De retour sur Enkidiev...(Libreuh)

Aller en bas

De retour sur Enkidiev...(Libreuh) Empty De retour sur Enkidiev...(Libreuh)

Message par Invité le Ven 6 Juin 2008 - 19:28

Libre... Libre!!! Là voila enfin arrivé , Annabelle venait d'échapper aux griffes malfaisantes des insectes d'ou elle était prisonnière pendant plusieurs année , ils l'avaient souvent utiliser pour faire leurs héritiers magiciens ( et oui elle des enfants qu'elle connait même pas encore) , elle avait été maltraité et violé êndant plusieurs années , mais maintenant s'était fini. Son corps endolorie reposait sur le sable chaud de la plage de Zénor. Le doux vent donnait un grand soulagement à la peau humide de l'ancienne prisonnière recouverte seulement de petite tunique beige froisée et déchiré. Elle n'avait plus aucun souvenir de cette endroit qui s'apellait Enkidiev. Elle ne savait pas ou aller , par ou commencer. Le soleil tappait sur la peau , mais était réconfortant. Elle entendait là , sur le sol, comme si elle attendait que quelqu'un ou quelque chose l'ammenne vers le droit chemin , vers... sa nouvelle destinée...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De retour sur Enkidiev...(Libreuh) Empty Re: De retour sur Enkidiev...(Libreuh)

Message par Invité le Lun 9 Juin 2008 - 19:45

Libre. Un mot de puissance, de sens cachés et convoités, un mot utilisé, voir erroné, par les aventuriers de ce monde qui ont prétendu à sa cause. Un mot qui revêt plusieurs aspect, allant de la plus petit liberté permissive à la délivrance pure et complète. Des guerres avaient éclatés, le sang avait coulé, les larmes brûlantes comme l'Enfer avait écorché des joues, des vies avaient trouver leur fin au nom de ce mot à double tranchants. En contre partie, des existences avaient été rebâties, des prières avaient été récompensées et le sourire retrouvé à l'effige de ce mot. Libre. Cinq lettre qui était dédié à faire baver d'envie les plus miséreux et à pousser les plus glorieux en s'emparer de son sens de façon brutal.

Libre. Quant était-il du sens qu'il représentait pour ce jeune prince exilé de sa terre natale, sèche et côtière? Ce jeune voyageur qui avait franchi les volcans que pour admirer la frontière du continent?? Pour cette homme, Olivier, le mot libre se retrouvait sur les pages de son journal, sur l'écorce d'un arbre, sur la saveur du vent de l'inconnu. Poète dans l'âme et explorateur dans chaque fibre de son corps, ce mot couvrait tous ses écrits et ses observation. Cependant, pour ce prince des chaudes plaines de Zénor, liberté rimait parfaitement bien à la seul condition que ce soit avec le mot solitude.

Oli' avait certe voyager, rencontrer une multitude de gens, flirter avec les plus belles du continent et ses contrées étrangères (brèves pensés pour cette innoubliable Failly ^^") mais il était toujours revenu à un statut solitaire, s'occupant que de lui, délaissant tout ce qui ne le touchait pas personnellement. Égocentrique?? Oui, absolument. Olivier ne pense qu'à ce qui pourrait lui rapporter et tourne toujours toutes situations à son intention. Mais s'il est si solitaire, il n'embête personne avec son égoïsme, il n'y a donc plus de problème, vrai??? Faux!! Avec le temps, le prince exilé s'est retrouver un peu sauvage et arrogant, ne désirant pas être dérenger dans son éternelle solitude ou dans son tête à tête avec une des plus belles créations de la nature. Et aujourd'hui, on n'avait pas manquer de le dérenger...

Olivier avait quitter Zénor encore adolescent innexpérimenté. La mort de sa mère, sa fureur contre son père, l'abandon de ses frères; toutes des raisons qui l'avaient pousser à quitter la crèche familiale. Il avait erré à la recherche de la beauté exquise du continent, la dévorant des yeux dans son carnet de récits et de notes, son secret bien garder, jusqu'à ce que le mal du pays le ratrape. On n'échape jamais à l'appel de la terre mère... Et donc Oli' s'était retrouvé sur les berges de l'étendue sans fin de la mer de Zénor. Une petite halte avant de retrouver sa famille, qui le prendrait surement pour un fantôme!!!

M'enfin... le princ était donc là, les fesses bien dans le sable, avec ses maigres effets personnels jonchant le sol à côté de lui, une plume dans la main, l'encrier déviser, un journal souvrant sur ses genoux. Ses yeux de nuit parcouraient l'étendue liquide et scintillante de l'après coucher de soleil, lorsque quelque chose vint érafler le sable tout prêt de lui. Froncement de sourcils. Interloqué, il baissa avec nonchalance ses yeux qui rencontrèrent une frêle silhouette, délicate comme les voiles de soie de Jade. Sa peau humide était à peine recouverte d'un mince cotton beige. Intérêt. Sans se gêner, Olivier détailla un peu plus les formes de la jeune femme. Ses longs cheveux de blé, sa finesse typiquement féminine.... Mince sourire de délectation!!


**Mon tit Oli' tu as peut-être trouvé une muse à ta soirée!!! ** (roooh le pervers!!! Pense qu'à ça celui-là!! XDD)

Presque négligemment, Olivier tapota sans délicatesse l'épaule de la jeune femme, demandant d'un ton dégagé:


-Ça va là-dedans??
regard gourmand et amusé non caché, eh ouais: égocentrique, sans sens d'humanisme et suffisant!!! Le mec à ne pas marier quoi!!

(désolé d'avoir prit autant de temps :S)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De retour sur Enkidiev...(Libreuh) Empty Re: De retour sur Enkidiev...(Libreuh)

Message par Invité le Dim 22 Juin 2008 - 18:24

(Moi aussi désolé d'avoir prit autant de temps Sad )

L'homme de Zénor tira Annabelle de ses rêveries , et soudainement elle avait peur , elle avait peur que sa petit escapade (ou encore évasion) sans ce pays appellé Enkidiev ou elle est née ne soit terminer. La jeune Elfe avait la frousse de savoir que peut-être derrière elle se cachait un de ses gardiens qui allait la renvoyer dans sa petite cellule. Elle se retourna lentement le souffle encore coupée et aperçu un homme qui n'avait rien l'air de ses insectes. Ses muscles se relachâ d'un seul coup. Elle était surprise d'entendre que l'homme parlait la même langue qu'elle , ce qui n'était presque pas le cas dans sa vie avant aujourd'hui , il y avait juste quelques prisonnier ou prisonnière qui avait eu le temps d'apprendre la langue des humains avant d'être enlevés sur l'île noir. L'homme avait un regard inquiètant pour la jeune elfe qui venait à peine d'arriver.

-Euh.. Oui , Oui , ça va aller , juste quelques éraphelures ... Merci ^^ ( La pauvre elle a pas vraiment parler à beaucoup de gens ses dernières années )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

De retour sur Enkidiev...(Libreuh) Empty Re: De retour sur Enkidiev...(Libreuh)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum