

- Alors, on est quitte. Tu m’as dit ton secret et je t’ai avoué le mien. J'en ai aussi sur les jambes en passant.

On sourire taquin tenta de monter à sa bouche et ses yeux, mais n’y réussit pas tant qu’il ne connaîtrait pas la réaction de sa sœur d’armes.

_________________
Luther
Luther
Personnage principal

Masculin
Messages : 512
Rôle : Chef des Chevaliers de Rhodium
Âge : 23 ans
Âme Soeur : Mon coeur est indépendant, mais c'est étrange que je perde tous mes moyens lorsque je te vois...Toi.
Sexe : Masculin
Écuyer : Zinade Asura, je suis fier que tu sois mon Écuyer.
Date d'inscription : 03/08/2008


http://emerauderpg.1fr1.net/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Shinylla le Jeu 20 Aoû 2009 - 17:08

Seigneur, pourquoi ces personnes sont-ci non croyant ses jours-ci? Seigneur, pourquoi ces êtres inférieurs sont tellement curieux et ils croivent ce que leurs yeux peuvent voir? Seigneur, pourquoi je dis si souvent seigneur? Je suis une des trois seigneurs et une des deux autres c'est le chef de nous, nous qui sommes des seigneurs, les maîtres du monde. Ma mission, c'est d'en apprendre davantage sur ses êtres humains, et plus que je suis en leur compagnie plus que je ne comprends rien. Ils sont égoistes, ils sont non croyant, ils... Ce sont des imbéciles créés. Seigneur, si vous voulez mon rapport, vous allez apprendre que ses êtres ont que des défauts. Ils ne croivent plus à rien sauf quelques personnes, d'autre ils se posent trop de questions sur la vie privée des gens qui sont en priver et même que d'autre se pose trop de question quand qu'il voit quelque chose de curieux sur un être du sexe opposé... Ce sont des idiots, plus que ceux d'autrefois.

J'aimerais disparaître, pour aller dans le passé. Redevenir une immortelle, seulement demi dieu. Pourvoir aimer des êtres sans être mal comprise. Être encore vénérée. Ça me manque sérieusement. Aujourd'hui, j'ai su que je détestais cette époque. Il a trop de technologie qui sont assez surprenantes et en plus, ils surconsomment des éléments qui n'ont pas vraiment de besoin pour leur vie. Je ne comprends plus. Je préfère le passé que le présent. Le passé, il avait des personnes qui s'occupaient des autres sans obligation, il avait des personnes magnifiques qui suaient à grosse goutte pour veiller que tout le monde aille ce qu'ils ont de besoin. Des personnes qui meurent fier et digne. Maintenant, ce n'est plus pareil. Depuis que irianeth est disparu de la surface de la terre, tout le monde a plus de craintes. Des crimes se sont multipliés, des voles sont plus fréquents chez les gens qui ont une fortune, de plus en plus de pervers se rajoute dans la liste des violeurs. L'époque que j'ai vécu s'est un joyau à coté du présent, et le présent s'est une poubelle comparer au passé, c'est vraiment un problème.

Parlant d'être mal comprise, je pouvais voir les différentes humeurs de Luther. Quand j'ai dit à celui-ci que j'ai un petit faible pour lui. Je crois qu'il a compris vraiment de travers. Amourette, ce n'est pas le grand amour, c'est comme un faible amour concernant les jeunes adolescentes qui veulent trouver leur âme soeur c'est juste cela. Et non, le grand amour. Du calme, mon âme soeur ne sera pas réincarner dans ce monde. Ahem... Disons que son âme est très bien là haut à l'heure qui est. J'avais remarqué qu'il m'avait lâché les bras, d'ailleurs je me retrouvais les bras croisés devant lui et j'attendais. J'attendais quoi? Rien de si spécial que ça. Voyant qu'il serra les poings en même temps de me regarder, il dit aussitôt ce que je craignais:

- Shinylla! Pourquoi avoir gardé tout cela pour toi? Je suis ton ami, ton frère d’armes! J’aurais pu comprendre! Et le fait de la Dé…

"Quoi?! Tu disais?" dis-je un peu dure en me contrôlant parfaitement ma colère qui a monté d'un bond.

Je pensais qu'il allait le dire. Il ne l'a pas fait, une chance, sinon j'aurai dit qu'il était fou et qu'il avait un faible sur moi me croyant une déesse. Je l'avoue, je suis une bonne menteuse quand c'est question de ma véritable identitée. Sérieux, seulement dire des mensonges, voulaient dire que je contrôlais parfaitement la situation même si quelques fois ce n'est pas le cas. Comprend pas. Pourtant, je suis très convaincante de mon humeur joyeuse qui est seulement une illusion et parfois on me croit pas que je suis une fille à son papa qui m'a payé une scéance de tatouage. Je vous le jure.

- En tout cas, je...Je n’arrive pas à y croire que tu ne sois…bien pas d’ici…

"J'ai jamais été réellement d'ici à vrai dire." Soupirai-je.

Comment le dire fièrement? J'ai mentis à mes amis à ce sujet là. Ça me plait pas trop de mentir, il fallait bien, mais comme je l'ai dit à Luther qui est mon vrai grand ami, je vais pouvoir arreter de mentir, sauf concernant la mission. La mission est pour moi seule! Sauf pour l'autre Déesse qui est quelque part dans le monde. Bref, c'est comme ça, quand c'est top secret c'est top secret, je ne peux rien y faire. Là vous vous dites sans doute, pourquoi j'ai révélée mon identité à un... Hybride, il fallait bien qu'un jour une personne sache qui je suis vraiment avant qu'il me traite comme de la vermine, et puis, j'ai besoin de quelqu'un qui pourrait me changer les idées quand je suis en colère, à date c'est seulement lui. Il ne sait pas à quel point que c'est à cause de lui que je suis curieuse concernant les humains. Il est trop mélangé, je parle de ses origines, ça me fait poser des sérieuses questions. En tout cas, j'ai eu un sourire, qui venait sans doute du fond de mon coeur, qui se montrait tranquillement dans mon visage, quand j'ai vu que Luth, a fait poussé le vent contre les journalistes qui se rapprochaient davantage vers nous. C'était drôle, je l'ai vu le sourire qui avait dans son visage, je crois... Je crois ce qu'il aime bien d'être seul quand il est avec une personne sûrement quelconque. Il aime bien être seule avec une personne qui lui révèle sa vraie identitée et même ce qu'elle ressent vraiment à son égard. Ça me faisait vraiment plaisir de le voir avec un sourire, mais je l'ai perdu aussitôt, son attention est revenu sur moi.

Je…Je ne sais pas quoi penser. Tu crois vraiment que je suis fait pour toi…En tout cas, je vais te montrer quelque chose qui te fera peut-être changer d’avis.

C'est l'unique crainte que j'avais. Cette phrase dit en parti ce que je voulais surtout pas savoir. Est-ce qu'il est fait pour moi? Personne n'est fait pour moi plus spécifiquement. Je suis rien qu'Une Déesse qui N'est Pas Sensée Avoir Une Relation Amoureuse. Je ne peux pas! Je ne sais pas pourquoi que je ne peux pas, mais je ne peux pas! C'est ainsi, je ne peux pas avoir de relation amoureuse avec un être vivant. J'ai une mission et je ne dois pas me faire distraire, malgré qu'avec toutes ses années j'ai fait mon gros rapport concernant l'histoire de Rhodium, comment qu'il est fait etc...Pareil, JE ne peux pas être distraite. Je suis une déesse et j'ai une mission à terminer. Je ne peux pas intervenir dans l'histoire des hommes, je ne peux rien faire à part faire ma mission qui est l'infiltration dans la vie des hommes. Dah! xD

Bref, après ma dispute intensive contre moi-même, il a remonté ses manches. Il voulait montrer de quoi qui me fera peut-être changer d'avis. Je sais que ça ne marchera pas sa tentative. S'il disait qui a vu une adolescente avec une lumière autour et qu'en la voyant il est trop obsedé, je vais le lâcher aussitôt. Ouin, hum... Je l'ai un peu sonder, je voulais savoir pourquoi il était obsedé, et je l'ai su très rapidement. C'était fort intéréssent. Ça existe encore des lumières blanches que j'appel ça l'aura blanche de l'amour. Alors, voilà je regardais ses avant-bras et je suis fortement impressionnée. Je savais que plus loin dans le passé il avait eu un kidnapping de toutes les femmes de la part des hommes lézards, mais je ne savais pas qu'il faisait rapidement... Hum...La méthode de reproduction. Je ne savais pas, j'étais sûrement absente.

- Alors, on est quitte. Tu m’as dit ton secret et je t’ai avoué le mien. J'en ai aussi sur les jambes en passant.

"Des... Des écailles d'hommes lézard..." Dis-je tout bas en étant surprise en touchant les écailles vertes foncées sur son avant bras droit(pour le trip).

"Je savais que cette race... Par le passé, était presque éteinte et aujourd'hui encore plus..!" Murmurai-je avant de continuer de nouveau en murmurant encore.

"Stupéfiant, j'ai jamais vu et jamais pu toucher les écailles d'homme lézard, sérieusement, je t'ai sondé une fois au début d'une des classes et ce que j'ai su me laissait fortement perplexe, mais là je comprends... Hum, j'ai aussi sondé Thléiras et les autres, inquiète toi pas. Oh! Pardon..."

Je reculais de quelques pas... une dizaine de pas, hum... finalement à l'arbre qui était quand même proche, mais je laissais presque à l'écart Luth. Pourquoi j'ai dit cela? Pourquoi, en voyant les écailles j'ai aussitôt sauté sur l'occasion? Je suis tellement idiotte parfois. Les hommes lézard ça m'a toujours été un phénomène tout comme les pardusses. Ah, désolée Luth, je suis vraiment une piètre Déesse qui dit que ton origine lézard est éteinte aujourd'hui.

"Désolée..."

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Thléïras le Jeu 20 Aoû 2009 - 19:17

En faite, je me fous un peu de mon père il est mort au combat car il n'avait pas su bien usée de son étrange pouvoir qui était maintenant miens ... quel idiot. Mais moi ça ne m'arrivera pas car j'ai un rêve à accomplir, surement que mon père lui avait atteint son objectif sur terre. bon revenons à nos petites affaires, je ne savais pas que Victoria allait trouver ces yeux beaux, je croyais qu'elle les trouvaient toutes aussi étranges que moi et que peut-être même qu'elle aurait eu un peu peur, mais non.

-Je suis effectivement le seul de ce monde maintenant à en avoir de pareille, même ma mère a pas de tels yeux et je suis aussi enfant unique donc impossible que mes frères et soeur aies des yeux comme ceux-ci puisque j'en ai pas.

Je lui en parle, ou je lui en parle pas. Est-ce que ça changera quoi que ce soit si je lui parlais de l'étrange pouvoir de mes yeux, je pourrais lui en parler un peu, juste pour l'impressionner encore un peu et avoir l'air plus aimable pour pouvoir plus frapper par la suite. Pourquoi pas, j'inventerai un petit pouvoir qui se rapproche du réelle et si jamais j'ai à combattre, elle dira de fausse information à ses frères et soeurs d'armes, mais pourquoi je pense à ça dès maintenant, j'ai encore plein de temps devatn moi avant le moment venu.

- Ces yeux comme tu peux le voir ne sont pas normale, mais il y a encore plus derrière ceux-ci. Cette étrange pupille apporte quelque chose de spéciale à notre vue et c'est cette spécialité qui a fait la gloire de mon père, mais personne ne savait que c'était ses yeux qui le rendait si fort. Voudriez-vous savoir en quoi consiste ce pouvoir étrange que cette pupille apporte ?

J'ai aucune idée quoi inventé pour mon pouvoir, mais en posant cette question j'aurais un peu de temps pour y penser. Je pourrais dire que mes yeux me font voir plus loin et que mon père appercevait donc les ennemis avant qu'eux apperçoive mon père. Je pourrais inventé que mon père pouvait voir à 360 degrés autour de lui et donc voir les adversaire en arrière de lui en même temps qu'en avant ou sinon je pourrait allèger mon pouvoir et lui dire que je pouvais voir ce que les autres allaient faire durant les dix secondes qui suivent, ce qui me permetterait plus tard de les surprendre en montrant que je pouvais aller jusqu'à 45 secondes. En tout cas je verrai ça plus tard.

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Signaturethlras

Ce que tu dis le jour est entendu par les oiseaux.
Ce que tu dis la nuit est entendu par les souris.
Même les mots peuvent parcourir mille miles.
Thléïras
Thléïras
Personnage important

Masculin
Messages : 170
Sexe : Masculin
Écuyer : Never
Date d'inscription : 20/01/2008


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Invité le Ven 21 Aoû 2009 - 10:43

Victoria remarqua que ses conseillers s'étaient rapprochés. Néamoins elle continua leurs petites discutions tranquillement. Cela lui faisais du bien de sortire du manoir pour allé parlé avec des gens autre que ses conseillers. Vic tenait toujours et encore la main de la jeune Kally. Elle était rassuré par la présence de la petite, elle s'en voudrais de la laisser seule parmis tous c'est gens et sans oublier le fait qu'elle était mignonne, tranquille, et participais à la conversation.

-Je suis effectivement le seul de ce monde maintenant à en avoir de pareille, même ma mère a pas de tels yeux et je suis aussi enfant unique donc impossible que mes frères et soeur aies des yeux comme ceux-ci puisque j'en ai pas.

- Oh cela doit vous valoir un très grand prestige des yeux comme ceux-ci.

- Ces yeux comme tu peux le voir ne sont pas normale, mais il y a encore plus derrière ceux-ci. Cette étrange pupille apporte quelque chose de spéciale à notre vue et c'est cette spécialité qui a fait la gloire de mon père, mais personne ne savait que c'était ses yeux qui le rendait si fort. Voudriez-vous savoir en quoi consiste ce pouvoir étrange que cette pupille apporte ?

Mais de quoi parlait-il ? Des yeux bioniques ? Il avait piqué sa curiosité d'en savoir plus.

- Si cela ne vous importune pas trop... J'aimerais bien savoir.

Elle était quelque peu gênée de parler avec cet homme qu'elle connaît à peine depuis quelque minutes voir une heure tout au plus. Il pouvait bien être l'ami de son frère Luther mais cela ne lui donnais pas le droit de lui posé des questions indiscrète sur sa vie privé et cela la rendit un peu mal à l'aise. Comme sa mère lui disais souvent dans son enfance, La curiosité est un vilain défaut. Mais cette fois la curiosité l'avait remporté. Elle attendais avec grande curiosité la réponse du chevalier. Elle ce demandais si la petite fée, était aussi curieuse de savoir ce qu'il allais dire sur ses yeux. Elle ne le quittais pas du regard, elle regardais ses yeux. Ils étaients si étrange et absurde mais en même temps si magnifiques et uniques. Elle écoutait le bruit que la foule de gens émettait. C'était étonnant comment autant de gens pouvais faire autant de bruits.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Shinylla le Mer 2 Sep 2009 - 10:41

(Hum hum... XD Attention, JE FAIS LE DRUIDE DANS CE POSTE!)

Le Vieux Druide(et oui):
Comme tout le monde semblait avoir un interêt à mon discour, malgré quelques personnes qui se contre fichait royalement de mes efforts. J'ai, alors, décidé de prendre une pause, une énorme pause pour passer le temps et pour boire aussi un peu d'eau pour hydrater ma gorge. Tout le monde discutait, tout le monde apprenait à se connaître, tout comme la Chancelière, cette chère Victoria qui était avec les Chevaliers de Rhodium, elle avait l'air de s'amuser en leur compagnie et eux aussi. C'était magnifique à voir, même voir mon ancien apprenti de mêler dans les discutions de certaines personnes, plus loin. J'étais et je suis toujours heureux.

Je me fais vieux. J'ai plusieurs courbatures dans mon vieux dos et j'ai mal à mes articulations de genoux. Pour moi, la fin est toute proche. J'espère que même sans moi, la vie soit ainsi. Merveilleuse et joyeuse. Effectivement, la fin est proche. Quand tu es vieux, tu attends que tes jours finis, parce qu'en réaliter tu as fini ta vie, soit tu as donné naissance à des enfants que eux aussi ont donné naissance à des enfants ou sinon, que tu as enseigné la majorité de ta vie pour ensuite finir de cette manière; dans un adoubement et que tu attends le moment venu pour l'adoubement, en gros, qui va avoir un apprenti pour l'entrainer pour devenir à leur tour un chevalier de Rhodium. Seulement, où sont les autres écuyers? J'en avais vu qu'une. La chère Myriam, ce fut mon élève modèle de la deuxième générations et l'élève modèle de la première génération? Presque une grande partie de mes anciens, anciens élèves ne m'écoutaient pas, sauf une, mais elle s'était une grande exception qu'elle faisait là. Évidament, que je l'ai su, c'est un enfant qui a énormément, même presque sans limite capacité magique en elle. Dès que je l'ai vu, je l'ai su qu'elle n'était pas de nôtre monde et j'imagine qu'elle voulait que je garde le secret, c'est ce que j'ai fait, je n'ai même pas parlé à personne, sauf que j'ai à peine mentionné ses types de personnes à mon apprenti, Maelik. C'était juste pour l'avertir. Par après, je les ai vu grandir. Luther, Thléiras et cette Shinylla. C'est de valeur que je n'ai pas vu les autres pendant que je faisais mon discour, qui sait, sûrement il avait du trafique dans le coin, malgré qu'on volait dans les airs.

À ce que j'ai pu ressentir, c'était le moment venu de revenir sur le balcon pour parler encore, dévoiler qui a Myriam. Lorsqu'une servante m'appella pour revenir sur terre, j'ai subitement sorti de mes songes, j'avais assis sur une chaise avec un verre d'eau dans ma main. Je buvais complètement ce qui contenait et je me suis levé. C'était l'heure! Je marchais, marchais, marchais pour ensuite arriver au balcon, mais avant ça, il avait des escaliers. Mes pauvres genoux, une chance qui a de bonne personnes qui m'aidait un peu à les monter. Quelques minutes après, j'étais arrivé. Les nombreuses discutions cessèrent aussitôt à ma venu. Je pris une grande respiration pour ensuite ouvrir ma bouche à mon tour.

- Le moment est venu pour l'adoubement et l'attribution des Écuyers de Rhodium. Dis-je d'une voix forte.

Je pris une petite pause pour reprendre mon souffle et j'ai continué par la suite encore d'une voix forte:

- Mon cher Maelik, mon cher Apprenti. Tu es très talentueux comme élève spécialement éduquer, tu m'as beaucoup facilité la tâche dans quelques points dans mon enseignement que je t'offrais, tu n'étais pas devenu un rebellé quand tu avais atteint l'adolescence. Je te remercie grandement. D'ailleurs, je t'annonce que ton éducation est formellement terminé, tu es désormais l'un des professeurs qui enseignera les futurs chevaliers de Rhodium de la génération prochaine!

Tout le monde s'est mit à l'applaudir. Je levais ma main pour faire signe à ces gens ici présent que je n'avais pas fini. Justement, le silence tomba de nouveau dans la cour et je continuais, mais avant je voulais de l'eau et on m'apporta un verre sans restriction.

- Bref, les Chevaliers, c'est maintenant à vôtre tour de nous montrer que vous etes de bons entraineurs. Luther, Shinylla et Thleiras... Je voudrais bien vous lèguez des écuyers à chacun, mais quelques uns manquent à l'appel. Pour l'instant, je peux seulement lèguez, la tendre Myriam, à Shinylla. Félicitation à vous deux. Pour les deux autres écuyers, je ais vous les dire quand ils seront là.

J'avais fini, tout le monde s'est mis à applaudir, cependant, on a entendu un "QUOI?!" dans la cour. Ah cette Shinylla, elle voulait être ici et bien elle est officiellement des notres, alors, voilà ma belle tu as un écuyer à t'occuper. Je rebroussa le chemin, je m'en allais m'asseoir sur la chaise de bois que j'étais tantôt dans mes songes, je voulais en profiter pour replonger dans mes penser. Et les autres écuyers? Une personne va bien le dire qu'ils sont là.

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Luther le Mer 2 Sep 2009 - 17:01

Luther frissonna de tous les membres de son corps pour au final fermer les yeux. Il ne sut pas exactement pourquoi il montra ces horreurs à sa sœur d’arme. Le toucher de ses écailles réagit pour lui-même comme la pire bêtise qu’il fit de sa vie. Et l’on pouvait le croire, car le jeune Chevalier ne se limitait pas à celle-ci…Nombreuses étaient ses erreurs commises, mais aucune ne valut celle-ci. Toute sa vie, il eut peur qu’on le traite de lézard…De monstre. Déjà que son aspect n’était pas tout à fait normal. Au moins, tous savaient ce qu’il était. Mais ça…

Non! Luther se ferait traiter de monstre, cela pour sûr. Les yeux toujours clos, il se rappela tout de même sa famille. Évidemment, les parents de l’hybride connaissaient ce secret. Ils virent pousser petits à petits les écailles de leur fils en lien avec sa croissance. À un an, rien ne paraissait. Seulement, vers quatre ans, on commençait à percevoir quelque chose. Surpris de cette particularité, les parents de Luther n’en prirent tout de même pas peur. En effet, il était leur fils et déjà un être assez…particulier. De plus, ils lui firent la promesse que tout le monde en dehors de sa famille accepterait et que l’hybride pouvait les montrer…Cela deviendrait un aspect «cool» en compagnie de ses amis. Luther refusa catégoriquement. Ses parents, déçus certes, n’essayèrent tout de même pas de lui faire changer d’avis. Bien au contraire, ils étaient certains que tôt ou tard, un événement arriverait pour que cette peur se dévoile finalement. Oui, finalement…

*Et Victoria qui aimait m’agacer avec ça en plus.*

Toujours les yeux fermés, le Chevalier sourie. Ses moments où l’aîné poursuivait sa sœur à travers toute la maison faisant semblant d’être un dragon gigantesque qui l’a mangerait totalement. En fait, il finissait par l’attraper et la transporta, difficilement par sa petite taille, jusqu’à ce qu’elle demande grâce. Ceci était, quoique pas vraiment pendant ces moments, de bons souvenirs maintenant. Subitement, Luther revint à la réalité du moment. Il ouvrit à nouveau les yeux pour apercevoir Shinylla plus loin adossée à un arbre. Perdu dans ses pensées, le Chevalier ne se souvint pas beaucoup pourquoi elle le lâcha si vite et…s’éloigna? L’air complètement stupide, il demanda:

- Shinylla? Qu’est-ce que j’ai fais?

Luther se souvint uniquement de quelques paroles prononcées dont la connaissance de sa sœur d’arme sur les Hommes-Lézard, sa télépathie sur lui-même et…ce mot. *Désolé?* Le Chef des Chevaliers ne comprenait strictement pas. Quant à lui, il voulait tout simplement en apprendre plus sur ses origines. Au moins, d’en connaître un peu plus sur l’une d’entres elles étaient déjà un bon début.

*Tss…Je ne savais même pas que les Hommes-Lézard avaient disparus* songea t’il à lui-même ici présent haussant les épaules indifférent à cette remarque. Bon, on pensa alors que la connaissance des hommes se trompait…Mais celle des Dieux. Wow! Pauvre Luther qui pensa soudainement à toute cette science voir philosophie…Et son mal de tête qui ne disparaissait pas en plus.

Évidemment, on ferait tout pour l’agacer toujours plus. Plutôt, on tenterait de l’apaiser. Non, ces ombres arrivant jusqu'à lui voulaient vraiment le mettre en colère. Il n’y avait pas de doute là-dessus. Effectivement, les deux journalistes assoiffés de sang, non de «scoops» s’avancèrent. Désolé, la qualification entre un journaliste et un vampire se trouve être un peu floue. Malheureusement, Luther n’eut aucun moyen de cacher ses écailles avant la prise de photos. Tout en se tournant vers les deux individus sans aucun scrupule, il cacha cette particularité. Son regard de fauve pointé en direction des journalistes, feulant à la manière d’un chat…On vit rapidement ces hommes décamper à nouveau à la manière de deux idiots.

Non, on ne devait pas chercher les problèmes avec Luther alors qu’il était dans cet état. *Ce n’est pas vrai, ça va être dans le journal maintenant* ragea t’il tout en frappant un obstacle invisible de son poing droit. Ce défoulement lui fit grand bien alors qu’il s’avança près de Shinylla. Luther se mit dos à l’arbre tout en observant interrogé le visage de sa sœur d’armes. Il parla d’un ton amical tout de même teinté de colère soit pour ne jamais être compris par les autres:

- Qu’est-ce qu’il y a maintenant? Tu me disais que mes origines lézard étaient éteintes je crois bien. Je veux en savoir plus moi…

Pourtant, il n’arriva pas à continuer la conversation. Le vieux druide allait parler. Enfin, on allait avoir droit à l’attribution et cette journée ne servirait pas seulement à une cérémonie qui n’en finissait plus. Le Chef des Chevaliers de Rhodium écouta attentivement toujours adossé à l’arbre. Le Druide parla de Maelik, de Myriam, de Shinylla…

*Il ne dit rien sur moi? Pourtant, je suis le chef…Je savais il me déteste.*

Un sourire apparut soudainement sur le visage de Luther prêt à rire. Heureusement, il se retint ne voulant pas troubler plus longtemps les convives qui, pour une fois, s’intéressaient à une autre personne que lui-même. Tout à coup, au moment où, le Druide prononça le nom de Myriam qui deviendra l’Écuyer de Shinylla, Luther crut voir son...dragon voler dans le ciel et se poser…dans l’arbre.

Son corps ne fit qu’un bon dans sa poitrine alors que son regard suivit l’animal. Il tenta alors de ne pas s’énerver et de reprendre sa position originelle…Ouf, tout le monde fut trop occupé par l’attribution pour apercevoir l’animal. Quant à lui, Luther ni pensa pas, ferma son esprit à ses frères et sœurs d’armes qui auraient tôt fait de découvrir son plus grand secret. Hé non! Il y en avait un autre.

Admirablement, Shinylla réussit à faire changer les idées de Luther. Celui-ci se concentra graduellement et à nouveau sur elle. En effet, il ne put s’empêcher de rire à la vue de son air effaré par rapport au fait de recevoir un Écuyer.

-Mais Shinylla, tu t’attendais à quoi? Ne pas avoir d’Écuyer? Tu es un Chevalier non, alors…Haussant les épaules d’amusement, il continua sur un son blagueur, c’est vrai que je n’en ai pas, mais ce fut probablement pour la bonne raison que je suis le Chef.

Il se tenait droit devant Shinylla toujours un sourire aux lèvres. Par contre, il lança par à coup des regards vers les hauteurs de l’arbre. Il espérait de tout cœur qu’Erwin, le petit dragon doré, comprit et resterait à cet endroit. Ainsi, pour éviter que sa sœur d’armes découvre cette vérité, Luther pris sur lui d’ajouter:

- Je suis sûr que tu te débrouilleras. Elle m’a l’air très gentille en plus.

Enfin, Luther posa malheureusement son regard sur Myriam. Qu’elle était belle, intelligente probablement et gentille comme il l’annonça lui-même. Pour se sortir de cette rêverie devenue fortement agaçante, le Chevalier se passa une main dans les cheveux et appela l’Écuyer par télépathie sur un ton autoritaire:

**Écuyer Myriam, veuillez venir près de l’arbre au pied du mur droit de la cour. Le Chevalier Shinylla vous y attend. **

Sans savoir que cette action ne ferait pas bon ménage avec ses émotions déjà assez mélangées comme cela, il sourie de son air coquin et une fois de plus à sa sœur d’armes lui souhaitant que cette rencontre se passe bien. L’hybride s’assit alors confortablement à la base du tronc curieux de connaître les réactions de Shinylla.

[Hrpg: Le dragon ne doit qu'être vu par Thlérias. Ça fait partit d'une discussion qu'on a eu par MP]

_________________
Luther
Luther
Personnage principal

Masculin
Messages : 512
Rôle : Chef des Chevaliers de Rhodium
Âge : 23 ans
Âme Soeur : Mon coeur est indépendant, mais c'est étrange que je perde tous mes moyens lorsque je te vois...Toi.
Sexe : Masculin
Écuyer : Zinade Asura, je suis fier que tu sois mon Écuyer.
Date d'inscription : 03/08/2008


http://emerauderpg.1fr1.net/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Thléïras le Jeu 3 Sep 2009 - 16:30

Une fois ma question posé j'attendis tous simplement la réponse de Victoria, j'étais sur et certain d'avoir piqué sa curiosité, mais je ne savais toujours pas quoi lui répondre, maintenant il faudrait que quelque chose vient me sauver de cette situation. Soudainement j'ai eu une petite idée pour me sortir de l'embarras. Je regarda partout autour de moi pour regarder si quelqu'un nous observait, mais réellement je regardais la discussion entre Luther et Shinylla puis ensuite les journalistes. Heureusement je pu apercevoir que les journalistes seraient intéressé par Luther et que bientôt ils allaient aller à sa rencontre. Alors je pris ce prétexte pour me sortir de cette situation. Je remis donc mon chapeau sur ma tête et partie voir les journalistes tout en rassurant Victoria qu'on pourrait surement ce reparler après l'adoubement.

-Désolé Victoria, mais se sera pour une autre fois, je crois que votre frère va avoir quelque problème avec ces enfoirés de journalistes, si ça ne vous dérange pas en temps que chevalier je vais aller à sa rescousse et l'adoubement devrait vraiment bientôt commencer, je vois que ça commence à s'agiter proche du vieux Druide.

Je m'approcha donc assez rapidement des journalistes qui avaient pris une photo de Luther et je ne les quitta pas des yeux pour savoir ce qu'ils allaient faire par la suite. Je ne courais pas, mais je marchais vraiment rapidement, pour aller les interceptés et détruire leur apprareil photo, car en regardant Luther après la photo je pu voir qu'il n'était pas du tout de bonne humeur, je cru donc nécessaire n'anéantir cette photo et d'aller voir mon chef par la suite. Les journalistes parties donc vers un coin ou il n'y avait personne pour contemplé leur photo.

*Parfait* Pensai-je avec un grand sourire puisque je pourrais m'en débarrasser en toute tranquillité.

Je me positionna directement devant eux, tellement ils étaient concentré sur leur photo, ils ne m'avaient même pas vu et m'avait foncé dessus, mais moi avec ma carrure imposante je ne fis même pas un mouvement et les deux journalistes tomba assis sur le sol. Je pris assez rapidement leur appareil photo et je regarda donc la photo qu'ils avaient prit, j'eus de grand yeux pendant un moment, surpris que Luther cachait ça, mais j'allais faire comme si je n'avais rien vu et je lança donc directement leur appareil sur le mur à côté de nous, ce-dernier éclata donc en mille miettes. Les journalistes étaient sur le bord de pleurer en voyant leur appareil qui leur avait couté une fortune éclater en mille miette. Je ne fis qu'ajouter une chose avant de partir voir Luther.

- Ne vous mettez plus jamais au travers de mpon chemin et celui de Luther, sinon vous finirez comme votre appareil photo.

Je leur tourna donc le dos et partit voir mon chef tout simplement qui était avec Shinylla. Toujours en regardant Luther droit dans les yeux je m'approchais tranquillement, plus rien de pressait, en plus que ces journalistes ne viendraient plus se mettre entre nos pattes.
Pendant que je m'approchais, Luther regarda plus loin et le visage qu'il prit après avoir regardé l'arbre là-bas m'intrigua, alors je regarda moi aussi et j'apperçu un petit dragon dans l'arbre, est-ce que ce dragon appartenait à Luther, j'allais lui poser la question quand nous serions plus en privé pour l'instant je ne pouvais le mettre plus dans l'embarras.

Le vieux druide avait donc commencer sont discours pendant que je m'occupais des deux journalistes, il y a donc aucune chance que quelqu'un m'est repéré puisque tous étaient concentré sur le druide. Alors j'entendu que un seul écuyer pour l'instant était parmi nous, étrangement je ressentis un léger soulagement, jusqu'à ce qu'il rajoute que deux autres écuyer allaient être parmi nous, mais je m'en fis pas trop et je continua mon chemin jusqu'à Luther et Shinylla, mes seuls frère et soeur d'arme pour l'instant.

Tout en passant à côté de Shinylla je lui fis un grand sourire moqueur puisqu'elle avait hériter d'un joyeux écuyer et je lui souhaita aussi bonne chance puis j'alla me positionné à côté de Luther, tout en retirant de nouveau mon chapeau. Je ne parla pas à l'oreille de Luther, mais je lui chuchotta subtilement.

- J'ai vu la photo, ne tant fait pas, je m'en suis débarrasser tout comme l'appareil photo, ces journalistes ne devraient plus se présenter. Puis umm ... C'était quoi ce ...

Pour ce que j'allais ajouter je m'approcha de l'oreille à Luther.

- C'était quoi ce dragon dans l'arbre ? si tu ne veux pas m'en parler maintenant ce n'est pas un problème, mais sache que je n'oublierai pas ce que j'ai vu aujourd'hui.

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Signaturethlras

Ce que tu dis le jour est entendu par les oiseaux.
Ce que tu dis la nuit est entendu par les souris.
Même les mots peuvent parcourir mille miles.
Thléïras
Thléïras
Personnage important

Masculin
Messages : 170
Sexe : Masculin
Écuyer : Never
Date d'inscription : 20/01/2008


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Invité le Lun 7 Sep 2009 - 19:29

'' Merde.Merde,merde , merde ,merde ET MERDEEE! ''

Si Zidane serais un être grossier,il aurait nommer tous les ''gros mots'' qu'il connaissait.A cause de quoi? A cause de lui,biensûr!Il avait fait en sorte de TOUS FAIRE pour bien parraitre pour la cérémonie d'aujourd'hui.Hier,il s'était même brosser le poil -- non sans douleur -- ,il avait pris un bain --sans pour autant aimer la sensation de l'eau sur son corps-- il s'était brosser les dents,il avait pris du rince bouche,il a pris un blanchisseur de dent instantané....il a même décider de dormir de bonne heure!TOUS cela pour évité une moquerie,ou un regard disgracieux de la par de ces adultes,qui se croyais tellement supérieur...

MAIS NON! Au lieu de se réveiller quand son cadran avait sonner,il l'avait pris dans ses mains et il a fait sauté le circuit électrique pour dormir un peu plus longtemps...quel erreur.En plus de dormir relativement plus longtemps que prévue,une femme de ménage l'avait réveillé en lui disant

''On vous cherche partout,écuyer Zinade! L'attribution est terminé,et nous cherchons les écuyers absent!''

Il s'était alors sentis énormément gèné et fâché.Contre lui-même.Il s'était alors levé d'un bon avant de prendre sa ceinture qu'il accrocha à sa taille -- son unique vêtement -- puis il courru le long du couloir avant de prendre le premier téléporteur a gauche.

**********

Zinade arriva,mais un peu trop tard :Le druid annoncea officiellement la fin de la distribution des écuyers.Notre pardusse hybride ne pût retenir un grognement de rage.Il pouvait bien faire quelque chose! Il voulait un maitre depuis..o.k,il n'aime pas être dirigé,mais il aimerait bien avoir un maitre qui s'occupe spécialement de lui...

..Pour lui montrer des techniques super-chouette!

*S'il croit que je vais rester une journée de plus sans maitre!*

Pensa-t-il avant de se mettre a courir a travers la foule.Courant comme le vent,à la plus haute vitesse permise par ses jambes sans être oubliger de monter la capacité de ses nerfs en augmentant le flux électrique dans son système (chose qu'il fait rarement,car il ne contrôle pas son pouvoir ,et il sais pertinament que cela peut-être excessivement dangereux), Zinade couru à travers la foule.Un certain brouahah recommencea,et il y a des personnes qui commenceais a quitter la salle...

...Il apercut alors le druide!Quel soulagement!

-Hey! Vieu druide! Vieu druide! VIEU DRUIDE!

hurla-t-il pour essayer d'avoir son attention.Zinade sautit alors et monta rapidement sur un arbre,sous le balcon.Rendu a son top,il sauta.....et s'agrippa de justesse au balcon grâce a sa queue.Le reste de son corps --son dos-- heurta le bas du balcon,lui fesant échapper un ''Aye!''.Se tirant avec sa queue ,il réussis a poser les deux pied sur le bord,et il se remonta tranquillement.il descendit alors les escaliers en trombe....et il trébucha.Il en déboula presque la moitier,avant de heurter le sol a nouveau,sans oublier de lancer un juron.SA,SA FESAIT MAL!

Il se releva péniblement,et s'avancea où le druide se trouvais.Il tomba a genou devant lui,et il baissa la tête,tous en essayea de reprendre son souffle..

-....Druide...Désolé de mon retard.....

dit-il,attendant le sermont du druide....

....et qu'il lui annonce qui était son maitre ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Shinylla le Mar 8 Sep 2009 - 18:35

Le vieux Druide(encore!)

Justement en replongeant dans mes songes, j'écoutais. Le Brouahaha de l'extérieur me fascinait tant. Pourquoi quand on écoute attentivement une très grand groupe de personne on entend presque plus la majorité des conversations, sauf quelques unes, mais elles sont juste à proximité. À date, aucun être vivant s'est posé la question pourquoi on n'entendait pas tout d'un seul coup? Si on entendait tout, j'imagine qu'on était sur-humain ou sinon un être supérieur à nous. Sinon le n'importe quoi qu'on entend quand on écoute le GROUPE, me laissait penser que c'était peut-être nôtre Ouïe qui nous jouait des tours, c'est une possibilité que je me donne ainsi, ou mon autre hypothèse serait en enregistrant toutes les personnes une à une pour les jumuler ensemble grâçe à une technologie spécialisé en son ça donnerait le même résultat, donc ce qui veut dire qu'on entend phrase par dessus une phrase et ainsi de suite, ce qui donnait le son qu'on le surnomme le Brouahaha.

À part ça, je songeais aux écuyers manquants. Sans doute, qu'ils sachent qu'il sont véritablement et horriblement en retard dans l'attribution qui se fermait petit à petit. Ça me décourageait, pourtant c'était des gamins qui arrivaient juste à l'heure dans mes cours et voilà qu'ils sont en retard dans cette réunion importante? Ça ne donne pas une excuse d'être en retard quand on est un écuyer, d'ailleurs il fallait que tu sois de bonne heure dans des réunions telles que celle-là. Même ça ne donnait pas une autre raison quand tu es en crise d'adolescence! Il faut que tu sois à l'heure, il fallait que vous soyez ponctuel pour ainsi partir en entrainement. Ah ses gamins, ils n'ont changeront jamais après plusieurs génération. Quand j'ai sorti de mes penser, j'ai entendu quelqu'un s'en venir à une vitesse folle. Sûrement que c'était un des deux qui se réveille et panique d'avoir raté cette attribution. Je soupirai rien qu'en entendre qu'il déboulait les escaliers et pour finaliser avec un juron. Ah les jeunes, ils ne changeront jamais.

Druide, désolé de mon retard. Sacrer Zinade. Je l'imagine bien avec Luther qui est plus sévère. Il va lui dire qu'il faut être ponctuel, malgré que deux des chevaliers étaient aussi en retard, ils sont adultes désormais, je m'en fou un peu de leur état, ce qui m'inquiète c'est les écuyers qui sont en retard. Une chance que je n'ai pas lègué lles retardataire à Shinylla, oh mon dieu la crise qu'elle va faire en constatant que son apprenti est beaucoup en retard. J'ai ouverts mes yeux et ensuite sourire avec un sourire taquin. Décidément, les jeunes ne changeront jamais.

"Zinade... Mon petit, tu es très chanceux que les chevaliers ne soient pas avec moi, sinon tu aurais des gros ennuis." Dis-je en prenant ses épaules.

"Cette fois, je passe l'éponge. Va dans la cour et rejoindre les cheveux qui sont proches d'un arbre et.. Attention au discour du chef."

Je me leva de nouveau et je montais les escaliers. Quand j'étais rendu au Balcon, j'ai constaté qu'il avait moins de monde. Pas grave. Moins d'applaudissement pour la journée et en plus tout le monde en sans doute penser que l'attribution était fermé.

"Désolé, mais j'interviens de nouveau."

Je fis une pause.

"Luther, désolé, si je n'ai pas fait de discour à ton sujet, ni à toi ni à Thleiras. J'ai bien voulu, mais je n'avais pas d'autre écuyer de disponible pour faire un discour sur vous deux. Donc, je vais faire ça maintenant: Thleiras, malgré que tu dormais majoritairement durant mes cours, tu es un excellent élève que j'ai eu, malgré qu'on a eu quelque moment de tension entre nous deux, mais ce n'est pas grave, je te félicite pareil car tu as grandi physiquement et psychologiquement, encore bravo! Pour ton écuyer, elle va sans doute venir plus tard que prévu, alors ne la gronde pas trop, c'est Miya."

Je buvais mon verre d'eau pour ensuite continuer.

"Pour toi, Luther. Je te dis seulement Bravo. Je suis énormément fier de toi, tu es devenu un beau jeune homme en étant devenu Chef des Chevaliers de Rhodium. Tu as grandi comparer du jeune Bambin qui accompagnait Thleiras dans sa sieste, tu es désormais plus mature, même plus intelligent et tu as des responsabilités que tu ne dois pas prendre à la légère en tant que chef. Je t'ai choisi, parce que tu es un Hybride très rusé en aillant davantage plus de détermination et de courage comparer à tes camarades qui en a aussi et d'autre qualité. À propos de mon discour, quand j'ai annoncé à Shinylla qu'elle avait un écuyer et que je ne t'ai pas parlé personnellement, ça ne voulait pas dire que je ne t'aimais pas, au contraire, on pourrait appeler que tu es mon chouchou. Bref, pour ton écuyer. Il vient juste d'arriver, ne montre pas trop ton mauvais caractère, c'est Zinade Asura."

Il fit une autre pause pour continuer encore:

"Alors voilà, l'attribution est officiellement fermée, vous pouvez toujours rester dans la cours pour discuter, c'est comme vous le voulez. A plus!"

Je partis aussitôt, sans attendre davantage, je parti directement dans mes bouquins.

_________________________________________________________________________________________
Shinylla:
Qu'est-ce qui a fait? Honnêtement, rien. J'ai juste lâché ses écailles sinon j'allais toucher, flatter, pour savoir davantage sur sa composition et savoir la texture, malgré que je savais très bien est comment la texture, rigide et dure, très résistante aux coups d'épées, je crois. À ce que je me souviens à cette époque, oui, c'était difficil de tuer un homme lézard. S'il on voulait le tuer, c'était sur son autre peau. Il avait les écailles, mais il avait une autre peau, plus douce et dangereuse quand on avait un couteau. Bof, ils étaient plus grand et en plus ils étaient plus fort en majoritairement de plusieurs hommes réunis. C'était épatant. Par après, j'étais découragée. Luther qui voulait savoir un peu plus sur ses origines reptiles, mais j'ai échoué. Je voulais en parler, mais ça n'a pas marché. Messemble que ça ce dit pas que tes origines sont éteintes. Ça ce dit vraiment pas. En plus, j'ai voulu lui dire qu'un moment donner qu'il vient faire un petit tour à la bibliothèque avec moi pour que je lui apprenne beaucoup de truc concernant les Hommes lézards, mais une fois de plus, j'ai resté muette. Je ne sais pas pourquoi c'était ainsi, je ne pouvais pas. Même que quand j'ai voulu lui dire cela, j'ai vu les journalistes. Seigneur, ils vont pas faire cela. Justement, ils l'ont fait, j'ai voulu agir, mais Thleiras a été plus rapide que moi. Dommage, moi qui voulait les règler leur comptes aux deux tapons.

Ne vous mettez plus dans le chemin de Luther et à Thleiras. Quoi? Et moi, je n'existais pas? On peut se foutre dans mon chemin, mais pas celui des hommes. NON! Mais c'est du sexisme en s'il vous plaît. Thlé, tu t'es foutu dans marde jusqu'au cou, mon grand. Je voulais lui rendre la monnaie de sa pièce, mais j'ai entendu le discour, nooooon. Je ne veux pas d'écuyer. Je suis habile a apprendre à certaines personnes l'histoire ou de la magie et non l'entrainer aux armes. Je me débrouille aux armes, mais à la magie je clanche tous les magiciens réunis, d'aplomb en plus. Comme défaite, après l'annoncement de Mon écuyer j'ai lâché un:

"QUOI?!"

C'était plus fort que moi, beaucoup de monde me regardait l'air de ce dire "c'est quoi ton prob?". Idiote que je suis, j'aurai du en parler à ce Druide que je ne voulais pas d'écuyer, mais bon. C'est la vie, même Luther me le dit, tu t'attendais pas réellement en pas en avoir. Et bah oui, mais c'est comme ça, il fallait que je m'intègre dans ce monde le plus possible, sûrement le Druide avait tout planifié depuis le début. Oui, elle a l'air gentille. Le problème ce n'est pas elle, mais MOI! You know! Je suis une femme qui aime utiliser la magie et non les armes, en tout cas.

"Dit Luther, durant les entrainements aux armes est-ce que je pourrais me joindre à toi?" Dis-je dans l'embarras.

"Tu peux toujours refuser, mais je le propose comme ça, qu'on entraine les écuyer ensemble, même avec Thleiras et même dans l'entrainement à la magie, question de m'habituer un peu et tout..."

Par après, j'ai entendu Myriam venez rejoindre vôtre maitre. Non de dieu. En plus Thleiras qui commence à chuchoter avec Luther. Mais qu'est-ce qui se passe? Pourquoi tout ce chuchotement? Aucune idée. Quand ils avaient fini, je m'approchais de Thleiras pour sacrer une petite claque en arrière la tête. J'étais un peu fière, mais pas complètement satisfaite, pour le reste, ça va être plus tard pour l'instant je lui dit:

"Thlé, la prochaine fois que tu dis une menace en disant "de ne pas vous mettre dans le chemin de telle personne", j'espère que tu vas me rajouter, parce que tu les envoie un message pour dire qu'ils peuvent se mettre dans mon chemin. Donc, s'il y a une prochaine, est-ce que tu peux me rajouter, s'il te plaît..!" Dis-je en faisant des beaux yeux après j'ai repris mon faux sourire en coin.

"Sinon, je vais croire que tu es Sexisme. Bref, je te laisse Luth, je m'en vais me détendre au pied de ce mur là bas, plus loin."

Je pointais le mur plus loin, en tout cas après je m'adressais juste au deux.

"Si vous avez besoin de quoi, Appelez moi. A plus."

Je partis et je lâcha en télépathie SEULEMENT À MYRIAM:

*Quand tu seras proche de l'arbre appel moi par télépathie, je vais te rejoindre.*


Dernière édition par Shinylla le Jeu 15 Oct 2009 - 17:28, édité 1 fois

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Myriam le Mer 9 Sep 2009 - 8:10

Myriam resta longtemps assise à regarder les gens entrer. Elle ne les remarqua à peine. En quelques minutes, la cours fut remplie et cela l’intimidait pas. En vérité, la jeune fille pensait à autre choses à ce qui c'était passée pendant cete pause.

[Flash back]

Elle venait tout juste de voir la magie de Kally opérer et elle s’apprêterait à partir avant qu'on aperçoive sa présence quand un lueur étrange atira son regard bleu. Intriguée elle décida de s’approcher un peu plus. Alors ce qu’elle vit lui coupa le souffle, le chef de chevalier était entouré d'un halo blanc. Myriam resta la à contempler cette lumière bêtement. Uis enfin Luther commenca à se diriger vers notre gentille petite elfe. Celle-ci se raidit et si il abordait que pourrait-elle bien dire. Pour une fois la fille ne savait pas quoi dire.

Malheureusement pour Luther celui-ci ne pretait pas grand attention à ou il mettait les peides et ils fonca litérlement dans un géant de 2 meteres qui transportaient du café chaud. Ellle le café chau tomba sur Luther. La Myriam ne put s,empecher de rire tant la situation tait drole et elle dut retourner pour ne pas éclater de riere devant le pauvre jeune homme. Quand elle se retoruna le chevalier était en train de lui tourner les talons inexpliquablement l’elfe se sentis décu, abondonnée. Elle décida alors de s’en aller pour de bon.

[Fin du flash back]

La jeune fille poussa un soupir cette évenemet allait la rendre folle. Elle secoua sa tête et promena son regard bleuté au alentour et observa les chevaliers. La nervosité avait fait place à de l’excitation et elle n’arrivait toujours pas à croire que c’était aujourd’hui le grand jour. Myriam allait enfin devenir écuyère et cette pensée fit apparaître un léger sourire.

Le magicien de Rhodium monta enfin sur l’estrade avec beaucoup de difficulté. Cela attrista un peu Leffe elle aimait bien ce druide. Pour mieux voir, la jeune fille se leva. Tous arrêtèrent de parler et écoutèrent avec beaucoup d’attention le druide. Le début de son discours fut un peu loin et Myriam arrêta de l’écouter. Il finit par arriver à se qui l’intéressait et l’écoute de la jeune fille revient aussitôt.Elle était attirbué à Shinylla.


Tout le monde applaudir. Soudain un Quoi jaillit de la foule et l’elfe essaya de savoir qui avait dit ça . Elle n’eu pas le temps de savoir qui avait prononcé ce mot qu’on lui envoya une message télépathique.

**Écuyer Myriam, veuillez venir près de l’arbre au pied du mur droit de la cour. Le Chevalier Shinylla vous y attend. **

La jeune fille allait se diriger vers l’endroit prévu quand un autre message télépathique arriva dans a tête. Elle ne put s’empêcher de grincer les dents quand est-ce qu'on allait la laisser tranquille pendant quelques secondes.

*Quand tu seras proche de l'arbre appel moi par télépathie, je vais te rejoindre.*

**C’est d’accord **

La jeune fille prit sa respiration et commença à marcher d'une manière gauchère à cause de sa gêne. Enfin, l'Écuyer arriva à destination. Oh misère de misère qui se tenait juste la à coté des son maitre : le chef des chevaliers. Le cœur de Myriam fit un bond et elle dut faire un grand effort pour ne pas lui sauter dans ses bras.

*Mais pourquoi il me fait cette effet la ca va me rendre folle un jour*

L'elfe s’inclina devant les deux chevaliers et leurs adressa un timide bonjour. Enfin cette salutation était plus adresser à Luther qu’a Théliras. Ensuite elle envoya un message télépathique à son maitre seulement.

**Maitre je suis près de l’arbre vous pouvez venir. **

Et elle attendit l’arrive de son maitre tandis que de millions de question se bousculaient dans sa tête.


_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Cdecg4

Seule la lumière pourrait ...
Myriam
Myriam
Personnage important

Féminin
Messages : 384
Rôle : Écuyer
Âge : 16 ans
Âme Soeur : Il m'aime, un peu, pas du tout, énormément, un peu, pas du tout, énormément ...
Sexe : Féminin
Écuyer : J'ai pas d'écuyer mais j'ai pour Maitre Super Shiny ma déesse préférée Razz
Date d'inscription : 07/10/2008


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Luther le Mer 9 Sep 2009 - 23:18

Luther réfléchissait. Quoi? Comment ça vous pensiez que ce n’était pas possible pour lui? Non mais! Il est intelligent même si, parfois, cela ne ce voit guère. Alors, voilà Luther pensait ardemment aux paroles de Shinylla. Le dos appuyé à l’arbre, les bras derrière sa tête, il ferma les yeux essayant de faire fit du brouhaha perçu dans la cour de l’institut de Rhodium. Ses oreilles pointues, exercées au bruit, percevait tout de même plus que de vagues sons. L’Hybride entendit des pas…Des pas quitter la cérémonie de l’Attribution. Ainsi, elle se termina avec l’annonce du vieux Druide quant à l’Écuyer que formerait Shinylla. Toujours ses yeux clos, Luther sourie heureux de ne pas avoir à traîner un enfant derrière lui. Malgré tout, dans son for intérieur, il se déçu. Premièrement, le Druide ne fit même pas mention de sa personne lors de son discours sans compter qu’il ne pourra pas éduquer un Écuyer.

*Tss…Je vais rester indépendant. Je vais pouvoir aller où je veux.*

Malgré ses pensées avantageuses, le Chevalier ne réussissait pas à recouvrer le sourire. D’un grognement rageur, il se décida donc de réfléchir sur les précédentes paroles de sa sœur d’arme. Elle souhaitait que tout l’Ordre de Rhodium s’entraîne ensemble du fait de ses faibles aptitudes au combat. Au début, Luther en ria. Premièrement, il trouva drôle que Shinylla n’ait pas confiance en elle-même au vu de sa personnalité habituelle. Deuxièmement, l’Hybride connaissait ce caractère et savait, même s’il aurait des obstacles, que sa sœur d’arme n’abandonnerait pas l’entraînement. Seulement, l’idée revenait inlassablement trotter dans l’esprit, déjà surchargé, de Luther. En effet, un entraînement collectif ne pourrait qu’être bénéfique aux Écuyers voir aux Chevaliers eux-mêmes. Ensemble, ils tisseraient des liens d’amitié, comprendraient leurs forces et faiblesses. De cette manière, les stratégies en cas de guerre, seraient plus facilement applicables. L’Ordre de Rhodium deviendra plus fort. Plus puissant encore que tous les Ordres D’Émeraude existant avant et actuellement. Un sourire de satisfaction s’empara un instant du visage de Luther. Pourtant, ses pensées s’arrêtèrent bien vite.

Il sursauta à l’écoute de Thlérïas près de lui. Luther ouvrit lentement les yeux portant un regard sur le Chevalier. Donc, son frère d’arme était aussi au courant de cette particularité. Ce qui soulagea notre Chef fut que personne dans la population de Rhodium, Palladium et Platine ne le serait. Il sourire et hocha affirmativement de la tête à Thlérïas. Luther ne savait vraiment pas que le Chevalier le voyait comme…un ami. Pourtant, il n’eut pas le temps d’ajouter quelque chose que Thlérïas continua sur sa lancée, mais cette fois sur le dragon. Luther n’eut d’autres moyens que de déglutir difficilement.

*Il est au courant* pensa t’il nerveux pour le sort de son petit dragon et portant un instant son regard sur les hauteurs. Une branche, d’une grosseur moyenne, bougea furtivement signifiant qu’Erwin s’y trouva toujours. En effet, un écureuil ne pourrait pas faire ce mouvement. Ouf! Seulement, toujours en chuchotant évitant ainsi que Shinylla ne les entendent, il dit à son frère d’armes:

- Désolé pour ça. Je te raconterai ailleurs, mais pas ici. Il y a trop de gens.

Il s’éloigna du Chevalier juste à temps pour reprendre sa position initiale au tronc d’arbre. En Effet, même si beaucoup des convives quittèrent la scène de la cérémonie, d’autres restaient. Le Vieux Druide commanda le silence une fois de plus. Luther soupira tout en souriant face à son ancien mentor puis, faillit bien s’étouffer à mort à l’écoute des paroles qui suivirent. Il eut droit à au moins dix secondes pour s’en remettre. Grâce à cette surprise, il n’eut pas à s’énerver de la mauvaise conduite de ses Chevaliers. Cette révélation lui causa réellement un choc.

Luther entendit le «Désolé» du Druide à son égard. L’aimait-il plus que le Chevalier le croyait? Ce dernier ne tarderait pas à le découvrir. Après les quelques phrases dites en l’honneur de Thlérïas, il annonça son Écuyer, mais que celui-ci n’était toujours pas présent. *Non mais! Je vais leurs apprendre moi ce que c’est la ponctualité* ragea Luther en marmonnant des mots incompréhensibles et heureusement.

Ensuite, le Vieux Druide continuant en faisant l’éloge de lui. Surpris par cette attitude lui revenant de droit, Luther se releva lentement pour se remettre debout. Ses yeux à pupilles verticales démontrèrent l’étonnement qu’autant de compliments lui furent donnés. Le jeune Chevalier dut même appuyer une main sur l’arbre évitant ainsi que les tremblements dans ses jambes, jamais plus que quelques minutes plus tard cela sera certain, soient trop puissant à supporter. Il rit un peu découvrant ses dents effilées face à son sommeil dans la classe et étant le chouchou du professeur.

*Si aussi on pouvait rendre la lecture plus intéressante* pensa t’il toujours dans le même sourire de plaisir. En tout cas, on pouvait croire que la peur de ne pas recevoir ne dura pas longtemps en Luther et, fort heureusement, ne fut connue de personne.

- Zinade Asura…Non, je ferai attention à ne pas l'ammocher trop au départ.

Murmurant ses paroles à lui-même, Luther imagina la première punition qu’il pourrait faire à son Écuyer. Non, évidemment, il expliquerait la chose d’un ton quelque peu…Offensif et cela serait juste un euphémisme. Cependant, il n’y aura aucune punition. Luther se souvint de lui-même…Non, si Zinade avait la même propension que lui à l’indépendance alors il faudrait trouver un autre moyen. Il prit donc ses derniers mots dits à la blague.

*Les retenues n’ont jamais fonctionné sur moi* songea t’il laissant paraître un petit sourire en coin.

Ensuite, il se rassit attendant la venue de Zinade à lui. Préalablement, Luther lui avait envoyé un message télépathique pour qu’il vienne le retrouver. Le Chef des Chevaliers envoya alors uniquement au Vieux Druide:

**Merci et désolé pour tous les problèmes que j’ai causé. **

On pensait donc que le Chevalier n’était pas seulement une brute, mais avait une sensibilité pour lui-même et…ses pairs l’entourant. Justement, son cœur venait de refaire un bon dans sa poitrine. Myriam s’approcha des deux Chevaliers à grands pas. Timide, probablement à cause de leur statut songea le Chef, elle les salua. Luther ne put qu’acquiescer rapidement de la tête. Heureusement assis, Luther semblait avoir perdu sa langue. Il observa par à coups Myriam…Elle devait être une Déesse descendue des cieux. Cette lueur encore? Ses grands yeux, ses cheveux…Luther se mordit la lèvre inférieure tentant de revenir à la réalité. Quant à elle, l’Écuyer ne voulait, semblait-il, pas bouger de là.

Pourquoi Shinylla n’était pas là quand on avait besoin d’elle? Probablement que Myriam cherche son maître comme Zinade doit le chercher lui, mais que faisait-il au juste cet enfant? Peu importe, les mains moites, les yeux penchés sur ses jambes, Luther retrouva sa voix:

- Heu. Oui bonjour My…Écuyer Myriam. Je pense que Shinylla ton maître va revenir dans un instant. Elle est…partie un peu plus loin.

Le ton sur lequel il parla était incroyablement bas, tremblant même. On ne le reconnaissait plus. Alors, ce fut l’effet de ce pouvoir sur Luther. Le grand Chevalier puissant, sans peur, intelligent, devenait timide. Dommage que la caméra des journalistes fut brisée. Ce serait très drôle comme photo.

*En fait, je ne suis plus certain que je veux que l’on s’entraîne tous ensemble.*

Dans un sourire, il releva ensuite la tête vers Myriam puis de suite vers Thlérïas rassurant ainsi ses sens qui n’en pouvaient plus. Pourtant, son esprit lui dicta que ce cela se trouva être une magnifique idée voir stratégie d’équipe pour l’Ordre. Son cœur, emballé, ne pensa certainement pas drôle le point de vue de son esprit. Puis, ce dernier réussit à prendre, un instant, le dessus.

- Thlérïas. Je pense que c’est une bonne idée. En gros, ce que Shinylla a dit sur le fait qu’on pourrait s’entraîner tous ensemble avec les Écuyers. On sera une bien meilleure équipe.

Tout le temps qu’il parla, Luther ne put s’empêcher de jeter de furtifs coups d’œil à Myriam, mais se força à ne pas la regarder directement. Il savait pertinemment ne pas pouvoir résister à son regard. Et s’il lui dirait? Non, car en plus du choc de la pauvre jeune fille, Luther recevrait ceux de son frère et sa sœur d’armes.

_________________
Luther
Luther
Personnage principal

Masculin
Messages : 512
Rôle : Chef des Chevaliers de Rhodium
Âge : 23 ans
Âme Soeur : Mon coeur est indépendant, mais c'est étrange que je perde tous mes moyens lorsque je te vois...Toi.
Sexe : Masculin
Écuyer : Zinade Asura, je suis fier que tu sois mon Écuyer.
Date d'inscription : 03/08/2008


http://emerauderpg.1fr1.net/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Thléïras le Mer 7 Oct 2009 - 14:09

- Désolé pour ça. Je te raconterai ailleurs, mais pas ici. Il y a trop de gens.

Alors le dragon dans l'arbre lui appartenait vraiment, quelle étrange animal de compagnie il avait choisit, surtout que ces dragons sont très très rare, si quelqu'un devait l'apprendre il s'attirerait des ennuis, pauvres Luther. Puis le vieux druide arriva et commença à parler de moi et Luther, de nous dans le passé quand nous étions ses élèves. Que de bon souvenir, je souriais à chaque remarqu'il faisait sur moi et surtout je partis à cramper quand il parla de Luther qui avait beaucoup changé de petit bambin qui m'accompagnait dans mes siestes, j'aurais voulu me retenir, mais j'en avais été incapable. Quand le vieux druide finit de parler de moi il parla d'un écuyer que j'allait avoir, mais qui n'était pas encore présent. Dommage je serais coincé avec un apprenti qui ne fera que me nuir si je m'attache trop. Puis quand il finit de parler de Luther il lui présenta son écuyer, Zinade Asura, je rigola subtilement car Luther avait reçu son écuyer et pas moi. Ensuite il annonça la fin de la cérémonie et retourna dans ses bouquins. C'est alors que Shinylla passa à près de moi et me frappa en arrière de la tête, j'allais lui dire c'était quoi son problème, mais elle prit la parole avant.

"Thlé, la prochaine fois que tu dis une menace en disant "de ne pas vous mettre dans le chemin de telle personne", j'espère que tu vas me rajouter, parce que tu les envoie un message pour dire qu'ils peuvent se mettre dans mon chemin. Donc, s'il y a une prochaine, est-ce que tu peux me rajouter, s'il te plaît..!"

Tout en ajoutant des beaux yeux ... elle avait vraiment un problème cette femme, en tout cas je rigola subtilement car je l'avais oublier dans ma menace, j'avais pas pensé du tout, je suis pas sexiste, j'adore les femmes.

-Désolé Shinylla je t'avais juste oublié, je suis pas du tout sexiste ... J'adore les femmes même.

Dis-je tout simplement avant son départ. Puis Myriam arriva à l'arbre, elle cherchait surement Shinylla. Elle nous adressa un bonjour et Luther lui répondit assez timidement je dirais, il parlait extrêmement bas et sa voix tremblait c'était assez drôle à voir. En tout cas ensuite Luther tout d'un coup n'était plus du tout timide, surement parce qu'il s'adressait à moi et avait comme laisser Myriam de côter. Il me parla de l'idée de Shinylla de tous s'entraîner ensemble, ça serait assez cool je dois dire, surtout drôle de voir Luther devant Myriam, je ne me lâsse pas de voir cette scène.

-Ouais, ça serait géniale. On pourrait commencer maintenant voir de quoi les écuyer sont capable non ?

Bon, je crois que le sujet est clos non ? on est tous d'accord pour aller s'entraîner ensemble, alors allons-si !! par contre Luther, Shinylla, Myriam et Zinade, ce ne sera pas une partie de plaisir je vous préviens ...

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Signaturethlras

Ce que tu dis le jour est entendu par les oiseaux.
Ce que tu dis la nuit est entendu par les souris.
Même les mots peuvent parcourir mille miles.
Thléïras
Thléïras
Personnage important

Masculin
Messages : 170
Sexe : Masculin
Écuyer : Never
Date d'inscription : 20/01/2008


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Shinylla le Jeu 15 Oct 2009 - 17:26

THLEIRAS!!!

TU AS OFFICIELLEMENT UN ÉCUYER!!! (plus une écuyère, mais bon XD) Donc, juste pour te dire que ton ancien écuyer est officiellement disparu, on le trouve pu vivant sur le forum, alors donc... VOILÀ TON ÉCUYER, MIYA, MON CHER! Razz

_________________
[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Shiny_10
Shinylla
Shinylla
Admin ShinyStar in the Sky

Féminin
Messages : 2436
Rôle : Palefrenière d'Émeraude
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 28/06/2007


Revenir en haut Aller en bas

[Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier - Page 2 Empty Re: [Ordre de Rhodium] Une première Génération de Chevalier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum