Jusqu'à ce que la vie nous sépare...

Aller en bas

Jusqu'à ce que la vie nous sépare... Empty Jusqu'à ce que la vie nous sépare...

Message par Aitbrynk le Sam 13 Nov 2010 - 1:03

[Gawsh, j'suis tellement rouillée que ça m'a pris un gros 5 minutes trouver les crochets. xD Avec un titre cheesy en bonus !]

La cour du château était occupée, mais elle avait déjà connu des jours plus remplis. Si ce n'était des quelques enfants qui courraient ça et là, se montrant leurs découvertes avec des sourires émerveillés, et de leurs mères qui s'essouflaient à essayer de les faire tenir juste assez en place pour pouvoir garder un oeil sur eux, n'importe quel oeil averti l'aurait qualifiée de "vide". Sans détour, sans euphémisme : tout ce qui pouvait vous venir à la bouche, c'était "vide". Et ce malgré les martelements lointains du forgeron qui se démenait, malgré les domestiques qui s'affairaient à astiquer chaque ornement avec une ardeur qui laissait deviner un manque de travail et malgré le chevalier qui, en ce moment, se trouvait au beau milieu de la dite cour avec des yeux qui reflétaient l'atmosphère ambiante, car personne ayant vu la splendeur dont rayonnait jadis le château ne pouvait trouver un qualificatif plus juste.

Aitbrynk ferma les yeux, essayant tant bien que mal d'oublier cette image troublante. Il n'était habituellement pas du genre à se laisser abattre pour si peu; cependant, alors qu'il se tenait seul au beau milieu de cette cour qui semblait maintenant démesurément grande, il ne pouvait s'empêcher d'avoir une pincement au coeur. Dans sa prime jeunesse, il se rappelait s'y être adonné aux meilleures parties de cache-cache auxquelles un enfant peut rêver : la foule et les innombrables petites échoppes lui donnaient une telle multitude de possibilités que ç'en était presque dur de choisir.

Dans quelques mois, quand le temps serait à la revente des surplus agricoles, il savait pourtant bien que le petit bourg allait à nouveau regorger d'activité alors que tout les habitants des villages restant allaient se précipiter vers la capitale dans l'espoir d'y faire un quelquonque profit. Et alors, il regretterait la sollitude dont il disposait en ce moment... Il rouvrit les yeux en sentant un ballon venir rouler contre sa jambe. Repérant l'enfant hésitant à qui le dit ballon appartenait, il le relança dans sa direction avec son sourire le plus convaincant. M'enfin. C'était beaucoup dire... Le jeune homme était tellement perdu dans ses pensées qu'il n'entendit pas les pas qui venaient le rejoindre.

Qu'était-il advenu d'Émeraude d'autrefois ?

[J'éditerai si c'est trop gloomy :O]
Aitbrynk
Aitbrynk
Admin aux cheveux de foin

Féminin
Messages : 13865
Rôle : Garde du corps de la famille royale d'Émeraude
Âge : 27 ans
Âme Soeur : En théorie, l'âme soeur existe. En pratique, ça reste à prouver.
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 21/05/2006


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jusqu'à ce que la vie nous sépare... Empty Re: Jusqu'à ce que la vie nous sépare...

Message par Gaelle le Sam 13 Nov 2010 - 14:30

Du haut de la fenêtre Gaelle observait la grande cour d'un regard absent. Ça avait tellement changé. C'était tellement moins... joyeux et bruyant que du temps où elle était jeune élève. Maintenant, étant devenu chef de l'ordre, ce temps-là lui manquait terriblement.


Sortant de sa rêverie lointaine, la jeune femme se leva et se dirigea vers les cuisines. Elle s'y pris une pomme et y pris une croquée. Ce fruit était un de ses fruits préférés. Pour son goût, sa texture, sa senteur et sa couleur. En fait, Gaelle n'aimait que les pommes rouges. Elles étaient si belles, si sucrées.

La jeune elfe déambula dans les couloirs tranquillement, regardant autour d'elle les domestiques qui s'affèraient à leurs tâches quotidiennes. Toujours en continuant son chemin, elle jeta son coeur de pomme dans les déchets et elle débaucha dans la cour. La jeune femme fit un sourire en voyant Aitbrynk, son ami d'enfance, qui avait l'air perdu dans ses pensées. Elle se dirigea vers lui.

-Tout va bien, Aitbrynk? demanda Gaelle en posant un main sur l'épaule du chevalier.

(Ouuh, désolée, c'est mini!)

_________________
Jusqu'à ce que la vie nous sépare... 55958_11030_Gaelle_sign_3
Don't you know who I think I am? Fall Out Boy
Gaelle
Gaelle
Modo à la poêle redoutable

Féminin
Messages : 2357
Rôle : Ce qui définit le rôle de quelqu'un, ce n'est pas sa place dans la société, mais la place dans le coeur des gens qui l'entourent.
Âge : 18 ans
Âme Soeur : Parfois, il faut savoir oublier... pour aimer.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 30/05/2006


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jusqu'à ce que la vie nous sépare... Empty Re: Jusqu'à ce que la vie nous sépare...

Message par Myria le Dim 14 Nov 2010 - 22:59

Myria n'aimait plus tout particulièrement l'atmosphère qui régnait au sein du château d'Émeraude. Quoique légère, elle était empreinte de ce sentiment désagréable nommé froid. Il venait la chercher, la dévorer jusqu'au plus profond de ses entrailles, persistant, affamé. Il n'épargnait pas un seul petit morceau de son être déjà tourmenté par la vie en générale, puis s'en allait pour pouvoir revenir, encore plus fort et plus agressant. Elle avait toujours été quelqu'un se laissant facilement influencer par ses émotions, c'était le défaut de sa qualité. Elle s'y laissait aller seulement lorsque la situation était réellement nécessaire cependant, ou si elle était seule dans sa chambre. Elle n'aurait jamais voulu que ses amis la voit ainsi, même s'ils pouvaient très bien le sentir par leurs sens quand elle n'allait pas bien.

En sortant dans la cour ce jour-là, elle ne put empêcher le sentiment de vide qui l'envahit. Pas seulement parce qu'elle avait omis de manger depuis le matin et qu'elle commençait à avoir horriblement faim, mais surtout parce que la cour semblait dénuée d'émotions. Myria se mordilla la lèvre, songeant à tout son temps passé ici, à étendre l'éclat de ses rires avec ses amis et compagnons d'armes jusqu'à la haute muraille qui entourait le château. L'écho lui revint en souvenir; il était disparu depuis longtemps, et combien de temps cela prendrait-il pour que d'autres enfants viennent s'approprier cette cour et faire revivre cet écho? Ce n'était pas les quelques enfants qui étaient présents en ce moment qui allaient le faire, très certainement... De son temps d'élève, il y avait plus que sept élèves au château, c'était quelque chose de certain.

Dans ce grand espace un peu perdu désormais, qui avait presque l'allure du jardin privé d'un roi où quelques privilégiés seulement étaient permis, elle repéra facilement deux personnes plus que familières. Elle sourit légèrement, remarquant très bien qu'Aitbrynk ne semblait pas être totalement les pieds sur terre. Gaelle semblait être arrivée quelques instants auparavant, puisqu'elle n'avait encore aucune réaction notable de son ami Elfe.

- Aaah, Ait' ne se sent pas bien? déplora-t-elle en s'approchant, une pointe de moquerie dans la voix. Bonjour, vous deux!


[J'suis tellement rouillée que juste écrire ça m'a pris une éternité. Pis titres de RP cheesy FTW. <3 ]

[EDIT: Seigneur, j'édite parce que je trouve plein de fautes. Dx]
Myria
Myria
Admin Mamie Myrtille

Féminin
Messages : 13671
Âge : 24 ans
Âme Soeur : Hayden, l'obsédé de la botanique
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 24/06/2006


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jusqu'à ce que la vie nous sépare... Empty Re: Jusqu'à ce que la vie nous sépare...

Message par Aitbrynk le Mar 16 Nov 2010 - 22:59

[Pas grave, c'est pas que les miens sont mieux Razz]


Aitbrynk regardait toujours les enfants jouer avec leur ballon, se demandant presque s'il devrait aller se joindre à eux pour tuer le temps. Cela lui prit la main que Gaelle posa sur son épaule pour se tirer de sa rêverie. Son premier réflexe eut été de se dégager vivement, mais, avec une grande volonté, il parvint à s'en tenir à tourner la tête vers la jeune femme, reconnaissant au passage son interlocutrice sans que son cerveau n'ait eu le temps d'analyser quelle question elle lui avait posé.

-Oh. C'est toi... ne put-il cependant s'empêcher de lâcher, oubliant momentanément de masquer le soulagement dans sa voix.

Comme la vie se sentait très généreuse avec lui, se retourner ainsi lui permit de repérer Myria qui s'en venait également dans leur direction et d'ainsi échapper à la question non-entendue, laquelle lui aurait probablement donné des airs de poisson rouge peu glorieux. Bonus de la vie toujours aussi généreuse, ce geste fût pour lui une pierre deux coups puisque qu'il le sauva d'une deuxième presque crise cardiaque. Autre réflexe inné, il ne put s'empêcher de répondre à sa provocation par un très éloquant tirage de langue.

- Bien l'bonjour, mademoiselle j'aime-bien-enquiquiner-mes-amis-à-cause-de-leur-air-ébahi. lança-t-il d'une traite, pris d'une soudaine inspiration, avant de froncer les sourcils et de juger opportun de se justifier : Ouais... bon... ça rimait, donc...

Ressentant soudainement l'urgent besoin de détourner l'attention de ses deux consoeurs de son jeu de mot riddicule -et de l'état quelque peu ralenti de son cerveau aujourd'hui-, le jeune homme enchaîna.

- M'enfin. Oui, ça va, puisque vous semblez si déterminées à le savoir... commença-t-il avant de s'arrêter dans un demi-silence pensif. Il sembla finalement se décider à leur avouer ce qui lui trottait dans la tête. C'est juste que... je me disais... C'est affreusement vide comparé à avant, ici, vous trouvez pas ?
Aitbrynk
Aitbrynk
Admin aux cheveux de foin

Féminin
Messages : 13865
Rôle : Garde du corps de la famille royale d'Émeraude
Âge : 27 ans
Âme Soeur : En théorie, l'âme soeur existe. En pratique, ça reste à prouver.
Sexe : Masculin
Date d'inscription : 21/05/2006


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jusqu'à ce que la vie nous sépare... Empty Re: Jusqu'à ce que la vie nous sépare...

Message par Gaelle le Ven 19 Nov 2010 - 19:59

Gaelle fit un sourire à Aitrbynk. Il avait vraiment l'air préoccupé par quelque chose. Elle ne fit aucun commentaire, mais hésita entre le rire ou l'indignation en entendant la réponse d'Aitbrynk. Mais encore là, la jeune femme préféra rester silencieuse.

Gaelle promena son regard sur la cour en écoutant la cause de la préoccupation de son ami. Il avait effectivement -et malheureusement- raison. C'était affreusement vide. Gaelle soupira. Pourquoi est-ce qu'Émeraude était devenu si... vide tout d'un coup?

-... C'est vrai. Mais... pourquoi? ... Je veux dire, pourtant..., commença-t-elle pour finalement terminer sa phrase pas un « Ahem...» plus au moins convainquant.



(Ouff. C'est laid. L'inspiration n'y est pas! Désolée!)


_________________
Jusqu'à ce que la vie nous sépare... 55958_11030_Gaelle_sign_3
Don't you know who I think I am? Fall Out Boy
Gaelle
Gaelle
Modo à la poêle redoutable

Féminin
Messages : 2357
Rôle : Ce qui définit le rôle de quelqu'un, ce n'est pas sa place dans la société, mais la place dans le coeur des gens qui l'entourent.
Âge : 18 ans
Âme Soeur : Parfois, il faut savoir oublier... pour aimer.
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 30/05/2006


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jusqu'à ce que la vie nous sépare... Empty Re: Jusqu'à ce que la vie nous sépare...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum